Severed

Drinkbox Studios, testé sur Wii U et 3DS

severed

 

– Un jour je serai le meilleur manieur d’épée… pour gagner les défis ! –

Aujourd’hui on se retrouve pour parler de Severed, un jeu indépendant du studio qui nous a déjà proposé l’excellentissime Guacamelee (la patte graphique ne trompe pas !). 

Severed, c’est l’histoire de Sasha (non, on ne parle pas de Pokémon !), une jeune fille dont le bras gauche a été coupé par un dragon et dont la famille a été enlevée… Dans la famille pas de bol je voudrais la fille, ah bah la voilà !  Le jeu va donc suivre Sasha à travers un dungeon-crawler des plus classiques. Ici le jeu tire sa force de la 3DS en mettant le jeu sur un écran et le plan du donjon sur l’autre, ce qui s’avère très pratique. En plus, le jeu est pensé pour être utilisé à la fois par les droitiers et gaucher puisque le déplacement peut se faire à l’aide des joysticks de déplacement basiques à gauche (pour les droitiers) ou avec les touches ABXY pour les gauchers, et c’est vraiment agréable car ce n’est souvent pas le cas ! En tant que gaucher, je peux vous assurer que c’est avec joie que l’on vois un jeu pensé et jouable facilement par les gauchers !

– Moignon Ninja –

Le système de combat est très intéressant. Il propose divers monstres avec des « patterns » d’action différent. Il faudra apprendre et mémoriser la façon de venir à bout de chaque ennemi. Au fur et à mesure du jeu, les ennemis deviendront de plus en plus difficiles à battre, apparaîtront à plusieurs à la fois etc. Chaque monstre est représenté par un cercle en bas de l’écran. Le rouge au centre du cercle représente la vie du monstre, et la barre jaune formant le contour indique le moment de l’attaque du monstre. Une fois rempli, celui-ci attaque et sa barre se vide à nouveau. 

severed_screenshot_12
Salade, tomates, oignons ?

Si vous enchaînez les monstres, vous obtenez un combo de taillades d’épées. Arrivé à un certain nombre de coups, votre jauge de puissance se remplit. Une fois remplie, cette jauge permet de récuperer des objets à la mort d’un monstre. Lorsque la vie du monstre passe à zéro, vous obtenez quelques secondes pour trancher des membres des monstres. Chaque type de monstre donnant des moignons différents. Ces moignons serviront ensuite à upgrader les caractéristiques de Sasha… Un poil glauque, n’est-ce pas ? Cela étant dit, le système de combat et le fait de devoir affronter plusieurs ennemis en faisant attention à leurs tours d’attaque à chacun est vraiment bien pensé. Les combats sont dynamiques, variés et on ne s’en lasse pas !

– Âmes torturées, Majora’s Mask et rock’n’roll –

A défaut d’avoir le masque de Majora, Sasha aura bien d’autres équipements. Une patte artistique qui me fait souvent penser à Majora’s Mask justement, surement volontaire… On pourrait même y retrouver un peu de Kirikou là dedans. Le chara-design est aussi proche d’un Samuraï Jack pour les plus nostalgiques de Cartoon Network. Les donjons sont dotés de quelques petites énigmes à la façon des temples de Zelda d’ailleurs. Le jeu m’avait déjà accroché en juin dernier, ce test complet n’a fait que confirmer ma première approche !

La bande-son du jeu est excellente elle aussi. Des titres rock, parfois psychédéliques. Les sonorités collent parfaitement à l’univers.

 

Plus + tableau Moins -
  • Une jouabilité excellente : dungeon crawler simple et système de combat bien pensé.
  • Graphismes excellent
  • Bande son excellente
  • Jeu pensé pour les gauchers comme pour les droitiers sur 3DS
  • Le tout petit prix !
  • La durée de vie, tellement courte !

Conclusion :

 

Severed rejoint Guacamelee au rang de « super titres indé à ne manquer sous aucun prétexte ». Malgré sa durée de vie très faible (à peine 5 heures pour sauver tout le monde, et encore il faut traîner et chercher les secrets.), son prix doux, son esthétique et son système de combat original nous fait vivre une aventure incroyable. LA reccomandation indépendante de cette rentrée 2016 ! Médaille d’or.

Médaille - Or

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :