RPB Book est le nom d’une nouvelle collection d’Elder Craft, et pour se lancer, ils ont ouvert un financement participatif sur la plateforme Ulule. Celui-ci a rapidement explosé (ils sont à plus de 430 % !). Qu’on se le dise, les livres « dont vous êtes le héros » ne sont pas morts. Je dirais même plus : ils ont encore de belles années devant eux grâce à des projets de cette encablure.

Je n’avais pas eu l’occasion de parler de financement participatif ici jusqu’à présent, mais il faut savoir que je trouve le concept vraiment cool ! Pouvoir participer à la création et à la disposition de quelque chose (objets, romans, etc.), je trouve ça très intéressant. Souvent, on a des bonus ou des prix plus bas que le prix de vente une fois que le produit sera sur le marché. Bien entendu, je n’adhère pas pour autant à tout. Certaines boîtes en abusent, d’autres personnes sont là seulement pour prendre l’argent et se barrent avec la caisse. Il faut donc choisir soigneusement ceux qu’on soutient.

RPB Book

Si vous avez grandi dans les années 1980-1990, je pense que vous ne serez pas passé à côté des « livres dont vous êtes le héros », ces livres-jeux d’un genre nouveau permettaient aux lecteur-rice-s de progresser dans l’aventure en fonction de leurs choix, ou des conséquences de leurs actions.

Le concept de la collection d’Elder Craft, RPG Book, est de promettre une aventure du type « 3 en 1 » : romans (à jouer seul), jeux de société (à jouer en groupe) et jeux de rôle (à jouer en groupe, avec un maître du jeu). Les premiers ouvrages à lancer la collection ne sont autres que Cthulhu, le Pacte d’Innsmouth et Out There : L’Exil.

Cthulhu, le Pacte d’Innsmouth

Le roman propose de visiter la ville éponyme en voyageant dans le texte originel et les descriptions d’H.P. Lovecraft en y ajoutant des détails  et intrigues additionnelles. H.P. Lovecraft n’étant plus de ce monde pour décrire les lieux inédits présentés dans cet ouvrage, le deuxième auteur n’est autre que Maxime Le Dain, l’un des récents traducteurs de l’œuvre de H.P. Lovecraft qui mène ici un hommage créatif et respectueux, mêlant l’inédit aux vestiges et l’archéologie à l’aventure.

« Out There : L’Exil ».

Le roman est basé sur un univers de science-fiction français inédit (créé par les studios mi-Clos et décliné en jeux vidéo, en BD interactive et en beau livre) dans lequel vous devrez survivre dans l’espace. La civilisation a fuit la Terre après une catastrophe et s’est refugiée sur des arches spatiales, sans jamais s’aventurer ni explorer les alentours…

Le financement participatif se termine le 6 mai, mais les ouvrages seront disponible plus tard dans l’année en librairie. Pour lire plus de chroniques côté lecture, c’est par ici ! Côté jeux, par là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version