Dans Shadows Amsterdam, vous êtes deux équipes de détectives. Un client a fait appel à vous et vos concurrents car la police piétine dans un meurtre insoluble.

Votre agent de liaison vous oriente dans la ville via des images pour éviter que police et adversaires captent vos messages. Ramenez trois preuves à votre client pour espérer toucher une prime mais attention à la police qui pourraient vous intercepter.

C’est un jeu de course en temps réel d’une durée d’environ 30 minutes. Il peut être à la fois jouer en mode compétitif à 4 joueurs et plus et coopératif à moins.

Prenons nos marques

Le plateau de jeu est aléatoire et comptez un peu de temps pour l’installer. Les quartiers sont en carton léger, illustrés joliment et avec précision.

Il en est de même pour les cartes indices, les illustrations sont de qualité mais les cartes auraient pu être un peu plus épaisses.

Les figurines détectives sont magnifiques, à côté les jetons preuves et polices sont très basiques.

Les paravents font correctement leur job de cacher votre plan mais ne sont pas ergonomiques et sont difficiles à installer correctement.

Les cartes plan sont recto-verso et sur chaque face vous avez trois orientations de jeu, de sorte qu’il y a une multitude de combinaisons possibles.

Le matériel:

plateau1     plateau2

 

L’installation:

installation

A vos loupes… Enquêtez !

L’agent de liaison choisit une ou deux cartes indices à donner à son équipe parmi une dizaine en commun avec l’agent de liaison concurrent. En comparant la ou les cartes reçues avec le plateau de jeu, ses partenaires doivent déplacer leur enquêteur sur la case la plus évidente sachant qu’une carte permet de se déplacer d’une case et deux cartes de deux cases.

Si le pion détective se trouve sur une preuve alors un jeton preuve est placé sur l’emplacement du plateau mais si vous êtes sur une tuile où la police est présente alors vous avez un avertissement en plaçant un jeton police sur votre piste.

Chaque équipe joue en même temps, la première à avoir récolté trois indices doit se rendre au plus vite chez le client. Le gagnant est celui qui y arrive en premier.

Si par contre, vous avez eu trois avertissements de la police alors votre équipe perd immédiatement la partie.

Mode coopératif

Uniquement possible à deux ou trois joueurs, les règles de base sont les mêmes à quelques ajustements près :

  • Tous les joueurs jouent dans la même équipe
  • Toutes les preuves sont accessibles
  • Vous jouez contre la montre, le temps étant à adapter en fonction de la difficulté que vous souhaitez.

Dans ce mode, vous pouvez utiliser l’application officielle disponible sur le playstore et l’appstore. Elle rajoute un petit stress avec le chronomètre et surtout la bande son

Avis

Il y a des preuves uniques (juste pour notre équipe) et des preuves communes où la première équipe à se rendre dessus gagne l’indice et ainsi empêche ses adversaires de le trouver. De ce fait, il y a une certaine interactivité avec l’équipe adverse, rien que pour voir leur avancer, se comparer, les gêner dans leur recherche …

Les cartes hexagonales permettent un plus grand nombre de déplacements que de simples cartes carrés, cependant elles rendent difficiles la mise en place du jeu. Une fois plusieurs parties effectuées, ce désagrément est vite oublié mais il est un peu prise de tête au début.

La rejouabilité pourrait être immense grâce aux cartes plans mais le peu de quartiers et de cartes indices apportent une certaine lassitude. Espérons que des extensions avec même des thèmes soient prévues.

On compare forcément ce jeu à un dixit ou mystérium dans ce principe de donner des cartes pour faire deviner quelque chose (un thème, un lieu, une victime, …) mais les cartes sont bien moins abstraites ici, tout dépend de ce que l’on préfère. Enfin ce principe d’association d’idées via des images a l’air d’être exclusivement dédié à Libellud pour le moment qui exploite intelligemment ce principe qui plait.

Shadows Amsterdam fait appel à de l’observation, de la rapidité et de l’association d’idées. Et dans ce dernier point on sait qu’interpréter des images est très subjectif, de ce fait il sera évidemment plus facile de gagner si vous jouez en équipe avec un partenaire que vous connaissez bien qu’avec un total inconnu, tout dépend du type de joueur que vous êtes (l’important c’est de participer / Moi si je joue c’est pour gagner sinon il n’y a pas d’intérêt).

Il peut être plus stratégique de laisser l’équipe adverse se précipiter et récolter 3 jetons polices plutôt que de vous lancer tête baisser dans votre enquête. Mais attention, observez-les régulièrement pour savoir où ils en sont et faites attention qu’ils ne vous piquent pas les cartes indices que vous avez déjà repéré.

Pour ma part, j’aime bien ce jeu. Mais pour l’avoir fait jouer à diverses amis, ils l’adorent autant que d’autres le détestent. Il n’y a pas de demi mesure, soit il est adopté et impossible de récupérer votre jeu soit il déplait fortement et à vous de le protéger pour ne pas qu’il soit lancer à travers la pièce.

 

  • Peu de rejouabilité compte tenu d’un nombre de cartes indices limités et d’un plateau de jeu restreint.
  • L’application n’est pas disponible sur le store windows
  • Le matériel n’est pas de qualité, vraiment dommage car il y a un vrai travail d’édition sur ce jeu.
  • Une loupe ne serait parfois pas de trop. Même en ayant une bonne vue, vous vous voyez loucher sur une carte pour vraiment comprendre sa signification et faire attention aux détails.

 

  • Rapport qualité/prix
  • Bon timing (ni trop long ni trop court), des règles simples et rapides pour un jeu pas si facile, le duo parfait.
  • Magnifique travail d’illustrations
  • Les tuiles en hexagones, augmentent les possibilités de déplacement

 

En résumé

Jeu frais et fort sympathique avec un vrai travail d’illustrations mais l’édition est un peu décevante avec des tuiles et des paravents trop légers, pas assez de cartes indices et quartiers, des jetons indices qui s’abîment très facilement. Peut-être une version deluxe serait appréciable. Le concept est original et personnellement je serais prête à dépenser un peu plus pour un jeu qui perdurera dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :