Episode 92 : Effet Domino

 

Il s’agissait d’un spectacle étrange.

Dans le donjon de rang C du Jardin de Bois, un garçon se tenait là au 14ème niveau, le corps recouvert de sang.

En le voyant, les hommes qui souriaient auparavant furent abasourdis pendant un instant.

« Qu’est-ce que tu regardes gamin ? Tu veux te battre ? »

« Cette fée est à moi, je l’ai trouvée. Tu ferais mieux de- »

L’homme tenant la fée essaya d’intimider le garçon en adoptant un ton menaçant. Toutefois, il s’arrêta en plein milieu de sa phrase. Ses deux amis remarquèrent que quelque chose n’allait pas.

« Bora, qu’y a-t-il ? C’est qu’un gamin. Pourquoi tu réagis comme ça ? »

« Il doit nous faire une blague. Hahaha. »

Mais ils remarquèrent quelque chose d’étrange. Quelque chose sortait de derrière la tête de Bora. Il s’agissait d’un morceau de métal ensanglanté, mesurant 15 centimètres de long et 2 de large. Ils se rendirent vite compte de quoi il s’agissait.

Une épée était plantée dans la tête de Bora, traversant sa boite crânienne et son cerveau depuis sa bouche.

« Ne touchez pas cette fée avec vos sales pattes. »

Avec la mort de Bora, celui-ci s’écroula en arrière et sa main droite tenant la fée s’ouvrit. Avant qu’elle ne tombe au sol, Yu l’attrapa dans sa main gauche.

« Hiiii ! Bo-Bo-Bora est mort ! »

« Ce gosse veut crever ! »

L’un des hommes en panique essaya d’attaquer Yu, toutefois la main droite libre de Yu frappa l’homme à la mâchoire. Mais la force derrière cette attaque n’était pas celle d’un simple coup. Sa mâchoire fut arrachée et projetée en l’air.

L’autre homme essaya de s’enfuir après avoir assisté à la mort de ses camarades, mais Yu avait déjà lancé une [Magie Noire] de rang 2, Lance de Terre. La lance empala l’homme par-dessous jusqu’à traverser sa tête.

Les deux hommes étaient grièvement blessés, mais pas encore morts.

Ils ne comprirent pas ce qu’il venait de leur arriver, et s’empressèrent de sortir des potions de leurs Sacs à Objets. Pendant ce temps, Yu alla jusqu’à Bora et récupéra son épée. Les deux autres ne savaient même pas quelle expression ils faisaient en voyant la mort s’approcher lentement.

« Nous devons nous dépêcher. »

Yu parla à la fée qui acquiesça en séchant ses larmes.

 

Au 12ème niveau, un petit passage près du piédestal permettait d’accéder au jardin de fleurs où vivaient la dryade et les fées.

Habituellement, ce passage était dissimulé grâce à la magie des fées. Le spectacle derrière, était un paradis rempli de fées adorables et d’une belle dryade, vivants au milieu des fleurs. N‘importe qui étant témoin d’un tel spectacle aurait remercié Dieu. Toutefois, cet endroit était maintenant devenu un enfer.

« On dirait que tout le monde est réuni. Bien ! »

Les fées utilisèrent le peu de PM qu’ils leur restait afin d’invoquer un mur.

« Vous pouvez courir, mais vous ne pouvez pas vous cacher. »

Charon utilisa une [Magie Noire] de rang 4, Ouragan, et détruisit le mur. Les parterres de fleurs furent arrachés et plusieurs fées furent déchiquetées par le vent acéré. Les fleurs et fées joyeuses étaient maintenant enterrées profondément dans le sol.

 « Pitié arrêtez ! Laissez-les partir ! »

La dryade cria. Elle était encerclée par 30 hommes, et Charon inclus, ils affichaient tous un sourire écoeurant.

« Charon, et si nous nous amusions un peu avec la dryade ? »

« Idiot ! Une dryade peut se vendre à 100 pièces d’or blanc, mais une dryade vierge en vaut 500. Ne lui faites pas la moindre égratignure. Même ces fées peuvent être vendues 10 pièces d’or chacune. C’est bien compris ? »

« Oui … »

L’homme eut l’air déçu et regarda les fées emprisonnées dans la cage qu’il tenait dans sa main.

« Dryade-chan. Dis aux fées d’abandonner afin que les pertes soient réduites au minimum. »

« Tout le monde … Désolé … rendons-nous … » (Dryade)

« Non ! Comment pouvons-nous abandonner face à de telles personnes ?! » (Fée A)

« Même si je devais mourir, je te protégerais ! » (Fée B)

« Non …. Regardez, vous saignez … » (Dryade)

De nombreuses fées protégeaient la dryade, mais leurs corps étaient couverts de blessures.

« Arrête de pleurnicher. Ne t’inquiètes pas, nous allons te protéger. » (Fée A)

« Wah, c’est si touchant. Que quelqu’un leur vienne en aide ! »

Se moqua Charon en envoyant un signal à l’un de ses hommes. Peu après, un homme équipé d’une fléau s’avança.

Les fées savaient que leur fin était proche. Toutefois, aucune ne recula, et toutes décidèrent de protéger la dryade.

« Charon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? »

« Oh, nous avons capturé assez de fées. Fais ce que tu veux avec le reste. »

« Hahaha, pouvoir tuer des fées à 10 pièces d’or, j’ai bien fait d’entrer à Feuille d’Autorité. »

La boule du fléau s’abattit sur les fées. L’énorme ombre de l’arme enveloppa en un instant les visages des fées dans les ténèbres. Elles pouvaient tout à fait imaginer ce qui allait se passer. Les fées fermèrent les yeux, tandis que l’attaquant affichait un large sourire.

« Hahaha, regardez, les fées se sont transformées en bouts de chairs. Regardez ce magnifique spectacle. »

S’exclama Charon au groupe en voyant des morceaux de chairs et du sang être projetés dans sa direction. Toutefois, les hommes remarquèrent que quelque chose n’allait pas. Il y avait bien trop de chair et de sang pour d’aussi petites fées.

« Charon … regarde … ce ne sont pas les fées. »

L’homme qui avait brandit son fléau, il lui manquait la partie supérieure de son corps. Seule la partie inférieure tenait toujours en place. Devant les restes du cadavre se tenait un garçon. Son corps tout entier était rouge, tandis que des fées s’accrochaient à lui. Il s’agissait d’un spectacle sinistre.

« Toi ! Qui es-tu ? C’est toi qui a tué Butch ? » (Charon)

« Yu-chan … Yu-chan … » (Fées)

Les fées s’accrochèrent à lui, le visage recouvert de larmes. Même la dryade habituellement calme criait.

Les fées se rendirent vite compte que Yu était de leur côté. Yu était soulagé d’âtre arrivé à temps, mais son visage s’assombrit lorsqu’il vit les lits de fleurs dévastés et emplis de cadavres.

« Ils ont osé déposséder … Je vais le leur faire payer. » (Yu)

« Comment a-t-il osé buter Butch ! »

Les hommes attaquèrent Yu lorsqu’ils réalisèrent qu’il avait tué Butch.

« Attendez ! Sous vos pieds ! »

Charon, dont le job était [Maître Elémentaire], une profession similaire à [Magicien] ou [Sorcier], remarqua qu’une espèce de toile avait été déployée sous les pieds de Yu. Toutefois, il les avait prévenus trop tard.

Les cuisses de chaque homme furent percées par la [Magie Noire] de rang 2 de Yu, Lance de Terre.

« Gyaaaa ! »

« Uaaaa ! »

« Vous êtes bruyants … Mourez !!! »

Yu augmenta la concentration en magie dans son sort et les Lances de Terre fleurirent. Des branches poussèrent sur les Lances de Terre, comme des arbres dévorant les hommes empalés. Après de nombreux cris de douleurs, les Lances de Terres finirent de fleurir. Du sang frais coulait de leurs branches comme s’il s’agissait d’une fleur.

« Tch, bande d’idiots. Je les aurai pourtant prévenus. » (Charon)

« Charon, que faisons-nous ? Tout le monde est en train de crever ! »

Au sein
du groupe, trois hommes qui avaient entendus l’avertissement de Charon étaient toujours en vie.

« Calmez-vous. C’est juste que ce gamin prétend être un avant-garde. Mais en réalité, il est un combattant à distance, comme moi. Il a juste installé une magie en forme de toile, alors calmez-vous. »

En entendant les mors de Charon, les hommes reprirent leurs esprits.

« Maintenant que nous connaissons l’astuce, ce sera facile. »

Les 4 hommes s’approchèrent en évitant la Toile Divine de Yu. Ils avaient remarqué que la toile était immobile, alors il ne s’agissait que d’un piège simple.

« Bien ! »

« Rapprochons-nous encore. »

« On va buter ce gamin. »

« Vengeons Butch ! »

Les 4 hommes utilisèrent tous des armes différentes. Epée, hache, lance et marteaux, toutes ces armes attaquèrent Yu en même temps. Toutefois, personne ne s’attendait à ce que Yu les intercepte à mains nues, même pas Charon.

Après que leurs armes aient rencontrée le poing de Yu, elles furent toutes repoussées en arrière. Yu sortit ensuite son épée et les attaqua sans la moindre pitié.

« Charon, tu as dit que ce gamin était un combattant à distance. Comment peut-il être aussi fort ?! »

« Il doit utiliser Libération de la Force Interne. »

« Ah oui ! J’ai déjà vu Elda-san utiliser cette compétence. »

« Alors ce combat peut utiliser [Manœuvre de Combat]. »

« Mais comment peut-il connaitre cette compétence ? »

« N’est-ce pas une compétence limitée aux professions de combat rapproché ? »

« Attendez, comment est-ce que la dryade l’a appelé ? » (Charon)

« Yu ? »

« Yu … » (Charon)

« Qu’y a-t-il ? »

« Si nous le capturons, nous pourrons devenir des nobles. » (Charon)

Malgré le fait qu’il ait assisté au massacre de ses compagnons, Charon souriait.

Personne ne se rendit compte que l’effet domino prenait de plus en plus d’ampleur.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

3 pensées sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 92

  • 30 mai 2016 à 14 h 16 min
    Permalink

    Hum j’ai un doute effet domino = effet boule de neige ? effet papillon ? dans le sens un murmure deviens vacarme ?
    En tout cas génial ton rush ^^

    Répondre
  • 31 mai 2016 à 0 h 28 min
    Permalink

    tuer les tous !!!!!!! :p

    Répondre
  • 29 juillet 2016 à 20 h 22 min
    Permalink

    Vous allez payez !!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :