Episode 128 : Des Faits Difficiles à Avaler

 

Parmi les habitations des nobles et marchands de Comer, une maison en particulier attirait l’attention par sa grandeur. Les meubles y étaient similaires à ceux possédés par les nobles de la capitale. Les chaises, tables, peintures étaient toutes décorées pour paraitre plaisant à l’œil. Il s’agissait évidemment d’articles coûteux. On pouvait même se demander comment de tels objets pouvaient être aussi beaux et gracieux.

Assis sur un canapé, Mussu reçut le rapport de Jozu. Nungu était lui aussi présent.

« Oh, donc Nina n’a pas encore atteint le niveau 40. »

« Oui, les filles ne m’ont pas laissé voir leurs cartes de guilde, mais je pense qu’elles sont juste en dessous du niveau 40. Toutefois, s’il est question de capacités magiques, Lena est au dessus du niveau 40. »

« Mais as-tu confirmé tout cela avec les filles ? Ces jeunes files sont pratiquement au niveau 40, mais peu importe le talent, la quantité d’expérience de combat nécessaire pour atteindre un tel niveau est énorme, et même en 10 ans, un vétéran aurait du mal à atteindre un tel niveau. »

« Je pensais comme cela au départ, mais elles sont totalement anormales. Lorsque des aventuriers partent en donjon, leur temps peut être divisé en 80% d’exploration et campement et 20% de combat. Toutefois, les filles font 80% de combat et 20% de repos. Je ne sais pas s’il s’agit de leur rythme normal. De plus, des aventuriers normaux partent environ 8 fois par mois en donjon, mais elles y vont chaque jour. C’est totalement anormal, et elles ont l’air d’adorer le combat. Oh, c’est délicieux. »

« Tout à fait. Quelle est cette boisson déjà ? »

« C’est une recette de Yu. Il s’agit tout simplement de miel mélangé à du lait. »

Expliqua Nungu à Mussu et Jozu qui buvaient.

« En fait, il ne s’agit pas d’un miel normal, mais d’un miel de nectar de fourmi. »

Après ça, une atmosphère étrange s’installa entre Mussu et Jozu.

« Ohoho, ah bon ? Mais le lait est encore chaud. Je vais attendre qu’il refroidisse. »

« Oh, pas besoin. Nous pouvons utiliser l’outil magique que m’a donné Yu. »

« Un outil magique pour refroidir une boisson ? Il peut libérer une magie de glace ? »

L’humeur de Mussu s’améliora en entendant les flatteries de Jozu, mais Nungu s’éclaircit tout à coup la gorge.

« C’est encore un prototype, et il est destiné à Nina, pas à nous. »

En entendant cette phrase, les mains de Jozu tremblèrent en tenant le verre fabriqué par un artisan de la capitale.

« Tiens, il n’y a plus d’en-cas. Peux-tu nous en ramener d’autres ? »

« Oui monsieur. »

Sur la table avait été placé un assortiment de biscuits, mais ils avaient tous disparus en un instant. Nungu sonna donc une clochette au son plaisant et peu après, une servante entra dans la pièce avec de nouveaux en-cas préparés à l’avance.

Mussu regarda Nungu mais celui-ci ne dit rien.

« Merci …. Et sinon, Jozu, où en est le développement de Nina ? »

« J’ai fini de lui apprendre les bases. Les filles n’ont maintenant plus besoin de moi, et leur évolution future dépendra d’elles seules. Tu veux que je fasse autre chose Mussu-san ? »

En entendant les mots de Jozu, les sourcils de Nungu réagirent légèrement. Nungu était habituellement froid, mais les événements récents ne faisaient qu’empirer les choses. Il n’aimait pas le fait que Mussu utilise Jozu pour collecter des informations sur Nina.

« Nina possède une combinaison unique avec [Jet] et [Assassinat]. Toutefois, ses attaques sont trop directes et ainsi facilement esquivables. Lena possède une énorme puissance magique et s’occupe de l’arrière-garde. Elle préfère la [Magie Noire] de foudre et de vent et sa [Magie Blanche] est plutôt décente. Elle pourrait même débloquer le job de [Philosophe] à l’avenir. Elle se sert de sa [Barrière] pour se protéger, mais la maintenir constamment lui coûte une grande quantité de mana. Marifa est une [Dresseuse d’Insectes], et ses insectes sont vraiment effrayants. Ils possèdent différentes capacités, et le physique de Marifa est proche de celui de Nina. Pour plus de détails, j’ai tout écrit sur cette feuille. »

Mussu reçut le papier des mains de Jozu et fut surpris en comparant leurs capacités et ses attentes.

« C’est incroyable … Même leurs équipements sont comme ça ? »

« Oui, elles s’approvisionnent en équipement chez un forgeron du nom de Wood. Il possède une petite forge dans une ruelle, mais apparemment tous les matériaux utilisés proviennent de Yu. Yu donne aussi aux filles des équipements et outils magiques qu’il trouve en donjon. Alors actuellement, l’équipement des filles est similaire à celui d’un rang B. Leurs outils magiques arrivent même à me rendre jaloux. »

« Wood, c’est un bon forgeron capable de donner des compétences aux équipements qu’il créé. Toutefois, Yu vend les matériaux à la guilde, et je suis son intermédiaire. Comment peut-il avoir des matériaux à donner aux filles ? Autres chose ? »

« Et bien … au départ, après avoir reçu cette mission, je pensais que les filles n’étaient que des aventurières pourries-gâtées. Toutefois, Nina était tout à fait sérieuse et docile à mes côtés. Lena est toujours une enfant refusant de s’occuper des matériaux de monstres, mais Marifa s’en occupe sans la moindre complainte. »

Jozu donnait une évaluation favorable des filles, et parfois Nungu se contentait d’afficher des expressions étranges. Mais chaque fois que Mussu regardait Nungu, celui-ci retrouvait son expression normale.

« La chose la plus inquiétante est lorsque je dis du mal de Yu. A cet instant, les filles paraissent devenir d’autres personnes. Nina essaye même de m’attaquer avec un véritable désir de tuer. De plus, si elles restent ensemble, elles n’auront aucun problème. Mais récemment, il y a un problème avec le clan Météore Pourpre. »

Le visage de Jozu devint tout à coup sérieux. Celui de Mussu et de Nungu se raidit lui aussi en entendant cela. L’atmosphère venait de changer. Jozu réalisa cela et essaya de s’excuser.

« Désolé, c’était maladroit de ma part. Mais je ne pensais pas que Nungu-san était intéressé par les affaires politiques. De plus, des personnes sont à la recherche de Joseph. »

« Ne t’inquiète pas pour ça. Et ne dit rien sur Joseph à la guilde des aventuriers. »

Actuellement, la plus grande inquiétude de Mussu était la sécurité des filles. Jozu comprenait lui aussi qu’il était possible que des membres de Météore Pourpre décident de les attaquer. Le leader de guilde de Météore Pourpre était actuellement absent, et le vice-leader Deritto le remplaçait. Il était connu pour collectionner les aventuriers de rang A, et cela gênait Mussu puisqu’il possédait le même hobby.

Météore Pourpre était l’un des plus larges groupes de Comer. De nombreux aventuriers de rang B et C en faisaient partie. Si un combat avait lieu, il était facile d’en deviner le résultat. Jozu qui avait déjà rencontré Yu savait qu’il n’était pas idiot, et la meilleure façon de stopper le conflit était qu’il revienne à Comer.

« Mussu-san, les problèmes entre les filles et le clan Météore Pourpre augmentent jour après jour. Le harcèlement subi par les filles devient de pire en pire. Les filles endurent pour le moment, mais … »

Jozu essaya de se calmer. Le harcèlement mené par les membres du clan Météore Pourpre était une tactique pour entraver l’évolution des filles. Lena se fichait de tout ça et Marifa n’intervenait pas elle aussi. Jozu était extérieur à
toute cette histoire, mais avait du mal à contenir la colère en lui. Nina quand à elle n’avait l’air de rien ressentir. Il était évident qu’elle contrôlait ses sentiments. Jozu n’arrivait pas à savoir pourquoi elle agissait ainsi. 

« Jozu, je ne pense pas que cela continue … Rang A … Ils ne font pas le poids. »

« Qui- »

Jozu se tut tout à coup. Il réfléchit un instant en repensant à ce que venait de dire Mussu. Rang A, Mussu avait dit cela. Jozu était devenu aventurier à l’âge de 15 ans. Il avait été promu au rang A et reconnu pour ses exploits à l’âge de 35 ans. Cela lui avait pris 2 décennies entières. Le rang A dont parlait Mussu était probablement le garçon, Yu. Mais il n’était aventurier que depuis 6 mois, alors s’agissait-il vraiment de lui ?

« Mussu-san, ai-je bien entendu ? Yu a atteint le rang A ? »

Mussu et Nungu se regardèrent sans la moindre expression suite à la question de Jozu, et ils répondirent tous lesdeux dans une toute autre atmosphère.

« Tout à fait. Ce n’est pas officiel, mais la puissance de Yu est similaire à un aventurier de rang A. La dernière fois que nous l’avons rencontré, c’était dans le donjon Enrio de Kusakai. Actuellement, il se trouve dans un donjon de rang A près de la capitale : la Prison du Diable, et a atteint le 77ème niveau. »

« La Prison du Diable … le 77ème niveau ?! Est-ce vrai ? Il y a un Ancien Dragon au 74ème étage. Cet Ancien Dragon élimine quiconque ose pénétrer dans son territoire ! »

« Je ne sais pas comment il s’est occupé de cet Ancien Dragon, mais s’il l’a vraiment vaincu, j’ai peur que sa puissance ne soit au rang S, pas au rang A. Peut-être que dans les semaines à venir il sera capable d’atteindre le rang S, mais pas maintenant car il vient à peine d’être promu au rang B. »

Mofisu avait dit exactement la même chose à Mussu quelques jours plus tôt. Jozu fut tout à coup attaqué par une migraine, et eut du mal à croire ce qu’on lui disait.

La Prison du Diable était un donjon de haut niveau terrifiant même les aventuriers les plus aguerris, sans compter les anciens donjons. Mais sachant qu’il s’agissait des dires de Mofisu, il était presque certain que Yu était parvenu à vaincre le Dragon Ancien.

« En plus de s’attaquer au donjon Prison du Diable, j’ai entendu dire qu’il complétait des quêtes à l’extérieur. »

« Même à l’extérieur ? »

« C’est ce qu’on m’a dit. Je ne connais pas les détails, mais cela ne serait pas étonnant venant de Yu. Bien, ne vous inquiétez pas pour le problème avec Météore Pourpre. Je m’occupe de tout. »

Après ça, Jozu reçut des quêtes de la part de Mussu, certaines équivalentes même à des quêtes de rang A. Jozu ne pouvait que blâmer sa malchance.

Mussu avait un mauvais pressentiment, elle celui-ci devint réalité quelques jours plus tard.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                Chapitre Suivant

Accueil

Une pensée sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 128

  • 20 juin 2016 à 22 h 22 min
    Permalink

    C’est chiant je trouve de recevoir des nouvelles de l’avancé de yu via des on-dit…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :