Les cloches du mois de septembre retentissent, sonnant alors la fin des vacances… « Bouhhh » me diriez-vous? Ah la vie de moldus, pas facile hein? C’est toujours le même train-train quotidien chaque année, et sorciers avertis tels que vous et moi attendons notre lettre pour Poudlard depuis des lustres… sans jamais l’obtenir. Plus qu’un train-train habituel, c’est plutôt un train-train direction Poudlard qu’on aimerait. Mais, qui sait, 2019 signerait peut-être la fin de notre éternelle attente?

 

 

De la sorcellerie dans un monde de Moldus ?

Visualisez-vous ceci. Vous marchez tête baissée en ce 31 août dans le cinquième arrondissement de Paris, quand soudain : le Magicobus fait son apparition devant vous. Je répète : le MAGICOBUS fait son apparition devant vous. Oui, oui, vous avez bien lu, ce même bus qui peut vous emmener jusqu’au Chaudron Baveur! Avec un peu de chance, on pourrait tous se jeter dedans discrètement et enfin percer le mystère de ce monde de moldus, afin de se rendre dans la meilleure des écoles de sorcellerie…

Enfin.. Je ne veux surtout pas vous faire paniquer les amis mais… l’heure est grave. Il semblerait que le ministère de la magie ait pris les mesures nécessaires afin de contrer nos plans. Comme l’indiquerait cette affiche ci-contre, la Tour Eiffel ne serait PAS un portoloin…. Ou alors, elle l’est, mais ils essayent juste de nous décourager d’aller à Poudlard. Quoi qu’il en soit, il n’y a qu’un seul moyen de le savoir. Rendez-vous le 1er septembre sur les quais du Port de la Tournelle!

 

Une rentrée magique à deux pas de Paris !

Arg…(us), le Ministère de la Magie a déjoué nos plans!

L’idée de vivre un 1er septembre hors du commun s’accompagne d’une palpitation qui est à son apogée. Ainsi, nous nous vêtissons de nos plus belles tenues de sorciers, afin de faire notre toute première rentrée magique, en plein cœur de Paris. Il est à peine 8h tapantes, lorsque nous nous rendons sur lesdits lieux. Au programme, une centaine de sorciers répondaient déjà à l’appel, dont quelques valeureux élèves pour qui la ponctualité est sans fin. En effet, certaines personnes avaient, il semblerait, campé depuis la nuit passée afin de ne pas manquer cet événement unique.

Tout moldu vous prendrait pour des fous, mais ne vous en faites guère, la ponctualité est très bien récompensée à Poudlard. Et pour cause! Comme qui dirait, premiers arrivés, premiers servis! Certes loin dans la file, nous pouvons d’ores et déjà repérer quelques fans inconditionnels ressortir du bus avec des coffrets Warner Bros Entertainment, des piles de livres et de jeux, et, pour la majorité d’entre eux, des baguettes magiques de chez Noblecollection. Toute une panoplie de goodies pour nous mettre des étoiles dans les yeux. Eh bien, vous vendez du rêve Warner Bros France, bien joué !

Si vous pensiez avoir attendu des siècles durant pour recevoir votre lettre, je peux vous donner confirmation qu’à 10h passées, on estime entre 5000 et 7000 personnes à remplir les quais en long et en large. Une attente qui, pour beaucoup, semblerait presque décourageante. D’autant plus lorsque le staff décide de mettre un premier panneau dans les eaux du début de la file, indiquant déjà quatre heures à endurer. Malgré les longs temps d’attente, tous semblaient prêts à vivre un moment magique le temps d’un instant; enfants, adolescents, mais également de nombreux adultes.

Il faut croire qu’il n’y a pas d’âge pour aimer l’incroyable saga créée par J.K Rowling, comme le montre cette file de passionnés transgénérationnelle. Les minutes peuvent sembler longues lorsque nous embarquons seuls dans cette aventure. Cependant, cette pensée s’évadera vite de votre tête. En effet, il y a de véritables liens qui se tissent entre voisins de file d’attente, car chacun d’entre vous, êtes après tout, dès le départ, uni par cette même passion. Hey, on a même rencontré une gente dame fortement sympa, accompagnée de sa chouette steampunk qui est… plutôt chouette, ma foi!

 

Quidditch et méfaits accomplis…

Voilà une chouette plutôt chouette !

L’avancement de quelques millimètres tous les quarts d’heure s’avère être un réel moment de gloire, car chaque pas nous rapproche de ce moment tant attendu. Une fois que l’on passe ENFIN la barrière (suite à quatre bonnes heures d’attente pour notre part), je ne saurais vous décrire cette immense joie qui emplit nos cœurs et nous replonge en enfance. C’est tout souriant que les membres du staff nous accueillent.

Mais tout d’abord, j’aurais une question pour vous, chers lecteurs. Êtes-vous un fan avéré du Quidditch? Avez-vous rêvé de revêtir le blason de votre maison et d’affronter les autres équipes dans un match sur balais sans merci? Alors, vous seriez -presque- servis ! Bien que l’idée d’un match de Quidditch animé n’est pas au programme d’aujourd’hui, vous pourrez toutefois revêtir vos plus belles robes de sorcier, prendre des photos fièrement avec le blason de votre maison, ou encore faire mumuse avec le Nimbus 2001. Suite à quoi, on se met déjà en place pour le photocall suivant.

Eh, pssst, ce serait sympa un jour d’avoir une cape d’invisibilité, vous ne pensez pas? J’ignore quelles sont vos intentions, mais, dans ce cas-là, elles sont probablement… mauvaises. Enfin bon! Cela tombe plutôt bien, puisque la carte du Maraudeur se marie en parfait combo lorsque utilisé avec la cape d’invisibilité. C’est d’ailleurs ce qu’on va tester ! Trois, deux, un et…. POUF ! Disparus, comme par magie! Mais dites-donc, c’est qu’elle fonctionne plutôt bien, cette cape… Serait-ce un coup de Dumbledore? En tous cas…Il me la faut!!!! Mon précieux muahahahaha! (Oops.. c’est pas la bonne référence??). Hum hum, que dis-je! Aurais-je pensé à voix haute? Si c’est le cas, je vous jetterais volontiers un petit « Oubliettes« . Shhhh. Tout cela reste secret (oui, oui, tout comme la fameuse chambre…). Je compte sur vous. Aucun plan de cambriolage n’est en marche voyons, loin de là…

 

 

Direction Chaudron Baveur !

Prenez de grandes inspirations, c’est maintenant ou jamais. Ni une, ni deux, nous posons enfin pied dans le Magicobus. Bien que la taille du transport ne soit pas aussi extensible que le sac de Hermione Granger, nous ne pouvons en revanche qu’admirer le décor intérieur qui nous plonge dès le début dans une ambiance magique. Chouette pour le coup! On peut dire qu’il y avait des Botrucs étalés, au sens littéral! (Vous savez… des beaux trucs quoi…) On s’y croirait presque. Tapis rouge avec le logo Wizarding World, des étagères de bois pleines d’objets de collection (baguettes, retourneur de temps, journal de Jedusor,….) et pour finir, un lit d’infirmerie avec un NIFFLEUR tout mignon dessus !

Evidemment, la fameuse ’boutique’ mentionnée ne pouvait se tenir dans un espace aussi restreint. Alors, si vous étiez venus dans l’espoir de faire vos courses sur le chemin de Traverse, c’était un peu raté! On peut même dire que c’est parti de travers, pour le coup. A la place d’une ’boutique officielle’ à proprement parler, il y avait seulement une tablette mise à votre disposition, cataloguant une série de produits. Donc si j’ai bien compris… on a un peu foiré avec la poudre de cheminette ?

A la clé de ce long périple de plusieurs heures et de cinq minutes à bord du Magicobus : on repart chacune avec une baguette magique de notre choix (bonjour Newt Scamander) ainsi qu’un bon de réduction sur les produits de la boutique, à l’apparence d’un billet de Poudlard Express.

Avant le dur retour à la réalité, un dernier photocall se présente à nous, sous forme d’un espace de duels. J’avoue que ce n’était pas exactement l’image que je m’en faisais au vu de la description sur l’événement, qui laissait penser que l’on aurait là un véritable espace pour s’affronter en duel, tel que représenté dans les films. Ce qui n’était visiblement pas le cas. Mais bon, ça restait tout de même assez fun, et on en repartira avec de bons souvenirs! Et pour terminer avec la cerise sur le gâteau, le temps était des plus agréables, frais mais avec une touche de soleil. Enfin, un soleil qui toutefois commencera à devenir bien plus chaud brûlant pour les milliers de personnes qui attendent encore, et on leur souhaite bien du courage!

 

Ce look des plus confus… Une Serdaigle est-elle en droit de s’interposer dans un duel entre Serpentards?

 

Tout n’est pas rose bonbon…

Dans le monde magique, il y a des forces protectrices, et des forces destructrices. Rien n’est tout noir, ni blanc. Et bien que jusqu’à présent, c’est un aspect presque onirique que nous avons portrait, la réalité n’est pas tout aussi plaisante. Il est vrai que, étant donné notre position vis-à-vis de la file, beaucoup diraient que nous ne sommes pas à plaindre. Toutefois, il est clairement impossible de noter cet événement d’un magistral ‘Optimal’ , même en tant que fans inconditionnels de Harry Potter.

En effet, pour un événement tel quel, qui touche à une franchise aussi grande, une bonne organisation n’est pas de refus. Or, avec une queue qui dépasse le kilomètre et qui s’étend à plus de 15 000 personnes (selon le staff), il est évident qu’une grande partie des sorciers présents n’aurait pas l’occasion de vivre ce court instant de magie (devant donc y renoncer), et quand bien même une grande majorité d’entre eux en a la possibilité, ce n’est pas sans passer plus de huit heures VOIRE dix heures d’attente supplémentaire ! Un désastre, oui, mais dans le cadre d’une situation hors de contrôle pour le peu de staff présent.

 

Existe-il un sortilège pour réparer la déception?

Bien entendu, lors de tels événements et avec une équipe réduite, les cas de gruge se multiplient, la patience s’estompe, et la sécurité ne peut pas être présente dans tous les recoins.  On peut déjà sentir la déception chez nombreux d’entre vous, et même voir de multiples enfants au bord des larmes. Aguamenti?

La déception s’intensifie d’autant plus pour les derniers qui franchissent le pas du Magicobus lorsqu’ils se rendent compte qu’ils ont passé plus de dix heures de leur dimanche pour finalement se retrouver face à un Magicobus en carton (… loin de cartonner), trois pauvres plaquettes pour trois secondes de photos et une visite de cinq minutes qui ne s’accompagne pas de remise de goodies.

Alors, oui. Warner Bros France a certes frappé fort en proposant un événement gratuit aussi alléchant, toutefois, tous les présents n’ont pas pu en profiter, faute d’une organisation qui ne semblait pas avoir prévu le coup. Cependant, j’irais dans le sens inverse du courant de toutes ces personnes qui rejettent TOUT sur l’organisation car, gardons-le en tête, c’était un événement GRATUIT, qui a quand même distribué des goodies à plus de 500 personnes, et qui a eu la gentillesse de prévenir les nouveaux arrivants qu’ils pouvaient déjà renoncer à attendre au vu de l’interminable file. Alors bon, si des nouvelles personnes continuent de s’ajouter malgré l’avertissement… on ne peut plus rien pour vous à partir de ce moment-là.

 

Il est désormais l’heure d’attribuer des notes de BUSE pour cette expérience ( et non voyons, je n’en a-BUSE jamais) :

 

B.U.S.E

 

  • Hype pré-événementiel : Optimal ( O ) .

Si Harry Potter comble les cœurs de millions de fans à travers le monde, ce n’est toutefois pas n’importe quel événement lié à cette franchise qui arrive à combler les cœurs de dizaines de milliers de personnes avant même qu’il n’ait lieu. C’est donc ça, la magie !

 

  • Compte-rendu personnel : Effort Exceptionnel ( E ).

Oui, je fais sûrement partie de ces enfants dont un rien du tout peut satisfaire mais… malgré les décors qui ne plaisent pas à beaucoup et la courte durée de l’immersion, chaque seconde m’a conquise. Et en plus, j’en ressors avec ma toute première baguette !! (oui, il était temps). Merci à mes deux amies de m’avoir accompagnée! Cela aurait probablement été différent sans elles.

 

  • Météo : Acceptable (A).

Une matinée très fraîche à en mettre la chair de poule pour ceux d’entre vous les plus découverts, et un début de journée très (trop) ensoleillé pour la grande majorité d’entre vous. Sans eau à disposition (mis à part la Seine, mais je ne recommande pas trop, mais bon, libre à vous), vous pourriez vite vous retrouver littéralement à sec. Pas trop cool pour les malaises et compagnie. Surtout au vu de la masse de personnes présentes!

 

  • Rentabilité : Piètre (P).

Bon, on ne va pas se le cacher, des dizaines d’heures d’attentes pour une dizaine de minutes d’attraction, est-ce worth it? Cela dépend des différentes perceptions, me diriez-vous, mais il n’en reste pas moins que ce n’est pas vraiment le top du top quant à la rentabilité optimale.

 

  • Organisation : Désolant (D).

Alors bon. Oui. On ne va pas revenir là-dessus, mais l’organisation était réellement désolante. Certes, on ne peut pas s’en plaindre au staff sur le moment-même puisque eux-mêmes n’y pouvaient rien. Mais un tel événement, prévu depuis assez longtemps qui plus est , nécessite une énorme organisation. Le nombre n’équivaut pas l’efficacité, mais pour préparer un événement tel quel, il fallait prévoir le coup. Malheureusement, cela n’a pas été au rendez-vous. Peut-être que les membres de l’équipe étaient de fervents défenseurs des jeux de sorciers? Parce que, en l’occurrence… on peut dire un énorme « Echec et Mat » sans s’en cacher. Vous ferez mieux la prochaine fois!

 

En tous cas, le tout a quand même été un bel effort de la part de Warner Bros. Alors, merci à vous d’avoir animé le Quai 9 ¾ à la française !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :