Episode 145 : A l’Abri des Regards

 

« Venez, nous avons les meilleures brochettes de poulet de la ville ! »

« Ne prenez pas de brochettes de poulets. Un déjeuner est meilleur s’il est constitué de pain et de soupe ! »

« Il vaut mieux manger un sandwich au déjeuner, nous en avons au porc et au poulet, les meilleurs disponibles ! »

La rue marchande de Comer était animée et pleine de vie à l’heure du déjeuner. Des restaurants locaux et stands de nourriture s’installaient et essayaient d’attirer les acheteurs. Que ce soit au niveau du goût ou du prix, la concurrence était rude.

« Je me demande où je vais manger aujourd’hui. »

Bien sûr, les stands mettaient à la disposition des acheteurs des endroits où s’asseoir, et à l’un de ces endroits était visible Nina.

Ces derniers jours, Yu allait constamment de gauche à droite alors Nina ne pouvait pas rester avec lui et former un groupe comme à l’époque, mais elle n’en était pas moins heureuse.

« Nina-chan, tu viens encore manger chez moi aujourd’hui ? Je vois que tu es de bonne humeur, et tant mieux. »

« Hehehe~ »

Nina acheta un sandwich et le mangea. Ce qui rendait Nina si heureuse était bien sûr le retour de Yu. Cela affectait aussi l’humeur des habitants de Comer, qui se souvenaient clairement de l’état dans lequel elle se trouvait avant. Son appétit avait aussi augmenté avec sa bonne humeur, et elle avait maintenant l’air en meilleure santé.

« Peux-tu m’accorder quelques minutes ? »

« Que veux-tu ? »

Devant Nina apparut un groupe de personnes. La personne venant de lui parler avait l’ai d’être le chef, et les deux personnes derrière lui son escorte.

« Heureux de te rencontrer Nina. Mon nom est Chris Walton, je suis un marchand d’Hameln. »

Chris se présenta avant de s’asseoir devant Nina sans même écouter sa réponse. Puis, il sortit une petite boite. Lorsque Chris en retira le couvercle, de nombreux bracelets, anneaux et gemmes précieuses apparurent.

« Prends ça, en gage de notre amitié. Je n’ai aucune demande à faire à Nina, à part peut-être de m’arranger un petit rendez-vous avec Sato-san. C’est assez embarrassant, mais malgré mes nombreuses tentatives, je n’arrive pas à le rencontrer, alors je me demandais si tu pouvais nous arranger un tête à tête ? »

Nina regarda la boite puis Chris sans le moindre intérêt, et écrivit quelque chose sur un morceau de papier.

« Nina, si l’endroit est trop bruyant, nous pouvons arranger un autre lieu où parler, que penses-tu de –  »

Avant que Chris ne termine sa phrase, Nina se leva et partit.

« Chris-san, nous ne faisons rien ? »

« Nous ne pouvons pas forcer les choses, je voulais vraiment lui parler, mais … »

Chris récupéra la petite boîte en parlant, mais s’arrêta tout à coup en voyant que quelque chose était apparu à l’intérieur. Cela le fit sourire.

« Retournons à Hameln. »

« Chris-san, tu es sûr ? »

« Comptes-tu me désobéir ? »

Puis, Chris monta dans son véhicule avec son escorte.

« Vous ne savez probablement pas ce que Nina a écrit. »

« Se pourrait-il qu’il y ait des ennemis ? »

« Oui, elle m’a donné un avertissement. »

Le véhicule sortit de Comer pour se diriger vers Hameln.

 

« Alors, qu’en est-il ? »

« Selon elle, nous sommes suivis. Je suis surpris que vous ne l’ayez pas remarqué, contrairement à Nina. »

A cet instant, Chris était caché dans l’un des passages souterrains de Comer. Il s’agissait à la base d’un tuyau servant à évacuer les eaux, mais il n’était plus utilisé.

Lorsque Chris était monté dans son véhicule et qu’il avait lu la lettre, il avait été surpris.

« Impossible … nous sommes surveillés depuis les airs. »

L’une de ses escortes avait essayé de confirmer le contenu de la lettre, et effectivement, une sorte d’oiseau invisible suivait leur chariot. De plus, il était écrit sur le papier un lieu de rendez-vous, dans les souterrains de Comer.

Chris et son escorte marchèrent à travers les passages souterrains avant d’arriver à l’endroit en question. Là, il trouva une porte rouillée qu’il ouvrit. Nina attendait à l’intérieur.

« Nina, désolé de t’avoir fait attendre. »

« Tout s’est bien passé ? »

Chris remarqua que Nina agissait bizarrement.

« Oui, après être entré dans mon véhicule, comme inscrit sur ton message, j’en suis sorti pour entrer dans ces tunnels. Nous sommes venus discrètement en vérifiant que personne ne nous suivait. Même la moindre souris ne pourra traverser la [Barrière] que j’ai installée. »

Sans prêter la moindre attention à ce que Chris lui disait, Nina ferma la porte et la verrouilla.

« S’il-te-plait, prends ça. »

Chris quand à lui sortit à nouveau la boîte, mais cette fois-ci, elle était pleine d’or blanc.

« Je pense que nous pouvons entretenir un long partenariat. Peux-tu me parler de Sato-san ? Ses amis, ses occupations, même ses faiblesses. Ne t’inquiètes pas, je ne te souhaite aucun mal Nina. C’est juste que des marchands rivaux tels que Victor ont l’air d’avoir un pas d’avance sur moi. »

« Est-ce que ces personnes sont les seules à être venues avec toi ? »

« Oui, je suis seulement venu avec mes 2 gardes. Toutefois, ils sont comparables à des aventuriers de haut-rang. »

« D’ailleurs, pourquoi veux-tu obtenir des informations sur Yu ? »

« Même si ce n’est qu’une rumeur, Sato-san souhaite apparemment construire un royaume. Si cette rumeur s’avère vraie, avoir des informations nous permettrait d’agir après coup. Plus nous agissons vite, plus nous pourrons récolter de profits. »

« Et pourquoi avez-vous besoin de ses faiblesses ? »

« Nous ne prévoyons pas de le combattre bien sûr, mais connaitre ses faiblesses ne ferait pas de mal. »

« Je vois, je dois donc vous tuer après tout. »

« Quoi ? »

Des dagues apparurent dans les mains de Nina, et en un instant, elle arriva devant les gardes de Chris.

« Que fais-tu ? »

Nina ne répondit pas à sa question.

« Ces hommes ont les meilleurs que j’ai pu trouver, alors réfléchis bien. Ils ne perdront contre personne ! »

« Tu disais ? »

« Guuuuh. »

Un grognement se fit entendre, mais cela ne venait pas de Chris. Il venait de ses 2 gardes, et les dagues auparavant dans les mains de Nina étaient maintenant plantées dans leur tête.

« Comment est-ce possible ? »

En un instant, les gardes dont Chris était si fier avaient été tués. Chris voulut fuir, mais son corps ne répondait plus.

« Que se passe-t-il ? Pourquoi ne puis-je plus bouger ? »

« Oh, cette technique est similaire à la Toile Divine du Royaume Saint. »

« Une technique du Royaume Saint ? Tu travailles pour le Royaume Saint ? »

Chris savait que ses 2 gardes étaient morts, et que plus personne ne pouvait venir le sauver.

« Pourquoi ? » (Nina)

« Quoi ? Pourquoi ? Je ne … ugh … »

Avant que Chris ne puisse continuer à parler, l’une des dagues de Nina s’enfonça dans son ventre sans la moindre résistance.

« Guhaaa ! J’ai mal ! Arrête ! Aaaah ! »

« Dis-moi pourquoi tu enquêtes sur Yu. Pourquoi ? »

Nina remua la dague enfoncée dans le ventre de Chris, dont la respiration devint de plus en plus faible. Nina examina son visage qui après quelques secondes n’affichait plus la moindre expression.

« Pourquoi ? Dis-moi …. Oh, il est déjà mort. »

 

Chapitre Précédent                                                                                                                              Chapitre Suivant

Accueil

3 pensées sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 145

  • 30 juillet 2016 à 4 h 42 min
    Permalink

    Elle devient de plus en plus folle non ?

    Répondre
  • 7 août 2016 à 1 h 42 min
    Permalink

    Je suis sur Nina elle est folle a cause de ce que lui a fait la mami d’adoption de Yu …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :