Intriguée par Sans Expérience de Mayu Minase, j’ai achevé ma lecture du premier volume… mitigé. On suit la vie à deux d’un homme et d’une jeune femme, tout deux ignorant de l’amour. Après un mariage décidé subitement, le couple emménage ensemble ! Le premier volume est disponible depuis mi février chez Delcourt-Tonkam.

Le sérieux et naïf Kiyoshi Sumioka n’aurait jamais cru tomber amoureux ! C’était sans compter sur sa rencontre avec Sumi, employée dans un restaurant de bentô… Un soir alors que Kiyoshi s’est blessé en aidant une vieille dame, Sumi se précipite pour le soigner. Devant tant de gentillesse, il se retrouver à lui dire : « ÉPOUSE-MOI S’IL TE PLAÎT. »

Si on avait un doute sur la classification en seinen, on comprends à quelques pages du début de la lecture pourquoi… Au Japon, Sans Expérience est en cours de parution, et 4 tomes sont déjà sortis.

Les premiers chapitres vont très vite : présentation des personnages, rencontre « coup de foudre » (pour Kiyoshi en tout cas) et… mariage ! Mayu Minase joue avec son lectorat, entre moments comiques et gênants. La bienveillance des personnages secondaires est touchante. Les grands-parents et les anciennes caramades de Sumi, par exemple. Même l’ami et collègue de Kiyoshi, derrière ses blagues salaces, ne veut que le bonheur de celui-ci. Malheureusement, ça n’empêche pas ces moments de gêne dus à leurs inexpériences réciproques.

Le dessin, quand à lui, est efficace et tout en rondeur (que ce soit pour Kiyoshi ou pour les formes de femmes). Le manga offre également quelques pages en couleurs agréables.

OUI OU NON ?

Sans Expérience n’est clairement pas fait pour tout le monde, entre la différence d’âge des protagonistes (lui a 26 ans, elle 18 quand ils se marient – mais la proposition en mariage survient alors qu’elle est en 2e année de lycée). Les quiproquos sont nombreux, et contribuent à ces sentiments mitigés qu’on ressent au sortir de la lecture de ce premier volume. Pourtant, les personnages de Kiyoshi et Sumi sont attachants, et souvent mignons ensemble.

Les prochains tomes seront déterminants : est-ce qu’on découvrira plus en profondeur le côté mignon du couple, avec le développement d’une relation saine… ou pas ? La fin du premier volume augure quasiment un viol conjugal, ce qui laisse vraiment les choses en suspend au pire moment !

Un extrait est disponible sur le site de l’éditeur.
Pour plus de chroniques, c’est par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version