Chapitre 31 : Les Pré-requis

 

– Et bien, bonjour ! Mon nom est Dawn Timer, j’ai 15 ans, et je travaille en tant que garde du corps. Et toi, qui es-tu ?

Au moment où je terminai ma phrase, il se mît tout à coup un genou au sol et baissa la tête, une main dans le dos, et l’autre au sol.

– Je suis Leraje. Je n’ai pas de nom de famille, alors je m’excuse pour l’inconvénient mon seigneur. D’après mes souvenirs, j’ai 27 ans ; je suis un spécialiste en assassinat et pour obéir aux ordres de mon seigneur.

Je n’arrivais pas du tout à comprendre cet homme … mais assassinat ?

J’avalai ma salive et demanda :

– D’où viens-tu et pourquoi es-tu là ? Et lève-toi quand je te parle !

Il se releva rapidement et reprit sa position, droit comme un i. Il était vraiment le genre de personne formel.

– L’être supérieur m’en a informé, alors laissez-moi vous expliquer …

Et ainsi, il commença à me parler de lui et de la raison de sa présence ici. Lorsqu’il commença à parler, je me demandai si ce n’était pas juste un moyen pour me distraire, cependant il m’expliqua qu’il venait du monde des démons et qu’il avait passé un accord avec le Dieu des Démons : en échange de force pour ses hommes, il avait été lié à un livre, et devait être invoqué par son détenteur et utilisé en tant que servant. Je croyais en son histoire, à cause du Clavicula en ma possession. Cela expliqua aussi de nombreuses choses bizarres qui m’étaient arrivés dernièrement, alors j’étais satisfait.

– Pourquoi maintenant ? Pourquoi n’es-tu pas venu plus tôt et pourquoi as-tu dû m’effrayer à chaque fois ?

Lui demandai-je.

Il ne m’avait pas encore dit pourquoi il était venu seulement maintenant, et pourquoi j’avais ressenti de telles migraines.

Il s’éclaircit la gorge et continua.

– Vous voyez mon seigneur, pour qu’un démon tel que moi puisse être invoqué, l’utilisateur doit satisfaire un pré-requis spécifique. Pour invoquer un démon, une fois la condition remplie, l’utilisateur expérimente le moment décisif de la vie du démon ; c’est-à-dire les événements ayant poussés le démon à être lié au livre. Je n’en sais pas plus, je ne connais pas non plus les autres démons où le livre en lui-même. Une fois que l’utilisateur meurt, les démons ayant été invoqués perdent les souvenirs obtenus après avoir été invoqués. Alors je suis désolé, mais je ne peux pas aider plus mon seigneur.

Après ça, il se tut et attendît. Je me mis à réfléchir … Depuis le début, la Clavicula était tout sauf un simple grimoire. De ce que j’avais réunis, les grimoires étaient des livres similaires à des données de recherches, mais surtout des études magiques. Le livre que je détenais était capable d’invoquer des démons. Il possédait des données sur eux, mais pouvait aussi les appeler. Jusqu’à maintenant, je n’avais lu aucune donnée parce que je n’avais pas vraiment besoin d’en savoir plus sur les démons, rituels ou sorts. Je considérais aussi cela comme une corvée, étant donné que ça ne m’aurait pas aidé.

Je soupirai et retournai mon regard vers Leraje. Il avait l’air calme, et ses yeux étaient dirigés droits devant lui, ne regardant rien en particulier. Le voyant comme ça contre le mur, cela me rappela un amiral que j’avais vu dans un roman sur la Seconde Guerre Mondiale. Alors, que devrais-je faire de lui ?

Je plissai les yeux, je voulais savoir une chose de plus.

– Peux-tu me dire le pré-requis pour pouvoir t’invoquer ?

Il hésita un instant, mais reprit rapidement ses esprits et me regarda. Je remarquai quelque chose de différent dans ses yeux, quelque chose que je n’avais pas encore vu. Ses yeux étaient troubles, comme si quelque chose flottait en eux. Ses yeux étaient verts sur les bords, mais au centre se trouvait une sorte de buée dense. Je tremblai kégèrement en le regardant.

J’avalais ma salive.

– C’est … un meurtre de sang froid. C’est ma condition.

Je clignai des yeux. Un meurtre de sang froid ? Mais quand ai-je bien pu tuer quelqu’un ? Je me mis à réfléchir un instant … Mais oui, le vieil homme ! Je l’avais tabassé à mort, s’agissait-il vraiment d’un meurtre de sang froid ? Je pensais me défendre … Non ! En fait, je protégeais Stella, alors il avait peut-être raison : je l’avais juste tué, sans lui poser de question. Il était trop dangereux pour vivre …

Je secouai la tête. Pourquoi essayai-je de justifier mes actes. Je l’avais même complètement oublié ; la seule raison pour laquelle je me souvenais maintenant de lui était qu’il s’agissait de la personne m’ayant donné l’encyclopédie de démons et sorts, et parce que Leraje venait de m’en parler.

Je repris mes esprits et réfléchis. Leraje ne m’était pas bien utile ; il était un assassin, pas un baby-sitter ou un travailleur à temps partiel. De ce que je savais, il n’avait pas vraiment besoin de nourriture ou de repos pour survivre ; toute son énergie venait du livre … Ce qui était assez bizarre, mais je l’acceptai.

Comment pouvais-je expliquer sa présence à Stella et Cecilia ? Mon nouveau garde du corps ? J’en était déjà un moi-même, alors pourquoi en aurais-je besoin d’un ?

– Pour le moment, garde le périmètre de cette maison. Si une personne suspecte approche, préviens-moi. S’ils essayent de t’attaquer, assomme-les, contacte-moi et attends mes ordres. Pour le moment, ça devrait suffire.

– Oui mon seigneur.

Leraje se fondit lentement dans les ombres … Au moins comme ça je n’avais pas à m’acheter d’alarme de sécurité.

Je me levai du lit en m’étirant. En regardant l’horloge, je me rendis compte que seulement 30 minutes s’étaient écoulées depuis que je m’étais évanoui. Je regardai par la fenêtre, le soleil était à moitié couché. Peut-être devrais-je continuer à explorer la ville. Il me fallait réfléchir à tout ce qui s’était passé avec ce livre, et ce que cela signifiait. Steward m’avait aussi informé que les vampires que j’avais vaincus aujourd’hui travaillaient avec ceux de Los Angeles ; peut-être que je pouvais continuer à m’intéresser à l’affaire, étant donné qu’il ne m’en avait pas interdit.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

6 pensées sur “Le Rude Maître du Temps – Chapitre 31

  • 25 mars 2016 à 21 h 26 min
    Permalink

    y a un truc que je comprend pas … le roi de la sagesse, c’est définitivement Salomon, alors pourquoi Solomon ? même le clavicula est le Lemegeton Clavicula Salomonis, les petits sceaux … d’ailleurs le fait Leraje soit le 14ème démon vient directement du Lemegeton, et son arc aussi … bref, pourquoi alors Solomon ?

    Répondre
    • 25 mars 2016 à 21 h 44 min
      Permalink

      Aucune idée, l’auteur à bien choisi Solomon et non Salomon. Peut-être qu’il trouvait juste ça plus joli ^^

      Répondre
    • 26 avril 2016 à 23 h 30 min
      Permalink

      Mdr mettre la question et la reponse dans le meme commentaire pas mal ^^

      Répondre
      • 27 avril 2016 à 18 h 55 min
        Permalink

        normal, j’avias besoin de l’avis d’un expert, donc je me suis répondu

        Répondre
  • 26 avril 2016 à 23 h 35 min
    Permalink

    Ca fais un moment qu’il a tuer le mec dans la prison, pourquoi il est apparu que maintenant si les pré-requis etaient deja remplis?

    Répondre
    • 27 avril 2016 à 18 h 19 min
      Permalink

      il avait pas encore le contrat, si je me souviens bien, le gars a fait le contrat, et puis il est mort de ses blessures.
      Et oui, les clauses des contrat démoniaques sont très précises ! ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :