S.O.S. Fantômes

Paul Feig
Sony Pictures Entertainment, sorti le 10 août 2016 au cinéma.

Conditions de visionnage : VO, 3D, Dolby ATMOS

Who's gonna call ? Ghostbusters !
Who’s gonna call ? Ghostbusters !

Alors que le film fait la controverse depuis l’annonce du casting 100% féminin de l’équipe chasseuse de fantômes, on a tout de même décidé d’aller le voir pour se faire notre propre avis, car cela reste du S.O.S. Fantômes : un gros délire tiré du paranormal au sein de NYC. Comment s’en sort alors ce reboot du premier film ?

EDIT : On a reçu une superbe version collector du film, merci Sony ! Les goodies dedans sont vraiment bien sympa : un porte clé lumineux, un magnet, un tote bag, un carnet rempli de slime, un blu ray bonus.. Le blu-ray bonus comme à leur habitude contient des scène cachés, des commentaires du réalisateurs, quelques photos de tournages, mais également une partie qui dévoile les secrets des effets spéciaux, toujours intéressant !

– Stand up in NYC –

 

ghostbusters-2016-cast-proton-packs-imagesRemplacer Bill Murray et sa bande, c’est remettre en cause tous les clichés de la bande de mecs avec leur humour salace et sexiste… Paul Feig a donc voulu reprendre ce principe à l’envers en proposant cette fois ci une équipe de 4 femmes et un standardiste, magnifiquement interprété par Chris Hemsworth, pour qui le rôle est taillé sur mesure. Les scènes ne sont que prétexte à balancer vanne sur vanne… Elles sont bien moins potaches  et orientées sur le sexe que dans le premier SOS Fantômes bien sûr (la faute à un crew de femmes?) : la fameuse scène de sexe avec un fantôme  dans le 1er ne se retrouve pas dans ce 3ème opus sur l’univers par exemple. 

Chaque personnage reprend les rôles du premier à la perfection : Melissa McCarthy en chef de gang, Leslie Jones pour la non-scientifique, Kate McKinnon pour la scientifique folle (un rôle qui lui va très bien d’ailleurs !) et enfin l’héroïne du film Kristen Wiig pour la femme un peu plus réfléchie et sérieuse de la bande. Chacun apporte sa pointe d’humour et la cohésion de groupe fonctionne plutôt bien ! Il faut dire que plusieurs d’entre elles se connaissaient déjà via l’excellent Saturday Night Live américain (Leslie, Kristen et Kate), et d’autres avaient déjà travaillé avec Paul Feig récemment (Mélissa, dans Spy par exemple !). Cela pourrait presque s’apparenter à un délire entre chroniqueurs et membres du Saturday Night live à ce niveau là !

– There’s something strange, in the neighborhood… –

A peine le film commence et le titre phare de la licence retentit. On ne s’est définitivement pas trompé de salle ! 

On retrouve les grandes icônes qui ont fait du premier film ce qu’il est aujourd’hui : le sigle S.O.S. Fantômes qui n’a pas pris une ride, le clin d’oeil dans le combat final au premier, les lieux, les caractères des personnages, le standardiste WTF et le générique bien évidemment, qui a même été réadapté par les Fall Out Boy pour un passage du film. On aime ou pas, car de toute façon le générique qui reviendra le plus souvent restera l’original tel quel. La bande son a des titres plutôt sympathiques mais qui sont souvent trop en retrait (à l’inverse de Suicide Squad où l’on a presque l’impression d’écouter un album par exemple du début à la fin puisque la musique ne cesse jamais)

Pour revenir sur Chris Hemsworth et son rôle de Kévin (le prénom a t-il été choisi au hasard ?) à la réception prend un rôle bien plus important que son homonyme féminin dans le film original. Ici il est omniprésent, lance de nombreux gags et est un atout important du scénario proposé par Feig… Le rôle lui va comme un gant et on voit vraiment qu’il s’amuse à jouer de cela. Quelques mimiques sont à mourir de rire et on a du mal à imaginer après que ce même homme joue un rôle aussi sérieux que Thor. La palette de jeu de l’acteur est donc large et confirmée sur tous les domaines, bravo !

– Monsieur Feig, fatigué sur la  fin ? –

L'affiche officielle française du film !
L’affiche officielle française du film !

On connaît Paul Feig. Son talent n’est plus à démontrer avec une série dont on vous a parlé il n’y a pas si longtemps encore : Freaks & Geeks . Pourtant ici, le film est assez « banal » et suit son cours : on va découvrir les fantômes, les combattre et gagner. Jamais rien ne viendra remettre en cause le scénario et les sketchs humoristiques s’enchaînent les uns avec les autres. Les fantômes, censés être au coeur du film, se font finalement plutôt discrets. A la fin on les voit délirer et s’amuser plus que faire régner la terreur… Un peu étrange alors que le but premier du méchant de l’histoire est de faire sombrer New York City dans la pénombre.

La fin est un peu bâclée… On voit l’étude et la découverte des fantômes pendant plus d’1h45 et on en finit en 10 mn avec : rencontre avec le méchant, explication du plan du méchant, combat contre le méchant, victoire (ou défaite… on ne spoile pas ! 🙂 ), clap final. Tout ce cheminement classique des blockbusters prend au moins le double du temps en temps normal. Mais là non, c’est vraiment trop court ! Le combat final en est même complètement ridicule… Toujours sur le même ton humoristique du film, il aurait mérité d’être un peu mieux traité et mis en avant.

On finira enfin par saluer les différents kaméos des acteurs originaux qu’on vous laisse retrouver tout au long du film. Arriverez-vous à tous les retrouver près de 32 ans après le premier film ? Indice : Bill Murray a un rôle un petit peu important et à contrepied de son rôle dans le film original ! En plus des kaméos des acteurs, il y a même un kaméo pendant une scène vraiment sympa se déroulant sur un festival nommé le Ozzfest… Les vrais auront déjà trouvés, c’est bien sûr de la star mondiale de rock Ozzy Osbourne

Plus + tableau Moins -
  • Humour omniprésent grâce au quatuor composé de plusieurs humoristes de métier
  • Nombreux clins d’oeil à la saga de 1984
  • Chris Hemsworth en très grande forme !
  • Des kaméos de beaucoup de personnalités de l’oeuvre originale
  • Une belle scène au Osbourne Festival, avec la présence d’Ozzy himself ! 
  • Bonne bande son, mais souvent trop en retrait
  • La fin bâclée : tout se finit en quelques secondes après presque 2h de film.

Conclusion :

 

On a vraiment bien rigolé devant ce spectacle humoristico-paranormal féminin. Le reboot vu par Paul Feig est suffisamment inspiré des premiers pour s’approprier le nom de SOS Fantômes sans pour autant en faire une copie conforme. L’humour des hommes du premier est revu par les femmes humoristes. Sans pour être le film de l’année, il est impossible de ne pas rire ne serait-ce qu’une fois en regardant ce film. Médaille de bronze

Médaille - Bronze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :