Pouce-Pouce Sauve le Zoo

Humongus Entertainment

Aujourd’hui, après avoir maté les goonies en streaming, (passionnante ma vie n’est-il pas ?) une envie soudaine de retomber en enfance me vint soudainement. Mais si vous savez, ce moment incompréhensible où vous souhaitez absolument vous replongez au coeur du début des années 90, ou occuper votre été tout pluvieux… En fouillant un peu mon esprit, et youtube il faut bien l’avouer, je suis finalement retombée sur LE jeu de ma tendre jeunesse : Pouce-pouce sauve le zoo.  Les rageux vont rager mais oui je préfère Pouce-pouce à Adibou, au moins avec lui pas besoin de nourrir des monstres à l’aide d’un robot mixeur vivant !

Pouce-Pouce sauve le zoo est un petit jeu vidéo pointer-et-cliquer pour enfants (et pour grandes personnes no mais ho !), développé par Humongous Entertainment, sorti en 1995.

Alors bon ok, le concept semble un peu loufoque, mais il s’agit bien d’une petite voiture violette, qui parle, qui chante, et qui peut également danser (je parie que même BMW ne propose pas ça pour ses clients, non j’en suis même persuadée), qui aide son ami « Sam l’Australien » (Non pas Sam Gamgie), à retrouver tous les bébés animaux de la ménagerie de « Tacoville » (…) qui ont soudainement disparu.  A croire que le personnel du zoo se touche littéralement.

Pour retrouver ces débiles, non parce qu’il faut le dire tout de même, se coincer sur la glace quand on est un jeune python ce n’est pas malin, et aller tout en haut d’une falaise quand on est un lionceau ça l’est encore moins, il faudra s’armer un peu de patience (enfin c’est relatif hin ne paniquez-pas) pour découvrir les différents objets qui vous aideront à les sauver et à les ramener à leurs parents respectifs. Ce qui est rigolo, pour le coup, c’est cette possibilité de prendre en photo un peu tout et n’importe quoi y compris la solitude et la tristesse des papas-mamans animaux (c’est parfois un plus d’être sadique), et d’interagir avec de nombreux éléments du décor (mention spéciale à la chanson des statues à l’ouverture du zoo, et au castor neurasthénique).

Vous voyez ? Quand je vous dis que Pouce-Pouce n'est franchement pas cool...
Vous voyez ? Quand je vous dis que Pouce-Pouce n’est franchement pas cool…

 

Le pitch du jeu n’est pas dingue je vous l’accorde, je ne vous promets pas de grands retournements de situation à la Game of Thrones, mais le concept est sympa, et même en tant qu’adulte on peut s’amuser, sourire de nostalgie, et trouver certaines animations ma foi fort sympathiques pour l’époque. Et puis, il faut bien l’avouer la musique et le doublage sont très bons, puisque nous retrouvons notamment Brigitte Lecordier et Jackie Berger.

L'éclate et les pingouins.
L’éclate et les pingouins.

Je note tout de même LA grosse incohérence du jeu selon moi : Les animaux parlent mieux que les voitures, à se demander donc si c’est vraiment bien légal de les enfermer… et ce que font les défenseurs des animaux de ce monde. Mais bon, les environnements sont plaisants (monde tropical, monde des glaces, monde des prairies), les personnages sont assez attachants, les mini-jeux  mignons tout plein, l’interface et la jouabilité sont plaisantes bien que la durée de vie soit ridicule (ridicule comme les pneus de Pouce-Pouce, et bim je termine sur cette punchline).

Une pensée sur “Pouce-Pouce sauve le zoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :