Chapitre 55 : Le ‘’Docteur Sorcier’’

 

– Arggghhhh !

Avec un cri de douleur, le loup-garou fut coupé en deux à la fin du délai de 7 secondes.

*Boum*

Puis, le haut de son corps tomba sur le sol, du sang s’écoulant à flot, mais je l’ignorai et continuai à avancer. Grâces à mes sens accrus, je pouvais ressentir les vibrations causées par l’approche des loup-garous. Maintenant je regrettais de ne pas avoir tué le premier loup-garou avant qu’il ne crie … Mais bon, de toute façon, j’en aurais probablement rencontré un autre sur ma route, et ce cri n’était pas forcément ce qui les avait attirés. Le tir de pistolet avait été bruyant lui aussi.

Alissa et ses gardes du corps marchaient derrière moi. Cela faisait déjà quelques minutes que nous avions commencé à nous diriger vers l’origine du bruit de pistolet. Selon Alissa, il s’agissait de l’endroit où habitait Caïne.

– Ugh, qu’est-ce que c’est ?

S’exclama Alissa sur un air de dégout en regardant le visage extrêmement laid de la créature. Mais sa caractéristique la plus frappante était ses yeux complètement noirs.

Tandis que nous traversions les rues, Alissa m’expliqua que les loup-garous reprenaient leur forme humaine à leur mort, mais ces créatures que nous venions de rencontrer ne pouvaient être décrites que comme des abominations. J’avais aussi remarqué qu’un étrange liquide noir coulait de leurs griffes, et l’un des monstres avait même essayé de me cracher dessus, attaque que j’avais facilement esquivée sans même arrêter le temps. Leur force et leur vitesse étaient élevées, mais j’arrivai toutefois à prédire leurs mouvements sans avoir besoin de ralentir le temps … Mais sje le faisais quand même, car je n’étais absolument pas confiant en ma maitrise de l’épée complètement inexistante.

Après que nous soyons passé à côté du cadavre de loup-garou, Rupert courut jusqu’à moi et me donna un coup de coude. Je le regardai, surpris. Un large sourire parcourait son visage et il s’exclama en pointant du doigt la poignée noire,

– La force est avec toi, tu es le prochain jedi !

J’étais confus, de quoi parlait-il ?

– La quoi ?

– Le force ! Je faisais une référence à Star Wars !

– …

Je ne comprenais vraiment pas ce qu’il essayait de me dire. Toutefois, il avait l’air de s’être un peu plus ouvert à moi. En me voyant confus, il leva un sourcil et me demanda,

– Quoi ? Tu ne connais pas Star Wars ? Tu vivais dans une grotte avant de venir en ville ?

– Dans une cave …

Je le corrigeai avant de me rendre compte que je venais de parler trop vite, mais heureusement, il ne comprit pas ce que je voulais dire. Tanya qui se tenait derrière Rupert me lança un regard interrogateur, de même pour Alissa, mais les deux filles restèrent silencieuses.

– Franchement … Tu tiens une épée laser, tu comprends ? Un sabre plasma, une épée solaire, un plasma cutter, tu peux l’appeler comme tu veux. Je suis surpris que tu ne t’en ais pas rendu compte en l’utilisant. Je ne t’avais jamais vu l’utiliser, alors je ne savais pas que tu en avais une …

Bien sûr qu’il ne m’avait jamais vu l’utiliser. Je contemplai l’épée plasma dont il parlait et me rendit à nouveau compte de sa valeur. Elle m’avait beaucoup aidé en plus d’être facile à manier. La lame était très mystérieuse car ayant la capacité de tout couper même ci elle ressemblait à un simple faisceau de lumière dorée, et je comprenais qu’essayer de la toucher n’était probablement pas une bonne idée. Apparemment les coupures infligées par cette arme étaient des attaques de chaleur. A en juger par les précédents combats, cette épée produisait de l’électricité qui se concentrait en un point jusqu’à former une lame ou un faisceau de plasma.

Les 2 filles ne le montraient pas, mais elles étaient elles aussi intéressées par mon arme. Elles lui jetaient de temps en temps des regards avant de détourner les yeux en vitesse.

– Une épée plasma huh ?

Murmurai-je. Il était plus facile de l’appeler ainsi plutôt que ‘poignée noire’ ou ‘poignée draconique’. Ceci dit, nous continuâmes à nous diriger vers l’endroit d’où émanait le tir de pistolet. J’espérais juste que nous n’allions pas arriver trop tard.

 

*Bang*

Nous nous tenions devant une large maison lorsque nous entendîmes à nouveau un coup de feu, ce qui voulait dire qu’il était encore en vie.

– Regardez ! Par là !

Alissa pointa quelque chose du doigt et nous pûmes voir plusieurs dizaines de loup-garous mutants grimpant sur le toit en nous ignorant. Je fis même exprès de me placer sur la route de l’un d’eux, mais celui-ci me contourna afin de grimper au mur de la maison avec ses griffes acérées … Ils avaient l’air possédés.

*Bang* *Bang* *Bang*

De nouveaux tir se firent entendre … Je m’approchai en vitesse de la double porte, et traçai dessus un cercle avec mon épée plasma, puis, je donnai un coup de pied dans le cercle, ouvrant ainsi la voie vers un long couloir. Les bords de l’entrée que je venais de créer étaient calcinées à cause de la chaleur émise par l’épée plasma … Propre !

Je pénétrai dans la maison, et entendis la remarque de Tanya,

– Tu sais, tu aurais pu aussi ouvrir la porte.

Je me figeai un instant mais continuai ensuite à marcher sans me retourner … Ce n’était pas par embarras … J’entendis Tanya rigoler derrière moi, ce qui m’embarrassa davantage …

Nous nous mîmes à courir à travers les couloirs, passant devant de nombreuses pièces et portes. Nous pouvions entendre des bruits de tir devant nous, jusqu’à ce que nous atteignions enfin une autre double porte. J’essayai de l’ouvrir, jusqu’à ce que tout à coup, quelqu’un attrapa ma veste et me tira en arrière.

*BOUM*

Moins d’une seconde après que Tanya m’ait tirée en arrière, la double porte explosa, un torrent de feu s’en échappa et un loup-garou mutant fut projeté dans le couloir, complètement calciné et ayant perdu plusieurs parties de son corps. Une odeur de viande grillée emplissait l’air, et ce n’était pas une odeur agréable …

Je me tournai vers Tanya.

– Merci ! Je t’en dois une.

M’exclamai-je en souriant, ce qui fit apparaitre une expression très surprenante sur le visage de Tanya … Elle rougit.

– Ahh … Ce n’est rien, idiot … Tu ne me dois rien, crétin … !

Sa timidité me fit rire. Je ne la pensais pas être une telle personne. Elle parut fâchée pendant un instant alors je m’arrêtai de rire puis toussai avant de jeter un coup d’œil dans la pièce …

– …

L’enfer … Si je devais décrire la scène en un mot, ce serait ‘enfer’. La pièce toute entière était en feu, les loup-garous gisaient sur le sol et brûlaient pour ne devenir que des cendres une fois le feu éteint. Je pouvais voir une personne se tenant au milieu de la pièce … Il ne portait pas de haut, son torse était donc exposé et celui-ci était recouvert de tatouages d’animaux étranges. Il avait des cheveux blonds et courts et était fin mais musclé. Il était plutôt grand et avait des yeux couleur ambre avec une fente à la place des pupilles, comme s’il était lui-même un animal … Ce qu’il était peut-être d’ailleurs … Il portait un jean noir, des chaussures noires et tenait dans sa main droite un fusil mitrailleur et dans sa main gauche une épée Japonaise. Son regard était froid et apaisé, et il commença à se diriger à gauche de la pièce ….

Nous regardâmes tous les 4 la scène les yeux grands ouverts …

– Tu as dit qu’il était un docteur sorcier n’est-ce pas ?

Demandai-je à Alissa.

– … J’ai jute dit qu’i
l se considérait comme tel, pas qu’il en était un …

Je tournai à nouveau mon attention vers le ‘’docteur sorcier’’ … Non, Caïne … Il me faisait penser à Verdath …. Pourquoi donc ? … Oui, ses yeux !

– C’est un dragon …

Murmurai-je, légèrement effrayé à l’idée de lui parler. D’après mon expérience avec les dragons, il y avait 50% de chance qu’il soit complètement taré …

 

Chapitre Précédent                                                                                                                        Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :