Episode 130 : 3 Contre 3

 

Nina utilisa Coup Rapide et juste à temps, Tarim bloqua l’attaque avec son bouclier en Damascus avant que la dague n’atteigne sa gorge. Tarim était un membre du clan Météore Pourpre et était un expert au maniement du bouclier. Avec son niveau, il lui était facile de parer une attaque de Nina.

Toutefois, la scène suivante choqua tout le monde dans la salle. Le Bouclier en Damascus de Tarim venait d’être fendu en deux. Tous les aventuriers autour d’eux eurent du mal à dissimuler leur surprise. Ils étaient tous de rang C et supérieur, et connaissait la résistance de l’acier de Damascus. Même une armure médiocre en Damascus pouvait être considérée comme une protection efficace et sûre. Ainsi, le spectacle de la dague de Nina coupant en deux un Bouclier en Damascus était incroyable.

D’un autre côté, Tarim était parvenu à se défendre contre l’attaque de Nina grâce à son bouclier, mais une coupure de 15 centimètres de long était apparue sur son bras.

« Ta … Ta dague a coupée mon bouclier ? »

Tarim était lui aussi surpris, car ce bouclier était sa fierté. Mais Nina se prépara déjà à lancer une autre attaque, ses dagues en main : le Croc de Dragon Noir dans sa main droite et la Griffe de Dragon Noir dans la gauche.

Sans la moindre hésitation, Nina attaqua l’un des points vitaux de Tarim. Celui-ci vit l’attaque, mais une seconde trop tard. A cet instant, tous le monde savait que sa réaction tardive n’avait qu’une seule issue : la mort. La Griffe de Dragon Noir s’approcha dangereusement de lui, mais tout à coup, une rose poussa du sol et bloqua la dague. Les unes après les autres, des roses poussèrent et s’enroulèrent autour du corps de Nina.

« Tu penses que je vais te laisser faire ? »

Il s’agissait de la [Magie Spirituelle] de rang 4 de Deriddo, Entrave de Ronce. Les membres de Météore Pourpre furent tous soulagés en voyant que Tarim allait bien, mais tous les autres aventuriers les regardaient d’un air peu plaisant.

« Attaquer quelqu’un dans la guilde des aventuriers est un crime sérieux. Nina, même sans avoir de clan, a osé attaquer Tarim du clan Météore Pourpre. Sans aucun doute, elle est en faute, et toutes les personnes présentes sont témoins. »

« Merde ! C’est lui qui a commencé à la provoquer ! »

« Ce n’était qu’une discussion amicale. »

« C’est faux ! »

De nombreux aventuriers mordaient leurs lèvres en contenant leur rage, mais sous le regard de Deriddo, ils ne pouvaient rien faire.

A l’étage, la dispute attirait l’attention. Jozu apparut et se fraya un chemin entre les aventuriers silencieux.

« Deriddo, qu’est-ce que ça veut dire ? N’avions-nous pas décidé l’autre jour que tu n’interviendrais pas dans la dispute entre Nina et le clan Météore Pourpre ? »

Demanda Jozu à Deriddo, toutefois il était maintenant extrêmement inquiet quand au développement de l’affaire. Deriddo réfléchit un instant avant de répondre.

« Ah oui, j’avais promis quelque chose comme ça. Mais les conditions ne me plaisent pas, alors je vais juste annuler l’accord. »

Nina était immobilisée par les tiges de roses, mais sa colère n’avait pas l’air de se calmer. Lena avait quand à elle déjà prit son bâton et était prête à lancer un sort tandis que Marifa avait toujours le même visage neutre, mais de nombreux insectes noirs pouvaient être visibles, grouillants et rampants sur ses bras et prêts à attaquer.

« Si vous amenez Yu Sato devant moi, je vous pardonnerai s’il me supplie, face contre terre. »

« … Nous n’avons aucune raison de nous excuser. » (Lena)

« Tu demandes à Goshujin de s’excuser ? Tu es inférieur à lui en tout point, il préférerait mourir que de s’excuser. » (Marifa)

Les filles n’avaient pas la moindre intention de s’excuser.

« Oh, j’aurais pourtant accepté avec joie ses excuses, mais on dirait que ce Yu Sato préfère fuir. »

Le désir de meurtre de Nina monta en flèche suite à la provocation de Deriddo. A nouveau, il affichait un expression de jubilation en voyant que son plan se déroulait comme il le souhaitait.

« Joze, comme tu peux le voir, cette affaire ne peut pas être réglée par la discussion. Et si nous réglions ça par un combat ? Nous ne pouvons pas organiser ça ici, alors allons dans la plaine située à 1 kilomètre de la porte Nord de Comer. Qu’en dites-vous ? Nous allons régler ça avec un 3 contre 3. Bien sûr, je ne vous y force pas, vous avez le choix. Acceptez-vous, ou préférez-vous fuir ? »

« …. Fuir ? Tu ferais mieux de le faire, parce que tu as déjà perdu. »

« Lena a raison. Préparez-vous à le regretter. »

Deriddo relâcha Nina de ses entraves. Peu après, le combat entre Météore Pourpre et les filles allait avoir lieu.

Sans rien dire, Nina prit sa dague couverte de vin et la nettoya avant de la blottir contre sa poitrine. Jozu sentit que la situation venait d’empirer, mais que le pire restait encore à venir. Le clan Météore Pourpre était le plus grand clan de Comer. Afin de continuer sa domination, le clan recrutait régulièrement des aventuriers débutants dans les villes et villages alentours. Maintenant, le nombre de membres du clan dépassait les 2 000.

 

Sur la plaine au nord de Comer, les aventuriers de Météore Pourpre étaient déjà tous réunis. Toutefois, il n’y avait pas la moindre trace de Siam et de ses 2 laquais. Ils étaient occupés à s’entrainer dans un donjon. A part eux, il ne manquait qu’une quarantaine d’hommes occupés à compléter des quêtes.

« Deriddo-san, tu veux que je participe ? »

« Non, pourquoi ? Tu veux faire le sale boulot ? »

Tarim se fichait de qui était son ennemi, même s’il s’agissait d’une femme ou d’un enfant. Toutefois, cette décision reposait sur les épaules de Deriddo, qui était le leader actuel du clan. Tarim était le responsable de la situation, mais son bouclier était maintenant brisé, alors il ne pouvait pas combattre.

« Deriddo-san, ils arrivent. Mais pourquoi sont-ils aussi nombreux ? »

Les membres du clan Météore Pourpre derrière Deriddo tremblèrent en voyant le nombre d’aventuriers présent derrière Nina et les filles. Il y avait environ 500 personnes.

« Kukuku, tout se passe comme prévu. Il ne s’agit que de petits clans essayant de les recruter. »

A nouveau, Deriddo jubilait en remontant ses lunettes avec son majeur.

 

La guilde des aventuriers de Comer, habituellement pleine de monde, était maintenant complètement vide. Collet avait appris la situation grâce à une autre réceptionniste, et était maintenant de mauvaise humeur. Elle voulait partir, mais avec son puissant sens des responsabilités, elle ne pouvait pas quitter son lieu de travail. Seules les personnes peu scrupuleuses telles que Rebecca s’étaient exclamées ‘’Collet, je pars un moment’’ en suivant Nina.

« Uuh … Moi aussi je suis inquiète pour les filles. »

A cet instant, Collet entendit le bruit de l’ouverture des portes de la guilde. Elle essaya de se remettre de bonne humeur en saluant le nouvel arrivant, mais …

« La … Lalit ? Tu es revenu ? »

Lalit avait tout à coup disparut de la guilde et personne ne savait où il était parti. Comme si elle venait de voir un fantôme, Collet confirma à de nombreuses reprises avant d’accepter qu’il s’agisse bien de Lalit.

Toutefois, celui-ci n’avait pas l’air d’aller bien.

« Je suis inutile … laisse-moi seul … »

« Non, quelque chose d’important s’est produit ! »

« Non, je veux me cacher …. Collet-chan, cache-moi. »

« Arrête de dire n’importe quoi ! Les filles sont en danger ! »

En entendant cela, Lalit leva la tête et regarda Collet d’un air surpris, comme si ses yeux étaient prêts à sortir de ses orbites à tout instant.

Il écouta ensuite Collet lui raconter toute l’histoire.

« Je ne le permettrai pas … Ces enfoirés ! S’ils osent blesser Nina-chan … ! »

« Lalit, ils sont actuellement dans la plaine au nord de Comer. Et sais-tu où est Joseph ? Hey Lalit, attends ! »

Sans attendre une seconde de plus, Lalit sortit de la guilde en courant. Il ouvrit les portes si fortes que les vitres se brisèrent et un nuage de poussière se forma derrière lui tandis qu’il courait à toute vitesse.

« Si seulement Yu-san était là dans un moment pareil …. Tout serait réglé en un clin d’œil …. »

 

Chapitre Précédent                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

4 pensées sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 130

  • 22 juin 2016 à 17 h 48 min
    Permalink

    Comme si 2000 sous merdes avaient un quelconque pouvoir et une quelconque chance contre yu…

    Répondre
  • 22 juin 2016 à 18 h 05 min
    Permalink

    je me demande juste si 1.aujourd’hui on aura le 131 et 2. Si Yu va revenir le temps que lalit revienne Yu certainement finie le donjon

    Répondre
  • 22 juin 2016 à 20 h 33 min
    Permalink

    pffff ils vont de faire mangé cette bande bouffon Merci pour le chapitre =)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :