Episode 154 : Toute Gloire Périra

 

Lorsque le vent souffla dans le donjon, celui-ci était empli d’une puissante odeur de sang ainsi que de nombreuses particules de poussières.

3 personnes se tenaient là, cachées par la poussière. Ils avaient tous reçues de lourds dégâts et leurs corps étaient couverts de sang. Toutefois, parmi eux, une personne affichait un large sourire.

« Ca fait mal vieux fou. »

S’exclama Ivan sur un ton comique en caressant sa clavicule gauche brisée. Le poing américain qu’il portait sur sa main droite était fissuré à force de frapper contre le mur d’adamantium, et son bras droit pendait comme le membre d’un pantin désarticulé.

 « Ce vieil homme est têtu. »

Lennart cracha du sang et souleva son corps en utilisant sa lance plantée dans le sol.

« Hahaha, pouvoir combattre autant de personnes puissantes en une seule journée est une véritable bénédiction. Le dieu des nains est généreux. »

Dhorme, prit en tenaille par Ivan et Lennart, arrivait cependant à se défendre contre les deux assaillants. Il utilisait son mur en adamantium pour se protéger des coups d’Ivan tout en créant des barbelés en utilisant du damascus et du mithril avec sa compétence [Manipulation Minérale].

Ainsi, le bras droit et la clavicule d’Ivan avaient été brisés face à la résistance de Dhorme. Lennart avait utilisé sa [Technique de Lance] : Tueur de Démon mais au final, son corps étaient plein de trous causés par les barbelés de Dhorme. Même si les deux étaient dans un état pitoyable, Dhorme n’était pas dans une meilleure condition.

Son bras droit était brisé à force de contrer les attaques de Lennart dans une position aussi désavantageuse. Son Armure de Tortue Millénaire était en miette, et sa colonne vertébrale fissurée. S’il n’avait pas rapidement utilisé du damascus pour fabriquer des épingles et s’il n’avait pas eu la régénération folle de sa compétence [Corps Drogué], il serait probablement aux portes de la mort à l’heure actuelle.

« Même si tu es sur le point de perdre, ta fierté refuse de l’admettre. »

« Ah bon ? Je dois quand même avouer que peu de personnes m’ont ainsi poussé si loin. »

Lorsqu’il s’exclama cela, le Marteau Draconique Pourpre dans sa main droite émit une flamme explosive, comme si le marteau venait de devenir la bouche d’un dragon pourpre. De plus, une énergie violette enveloppa le Marteau Draconique Violet, une énergie si puissante, qu’elle paraissait capable de tout dévorer.

« Hahaha, j’espère que vous ne mourrez pas après ça. Fini de s’amuser. »

La flamme et l’énergie émises par Dhorme se mirent à bouger et fusionnèrent avec son corps. Son bras droit devint entièrement rouge, et son bras gauche entièrement violet.

Lennart était sur ses gardes, mais la première cible de Dhorme était Ivan. Celui-ci eut seulement le temps de cligner des yeux et devant lui apparut le marteau enflammé. Un tsunami de flammes se dirigea vers Ivan.

« Ahah, pas mal vieil homme ! »

S’exclama Ivan, mais il était inquiet, ne sachant pas s’il pouvait supporter une telle attaque. Il creusa donc un trou dans le sol et sa cacha à l’intérieur. Une seconde plus tard, les flammes passèrent au dessus de sa tête.

A nouveau, Ivan exécuta sa compétence unique [Boule d’Acier] tout en utilisant une compétence d’[Arts Martiaux], Chute Majestueuse afin de creuser plus profondément dans le sol. Mais malgré cela, la chaleur du feu traversa le sol et la peau d’Ivan commença à s’assécher.

La flamme visait toujours Ivan, comme si voulant le dévorer vivant. Mais lorsque son corps fut sur le point d’être enveloppé par la flamme, la Chute Majestueuse dévoila son véritable pouvoir. Comme si une explosion venait d’avoir lieu, la flamme fut repoussé tandis qu’Ivan se trouvait maintenant dans un large cratère. Toutefois, il n’avait pas réussi à bloquer complètement l’attaque et de nombreuses brulures sévères étaient visibles sur son corps. De la fumée noire s’échappa de sa bouche, et il s’écroula sur le sol.

« Tu n’as pas encore gagné vieil homme ! » (Lennart)

« Que racontes-tu ? C’est à ton tour maintenant ! »

Même si d’après son visage, il avait l’air de souffrir, Dhorme frappa le sol avec son Marteau Draconique Violet. Il activa la compétence de son marteau : Montagne des Lances Violettes.

Lorsque le marteau entra en contact avec le sol, des épines en forme de lances sortirent du sol et se dirigèrent vers Lennart.

« Une telle compétence ne peut pas me vaincre. »

Lennart plaça sa lance devant lui et brisa les épines violettes.

« Ce genre d’attaque ne me blessera pas ! »

« Je sais très bien cela. »

Tout à coup, le visage de Lennart s’assombrit. Lorsqu’il leva la tête, Dhorme était en l’air, ses deux marteaux prêts à frapper.

« Merde ! »

A cet instant, il ignora les lances qui traversèrent son corps et se concentra sur Dhorme. Il empoigna fermement sa lance, et observa attentivement Dhorme.

Dhorme tenta d’invoquer une [Technique de Marteau], mais tout à coup, une figure noire apparut devant lui. La couleur noire venait des nombreuses traces de brûlures, il s’agissait d‘Ivan. Même s’il était sérieusement blessé, il se tenait à nouveau debout.

« Je vois que tu ne meurs pas aussi facilement. »

Dhorme resta calme, même après avoir appris la survie d’Ivan.

« Ne … sous-estime pas … les … 12 Généraux du Carnage. »

Ivan exécuta la l’[Art Martial] Poing Dragon et Lennart utilisa sa [Technique de Lance] Tueur de Démons en même temps. Même Dhorme n’était pas certain de pouvoir recevoir les deux attaques en même temps.

« [Technique de Doubles Marteaux], Papillons de Jour et de Nuit. »

Dhorme murmura silencieusement le nom de sa compétence en entrant en contact avec Ivan et Lennart.

Le bras gauche d’Ivan fut projeté au loin avec  un morceau de la partie supérieure de son corps. Lennart parvint à se défendre contre l’attaque, mais un énorme cratère se forme sous ses pieds.

« Hahaha, bien, vous êtes toujours vivants. Je ne voudrais pas vous tuer trop vite. »

Puis, des lances violettes sortirent du sol autour de Dhorme dans un rayon de 500 mètres, comme si la zone venait de devenir un gigantesque jardin de fleurs mortelles. Toutefois, Dhorme posa un genou au sol. Il avait apparemment atteint sa limite. De plus, les nains ne possédaient pas beaucoup de PM de base. Après avoir utilisé les compétences de ses deux marteaux, le mana de Dhorme en avait pris un sacré coup.

« En effet, je suis devenu un peu trop inconscient avec l’âge. »

 

« Tout est devenu silencieux par là-bas. Qu’en penses-tu ? Ils sont morts à ton avis ? » (Azerotte)

« Kekeke, ce vieux nain est probablement mort. » (Jacob)

Le combat d’Azerotte et Jacob se tenait à 2 kilomètres du champ de bataille de Dhorme.

Des insectes géants gesticulaient en se dirigeant vers Azerotte, mais tous explosèrent uns par uns en entrant en contact avec sa [Barrière].

« Hmm, si ça continue comme ça, je vais devenir une professionnelle dans l’extermination d’insectes. »

« Ta [Barrière] arrive à vaincre aussi facilement mes insectes, tu l’as probablement enchanté avec une magie élémentaire. »

« C’est juste une [Barrière] de foudre. »

« Es-tu une [Maitresse de la Foudre] ? »

« [Maîtresse de la Foudre] ? Je n’ai jamais entendu parler d’un tel job. Est-ce une classe spéciale ? »

Même si les deux individus discutaient nonchalamment, ils échangeaient en vérité de puissantes attaques.

Azerotte utilisait sa magie pou
r tuer en un coup les insectes de Jacob tandis que celui-ci essayait de faire tomber la [Barrière] d’Azerotte. Toutefois, chaque insecte entrant en contact avec cette [Barrière] brûlait instantanément.

Mais cela n’empêchait pas Jacob de continuer. Après tout, elle devait probablement consommer une large quantité de PM pour maintenir une telle [Barrière]. S’il continuait à attaquer, une occasion allait se présenter à lui. C’était un combat de persévérance, et même si de nombreux insectes avaient été tués, Jacob restait patient et calme.

« Excuse-moi, attends-tu que mes PM se vident ? »

« Pourquoi crois-tu que je sacrifie ainsi mes insectes ? »

En entendant sa réponse, Azerotte regarda Jacob d’un air surpris.

« Umm, mon mana n’a même pas diminué depuis le début du combat. »

« Ah bon ? J’ai du mal à te croire. »

Malgré la réponse d’Azerotte, les insectes continuèrent à attaquer sa [Barrière].

« Azerotte la Sorcière du Vent Foudroyant. »

« Quoi ? »

« Pourquoi ne me donne-t-on jamais de surnom mignon ? »

Les joues de la jeune elfe se gonflèrent.

« Sais-tu pourquoi on m’appelle ainsi ? »

Tout à coup, la foudre et le vent apparurent au bout de l’index d’Azerotte et formèrent une sorte de sphère. La sphère mesurait environ 10 centimètres de diamètre, mais il s’agissait en fait des éléments de foudre et de vent compressés en une boule. Une puissance inimaginable tournoyait au cœur de cette sphère.

« C’est … ne me dis pas qu’il s’agit de la [Magie Noire] de rang 9, Compression du Vent ? Non, c’est différent. »

« Bien sûr, ce n’est pas fini. »

Dans les mains d’Azerotte, de nouvelles sphères se formèrent. Une, deux, trois, elles apparurent les unes après les autres. Même si une magie de rang 9 consommait une quantité astronomique de PM, Azerotte invoquait une telle magie comme si elle lançait une Balle de Boue de bas rang. Ainsi, le nombre de sphère augmenta exponentiellement.

Jacob répondit rapidement en invoquant ses plus puissants insectes. De son dos, ses hanches et ses pieds apparurent trois insectes.

Si les insectes de Jacob avaient des rangs, ces 3 insectes pouvaient être considérés comme des rois insectes.

Le premier mesurait 20 mètres de long, ressemblait à un mille-pattes et se déplaçait en roulant et en libérant un liquide jaune sur son passage. De plus, son corps était recouvert de petits piques.

Le deuxième insecte mesurait 15 mètres de long. Son corps était celui d’un scorpion, mais à la place de sa tête se tenait le haut d’un corps humain. Même Azerotte fut surprise en le voyant.

Le troisième insecte était une araignée de 17 mètres. Des trous étaient visibles sur ses jambes desquelles sortaient des tentacules rouges. Elle portait aussi de petites araignées sur son abdomen inférieur.

« Attaquez tous ! »

Les trois rois insectes écoutèrent Jacob et attaquèrent Azerotte. Ils se déplacèrent uns par uns, et Azerotte lança enfin sa compétence Compression de Vent.

L’araignée entra la première en action en plaçant sa toile. La toile produite par l’araignée pouvait absorber la foudre, mais pas le vent. Ainsi, le vent frappa le scorpion et le mille-pattes.

« Hmm, même sans foudre, l’attaque est assez puissante pour blesser mes rois insectes. »

Le mille-pattes fut blessé par l’attaque et cria en éparpillant son fluide jaune. Le scorpion quand à lui possédait une carapace solide et avait donc réussi à parer le vent.

« Mais ce ne sont que des égratignures. Apparemment le scorpion a une meilleure résistance magique. »

L’araignée cracha une autre toile sur Azerotte. Lorsqu’elle entra en contact avec la [Barrière], elle en absorba l’électricité et pour la première fois, Azerotte recula.

« Qu’y a-t-il ? N’étais-tu pas fière de ta [Barrière] ? Ou peut-être est-elle si faible que ça ? »

Jacob essaya de provoquer Azerotte en appelant toujours plus d’insectes. Même s’il avait l’avantage, il faisait bien attention à ne pas se reposer sur ses lauriers.

« Franchement, j’ai un mauvais pressentiment. »

Azerotte lança des sorts de haut range en rafale. Toutefois, s’il s’agissait d’un sort de vent, le scorpion protégeait ses camarades en le bloquant, et s’il s’agissait d’un sort de foudre, l’araignée utilisait sa toile pour l’absorber. Quand au feu et à l’eau, ils étaient aspirés par le mille-pattes.

En regardant attentivement, Azerotte était entourée de toile d’araignée et n’avait plus d’endroit où fuir.

« C’est terminé. »

« Maintenant je suis vraiment en colère ! »

Azerotte se remit à bouder.

« Alors, tu abandonnes ? »

« Non, on dirait qu’au final, je vais devoir tuer tout le monde. »

Tout à coup, une lumière noire apparut dans le ciel.

« … Vite, protégez-moi ! »

Jacob rappela en vitesse ses trois rois insectes pour qu’ils le protègent. Puis, la lumière noire se mit à détruire les plus petits insectes dans la zone.

« Ce n’est pas fini. »

Après que la lumière noire soit tombée comme une pluie, de nombreuses météorites tombèrent du ciel. Elles écrasèrent avec aise le mille-pattes. Puis, ce fut à l’araignée de succomber. Les plus petites araignées tentèrent de s’enfuir, mais en vain, et moururent sous la pluie de météorite et la lumière noire.

Le scorpion fut le dernier survivant. Toutefois, lorsque sa carapace se brisa, sa chair maintenant exposée fut transpercée par la lumière noire.

« Hahaha, cet insecte est plutôt résistant. »

« Impossible ! C’est … Destruction Chaotique … »

Le sort que venait d’utiliser Azerotte était une [Magie Noire] de rang 9, Destruction Chaotique. Ce sort était classé parmi les magies anciennes, car il nécessitait de nombreux magiciens de haut niveau pour être lancé. Plus précisément, des centaines de personnes étaient nécessaires à l’exécution de ce sort.

Alors qu’elle venait d’utiliser un tel sort ainsi que de nombreuses autres magies de haut rang, Azerotte ne montrait pas le moindre signe de fatigue.

« Bon, adieu. »

Puis, Azerotte utilisa une [Magie Noire] de rang 7, Foudre.

Le scorpion sauta devant Jacob afin de le protéger et explosa à l’impacte. Des fluides corporels et morceaux de chairs volèrent dans les airs mais la [Barrière] d’Azerotte la protégea.

« Ah, l’homme insecte est parti. »

Azerotte partit et trouva des cratères. Enfin, elle trouva un trou étrange couvert de métal.

« Grand-père, toujours vivant ? »

Une faible respiration était audible à l’intérieur.

« Oui, je vais bien. »

Dhorme sortit du trou et le métal le recouvrant fut aspiré dans son Sac à Objets.

« Espèce d’idiote ! Tu essayes de me tuer ou quoi ?! »

« Ah, ce vieil homme avec les insectes était fatiguant, alors j’ai lancé un sort de haut rang. »

Lorsque Dhorme frappa le haut du crâne d’Azerotte, celle-ci lui tira la langue.

« Mais le vieil homme s’est enfui. Et de ton côté Grand-père ? »

« Je ne sais pas. Je me suis mis à couvert en voyant ton sort. Je ne sais pas s’ils sont encore vivants ou pas. »

« Désolé. »

« Ce n’est pas grave. »

Après ça, Azerotte partit, laissant Dhorme derrière. Celui-ci ne put que laisser échapper un long soupir. Puis, peu après, plus aucune personne n’était visible au 67ème niveau du donjon Enrio de Kusakai.

Ce jour-la, la légende centenaire sur l’invincibilité des 12 Généraux du Carnage prit fin.

 

Chapitre Précédent                 
                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

Une pensée sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 154

  • 30 juillet 2016 à 14 h 37 min
    Permalink

    Ses des beaters dans se Novel !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :