Chapitre 165 : Maléfique

 

Même en ayant vécu de longues années à Comer, n’importe qui aurait oublié l’existence des souterrains de la ville, ainsi que de la porte en métal s’y trouvant. Cette porte, une fois ouverte, menait à la cachette de Nina. Plusieurs traces de sang montraient que des combats y avaient récemment eu lieu.

 La pièce ne contenait rien d’autre qu’un bureau couvert de poussière, toutefois, un étrange objet était visible dessus. Non, ce n’était pas un objet, mais une étrange créature. Elle mesurait environ un mètre, et son visage n’avait pas le moindre nez, yeux ou oreilles. Seule une large bouche était visible, tandis que son corps était recouvert d’air, rendant la créature similaire aux hérissons vivant dans le [Labyrinthe de Golgo].

La créature se tenait là, sans bouger, jusqu’à ce que tout à coup, son corps se mette à trembler de gauche à droite. La large bouche s’ouvrit grand, et deux personnes en sortirent. L’une de ces personnes était un homme vêtu d’une robe à capuche violette. Rien qu’en voyant ses habits, il était facile de deviner son importance. L’autre personne était une femme, paraissant être une servante.

« Nous sommes arrivés. »

« Quel est cet endroit ? »

« Il s’agit de la cachette de numéro 213. »

« Nous nous sommes déplacés de l’église du Royaume Saint jusqu’à la ville de Comer, alors que plusieurs milliers de kilomètres séparent ces lieux ? »

« Tout à fait. Il s’agit d’une version améliorée de [Benantosu], fabriqué à partir d’une paire de démons, un mâle et une femelle. Les deux bouches sont connectées entre elles, c’est pourquoi j’ai placé ce démon ici. Fufufu. »

Après s’être vanté, l’homme retira ses vêtements et en sortit de nouveau de son Sac à Objets. La servante reçut la robe et l’aida à se changer.

L’homme paraissait calme en surface, mais après avoir servi cet individu pendant des années, la servante était capable de se rendre compte qu’une puissante soif de sang émanait de lui.

« Durarando-san, êtes-vous vraiment obligé de venir ici en personne ? »

« Oh, cette fois-ci, c’est juste pour parler. Personne d’autre ne connait mieux le passé que moi. Les souffrances que j’ai vécues, je dois les soulager. »

« Durarando-san… »

 

« J’honore les sacrifices de nos héros tombés au combat. »

Une épée suivit une trajectoire parfaite. Une fois, deux fois, l’épée continua ses mouvements. Le responsable de cela était une jeune fille elfe effectuant une danse de l’épée. N’importe qui la connaissait, il s’agissait de la personne la plus puissante de Comer, Claudia Balling, la [Princesse à l’Epée].

« Ha ! Ha ! »

La voix de Claudia contenait une profonde puissance. A la fin de sa dance, ses longs cheveux se posèrent enfin sur ses épaules, de la sueur coulant sur ses joues.

« Alors, comment était-ce ? »

Demanda Claudia à un homme allongé sous l’ombre d’un arbre. Cet homme était Joseph. Toutefois, il ne la regardait pas, ce qui figea instantanément le beau visage de Claudia. 

« Ah ! Tu n’as même pas regardé ma danse !? »

« Moi j’y ai prêté attention. Comme d’habitude, c’était plutôt érotique. »

La personne venant de répondre n’était pas Joseph. Il s’agissait d’une fille portant des vêtements noirs gothiques assise jute à côté de lui. Elle avait des cheveux courts argentés, et son corps paraissait encore être en pleine croissance à divers endroits. Cette fille était Lara Tombler, la [Princesse à l’Epée Magique]. Confirmant ce titre, une épée magique était visible sur elle.

« Je ne t’ai pas demandé ton avis. Je parlais à cet idiot ! »

« Allons, ne t’énerve pas, tu risques de faire rétrécir ta poitrine, et elle est déjà assez petite comme ça. »

« Haa ? Quelle poitrine est petite !? Les miens sont normaux par rapport aux autres elfes ! »

« Ne dis pas n’importe quoi. Ceux d’Edda sont énormes. »

« Ceux d’Edda sont anormaux ! Ne me compare avec cette elfe anormale ! »

La querelle des deux filles dérangea Joseph qui faisait la sieste. Celui-ci se retourna, l’air contrarié.

« Joseph ! Ecoute-moi ! Certaines personnes sont même prêtes à payer pour voir ma danse de l’épée ! »

 S’écria Claudia, mais Joseph lui répondit par un pet.

« Vraiment !? Tu es le pire ! »

« Wow, une réponse parfaite pour Claudia. »

« Toi …! »

« Vous êtes trop bruyantes. Et toi, n’utilise pas ton épée ici. Nous sommes chez Yu, alors n’endommage pas les environs ainsi que les fleurs, sinon je m’énerve. »

« Joseph, je suis une elfe, tu sais très bien que je ne vais pas endommager les fleurs. »

« Menteuse, tu as failli le faire à l’instant. »

« Non, c’est toi qui ment. »

« Arrêtez toutes les deux ! »

Pendant l’absence de Yu, Joseph avait passé tout son temps libre ici. A cause de ça, Claudia et Lara étaient éventuellement venues le rejoindre, mais les deux se disputaient sans cesse. Joseph les regardait d’un air exténué, mais surtout, quelque chose paraissait lui manquer.

 « De toute façon, Joseph m’épousera un jour. »

« Fufu, Joseph n’a pas la moindre raison d’épouser une planche à pain comme toi. Il préfère les femmes plus rondes..  En plus, j’utilise comme lui une épée magique. Notre compatibilité est parfaite. »

Lara essaya de provoquer Claudia en bombant sa poitrine. Elle était petite, mais ses seins s’étaient plutôt bien développés.

« P-p-p-planche à pain !? Ca n’a rien à voir ! Joseph n’aimera jamais quelqu’un comme toi. Même si Joseph utilise une épée magique, mon épée spirituelle n’est en aucun cas inférieure. »

« Mais moi, je peux me marier n’importe quand. N’as-tu pas justement un problème avec ça ? »

« Fufu, même si je suis de la famille royale elfique, moi aussi je peux me marier quand je le souhaite ! »

 Supportant la querelle des feux filles, Joseph fit comme si tout cela ne le concernait pas et continua sa sieste.

Voyant cela, Lara se coucha à côté de lui, ce qui mit Claudia hors d’elle.

« Comment oses-tu dormir à côté de Joseph ! Je refuse ! Même moi je ne l’ai jamais fait ! »

« Oh, tu admets enfin être jalouse ? »

« C’est… C’est… un jour, j’épouserais Joseph. Comment oses-tu agir ainsi avec mon futur époux !? »

« Ton époux ? »

Tout près de là, un homme observait la scène. Même si Joseph, Claudia et Lara étaient tous les trois puissants, ils ne le virent pas approcher. Ils ne le remarquèrent que lorsque celui-ci arriva dans leur champ de vision.

« Pas tout de suite, mais je suis sûre que ma mère sera folle de joie en entendant cela ! »

« Bien le bonjour tout le monde. »

Tout à coup, Joseph prit ses épées Flamme Sacrée et Glace Démoniaque, surprenant Claudia et Lara.

Ainsi, il comptait intimider la personne, ne l’ayant jusqu’alors jamais vue.

« Allons, calmez-vous. Je n’en ai peut-être pas l’air, mais je suis une personne timide. Désolé pour mon introduction tardive, je suis Nanashi, le 13ème membre de [L’Ordre des Immortels].

« C’est la première fois que j’entends parler de toi. Tu es donc un membre de cette organisation maléfique… Que me veux-tu ? »

« En fait, je suis venu ici pour parler avec Yu Sato, mais apparemment, il est absent. »

Lorsque le nom de Yu sortit de la bouche de l’homme, l’emprise de Joseph se resserra sur ses épées.

« Que se passe-t-il Joseph ? T’a-t-il offensé ? »

Claudia essaya de s’intéresser à l’affaire, mais Joseph ne lui répondit pas.

« Oh, mais tu es la princesse Claudia Balling du grand Royaume Elfe ? Et je vois que Lara Tombler, détentrice des bénédictions de la magie, est aussi présente. Que faites-vous là ? Ah, je je me souviens maintenant. Vous avez aidé Joseph pendant la guerre sainte. »

« Quoi ? Comment me connaissez-vous ? Joseph, je suis sûr que cette personne est un stalker ! Ce doit être à cause de ma beauté. J’ai peur Joseph, aide-moi ! »

Claudia enlaça d’un air surpris le bras de Joseph. Malgré ça, les épées de Joseph étaient prêtes à l’emploi à tout moment. En temps normal, Lara aurait protesté contre l’attitude de Claudia, mais cette fois-ci, l’individu en face d’elle paraissait bien plus important.

« Allons, je ne suis pas un stalker. Je vous connais car j’ai observé de très près la guerre sainte. Mais je vois que tu t’es affaibli Joseph. Est-ce que les rumeurs selon lesquelles tu as été maudit en combattant le [Seigneur Démon] aux côtés du héros sont vraies ? Je ne – »

Avant que Nanashi ne puisse terminer sa phrase, de puissantes attaques de feu et de glace l’assaillirent.

« Quoi ? Impossible ! Pourquoi n’as-tu pas été blessé ? »

Questionna Claudia, ayant vu Joseph attaquer Nanashi sans que celui-ci ne reçoive la moindre blessure.

« Ne devrais-tu pas m’écouter jusqu’à la fin ? »

« Désolé, j’ai tendance à ne jamais écouter les autres. Et maintenant que j’y pense, tu me rappelles quelqu’un. Ton pouvoir est similaire à la compétence unique du [Héros de Otogibanashi]. En d’autres termes, tu es une personne dangereuse. »

« Allons, laisse-moi m’expliquer Joseph. Je veux que tu t’éloignes de Yu Sato. »

« Je refuse. »

« Nous avons juste besoin que tu arrêtes de le protéger. »

« N’est-ce pas un discours de culte maléfique ? »

« Non, nous ne sommes pas un culte maléfique. Nous sommes l’Ordre des Immortels. Nous sommes la justice elle-même. Le fait que tu restes aux côtés de Yu Sato est à la fois ennuyeux pour toi et pour nous. »

Tout à coup, un puissant désir de meurtre émana de Joseph, comme si la soif de sang se matérialisait autour de Joseph.

« Je le répète, tu es affaibli. Tu ne peux pas le protéger. »

« Oh, répète un peu ? Je suis peut-être affaibli, mais je reste suffisamment fort. »

« Cela ne concerne que le garçon, pourquoi veux-tu le protéger ? »

L’instant suivant, le désir de meurtre de Joseph disparut entièrement.

« Hii ! »

Claudia laissa échapper un petit cri en voyant Joseph. Celui-ci ressemblait à un démon.

« Oses-tu le répéter ? »

« Je le répéterai autant de fois que nécessaire. Je ne vois pas pourquoi une personne aussi forte que toi insiste à protéger un simple garçon. Comm- »

Tout à coup, l’attaque de Joseph arriva devant Nanashi.

« Wow, tu n’écoutes vraiment pas les autres. Il s’agit de ma première confrontation avec toi, et tes épées sont bien meilleures que dans les rumeurs. »

 Joseph tenait fermement dans ses mains les épées rouges et bleues. Les épées magiques Flamme Sacrée et Glace Démoniaque étaient des trésors surpuissants, mais le plus important était la force sans égal de leur propriétaire.

« Leader, vous êtes sûre de ne pas vouloir venir ? »

S’exclama Nanashi en direction d’une personne derrière lui.

« Et bien, j’ai entendu toute votre conversation, et les chances sont apparemment contre nous. Devrions-nous repartir ? »

Tout à coup, une femme équipée d’un parapluie apparut. Elle portait un kimono et possédait des cheveux et des yeux dorés, en plus de 9 queues qui surprirent Claudia et Lara.

« Qui est-elle ? »

« C’est quoi ce parapluie ? »

« Mon attaque… elle a été parée par ce parapluie. »

Joseph n’arrivait pas à croire qu’une de ses attaques les plus puissantes pouvait être arrêtée aussi facilement par un simple parapluie.

« Elle a probablement eu de la chance ! Personne ne peut arrêter une attaque de Joseph ! »

Paraissant folle de rage, Claudia plaça sa main sur son épée spirituelle, mais Lara l’arrêta.

« Que fais-tu ? »

« Tu risques probablement de perdre contre elle. »

« Probablement, mais pas sûrement. Je ne perdrai pas face à un membre de la tribu des renards ! »

« Elle ne fait pas partie de la tribu des renards… elle est un démon. »

En entendant les mots de Lara, Claudia regarda à nouveau la femme. L’[Œil Magique] de Claudia pouvait voir une puissance magique gigantesque cachée en elle.

« Nous ne sommes pas venus ici pour nous battre. Nous voulons juste que vous vous éloigniez de Yu Sato. Bien sûr, nous ne faisons pas cela pour de simples raisons personnelles. Nous avons aussi des informations à vous donner. »

« Des informations ? »

« Oui. Joseph, tu as une dent contre les démons à cause de ton combat aux côtés du Héros. Mais sais-tu vraiment qui est ton ennemi ? Pourquoi essayes-tu de protéger un simple garçon ? »

« Qui est mon ennemi ? »

« Loin au nord est se trouve un petit village démon où a eu lieu le désastre [Pandora]. Il est éloigné de la nation libre d’Hameln, et l’Empire Daelim se situe au sud de celui-ci. A l’époque, les Sept Epées n’ont pas réussi à arrêter son expansion. L’Empire Daelim ainsi que les Sept Epées dont tu étais le commandant, vous lui avez fait face. Démons ? Les 3 Généraux Démons ? Le Seigneur Démon ? Leur pouvoir démoniaque est sans limite. Cet endroit ne leur échappera pas. Ecoute-moi, je suis du côté de la justice. »

Claudia et Lara regardaient maintenant Joseph d’un air anxieux. Nanashi connaissait clairement le passé de Joseph, le forçant à considérer la proposition.

« De quel côté de la justice êtes-vous ? Vous me prenez pour un idiot ? Les ennemis ? Je m’en occuperais. Vous pensez vraiment que je vais m’associer à des personnes comme vous ? Je me défendrai seul ! »

Nanashi sourit en entendant la réponse prévisible de Joseph, et se prépara à partir. Claudia et Lara regardèrent Joseph, maintenant soulagées.

« Alors la réponse est non ? Bon, si un jour tu changes d’avis, viens me voir. Bien sûr, avec tes connexions, trouver un membre de [l’Ordre des Immortels] ne devrait pas être trop compliqué. Je vais juste te donner un avertissement. Si la situation continue, Yu Sato mourra dans 10, non, 5 ans maximum. »

« Partez ! »

« Tôt ou tard, il mourra. Tu es prévenu. Regarde attentivement ses yeux. Tu recevras une surprise plaisante, et je suis probablement la seule personne capable de le sauver. »

Après ça, la femme regarda une dernière fois Joseph avant de se retourner et de partir, suivie de Nanashi. Puis, les deux disparurent au loin.

« Whoa ! C’était flippant ! Lara, tu as eu peur toi aussi ? Ce désir de meurtre était vraiment puissant. »

« Cela ne m’empêchait pas d’émettre un jugement calme. Tu es vraiment une peureuse Claudia. »

« Quoi ? Répète un peu ! »

« Claudia ! » (Joseph)

« Qu’y a-t-il Joseph ? Ils ne m’ont pas du tout fait peur. »

« J’ai une question. Connais-tu une maladie touchant l’œil et pouvant causer la mort ? »

« Hmm…. Je connais des maladies oculaires, mais aucun n’est fatal. »

« …Quelque chose en rapport avec la couleur des yeux. » (Joseph)

« Que dis-tu ? Hey, où vas-tu ? » (Claudia)

 

Dans l’une des pièces de la maison de Mussu, Joseph expliqua à celui-ci tout ce qui venait d’arriver. Les membres de l’Ordre des Immortels voulaient que Joseph s’éloigne de Yu, et pour obtenir plusieurs versions des faits, Mussu interrogea aussi Claudia.

« Alors le leader de l’Ordre des Immortels est une femme ? Une démone renarde qui plus est ? »

« Moi aussi j’ai du mal à le croire, mais elle a réussi à arrêter facilement une attaque de Joseph. »

« Et vous m’avez dit qu’elle possédait 9 queues ? Il y a longtemps, 3 pays ont été détruits par des démons renards à 7 ou 8 queues. Cette leader de l’Ordre des Immortels… »

Mussu jeta un biscuit au fromage dans sa bouche. Profitant du goût salé, il se versa un peu de vin pour rajouter de l’acidité. Nungu quand à lui remplit le verre de Mussu lorsque celui-ci le termina. En voyant cela, Joseph ne put s’empêcher d’avaler sa salive. Il avait juré de ne plus boire que chez Yu. A cet instant, la tentation était extrème.

« Bien, vous pouvez repartir. » (Mussu)

« Repartir ? » (Claudia)

« Oui, je vais enquêter sur cette démone renarde. » (Mussu)

« D’accord, dans ce cas… » (Joseph)

« Oh, un instant. Pouvez-vous me décrire son visage ? » (Mussu)

« Elle avait l’air plus jeune que moi et paraissait humaine. Elle possède probablement une compétence rare, et pour le problème avec Yu, il vaut mieux voir cela directement avec Joseph. » (Claudia)

« Tu es trop bavarde. Partons. » (Joseph)

Après ça, Mussu et Nungu entendirent quelqu’un en dehors de la pièce tomber et s’enfuir en courant. Tout deux ne purent s’empêcher de sourire amèrement.

« Les capacités de cette personne doivent être monstrueuses. De plus, le fait qu’elle fasse partie de la race des démons est problématique. Sans oublier cette personne, possédant une compétence similaire à celle du [Héros d’Otogibanashi]. S’il n’a pas été blessé par l’attaque de Joseph, s’agit-il d’une compétence comme [Nullification des Dégâts] ? Nanashi… nous allons devoir enquêter sur lui. Toutefois, je suis plus intéressé par leur information sur Yu. Une maladie changeant la couleur des pupilles… Sais-tu de quoi il s’agit ? »

« Malheureusement, je ne connais pas de telle maladie. Toutefois, je pense que Nanashi est actuellement plus imporant. Si même [L’Ordre des Immortels] essaye de séparer Yu et Joseph, l’Eglise Sacrée ne restera pas silencieuse. Tout cela m’inquiète énormément. »

« L’affaire est-elle vraiment si importante ? »

« Vous rappelez-vous qu’un jour, quelqu’un nous a demandé de faire attention à Nina ? »

« Oui, je m’en souviens. »

« Vous connaissez ma compétence unique [Clairvoyance] n’est-ce pas ? »

« Oui, elle te permet de voir le futur. Qu’as-tu vu cette fois-ci ? »

« Nous devons être méfiants de Nina. Je ne sais pas si cela sera le fruit de ses propres choix, mais le futur est sombre. Celui-ci n’arrête pas de changer et dévier, il n’est pas inerte. Il y a longtemps, j’ai vu Nina tuer Yu. »

« Nina tuera Yu !? »

« Ne paniquez pas. Cette prédiction n’est qu’une possibilité, il existe même un futur où je tue moi-même Yu… Nous ne devons donc pas en tirer des conclusions hâtives. »

« D’accord. Ta compétence nous a toujours été utile et nous a souvent aidés. Je vais donc garder ton avertissement à l’esprit. »

Mussu regarda Joseph s’éloigner au loin par la fenêtre. Puis, il tendit son verre de vin à Nungu, et celui-ci le remplit de nouveau en tremblant légèrement. Le visage de Mussu commençait à devenir légèrement rouge.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                Chapitre Suivant

Accueil

2 réflexions sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 165

  • Avatar
    22 novembre 2016 à 17 h 36 min
    Permalien

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  • Avatar
    1 décembre 2016 à 16 h 28 min
    Permalien

    Yu va mourir dans 5 ans 😮

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :