Chapitre 12 : Un Pas en Avant, Dix Pas en Arrière

 

Je n’avais jamais vraiment eu de réel objectif à part sortir de cette prison. Je n’avais jamais réfléchi à quoi faire après en être sorti, et pourtant, cela ne m’inquiète pas vraiment même si je devrais de temps en temps. Tout extérioriser serait la meilleure solution. Je vais juste attendre et voir …. Mais je n’arrive vraiment pas à m’arrêter de penser à tout. Je suppose qu’il s’agit de ma façon de penser, de ma façon de vivre pour résoudre tous les problèmes.

 

– Se réveille-

 

– (Alarme du téléphone)

– Hmm.

J’ouvris les yeux. Ma vision était légèrement floutée et j’étais encore à moitié endormi. Je frotta mes yeux et quelque chose se met à vibrer dans ma poche.

J’en sortis le smartphone et y jeta un coup d’œil. L’alarme était réglée à 5 heures du matin alors il faisait toujours nuit.

– (Baille)

Je me levai et étirai mon corps. La chambre était plongée dans l’obscurité, mais pour moi, c’était comme s’il faisait jour. Je vais devoir m’y habituer. J’avais totalement oublié que mes 5 sens s’étaient renforcés, et que j’avais maintenant bien plus qu’une vision nocturne.

Touchant mon corps, je remarquai que je portais toujours ma chemise et mon jean. Je me sentais sale. Je me déshabillai rapidement et partit dans la salle de bain où je pris une rapide douche. Tandis que je faisais ça, je me mis à penser que c’était extrêmement drôle que je ne connaissais pas ce qu’était une douche jusqu’à ce que je lise un manuel d’électronique dont j’avais besoin pour comprendre comment fonctionnait mon smartphone. Je ne comprenais pas vraiment comme elle marchait mais je savais à peu près comment la faire marcher. La douche était vraiment une invention utile et facile d’utilisation. J’eus des frissons en pensant à mon ancienne méthode de nettoyage ….

Cela me prit 15 minutes pour me laver et changer de vêtements. Il y avait de nombreux vêtements à choisir dans la garde-robe.  J’avais choisi les vêtements les plus pratiques pour les mouvements : une chemise noire à manche courtes, un jean bleu, et un sweat en cuir noir. J’avais choisi les mêmes chaussures que la veille, étant donné qu’elles étaient très confortables.

 Je me regardai  dans le miroir. Mon apparence en général n’avait pas beaucoup changée. Il n’y avait que mes yeux qui étaient devenus doré, et paraissaient brille. Je risque sans aucun doute d’attirer l’attention comme ça, et je n’aime pas vraiment que l’on me regarde.

– (Porte qui s’ouvre)

En me retournant, je n’étais pas surpris de voir la personne entrer. Je l’avais entendu 40 secondes avant même qu’il n’ait ouvert la porte. C’était Steward.

– Je vois que vous êtes déjà prêt. Suivez-moi.

Steward quitta la pièce et je le suivis. Nous nous mîmes à discuter en route, j’avais quelques questions à lui poser.

– Alors que suis-je censé faire précisément ?

– Hmmm, bonne question.

Répondit-il.

Il ne se tournait même pas tandis que nous parlions, il marchait droit, me montrant la voie. Il avait cette sorte d’aura disant ‘ne me touchez pas’.

– Que je vous l’ai déjà dit, vous êtes maintenant le garde du corps temporaire de Miss Cecilia. Vous devrez obéir à ses ordres et la protéger. Vous la suivrez 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Parfois, vous devrez la garder en maintenant vos distances, parfois vous devrez vous tenir près d’elle. Vous êtes, pour faire court, un garde protégeant Madame.

J’hochai la tête. Il s’agissait d’une tâche facile à comprendre, mais je ne pouvais pas savoir si ça allait aussi être le cas sur le terrain.

– D’accord. Sinon, j’ai une autre question. Vous avez mentionné la première fois que nous nous sommes rencontrés qu’elle allait à l’école, est-ce que cela veut dire qu’elle étudie à Los Angeles ?

– Hmm, oui, c’est ça. Je voulais vous en parler aujourd’hui mais je constate que vous vous en êtes déjà rendu compte vous-même. Son école se situe très loin d’ici. Pour y aller, il faut aller à Los Angeles, mais ce n’est pas vraiment à Los Angeles. Je vous expliquerai tout cela en détail plus tard.

En disant cela, il se retourna et sourit. Je gardai mon sourire et ma posture.

Nous continuâmes.

– Alors en quoi est-ce que cela change mon travail ?

– Oh, non, vous la protégez toujours, mais de loin. Madame n’aime pas que ses gardes du corps restent près d’elle, et personnellement, je ne pense pas que ce soit une bonne chose pour son quotidien scolaire …

Il murmura la dernière partie, mais je l’entendis quand même.

Nous marchions déjà depuis 30 minutes. La maison était immense. J’étais vrament soulagé d’avoir une carte du bâtiment, ou bien je me perdrais facilement sans elle.

– Maintenant que j’y pense, pourquoi est-ce que Mada…

– Appelez-la Cecilia.

– Pourquoi ?

Demandai-je.

– Vous avez tous les deux le même âge, il serait peu plaisant que vous parliez comme cela …

– Très bien.

Acquiesçant, je continuai ma question.

– Pourquoi Cecilia a-t-elle besoin d’une protection ? Qui l’attaquerait, ou plus précisément, pourquoi ?

Il s’arrêta une seconde mais se remit à marcher aussitôt.

– Cette famille possède de nombreuses branches et alliés. Nous sommes une famille de magiciens magus en plus de tous les diriger. De nombreuses personnes souhaitent changer cela  et gène la développement de la famille. Nous avons aussi de nombreux ennemis et d’autres familles ennemis essayant de nous dominer. Le père de Cecilia est une personne extrêmement importante, il est le PDG d’une compagnie ayant une large influence dans de nombreux pays. S’il meurt Madame Cecilia prendra sa place. Elle est fille unique et l’héritière de sa position, et ainsi un point vital dans le futur.

– Je comprends.

Le travail avait l’air d’être de plus en plus dangereux …

Tandis que nous parcourions un couloir, Steward s’arrêta devant une porte. Il me fit signe de m’approcher, ce que je fis.

– Il nous reste 20 minutes avant de réveiller Madame.

– Compris.

Je ne comprenais pas vraiment pourquoi nous devions la réveiller personnellement mais décida de garder cette remarque pour moi.

Je me tenais donc en face de la porte, aux côtés de Steward. Tout était silencieux, trop silencieux même, rendant la situation assez gênante. J’en profitai donc pour poser plus de questions.

– Puis-je vous demander quels sont les autres êtres surnaturels et spécialistes ?

Il me regarda un moment puis revint à la porte.

– Je suppose qu’il vaut mieux que vous le sachiez maintenant que plus tard. En sachant que Madame retournera à l’école dans 2 semaines, vous irez vous aussi avec elle. Je vais d’abord vous parler de l’école. Comment dire … ce n’est pas une école normale.

– Pourquoi ? Est-ce une école pour magiciens ?

– Haha, tout juste, il s’agit d’une école pour magiciens. C’est l’Ecole de la Cour Magique de Los Angeles.

– Cour Magique ?

– Ah, j’avais oublié que vous ne connaissiez pas notre société, alors bien sûr que vous ne connaissez pas la Cour non plus ..

Il s’éclaircit la gorge et commença à expliquer.

– La Cour est un conseil de magiciens régnant sur une zone spécifique, en l’occurrence dans notre cas il s’agit d’une ville : Le Conseil de Magie de Los Angeles. Vous pouvez les considérer comme des politiciens, si vous voulez, ils sont pareils, mais dans notre cas chaque ville à son propre conseil. Actuellement, la Californie a 2 conseils majeurs, celui de Los Angeles et celui de Sacramento. Tout humain détenteur
de pouvoirs magiques peut devenir membre du conseil, mais pour cela cette personne doit grimper les échelons. Pour ce faire, il faut être un puissant magicien et avoir effectué de nombreux accomplissements approuvés par le conseil.

Je remis en ordre toutes les informations que je venais d’obtenir, et regardai Steward continuant.

– Maintenant, ce que fait l’Ecole de la Cour Magique, est qu’elle entraine des personnes possédant des attributs magiques afin qu’ils deviennent des magiciens de premier ordre pour la société. Un grand nombre de ses étudiants vient de familles influentes, mais pas seulement, mais ce n’est pas là le sujet, alors je vais continuer. Miss Cecilia a un don pour la magie et peut être considérée comme une génie. Sa prise de décision rapide en fait l’une des personnes- les plus intelligentes de l’école …

– Attendez attendez attendez.

Il s’arrêta.

– Vous dites qu’il s’agit d’une école formant des magiciens, n’est-ce pas ?

Il hocha la tête.

– Si elle se situe dans la ville, pourquoi personne ne l’a remarquée ?

Il afficha un large sourire et expliqua.

– C’est parce que l’école elle-même est cachée dans la ville …

Je lui renvoyai un regard confus.

– Ecoutez, je ne peux pas vraiment vous l’expliquer en détail, mais vous le découvrirez une fois là-bas.

– D’accord.

– Bien, je continue.

Ce fut à mon tour d’hocher la tête.

– Comme je viens de le dire, Cecilia est très intelligente pour son âge, alors de nombreuses personnes l’admirent. Mais il y a aussi des personnes qui … comment dire …. Ne l’apprécient pas beaucoup. Ces mêmes personnes peuvent parfois agir de façon extrême, et c’est là que vous intervenez.

– Moi ?

Demandai-je, manifestement confus.

– Oui, vous. Vous avez battu 80 mages et 1 grand magus à vous tout seul.Ca ne devrait pas être un problème pour vous. De plus, vous utilisez une magie étrange que moi-même je ne comprends pas. Vous utilisez quelque chose ressemblant à une magie de vitesse ou de téléportation, mais apparemment chaque fois que vous l’utilisez cela vous fatigue très rapidement, j’ai entendu ce qu’il s’est passé hier avec Maria.

Dit-il en souriant. Je décidai de na pas lui répondre.

– Ne vous inquiétez pas, je ne vous en demanderai pas plus. La seule chose que je vous demande, c’est de protéger Madame. Vous n’aurez pas vraiment besoin de la protéger à l’école étant donné qu’elle y est en sécurité. Vous, Madame, et votre petite sœur déménagerez à Los Angeles dans 2 semaines, alors préparez-vous.

– Compris.

Steward regarda sa montre, puis la porte et dit.

– Il est l’heure.

Et il ouvrit la porte.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

Une pensée sur “Le Rude Maître du Temps – Chapitre 12

  • 25 mars 2016 à 7 h 52 min
    Permalink

    je comprend pas son incompréhension …
    il a lu Harry Potter, pourtant

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :