Aujourd’hui sort le jeu Nitroplus Blasterz: Heroines Infinite Duel, un jeu de combat aux atouts très… féminins ! Marvelous Europe, l’éditeur du jeu, nous a laissé l’essayer en avant première. Il est donc temps pour nous de vous en faire un petit compte-rendu ! 

– Le gang des héroïnes –

Développé par Examu et publié par Nitroplus et Marvelous Europe chez nous, le jeu Nitroplus Blasterz se veut comme un gros crossover de toutes les licences de chez Marvelous, Nitroplus et Examu. Vous retrouverez donc pas moins de 14 personnages jouables (dont 2 à débloquer ultérieurement dans l’aventure) et une vingtaine de personnages de soutien, pouvant être appelé pendant les combats. Pour chacun des personnages jouables, deux soutien sont conseillés à chaque fois. Libre à vous de prendre ceux-ci ou bien simplement vos préférés.

Les personnages jouables et de soutien proviennent donc de toutes les licences : Senran Kagura, Arcana Heart, Demonbane et bien d’autres… Chaque personnage possède ses propres combos et son gameplay unique.

Le jeu tourne à 60 fps constant, et c’est donc très agréable à l’oeil, d’autant plus qu’il est de plus en plus rare de voir des jeux de combat en 2D de nos jours sortir en version boîte comme cela. Un retour aux sources des jeux de combats, ça fait du bien. La bande son quant à elle est vraiment bien également. On ne pouvait que s’en douter en voyant la vidéo d’introduction mettant plusieurs jeunes femmes en scène au sein d’un groupe de rock !

– Père castor, raconte moi une histoire, père castor ! –

Homura bikini
Si vous avez vu mon article sur Senran Kagura, vous devriez reconnaître cette demoiselle fan de Wolverine…

Comme très souvent dans les jeux de combats, le scénario n’est pas un point primordial du jeu, mais un effort à tout de même été fait ici. Chaque personnage a la même base de scénario dans le « Story Mode« , qui aboutit sur une rencontre avec la boss finale Al Azif (plutôt coriace d’ailleurs !). Par ailleurs, un autre mode « Other Story » est présent et se débloque après avoir complété au moins une fois le story mode classique pour l’un des personnages. Il permet de suivre une histoire un peu plus scénarisée et mettant en scène plusieurs personnages à la fois. Assez sympathique sans être pour autant indispensable au jeu, il prolonge le mode solo du jeu. A chaque fois que vous finissez un mode Story d’un des personnages, vous débloquerez sa photo dans l’onglet « Gallery », ce qui permet de voir ce que vous avez fait ou pas encore fait, plutôt pratique, et avec quelques jolis artworks. Notez toutefois que père castor est farceur, car le jeu est intégralement en anglais ! (hormis les succès, encore en japonais sur cette version de test, mais ils seront surement traduits après l’écriture de ce test, au moment de la sortie du jeu.)

En déca de l’histoire, vous aurez bien évidemment un mode online et un mode Versus pour simplement profiter des combats jusqu’à deux joueurs offline et un joueur online. 

– Combo moi ça ! –

Boum, headshot.
Boum, headshot.

Le gameplay est digne de tous les jeux de combats. Des quart de cercle, demi cercle, combinaisons de touches à tout va permettent de faire de très nombreux combos. Un stick arcade serait d’ailleurs conseillé pour profiter au maximum des possibilités de ces combos. 

En revanche, les appels aux soutien ne peuvent se faire qu’à des moments où notre personnage est debout, n’attaque pas ni rien. En gros, il n’est pas possible de cumuler les actions comme lancer une Lethal Attack, qui est la super attaque consommant vos barres de boost (elles sont au nombre de 3) ou de lancer vos acolytes en même temps. C’est plutôt dommage puisque lancer ses soutiens en étant au sol auraient pu s’avérer pratique pour se sortir d’un combo un peu trop violent de la part de son adversaire. Là dessus, le jeu est un peu dur et peu flexible et c’est un peu dommage. 

Après, vous avez un menu d’option qui permet de régler le niveau des ordinateurs contre vous. Il est réglé par défaut sur le niveau 4 (il y a 9 niveaux) ce qui permet d’avancer le Story mode sans trop de difficultés même sans être un professionnel des jeux de combats. (hormis sur Al Azif à la fin peut être)

Plus + tableau Moins -
  • Jeu agréable à l’oeil, 60 fps !
  • Un jeu de combat en 2D, devenu plutôt rare de nos jours
  • Les nombreuses possibilités de gameplay avec les personnages jouables, mais aussi les personnages de soutien.
  • Bande-son vraiment sympathique
  • Difficulté modulable
  • Les Lethal Attacks qui manquent de cinématiques, de classes.
  • Les combat parfois un poil rigides
  • Jeu en anglais uniquement !
  • Sur la version testée, les trophées n’étaient pas traduits en anglais, mais étaient seulement en japonais, ils le seront sûrement à la sortie du jeu !

Conclusion : 

Sans renouveler le genre, Nitro Blasterz : Heroines Infinite Duel est un crossover de combat des plus sympathiques, à l’instar de J-Stars Victory +. Il permet de retrouver les héroïnes des différents jeux que l’on aime dans quelques nouvelles courtes histoires et de s’amuser durant plusieurs heures avant de finir toutes les histoires solo ou de prolonger l’aventure en Versus ou Online. Malgré ses quelques défauts cités ci-dessus, le plaisir reste présent, et immédiat ! Médaille d’argent

Médaille - Argent

Vous pouvez retrouver le jeu chez Just For Games à 39.99, frais de port inclus.
Vous pouvez retrouver le jeu chez Just For Games à 39.99, frais de port inclus.

On remercie chaleureusement Marvelous Europe po
ur nous avoir fourni une version de test du jeu ! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :