Episode 21 : Le Secret de la Carte de Guilde

 

Après tout, étant donné que je m’étais fait vaincre par les yeux suppliants de Nina, Lena fut acceptée dans notre groupe.

« C’est une bonne décision … »

Et ainsi, nous entrâmes enfin dans la ville de Comer. Il y avait des nombreuses races y habitant : humains, nains, elfes, démons demi-hommes et hommes-bêtes. Toutefois les appeler démons était tabou, dû à la nature discriminatoire du terme. Il y avait aussi des demi-dragons et géants, que j’ai oublié de mentionner.

« Bon, maintenant je dois me faire une carte de guilde. Ne parlez à personne de mon statut. »

« Uuu … Alors on ne peut en parler à personne ? » (Nina)

« Oui, c’est mieux. »

« Yu est prudent … » (Lena)

« Et toi, dans la guilde des aventuriers, si tu parles ou ris sans ma permission, prépare-toi à être punie. Je me demande si nous deviendrons pauvres à nouveau en créant une carte de guilde. »

 

« Enorme … » Nina fut surprise. Comparé au hall de guilde de Resser, celui-là était 10 fois plus grand, et il était encore plus grand à l’arrière.

« C’est parce qu’il s’agit d’une base populaire chez les aventuriers. Imagine un peu la quantité d’argent qui doit y circuler chaque jour. »

Ceci vint de Lena, ses parents étaient eux aussi des aventuriers, alors elle possédait quelques connaissances sur le sujet.

A l’intérieur, la zone était divisée en plusieurs parties : le panneau d’affichage où étaient placardées les quêtes, une réception, etc. Il y avait plus de 100 personnes à l’intérieur. Il y avait même 3 réceptionnistes à l’accueil.

« Une tonne d’argent doit circuler. »

Au comptoir, une femme aux cheveux châtains nous salua.

Collet

« Bienvenue à la guilde des aventuriers. Comment puis-je vous aider ? »

« Je souhaite faire une carte de guilde. »

Je me demandai pourquoi Nina et Lena avaient l’air aussi confus.

« Très bien, puis-je voir votre carte d’aventurier ? »

« Je souhaite aussi en faire une. »

La réceptionniste me regarda en plissant des yeux.

« Pouvez-vous me dire le nom de votre village natal ? »

« Resser. »

« Ne devriez-vous pas en avoir une reçue depuis la branche de guilde de Resser ? »

Je sortis la fausse carte.

« Vous avez déjà une carte de guilde … »

Toutefois, je savais pertinemment qu’elle était factice.

Elle avait été délivrée par le gros Ojisan exploitant le travail d’un jeune enfant comme moi. Les quêtes n’étaient ainsi pas enregistrées et il pouvait me voler une partie de mes récompenses.

« Dans ce cas je vais vous la prendre. Vous pouvez me la confier en toute sécurité. »

« Alors, pouvez-vous m’en faire une nouvelle ? »

« Je peux mais … »

« Je pense qu’elle est cassée, alors j’en veux une autre. »

« Très bien, mais dans ce cas il vous faut remplir des papiers. »

Puis la femme se mit à écrire quelque chose dans une écriture bizarre.

« C’est à ça que ressemblent l’écriture et les caractères de ce monde ? »

Je vis que Nina s’était mise à transpirer à grosses gouttes, tandis que Lena avait l’air calme. Je pense qu’à l’avenir, je vais devoir inclure la littérature dans l’entrainement de Nina.

« Vous pouvez m’aider à remplir le document ? »

« Oui, mais vous devez d’abord lire le contrat. »

Nous le remplîmes et je lus la description de la carte de guilde.

Les rangs de D à G pouvaient recevoir les quêtes du rez-de-chaussée, tandis que les rangs au dessus du C pouvaient monter à l’étage.

« Je reviens dans un instant, veuillez patienter quelques minutes. »

Toutefois, un homme de carrure moyenne d’environ 180 cm s’approcha de nous en souriant.

« Hey, vous êtes nouveau ? Des cheveux noirs et blonds, c’est rare. »

« Oui, merci de veiller sur nous à l’avenir. »

Mais il se mit à rire.

« Tu devrais t’arrêter. Un débutant restera toujours un débutant. Tu ne feras que gâcher une carte de guilde en mourant. Contente-toi de retourner dans ton village. »

Son rire fit disparaitre l’expression sur le visage de Nina qui était normalement tout le temps souriante, et Lena se figea.

 

11

 

Je ne pus m’empêcher d’inspecter son statut.

 

Fenêtre de Statut

Nom :

Lalit Nets

Race :

Humain

Job :

Voleur, Assassin

Niveau :

27

PV :

536

PM :

266

Force :

213

Agilité :

255

Vitalité :

117

Intelligence :

87

Magie :

58

Chance :

59

 

Compétences Passives :

Maîtrise de la Dague :

Niveau 4

Perception :

Niveau 4

Découverte de Piège :

Niveau 3

Démarche Silencieuse :

Niveau 3

Maîtrise de l’Assassinat :

Niveau 2

Nyctalopie :

Niveau 2

Agilité Augmentée :

Niveau 3

Jet d’Arme :

Niveau 2

 

Compétences Actives :

Techniques de Dague :

Niveau 4

Techniques d’Assassinat :

Niveau 2

Renforcement Corporel :

Niveau 3

Crochetage :

Niveau 3

Vol :

Niveau 3

Furtivité :

Niveau 3

Estimation :

Niveau 2

Désarmement de Pièges :

Niveau 4

Harcèlement :

Niveau 3

Installation de Pièges :

Niveau 3

 

Compétences Spéciales :

Sac de Vol

 

 

Arme :

 

– Dague en Damascus (grade 4) : chance d’infliger poison lors d’une attaque.

 

Armure :

 

– Capuche Sombre (grade 4) : augmente la résistance aux ténèbres.

– Vêtements en Peau d’Ours (grade 5) : augmente l’agilité.

– Gants de Voleur (grade 4) : améliore les effets des compétences de classe Voleur.

– Jambières de Vent (grade 5) : augmente l’agilité.

 

Décorations :

 

– Amulette des Ombres (grade 5) : réduit les chances d’être découvert.

– Bracelet Désordonné (grade 5) : augmente la résistance au poison.

– Amulette de Pororo (grade 5) : augmente la résistance physique.

 

lxmcxbS

 

Il avait 2 jobs, des compétences décentes, et de l’équipement. Son attitude n’était donc pas bien éttonante.

« Lalit, que fais-tu ? »

« Collet-chan, je ne fais rien. »

« Serais-tu en train d‘essayer de chasser les nouveaux aventuriers ? »

Lalit ne souriait plus maintenant. Il prit 4 pièces d’argent entre ses doigts.

« Qu’essayes-tu de faire ? »

Nina et Lena n’en avait aucune idée non plus.

Lalit se concentra sur ses doigts et les pièces d’argent se plièrent en deux.

« Vous voyez, c’est ce qui risque de vous arriver. C’est encore trop tôt pour vous, rentrez dans votre village. »

Je pris à mon tour les pièces d’argent pliées et les écrasa entre mon pouce et mon index.

« Quoi !? » Lalit ouvrit grand les yeux.

« Tu penses être le seul à pouvoir faire ça ? »

Des rires retentirent en direction des aventuriers, mais il ne s’agissait pas de rires moqueurs come ceux de Lalit.

« Hahaha, Lalit s’est pris un bon retour de bâton. »

« Hahaha, ce petit nouveau se débrouille bien. »

« Aaarghh …. » Lalit s’enfuit de la guilde, le visage rouge vif.

« Alors, Mlle Collet, je peux avoir ma carte de guilde ? »

« Aah … Oui Mr Yu, veuillez appliquer une goutte de votre sang pour compléter le processus. »

« C’est fini maintenant ? »

« Oui, et le prix est de 1 pièce d’argent. »

« D’ailleurs, j’aimerais aussi obtenir un job. »

« Oh, pour ça, il y a une pièce dans le fond, et le prix est de 1 pièce d’argent. D’ailleurs , vous désirez peut-être vérifier votre statut. »

« Amenez-moi juste à la salle dans le fond. »

« Quoi ? Vous ne voulez pas vérifier votre statut ? »

« Tout à fait, je ne veux pas laisser d’informations sur la carte. »

En entendant cela, le visage de Collet devint bleu.

« Que voulez-vous dire ? »

« Lorsque vous vérifiez les statuts sur la carte de guilde, du mana est émis. »

« Mais c’est tout à fait naturel, étant donné que cela implique la magie. »

« Bien sûr, sauf que du mana est aussi là pour envoyer les informations à la guilde depuis la carte. »

En y réfléchissant bien, tout était clair. En tant qu’organisation indépendante, la guilde avait besoin de pouvoir. Ainsi ils détenaient les informations sur les aventuriers, leur donnant un atout majeur afin de se préparer contre un ennemi. Même si les récompenses de quêtes étaient généreuses, la méthode de récolte d’informations de la guilde était fortement suspecte.

« Quoi ? » Nina, Lena et quelques aventuriers autours furent choqués.

« S-S’il-vous-plait … Ne le dites pas à voix haute. »

« S’agit-il d’un malentendu ou avez-vous insisté à voir mon statut ? »

« Ce n’est qu’un malentendu monsieur …. »

Collet parut ensuite utiliser une magie grâce à ses yeux tout en parlant. Elle était sûrement en train de confirmer mon statut grâce à [Analyse].

« Dans ce cas je vais vous guider vers la pièce où vous pourrez changer de job. »

Elle tentait de cacher son action, mais de la sueur perlait sur son front. Quelle mauvaise menteuse.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :