Heyo ! Pas trop de nouveaux albums cette semaine, nous permettant de faire une belle pause. On commence avec mes petits chouchous de SHADED! Ils sortent leur troisième EP temporary fix qui serait peut-être votre remède musical…? 

– ALBUMS –

Un nouveau chapitre dans l’indie a officiellement commencé pour Shaded avec la sortie de leur troisième EP temporary fix. Nous avons là une panoplie de vibes des années 80 que Callum intensifie à la guitare, notamment perceptibles sur « gold « . Musicalement, on y sent des inspirations plus Rnb et indie à la The Band Camino ou encore Lauv, avec un recueil de chansons qui se rapportent aux complications sentimentales quant aux relations amoureuses. Depuis leur deuxième ère A Familiar Love, on peut remarquer qu’ils ont trouvé leur touche avec un jeu d’harmonies contrastées dont ils n’hésitent d’ailleurs pas à parsemer tout le long leur nouvel EP.

On commence ce dernier par une touche de fraîcheur au sens littéral avec « like ice » qui donne le ton pour cette nouvelle ère. « gold » arrive avec une énergie plus uplifiting avec des parties à la guitare très funky, contrastant avec « need u more » de l’autre côté qui arrive en réelle pause nostalgique au milieu de l’EP. On peut dire que « just not done » porte bien son nom au sein de la composition puisque en effet, ce n’est pas encore la fin (4/5). Les beats de son rétro sont d’autant plus présent, nous donnant l’impression d’avoir fait un bond dans le passé, en addition aux ‘doum doum’ que l’on retrouve souvent dans les vieux films d’espionnage. D’une certaine manière, on pourrait relier les sons d’aliens durant le bridge à la capacité extraterrestre de Shaded à faire des mélanges de sons hétérogènes qui sonnent bien ensemble.

J’espère que vous avez préparé votre « sweatshirt » le plus douillet pour la prochaine car il est temps de se prendre une dose de frissons. Dès les premières notes, on a des motifs musicaux très rétro qui rappellent l’ambiance du clip vidéo que le groupe a sorti pour « just not done ». C’est une chanson que le groupe avait déjà teasé le mois dernier, et on peut vous certifier que le refrain fait ressentir toutes les émotions possibles. La fin est si apaisante.

Conclusion professeur koala? Cet EP m’a fait sortir de ma zone de confort, et pourtant, il n’en est pas moins qu’il est très plaisant à écouter musicalement.

Coup de cœur : Dur dur de choisir un préféré, mais vu le nombre de fois que j’ai saigné cette chanson, je dirais « like ice ». J’en suis très vite devenue addicte! (Vathana)

– CHANSONS –

 

Our Mirage – After All

Bien que le mirage soit un phénomène optique qui donne l’impression de voir des illusions, le retour de ce groupe n’en est pas une. On n’a pas eu de nouvelles de nos amis allemands de Our Mirage depuis mai dernier en termes de nouveau contenu. Toutefois, ils sont de retour en ce vendredi avec un deuxième single, « After All » qui commence tout doucement avec du piano, et prend une tournure plus symphonique que leur précédent album. Les cris raw du vocaliste créent un joli contraste avec la musique qui est plus soft. Ils font sans aucun doute partie des groupes que j’adore le plus. Leur musique s’écoute si facilement et les paroles reflètent toujours une lueur d’espoir dans un sombre monde.

Gardez un œil sur eux, leur album Unseen Relations est à venir le 7 février 2020. On espère qu’une tournée sera également de la partie, étant donné qu’ils n’ont pas pu venir en décembre dernier dû à des problèmes de santé. Sur ce, captain Vath laisse la place à Max pour le restant de ce récap.

Falling In Reverse – Popular Monster

Maximilien à l’appareil. Je commence avec mon coup de cœur de cette semaine. Si « Drugs » avait été une vraie réussite (et pas juste par la présence de Corey Taylor), « Popular Monster » et les prochains titres de Falling In Reverse semblent prendre la même direction. Le titre commence par du rap à en faire rougir la plupart des rappeurs US pour s’envoler lentement mais sûrement vers du chant et un breakdown final « HERE WE GO AGAIN, MOTHERFU**RS », suivi d’un scream qui va vous rester en tête un bon moment !

Qu’on aime ou pas Falling In Reverse (ou plutôt ses membres et leurs passifs parfois un peu houleux), force est de constater que le mélange des genres est encore une fois réussi et Ronnie Radke surprend toujours avec ses trois sortes de chants, rappé, chanté, screamé. Falling In Reverse s’insère à nouveau dans cette nouvelle vague de groupes neo-rock qui fait tant parler d’elle en ce moment (mais si vous savez, ces groupes mélangeant electro/rap et métal comme Bring Me The Horizon, Issues ou Being As An Ocean !)

Cela fait longtemps que le groupe n’a pas joué en France et je serai vraiment curieux de les découvrir sur scène en tout cas ! D’ailleurs, avis aux amateurs de Twilight… Il y a un loup-garou dans le clip. (mais probablement moins sexy que Robert Pattinson…)

En tout cas, ce titre est pour moi le SOTW (le single of the week !)

Petit aparté avant de passer au morceau suivant mais… difficile de parler de Falling In Reverse sans mentionner Escape The Fate… Il se trouve que le nouveau chanteur d’ETF, Craig Mabbit a lui aussi sorti un morceau cette semaine avec son second projet bien plus violent qu’ETF : The Dead Rabbits. Le morceau s’appelle « Gutter » et vous pouvez l’écouter ici mais il n’est pas encore arrivé sur YouTube 🙁

 

A Day To Remember – Resentment

Cette semaine signe aussi le retour de A Day To Remember, dont on avait plus eu de nouvelles depuis leur passage en 2017 à Paris et au Hellfest et leur précédent album Bad Vibrations qui remonte tout de même à 2016 ! Le groupe de Jeremy McKinnon revient en grande forme avec « Resentment » ! Le groupe renchérit avec un morceau bien énervé dans sa mélodie, tout en y ajoutant des passages clairs et une petite boîte à rythmes et synthé. ENCORE CE GENRE LA? Il va falloir s’y faire car il semblerait bien que c’est la méthode qu’ont trouvé tous les groupes de metal pour parler à un public un peu plus large.

Le scream et les parties qui nous font pogoter s’intègrent parfaitement au milieu de quelques lignes plus calmes, avec moins de guitare et plus de sonorités electro, tout en gardant la composition d’un morceau de rock. Plus le temps avance et plus j’ai envie de faire un article complet sur le néo-rock/néo-metal pour vous parler de cette mode qui se propage lentement au sein de tous les groupes. Serait-on aux prémices d’une nouvelle ère musicale mondiale, avec ce genre musical en guise de porte étendard ? En tout cas, on ne peut que l’espérer et espérer à A Day To Remember un franc succès avec le prochain album, pas encore révélé mais pour lequel « Resentment » est le premier single.

De fait, peut-on espérer un retour en festival cet été de A Day To Remember également ? En tout cas, le groupe tourne aux USA en ce moment même, puis en Australie et Amérique du Sud d’ici mars ! Le Hellfest va annoncer ses premiers groupes mardi prochain d’ailleurs, vous avez des idées ?

Imminence – Infectious (Acoustic)

Après Erase il y a seulement deux semaines en version acoustique, c’est « Infectious » qui prend le même chemin. Le visuel de la vidéo représente un morceau d’une fleur, tout comme le faisait « Erase ». Ce n’est donc plus qu’une question de temps, selon moi, avant de voir un EP acoustique basé sur les titres phares de Turn The Light On, dernier album en date d’Imminence. Pour rappel, « Saturated Soul » était aussi sorti en version acoustique en septembre. 

Le groupe sera de passage à Paris pour la deuxième fois en headliner le 21 janvier 2020 et guess what? On sera partenaire du concert pour vous faire remporter vos places, alors ne manquez pas l’appel !

 

Any Given Day – Never Surrender

Le label Arising Empire n’a pas chômé cette semaine puisque c’est le quatrième morceau du label qu’on vous propose de découvrir cette semaine ! Voici le dernier single tiré de l’album Overpower, sorti en mars dernier. Le clip reprend des extraits live de leurs derniers concerts, avec un petit filtre VHS bien comme on les aime.

Le groupe viendra défendre ses morceaux à Paris le 11 décembre , hurry up! En plus, ils seront en bonne compagnie avec Bleed From Within, qu’on avait adoré cet été avec Crossfaith et Of Mice & Men, et Lies We Sold, groupe français à découvrir sans plus attendre ! (et non, pas de LANDMVRKS sur la date FR de la tournée, comme vous l’a dit notre chère Koala!)

Hollywood Undead – Time Bomb

« Time Bomb » est clairement ce genre de chansons qu’on voulait entendre de la part d’Hollywood Undead ! (Non désolés pour les fans de All Time Low, ce n’est pas une reprise haha!) On retrouve du rap bien vénère, du scream, un peu comme la chanson de Falling évoqué au début de cet article. Un petit retour aux sources qui fait du bien après un album nommé Five en 2017 qui était plus orienté rap/electro que les précédents opus (bien qu’il était très cool aussi).  Le clip psychédélique est lui aussi sympa : à base de visuels informatiques, d’horloges, d’images psychédéliques qui n’ont pas de sens et de flashs… Épileptiques, abstenez-vous en peut-être d’ailleurs !

Le groupe sera de passage avec Papa Roach, pour un double show le 13 mars 2020 au Zénith par les deux papas du rap metal actuel !

– BONUS COVER–

Le bonus cover : Retour aux sources pour Rodrigo & Gabriela qui reprennent du Metallica. Voici une version de Battery revisité façon R&G comme à leurs débuts !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :