Sausage Party

Dreamworks Animations. Sony Pictures Home Entertainment. Sortie le 5 avril 2017. Disponible sur la Fnac en exclusivité !

Il a fait polémique maintes et maintes fois, resté à l’affiche trop peu de temps… On parle bien sûr du dernier film d’animation Sausage Party, avec pour héros principal la voix de Seth Rogen, aussi producteur du film.  Test 4O4Quatre points positifs, et quatre points négatifs sur le jeu ! 

Plus + tableau

    • Un humour bien pêche-hu… – Des vannes grottesques, des jeux de mots sympa (coucou Meat Loaf, que fais-tu dans mon supermarché ?), mais surtout des vannes seksuelles ! L’humour bien gras et beauf est présent à tout va. Au tel point que la scène finale fut polémique. Pas étonnant vu l’orgie alimentaire que c’est… Le film regorge de scènes WTF, de cul et encore de cul ! 
    • Fourré dans la société (et dans la miche) – Frank, l’héros-saucisse de notre histoire n’a qu’un seul but : forniquer avec Brenda, sa voisine pain à hot-dog. Dans ce lot de personnages haut en couleurs, on retrouve une douche vaginale, une saucisse un peu difforme, Carl, qui lui vaut quelques moqueries, un(e) tacos espagnol(e), un lavash et un bagel. On a bien évidemment ici une représentation de toutes les religions et les cultures, et même des différences entre les personnes d’une même « catégorie » (Carl). Même si tout le monde a le même Dieu et imagine derrière la porte de leur supermarché l’Au-Delà, le Nirvana, et voit les humains comme des dieux, chaque catégorie d’aliment a sa façon de penser et de voir. Au final, le film nous quitte sur un plan nous rappelant qu’il ne s’agit que d’un film et que les Dieux/humains restent bien ces Dieux tels qu’ils l’imaginaient. Dur d’en dire plus sans vous spoiler, mais la fin a été habilement trouvée (après la belle scène d’orgie…).
    • D’excellentes plan(ches) à découper ! – La réalisation de Dreamworks est encore une fois impeccable sur l’animation du film ! Les personnages sont tous attachants, bien différents, les doubleurs sont impliqués, Seth Rogen et sa petite compagnie ont pris un grand plaisir au doublage, et cela se ressent dans la voix ! Le film est rempli de bonnes idées et de références au cinéma : la scène de bousculade du caddie qui finit en film d’horreur pour aliments (ambiance apocalyptique, mort de différents aliments…) est vraiment irréprochable !

La violence incarnée.

Moins -

    • … par-foie un peu trop ! – En voulant prôner l’humour gras et le +18 à tout va, il n’y a plus que ça, peut être presque trop, au point d’en devenir parfois lourd (c’est le but escompté non ?). Il faut adhérer à ce genre d’humour beauf à souhait, mais 

Parce que Sausage Party, c’est aussi du romantisme.

  • Une 12zaine d’oeufs ?! – Bon, après avoir vu le film (si vous êtes adulte et consentant !) vous comprendez rapidement les polémiques. Je ne sais pas ce qu’avaient pris le CNC ce jour là mais c’est assez irréaliste. Ils ont du voir « dessin animé mais un peu trash » comme description en film mais sans vraiment le regarder car là, c’est tout sauf du 12+, même si les jeunes s’y connaissent bien sur le sujet dès leur plus jeune âge maintenant… Bref, un 16+ n’aurait quand même peut être pas été de trop et aurait évité bien des polémiques !
  • Quelques personnages sous-exploités – Il n’y a finalement que deux rôles féminins ayant un minimum d’importance ou bien même de dialogues dans le film, Le pain à hot-dog et le tacos, ce qui fait assez peu parmi la platrée d’aliments qui s’y trouvent. Ces deux personnages se défendent cela dit très bien et on beaucoup de répondant face aux blagues sexistes et sexuelles de la gent masculine. On pense aussi au personnage de la douche vaginale. On le voit à plusieurs reprises dans une histoire un peu parallèle, il va chercher à se venger de Frank la saucisse qui l’aurait trahi. Mais finalement le personnage fait un peu trop sa vie de son côté et intervient de nouveau à la faim (notez le jeu de mots habile ici !)

 

Rempli de messages et de critiques de notre société, le tout dillué avec 99% d’humour, Sausage Party est sans aucun doute un film à voir pour le peu que l’on accroche à l’humour très très potache et aux blagues de cul. Le dessin animé pour adultes : un genre encore trop rare, encore plus au cinéma (peut être que cela n’avait même encore été jamais fait?) qui vaut le détour ! Un film très drôle, mais avec surtout un fond très sérieux et qui fait réfléchir.

On ne peut que vous conseiller de foncer vous faire une idée dessus (mais attendez d’avoir au moins 16 ans hein ! ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :