Chapitre 27.5 : La Détermination de Stella

 

Point de Vue de Stella.

Je m’assis à ma place, au fond de la salle. Chaque bureau était occupé par 3 élèves. Tandis que je m’installai à la gauche du bureau, mes deux camarades se présentèrent.

– Salut ! Moi c’est Chloe !

– Et moi Sally. Heureuse de te rencontrer.

– Je m’appelle Stella, moi aussi je suis heureuse de vous rencontrer.

Chloe avait de longs cheveux roux et des yeux bleus, ce qui lui faisait attirer l’attention. Nous avions l’air d’avoir à peu près la même taille. Sally avait des cheveux courts noirs et des yeux marron clair ; son uniforme avait l’air très serré, collé à son corps. Son expression était sereine tandis que Chloe avait l’air joyeuse. Sally n’affichait pas la moindre expression, mais était agréable à avoir près de soi.

Nos commençâmes à parler de nous, à propos de qui nous étions, et de ce qui nous intéressait. J’essayais de rester vague, en disant la région d’où je venais, et pas que j’avais grandis dans ‘cet endroit’. Cela marcha assez bien et nous nous entendons très bien !

Sally me demanda aussi qui était le garçon avec qui j’étais venue. Mon frère était assis sur une chaise dans le coin de la pièce, près du bureau de la professeure. Il portait toujours ce masque blanc pour une raison (je lui avais demandé pourquoi il le portait et il m’avait répondu que c’était pour le travail, et pour lui-même, ce qui m’avait assez confus mais je n’en avais pas demandé plus).

– Ah ! C’est mon frère !

Chloe et Sally levèrent toutes deux les sourcils en le regardant. Il avait l’air plus intéressé par la leçon que par moi. La professeure était actuellement en train de faire l’appel, vérifiant si chaque personne sur la liste était présente ou non.

– Stella ?

– Présente !

Répondis-je.

La professeure s’arrêta de lire nos noms, et posa sa liste sur le bureau.

– Bien, commençons la leçon ! Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Mme Alexa Switch, mais vous pouvez m’appeler Madame ou Madame Switch. J’enseigne la théorie magique pour les élèves de 3ème et 4ème année. Compris ?

Tout le monde acquiesça et le cours commença. Chloe et Sally s’arrêtèrent aussi de parler et se concentrèrent sur la leçon.

Mme Switch prit un sceptre dans sa main droite, un livre dans l’autre, et commença à poser des questions.

– Comme nous l’avons appris l’année dernière, la théorie magique est l’étude des effets possibles de la magie, par exemple …

L’enseignant pointa son sceptre vers une pomme sur son bureau, elle chanta une courte incantation et la pomme si mît à lentement s’élever dans les airs. Tandis qu’elle se soulevait, je pouvais ressentir la pomme être attirée vers moi, c’était étrange. Depuis qu’Onii-chan et moi nous avons quitté ‘cet endroit’, j’ai commencé à ressentir des énergies étranges comme si créant des liens avec moi. Je n’avais jamais vraiment ressenti cela à ‘cet endroit’ mais maintenant cela devenait en quelque sorte de plus en plus fort. Ce sentiment n’était pas déplaisant, mais au contraire, rafraichissant.

– Comme vous pouvez le voir, je viens d’utiliser le sort Flottement sur cette pomme. La quantité de magicka que je mets dans le sort se reflète sur le temps de retenue du sort et sa performance ; alors maintenant que nous savons comment marche les sorts, je vous demande ce qui est nécessaire à l’activation d’un tel sort.

De nombreuses personnes levèrent la main en entendant la question. Parce que je ne connaissais pas la réponse, je me contentai de regarder les autres élèves qui l’avaient.

– Oui Sally ?

Je regardai à ma droite, Sally se leva et commença à répondre.

– Le lanceur doit avoir suffisamment de contrôle sur son magicka et doit pouvoir imaginer l’effet du sort. A part ça, pour que le sort soit un succès, il doit se souvenir du chant.

L’enseignante acquiesça, satisfaite de la réponse. Wow, j’aimerais bien savoir quelque chose comme ça moi aussi … Je vais devoir travailler dur et rassurer Onii-chan ; il a dit que l’examen de rang supérieur se déroulait 3 fois par an. Le 1er test débutera dans quelques mois.

– Bien ! Maintenant autre chose que je veux que vous reteniez, c’est le chant. Comme l’a dit Sally, le chant est une partie importante d’un sort, mais tout le monde n’est pas obligé de l’utiliser.

Vraiment ? En entendant ça, les élèves commencèrent à discuter entre eux, se demandant s’ils connaissaient quelque chose comme ça. Chloe interrogea aussi moi et Sally à propos de ça. Sally expliqua que ça avait à avoir avec un appareil qui lançait des sorts. Je regardai Onii-chan qui avait l’air d’avoir compris quelque chose, étant donné qu’il était dans sa posture habituelle de réflexion sur sa chaise …

– Allons allons, un peu de silence !

Nous nous tûmes et écoutâmes à nouveau.

– Comme je viens de vous le dire, un mage n’est pas obligé d’utiliser une incantation, mais cela ne concerne qu’une toute petite quantité de personnes. Et je parle de personnes nées avec un talent inné en magie. Dans le passé, ils étaient appelés des Sorciers, mais maintenant avec assez d’entrainement, n’importe qui peut lancer un sort sans chant.

Elle pointa à nouveau la pomme qui flottait en l’air pendant tout ce temps. Elle fit un geste avec le sceptre et elle commença lentement à se peler elle-même … Les étudiants étaient abasourdis, elle n’avait même pas utilisé d’incantation. Etant donné que j’avais lu quelques livres sur la magie, j’arrivais à comprendre pourquoi c’était aussi incroyable, même si les livres que j’avais lu sur la magie étaient des histoires inventées de toutes pièces.

Quand elle termina, un élève du rang de devant leva la main.

– Oui Catrina ?

– Quelle est la différence entre quelqu’un avec un talent inné en magie et quelqu’un qui n’en a pas ?

La professeure sourit et répondit,

– C’est une très bonne question. Bien, voyons … comme vous le savez, une personne avec un talent inné n’a pas besoin d’utiliser de chant, seulement d’un contrôle sur sa magie, de l’imagination, et du magicka nécessaire à l’activation du sort. Généralement, les personnes avec un talent inné en magie ont tendance à avoir 4 fois plus de magicka que les mages normaux.

– Un autre élève leva la main.

– Oui Chris ?

– N’est-ce pas injuste ?

– Comment ça ?

Demanda la professeure, légèrement confuse.

– On dirait que les personnes avec un talent inné peuvent juste se la couler douce tandis que les autres doivent travailler dur pour devenir forts.

L’enseignante réfléchit, et sourit en disant,

– Oui, tu as en quelque sorte raison, les personnes avec un talent inné sont bénies, mais ça ne veut pas dire que les mages comme nous n’ont aucune chance. Par exemple, notre directrice est une utilisatrice de magie très puissante, ayant construit tous ses achèvements à travers un dur labeur et de l’entrainement. Elle peut même utiliser tous ses sorts sans chant, même sans talent inné. Alors ce que je veux vous expliquer est que même si vous avez u talent inné, c’est inutile si vous ne détenez pas le contrôle et l’imagination pour en profiter, compris ?

Le garçon sourit et acquiesça.

La professeure se retourna vers nous.

– Bien, maintenant que nous avons vu ça, continuons.

Nous continuâmes à écouter l’enseignante parler à propos des différents systèmes de magie, jusqu’à ce qu’elle nous demande de sortir nos manuels. Je réalisai tout à coup que je n’en avais aucun … Onii-chan eu
t lui aussi l’air paniqué lorsqu’il entendit cela, mais résolut rapidement la situation d’une manière étonnante.

Onii-chan leva la main et dit quelque chose, et lentement, avec une douce lumière, un livre apparut dans sa main. A cet instant, tout le monde dans la classe le fixait, moi comprise …. Est-ce qu’Onii-chan vient d’utiliser la magie ?

La professeure fut aussi distraite par Onii-chan.

– Mme Switch, est-ce que je peux donner quelque chose à Stella ?

L’enseignante hocha la tête, et Onii-chan se leva, se dirigeant vers moi. Les élèves étaient aussi confus en voyant mon frère. Lorsqu’il arriva à ma table, il ouvrit l’étrange livre, tapota sur une page, et en un clin d’œil, tout un tas de livres apparut sur le bureau.

– Désolé.

Dit-il avant de se rasseoir à sa place.

La professeure continua sa leçon. Je voulais vraiment demander à Onii-chan ce qu’il venait de faire, mais ne pouvait pas pour le moment. Je rangeai les livres dans le sac dimensionnel et étais abasourdie en les voyant se faire aspirer à l’intérieur aussi facilement.

Chloe m’interpella alors je me tournai vers elle.

– Hey, est-ce que ton frère est un mage ?

Je me mis à réfléchir un instant : Je ne l’avais jamais vu faire quelque chose d’aussi incroyable que la magie …. Une seconde ! Non, quand nous habitions dans ‘cet endroit’, je me souviens qu’à un moment, nous changions tout le temps d’endroit en un instant, comme un livre d’image. Je n’avais pas la moindre idée de ce qui était arrivé là-bas. Je voulais interroger Onii-chan à propos de ça mais je me suis emporté e profitant de tout ce qui était nouveau pour moi ici, au point où j’ai oublié de lui demander comment nous nous étions échappés …

Je lui répondis à contrecœur,

– Je ne sais pas ; Onii-chan travaille comme garde du corps, peut-être qu’il a appris la magie pour son travail.

Chloe réfléchit un moment, et posa une autre question. Cette fois-ci, Sally avait elle aussi l’air intéressé, pare qu’elle se posait elle aussi des questions sur mon frère.

– Qui garde-t-il ?

– Cecilia Greenwood.

Dis-je nonchalamment.

Sally et Chloe parurent figées pendant une seconde, ne parlant et ne respirant même plus.

Chloe se leva tout à coup de son siège, et me regardant dit d’une voix pas vraiment discrète :

– IL GARDE LA REINE !!??

Tout le monde dans la classe se retourna vers Chloe. Sally la tira rapidement vers son siège, la disputant en lui disant que c’était malpoli.

– Un problème Chloe ?

Demanda la professeure, légèrement confuse par ce qu’elle avait pu entendre.

– Non, désolé Mme Switch ! J’étais juste surprise, c’est tout …

Répondit Chloe avec embarras.

Chloe commença ensuite à me poser des questions sur mon frère et sur Cecilia, tandis que Sally restait silencieuse. Mais il était évident qu’elle était curieuse elle aussi, étant donné qu’elle écoutait attentivement notre conversation.

– Pourquoi es-tu si intéressée par Cecilia ?

Lui demandai-je.

Chloe ria, puis pointa Sally.

– Demande-lui !

Je me tournai vers Sally qui n’avait encore rien dit, mais qui commença dès que Chloe la pointa du doigt.

Sally regarda Chloe, soupira et s’exprima,

– Bon, tu vois …

Et ainsi, Sally m’expliqua que Cecilia était une personne incroyable, qu’elle avait pu devenir une mage de tiers 5 à l’âge de 15 ans. Elle rajouta que la plupart des professeurs ici étaient au tiers 7 maximum. Seule la directrice avait atteint le tiers 8, ce qui faisait de Cecilia une personne à la fois incroyablement douée et aussi très belle.

Sally avait vraiment l’air d’admirer Cecilia. Dans mon esprit, Cecilia était comme une grande sœur ; ses camarades de classes avaient l’air de beaucoup l’aimer, à part le méchant qui n’aimait pas Onii-chan. Je repensai à la promesse faites à Onii-chan : que je deviendrais une mage de tiers 4 en un an. J’étai confidente de pouvoir le faire en travaillant dur, mais en apprenant qu’il avait fallu 9 ans à Cecilia Onee-chan pour atteindre le 5ème tiers … j’étais un peu découragée.

La leçon continua, concernant de nombreux systèmes magiques et systèmes de branches différents. Je ne comprenais pas grand-chose, mais écouta tout de même attentivement. J’étais déterminée à atteindre mon but cette année et à soulager Onii-chan !

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                     Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :