A la découverte de la boite de Punto, ma première réflexion : « ils ne se sont pas foulés ». Une boite honteusement petite, des cartes avec des petits points colorés, genre domino. Ça n’a pas dû leur coûté très cher en création/design ni en coût de fabrication !

Puis ce nom ? Punto ! Mais pourquoi ? Déjà on pense à la voiture (pour les plus tous jeunes !) et pour les ludistes on se dit « tiens un nouveau jeu à deux de la gamme en bois de Gigamic ? ». Bien non ! Punto veut simplement dire point en espagnol et comme le point c’est la principale illustration du jeu, le nom tombe sous le sens. Enfin, là encore on se dit qu’ils n’ont pas eu beaucoup à chercher.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas partie d’un avis très positif en découvrant ce jeu. 72 cartes avec des points de 1 à 9, il ne va pas révolutionner le monde du jeu encore celui-là. Et pourtant !! Que pense-je vraiment de ce jeu ?

Sur le point de commencer

Chaque joueur a une couleur définie et doit aligner 4 cartes de sa couleur, que ce soit horizontalement, verticalement ou en diagonale. Là, vous pensez forcément au fameux puissance 4, sauf que !

A votre tour, vous devez poser la première carte de votre pile (face cachée devant vous) au centre de la table en respectant les règles suivantes :

  • Le carré de jeu ne peut dépasser 6 x 6
  • Votre carte doit être soit :
    Juxtaposé à une autre, c’est-à-dire adjacente que ce soit par un côté ou un angle (les diagonales sont donc autorisées)
    Superposé à une carte déjà posée. Dans ce cas, votre carte doit être strictement supérieure à celle que vous recouvrez.

jeu

Deux cas possibles pour finir une manche :

  • Un joueur a réussi a aligné 4 cartes de sa couleur, parfait il a gagné la première manche.
  • Un joueur ne peut plus poser de cartes lors de son tour. Dans ce cas, celui qui aura posé le plus de séries de 3 cartes remporte la manche. En cas d’égalité, la série avec le moins de points gagne. Le gagnant prend alors la carte la plus élevée dans ses séries et la pose devant lui face visible, elle ne sera plus utilisée pour les manches suivantes.

Ensuite vous retriez les cartes et c’est partie pour une autre manche. Le premier joueur a gagné deux manches remporte la partie. Vous pouvez très bien en définir un peu plus car ça passe vite quand même.

Qui vient à point nommé

Vous pouvez même jouer par équipe lorsque vous êtes 4. Dans ce cas, mélangez toutes les cartes de 2 couleurs pour chaque équipe et distribuez de façon équitable le tas entre les deux joueurs. Votre objectif : être la première équipe a aligné 5 cartes de la même couleur.

Faisons le point

Un jeu simple à expliquer, simple à comprendre, rapide à jouer et surtout facile à trimballer et à jouer un peu partout.

Que ce soit à 2, 3 ou 4 joueurs il est très sympathique. A 4 que ce soit la version individuelle ou en équipe, les deux sont agréables.

Au départ, on se dit « ouais c’est du hasard ! ». Bon il ne faut pas se leurrer si dès le début vous piochez que des cartes à 1 et 2 points alors que les adverses posent que des cartes supérieures à 6, ça va être compliqué pour vous mais ça n’arrive que rarement!

Dans ce tout petit jeu, il y a un minimum de réflexion à avoir. Etant habitué au puissance 4, j’avais tendance à vouloir aligner mes cartes en jouant sur les extrémités ou à bloquer un adverse en posant sur une de ses extrémités alors que tout ce jeu est basé sur la superposition de cartes et le fait que vous pouvez complètement bousiller la ligne d’un concurrent en posant votre carte 9 en plein milieu.

Et ce jeu, soyons clair, est très très addictif. De par sa rapidité, vous terminez une partie que vous avez tout de suite envie d’en recommencer une autre et encore plus si vous avez perdu bêtement ! Et c’est là toute l’ingéniosité de ce jeu : Un truc aussi petit, aussi simple finalement que ce soit dans le matériel que l’illustration devient un jeu aussi profond. Alors, bravo, vous m’avez convaincu, j’adhère à 100%.

  • Simpliste (par le nom et les illustrations)
  • Manque une version de luxe avec des carrés en bois. Le jeu étant amené à perduré dans le temps, une version plus grande et solide serait un plus pour les ludistes collectionneurs de jeux abstraits.
  • Une édition éco-responsable aurait été parfaite pour un petit jeu comme ça
  • Une petite part de hasard difficilement évitable mais pas non plus structurante

  • Addictif
  • Rapide en tout point (à expliquer, à comprendre, à jouer)
  • Packaging idéal pour être transporter partout (voyage en tour du monde, au restaurant avec les enfants, dans le sac à main pour une soirée entre amis, …)
  • Le prix

En résumé

Un jeu à point, bon en tout point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :