Avant de parler du jeu en lui-même, il est important d’évoquer l’éditeur Zazimut. Impulsé par l’artiste Zaz, l’association Zazimut promeut des projets en faveur d’une société plus respectueuse de la vie sous toutes ses formes.
Ronchonchon est né d’une idée originale des enfants de l’école du colibri aux Amanins. Ils ont eu un an pour comprendre les mécanismes du jeu de sa création à sa mise en pratique.
Afin d’accompagner les enfants dans le développement du jeu, Zazimut a sollicité Boris Courtot, Julien Prothière et Corentin Lebrat, auteurs professionnels de jeu de plateau.

Préface

Dans votre maison, un de vos colocataires est ronchonchon. Vous allez devoir l’écouter, coopérer et l’aider à trouver une solution à son problème. Tout cela avant que la figurine du spleen n’entre dans votre maison et rende vraiment tout le monde de mauvaise humeur.

Pour 2 à 6 joueurs, à partir de 6 ans, comptez une petite demi-heure de jeu basé sur la mémoire et la coopération.

Ronchonchon, c’est si mignon …

Dans cette boite toute mignonne, on retrouve un plateau de jeu représentant votre maison, divers jetons, des cartes et des figurines personnages. On note un petit souci d’édition avec des socles de personnages mal dimensionnés (un bon point de colle et c’est réglé !).

On retrouve un jeu sur des émotions, 5 personnages un bleu un peu enrobé, un vert plutôt coquet, … Simple coïncidence ou les enfants et l’illustrateur ont été fortement inspirés d’un dessin animé très connu sorti peu de temps avant sur l’histoire du fonctionnement du cerveau de la petite Riley ?

Le jeu

Un joueur va être dans le rôle du personnage ronchonchon. C’est le meneur de jeu. Il joue son tour de la même manière que les autres joueurs et est chargé en plus de lire le scénario au fur et à mesure que la partie avance.

Les joueurs doivent ensemble résoudre les différentes étapes écrites dans le scénario avant que le spleen ne rentre dans leur maison. Pour cela, 2 actions par joueur à tour de rôle à réaliser dans cet ordre :

  • Déplacer son personnage vers une pièce adjacente (optionnel)
  • Révéler 2 jetons ‘recherche’, résoudre les effets associés et les retourner face cachée

En fonction, des jetons révélées, plusieurs situations sont possibles. Dans le meilleur des cas, les deux symboles requis par le scénario sont révélés. Génial ! Vous pouvez passer à la suite. Dans tous les autres cas, vous allez faire avancer le jeton spleen.

Dans chaque scénario, les joueurs vont tenter de trouver l’émotion ressentie par le joueur ronchonchon, puis le besoin, qui selon eux, lui permettrait d’aller mieux. Attention, si vous vous trompez, le spleen continue d’avancer…

Deux manières de finir la partie :

  • Le spleen franchit la porte, la partie s’arrête immédiatement. Vous avez perdu !
  • Vous réussissez la dernière étape, tout le monde a retrouvé sa bonne humeur dans la maison, vous remportez la partie!

Variante

Une variante à 2 joueurs a le mérite d’exister, mais je vous conseille d’y jouer à partir de 3, le plaisir n’en sera que meilleur. Trois personnages sur le plateau, celui de chaque joueur + un jeton neutre. N’importe qui peut jouer le personnage neutre, en revanche ce dernier ne peut pas incarner ronchonchon.

Avis

L’objectif était de créer un outil permettant aux enfants de comprendre les principes de la communication bienveillante en s’amusant, la mission est donc remplie. D’autres jeux remplissent également cet enjeu alors qu’en est-il vraiment de Ronchonchon?

On parle de jeu de rôle, le terme est un peu fort. Vous suivez un scénario avec diverses étapes à franchir, mais ne vous attendez pas à une quête avec de l’évolution de personnage.

Comme tous jeux coopératifs, certains joueurs sont plus moteur, plus réactif, plus habile surtout quand il s’agit de mémoire, nous ne sommes pas tous égaux. Mais attention à ne pas trop vouloir tout gérer et contrôler à la place des autres car seul le joueur actif peut interagir avec le plateau. Il peut discuter, être aider mais si un autre joueur joue à sa place le spleen avance d’une case. C’est parfait pour remettre certains à leur place.

Il y a de multiples scénarii mais une certaine redondance peut s’installer. Le spleen avance très vite et vous perdrez souvent vos parties, il y a un vrai challenge à battre le grand méchant du jeu, ce qui peut décourager nos plus jeunes. L’idée est originale, le matériel génial, les illustrations magnifiques mais les mécanismes manquent de créativité, l’ensemble est basé sur un mémory, la grande différence vient de son livret de jeu. Les enfants vont aimer faire une partie de temps en temps …

Ronchonchon permet de mettre des mots sur ses émotions et surtout d’y associer un besoin. Jamais facile pour nos marmots d’expliquer ce qu’il ressente. Ce jeu permet d’appréhender ce vocabulaire. Et en fonction du scénario, les caractéristiques du personnage ne sont pas les mêmes. Il faudra donc se mettre dans sa peau et non choisir la carte émotion et besoin que l’on trouve les plus jolies !!, ce qui développera l’empathie de vos marmots à coup sûr.

  • Trop basé sur la mémoire. Les étapes sont basées uniquement sur la révélation de jetons, on aurait aimé des défis à réaliser.
  • Problème d’édition des socles des personnages.
  • Un plateau recto-verso aurait été vu, afin de changer de décor, de dispositions de pièces telle maison hantée!
  • Le côté jeu de rôles, n’est pas forcément ce à quoi vous vous attendez derrière cette catégorie.

  • Le nombre de scénarii.
  • Joli jeu, attire l’œil aussi bien des petits que des grands.
  • La thématique des émotions, même si c’est très en vogue sur ces dernières années.
  • L’objectif de l’association , pas uniquement basé sur le jeu mais sur divers projets.

En résumé

Des notions intéressantes à aborder avec les enfants mais le jeu est un peu longuet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :