Que vous ayez connu Shining Resonance Refrain sur PS3 lors de sa sortie originale ou que vous ne le découvriez que maintenant, voici ce qu’il y a à retenir de ce sympathique RPG qui sortait au début de l’été 2018 (et malheureusement pour lui, quelques jours avant le mastodonte Octopath Traveler, adulé par les critiques et les joueurs et qui fera sans doute de l’ombre à Shining Resonance)

 

  • FIGHT OF SYMPHONIA – Le système de combat ne sera pas sans vous rappeler un certain Tales Of Symphonia. Chaque personnage a d’ailleurs ses propres compétences ce qui permet de ne jamais s’ennuyer et changer de personnage assez fréquemment. Mention spéciale au « weapon-design » (?) qui est très réussi ! On retrouve une flopée d’armes et d’instruments de musique

  • Bye bye aliasing  – Shining Resonance Refrain est un remaster de Shining Resonance, sorti sur PS3 en 2014… L’aliasing issue de la version PS3 du jeu a totalement disparu sur PS4, victoire ! C’est donc une occasion de (re)découvrir le jeu qui avait déjà franchi nos frontières !

 

  • Musique Argument crucial des RPG, la musique se doit d’être toujours impeccable pour coller à l’univers héroïc-fantasy du jeu. Shining Resonance revêt donc d’une bande-son des plus sympathiques du genre ! D’ailleurs, si vous voulez vous procurer les CD, voici un petit lien pour retrouver la bande-son en CD, disponible uniquement au Japon, bien évidemment ! (mais livrable en France)

  • Doublage anglais Même s’il a parfois un accent un peu étrange (qui me rappellerai étrangement l’accent français bien qu’il n’en soit rien !), le jeu est intégralement doublé en anglais, ce qui permettra à ceux qui sont habiles avec la langue de Shakespeare de mettre à l’oeuvre leurs oreilles et de profiter du jeu pleinement !

 

  • Old School Rocka Qui dit RPG old school, dit avantages… comme inconvénients ! Les cinématiques ne sont pas forcément très bien finies, ou alors il s’agit pour la plupart du temps d’écrans fixes et d’un personnage au premier plan qui vous balance un morceau de l’histoire. On aura donc vite tendance à passer rapidement le texte et retourner dans le jeu sans suivre toute l’histoire puisque rien n’aide à attirer vraiment l’oeil sur ce point là….

  • Boarf graphismes – Sans avoir jouer à la version PS3, il n’y a pas l’air d’avoir beaucoup de différences entre les deux, étant donné que la version PS4 n’est pas non plus incroyable graphiquement. A coté d’autres mastodontes ou même des jeux du même genre, le jeu ne se démarque pas par sa DA.

 

  • Sous-titres anglais Il y a de bons sous-titres anglais, mais en revanche, pas de sous-titres français… Encore une fois ! Heureusement, on a vu à la Japan Expo que NIS allait faire des efforts là dessus en proposant Labyrinth Of Refrain et Disgaea 1 sous-titrés entièrement en français ! Vivement que cela se fasse et que les jeux puisse obtenir une meilleure visibilité auprès du public qui n’est pas forcément à l’aise avec l’anglais, surtout que dans les RPG ce n’est pas donné.

 

Shining Resonance Refrain est donc un RPG plutôt sympathique, surtout si vous n’aviez pas eu l’occasion de le faire précédemment. Son remake PS4 rend la version PS3 obsolète et détruit l’aliasing qui était l’un des problèmes majeur sur la version originale. Cependant c’est peut être le seul vrai point sur lequel l’investissement est avantageux (avec l’achat sur Switch pour y jouer en version portable). Autrement le jeu reste assez dépassé et sans intérêt majeur quand on voit d’autres jeux du même genre disponibles sur PS4 ou Switch.. On ne saurait pas forcément vous recommander Shining Resonance sans non plus vous en priver, disons juste qu’à un petit prix cela peut occuper quelques heures, mais n’en faites pas votre priorité si vous êtes à la recherche d’un nouvel RPG à vous mettre sous la dent !

12/20 (et 13/20 pour la version Switch et le côté portable)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :