Princesse 2.0
Andy Raconte
Editions 404

Afficher l'image d'origine

Bonjour/Bonsoir ! Vous l’avez peut-être attendu pendant des mois et il est là : le livre de la youtubeuse Andy Raconte ! Nous avions eu la chance de la rencontrer à la soirée de lancement des éditions 404. On va donc vous parler de son livre sans plus attendre !

L’histoire est assez simple : une jeune fille veut rencontrer le prince charmant, et pour se faire quoi de mieux que de devenir une princesse ? Oui mais une princesse en 2016 ce n’est pas la même chose que celle des contes de fées, alors on s’adapte ! 

 Avec une couverture parodiant la princesse imaginée par les enfants, Andy Raconte propose un contenu assez décalé : photos, fiches récap’, illustrations,… Tout comme son écriture qui se veut naturelle, comme si elle parlait a un copain ou a une copine. On se sent alors proche de son histoire, de ses réactions, on a presque envie de lui dire « mais oui meuf ! ». 

Sur le fond, ce n’est rien de très innovant. Une fille cherche un garçon en écumant les clichés de la friendzone, du plan cul (raté) et des crises existentielles entre filles (encore que ce n’est pas vraiment un cliché pour moi, friande de ce genre de rendez-vous). Tout est bien qui finit bien, vous en savez un peu plus sur comment pensent les filles quand elles draguent et cherchent du mec, le tout avec beaucoup d’humour !

Quelques petites choses m’ont déçues cependant. Déjà on retrouve pas mal d’idées et de répliques (j’exagère un peu ) de ses sketches, comme : la friendzone, ce qu’une chieuse dit à son mec, le guide des photos de profil,… 

Ensuite quand Andy évoque ses copines elles sont TOUTES grandes, minces, charmantes, bien foutues, avec du style. Alors moi aussi je vénère mes copines mais je ne rentre pas dans les clichés quand j’en parle. A l’heure où la diversité physique est mise en avant, où les filles peuvent êtres petites, grandes, rondes, minces, avec du ventre, pas de ventre, des seins petits/moyens/gros/trop prononcés ou pas assez il est VRAIMENT dommage de ne parler que de filles qui correspondent à des mannequins. Une fille est décrite comme pas super jolie mais avec du charme, UNE. Andy, tes copines sont peut-êtres comme ça mais tu es lue, regardée et admirée par de nombreuses jeunes filles, il aurait été bien de montrer plus de diversité dans les personnages féminins, montrer que peu importe à quoi on ressemble, on est belle ! Parce que bon, le mec pas terrible mais avec du charme ça marche bien mais c’est encore cliché comme le beau gosse connard. 

Enfin, le harcèlement de rue. C’est super cool de l’avoir abordé, surtout dans la situation décrite. Après c’est encore un peu cliché, pourquoi le personnage se dévalorise pour avoir porté une jupe courte ? Pourquoi ne pas avoir fait une autre scène de plein jour où la nana se défend comme une grande ? Là encore, on aurait pu donner un bel exemple de femme forte. C’est dommage. 

En résumé, ce n’est pas un mauvais livre mais loin d’être un chef-d’oeuvre, une sorte de compilation des vidéos youtube avec plus d’humour. Il se lit bien, plus pour un public jeune que pour les 20 – 35 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :