Sleepless de Sarah Vaughn et Leila Del Duca et une histoire complète en un volume. Le titre est publié chez Urban Comics, dans la collection Urban Links – collection plutôt axée adulescents. La couverture et le thème de Sleepless m’ont tout de suite attiré.

Au royaume d’Harbeny, le vénérable roi Verato a rendu son dernier souffle. Alors que l’on couronne tout juste son frère comme nouveau régent, nombreux sont ceux à voir en la princesse Licottia, fille illégitime du feu souverain, une menace d’envergure pour le trône. Une première tentative d’assassinat à son encontre inaugure alors un nouveau chapitre de sa vie, ponctué de trahisons multiples. Fort heureusement, la jeune femme bénéficie de la protection de son fidèle chevalier sans sommeil, Cyrenic l’indormis. Tous deux vont alors s’efforcer de découvrir qui sont les commanditaires de ce vil complot, navigant dans les eaux dangereuses de la vie à la cour et de leurs sentiments grandissants l’un pour l’autre.

Un monde envoûtant

Les illustrations et le trait de Leila Del Luca sont envoûtants. Les tenues sont particulièrement détaillées, les visages expressifs. À côté, certaines planches et backgrounds manquent de détails, de finitions. Sarah Vaughn mélange dans Sleepless romance et fantasy. Les personnages sont attachants et la relation entre Licottia et Cyrenic – son garde indormis – est donc au cœur du récit. Pour autant, ce fil rouge est habilement mené et le récit n’est pas un simple prétexte à leur romance, puisque les intrigues politiques sont également très présentes.

Dense, le récit l’est assurément : pour saisir les tenants et les aboutissants de l’histoire, la concentration est de mise ! Les péripéties rythment le récit : entre la solitude de Licottia d’être séparée de sa mère, l’émergence de ses sentiments amoureux ou encore les tentatives d’assassinats…

Sleepless est lecture agréable dans un univers original. Sa narration est efficace et subtile à la fois, et les personnages attachants. Pour une histoire complète en un volume, et son prix (14,5 €), pas de raison de passer à côté !

Pour plus de chroniques, je vous donne rendez-vous par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile