Episode 119 : Les Enfants Demi-humains (3)

 

« Ugh, ça fait mal … C’était quoi ce monstre ? »

« Ne me le demande pas, mon corps me fait encore mal. »

Au centre du village demi-humain, les hommes venant de perdre le combat contre Yu étaient tous assis ou couchés sur le sol. Ils étaient environ 100 hommes à vivre dans le donjon Enrio de Kusakai, et avaient tous été  vaincus facilement, ce qui avait blessé leur fierté et confiance. Ils refusaient d’accepter le fait d’avoir été battus par un simple garçon.

« Oh, qu’y a-t-il ? Quelqu’un regardait Odono-san tout à l’heure, mais voyez maintenant dans quel état vous êtes. »

L’un des enfants demi-humains, Camry, rajouta des insultes à leur blessure. Et elle  ne fut pas la seule, le reste des enfants firent de même.

« Vous, de quel côté êtes-vous ? »

« Du côté d’Odono-san. Si nous vous suivons, nous ne ferons que nous embarrasser. Bien, je vais aller le chercher maintenant. »

« Tu es idiote ? Je n’arrête pas de te répéter qu’il est dangereux de parcourir seul le donjon. »

« Vous êtes bruyants. Mon nom est Camry Ikarinbo, et je n’ai pas peur des monstres. »

Les autres enfants demi-humains suivirent Camry et partirent à nouveau du village.

« Peu importe ce que nous vous disons, vous n’écouter rien. Il n’y a pas que les monstres dont il faut se méfier. »

Camry posa ses mains sur ses hanches et soupira en secouant la tête. Elle était l’une des enfants à avoir récemment obtenue un nom à l’âge de 18 ans. A cause de ça, elle avait toujours l’attitude effrontée d’une enfant.

« Hyahaha, ne vous inquiétez pas. Je vais montrer à Odono-san tout l’amour que j’ai pour lui, et il protégera notre village. A plus tard. »

 

« Baba, je suis inquiète. »

« Tout va bien Lowe. Ce n’est pas la première fois qu’elle sort du village. »

 

La  tête d’une Araignée Crâne se faisant écraser émit un son métallique. Après avoir perdu sa tête, l’Araignée Crâne continua à convulser avant de s’arrêter enfin de bouger. Yu leva son Marteau en Acier Draconique et l’enfonça profondément dans l’Araignée Crâne jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus rien d’elle. Yu agissait comme d’habitude, comme s’il ne s’était rien passé au village demi-humain, et continuait à chasser des monstres comme si de rien n’était. Mais maintenant, il avait des enfants demi-humains le suivant.

« C’est l’heure de manger. »

Lorsque Yu annonça cela, le corps de Shiro trembla en sachant que son repas était prêt. Momo resta sur la tête de Yu  tandis que celui-ci cuisinait.

Le menu de ce soir était bacon grillé cuisiné au feu de camp jusqu’à ce qu’il soit croustillant, sur du pain. Ensuite, il referma le bacon avec un deuxième morceau de pain pour en faire un sandwich et fit couler du fromage chaud dessus. L’air sentait le fromage fondu, le bacon grillé et le lait chaud. Sur les genoux de Yu, Momo mangeait une sorte de céleri trop grand pour sa petite bouche.

« Momo, c’est délicieux ! »

Un enfant demi-humain essaya de donner des petits morceaux de bacon à Momo, mais celle-ci n’aimait pas la viande et tourna la tête.

« Maintenant nous savons que Momo déteste la viande. Bien joué. Baba a raison, tout le monde a des goûts différents. »

Pendant de temps, Yu regardait les enfants en buvant son lait.

« Odono-san, pourquoi est-ce que tu me regardes ? Ce pain est à moi ! »

« Non, en fait, il est à moi, de même pour le lait. »

« Haha, Odono-san est intéressant. »

« La chose la plus intéressante est la raison de votre présence ici. »

« Nous sommes ici parce que le riz que tu cuisines est délicieux. Odono-san, la nourriture au village est si mauvaise, que parfois je la recrache sans faire exprès. Après avoir goûté à ta cuisine, je ne veux plus manger au village. En plus, l’eau est sale. Ta nourriture et ta cuisine ne peuvent pas être comparées à ça. »

Les enfants demi-humains n’avaient pas l’air d’avoir compris le sens de la question de Yu et continuèrent à manger tandis que le fromage collait à leurs visages lorsqu’ils essayaient de manger le pain en une bouchée. En les voyant, Momo réalisa elle aussi la raison de leurs agissements. Yu versa du lait aux enfants.

« Mais surtout, nous avons été impressionnés par ton carnage en ville. »

« Oui, c’est la première fois que nous voyons une telle scène, et nous sommes fiers d’être les amis d’Odono-san. »

« Vous avez vu quand les hommes se sont fait jeter en l’air ? »

« C’était incroyable ! Odono-san est même fort à mains nues. »

« Dépêchez-vous de manger. » (Yu)

« Eh, pourquoi ? »

Après ça, le groupe continua à manger sans le moindre mot. Lorsque Momo termina son repas, elle vola vers le casque de vol de Yu. Yu était sur le point de nettoyer sa bouche mais trop tard, elle venait e s’endormir immédiatement. Les enfants demi-humains s’essuyaient la bouche avec leurs bras une fois leur repas terminé.

« Odono-san, j’ai fini. J’ai vraiment envie de rester plus longtemps, mais si je ne rentre pas vite, Cmary Ikarinbo va encore me faire la morale. A plus tard ! »

Puis, les enfants demi-humains disparurent dans les ténèbres du donjon sans attendre la réponse de Yu.

 

« Shiro. »

Shiro se reposait silencieusement sous terre jusqu’à ce que Yu l’appelle. Yu enflamma ensuite un arbre mort afin de faire un peu de lumière. Et tout à coup, des cadavres de personnes calcinées apparurent, et Yu frotta avec ses mains ses yeux où étaient visibles des traces de sang.

 

« Tu es réveillée ? »

Le matin suivant, Momo sortit de sous le casque de vol de Yu en baillant. Pendant ce temps, celui-ci était en train de préparer du thé avec du miel et du lait dans un pot. La douce odeur du thé atteignit Momo qui sauta immédiatement sur les genoux de Yu.

« Tiens. »

Yu en prit à nouveau une cuillère et l’offrit à Momo. Lorsqu’elle gouta au thé au miel et lait, son visage se détendit et elle retourna dormir. En voyant cela, Yu sourit avant de boire sa propre portion.

« Aujourd’hui, nous allons descendre au 57ème niveau. »

Yu avait maintenant exploré pratiquement tout le 56ème niveau. Selon lui, il n’avait plus rien à faire ici. Momo ne le réfuta pas et hocha la tête en prenant une nouvelle cuillère de thé.

Une fois le petit-déjeuner terminé, Yu commença à se remettre en marche. Momo était maintenant assise sur son épaule, mais se rendit immédiatement compte que Yu se dirigeait vers l’endroit secret des enfants demi-humains. Momo voulut dire quelque chose, mais lorsqu’elle vit que Yu la regardait, elle ferma sa bouche et sourit.

« Après ça, nous en avons fini ici. »

Toutefois, lorsqu’il arriva devant les plantations arides, quelque chose n’allait pas. Les demi-humains s’approchèrent de lui, les enfants, mais aussi les adultes. Certains hommes qui avaient été vaincus par Yu étaient présents, mais restèrent silencieux. Au centre de l’attroupement se trouvait une Araignée Crâne morte, le corps recouvert d’épées et de lances. Et des enfants demi-humains gisaient à ses côtés.

« Odono-san … vous tous, laissez-le passer. »

Lorsque la vieille dame appelée Baba par les enfants ordonna cela, les demi-humains s’écartèrent pour faire un chemin à Yu. Selon elle, il n’y avait pas de mal à laisser Yu constater la situation, étant donné qu’il avait l’air inquiet pour les enfants même s’il ne le montrait pas ouvertement.

« Ne vous approchez pas de moi. J
e déteste les faibles. »

Après ça, Yu lança Soin sur les enfants. Leurs égratignures et blessures se refermèrent lentement et ils retrouvèrent leur apparence normale.

« Hey, vous comptez dormir encore longtemps ? »

« Odono-san … »

Pour le réveiller, Yu tapa doucement sur la joue d’un enfant. 

« Odono-san, c’est trop tard. »

Yu continua à taper sur sa joue comme s’il n’avait pas entendu Baba.

« Odono-san, Bow est mort … Les enfants ont du voir qu’un monstre s’approchait et ont voulu le combattre. Ils ont protégé la terre qu’ils aimaient, alors je suis sûre qu’ils sont partis heureux. »

Personne n’osa parler et le silence enveloppa la scène.

« C’est pour ça que je déteste les faibles. »

 Ce ne fut qu’un murmure, mais tout le monde l’entendit. Toutefois, personne ne répondit.

« Ce n’est rien … après tout, nous sommes des demi-humains. »

Les membres de la tribu des demi-humains acceptèrent la mort des enfants. Tous avaient l’air d’avoir déjà abandonné. Toutefois, ce n’était pas le cas d’une personne.

« Vous abandonnez ? Vous vous foutez de moi ? Vous buvez de l’eau croupie, et ne pouvez même pas manger à votre faim … cela vous satisfait ? Les enfants, même dans cet environnement maudit, n’ont pas abandonné, contrairement à vous, les adultes. »

En s’exclamant cela, Yu utilisa sa [Magie Spectrale] dans ses mains tenant le corps de l’enfant. Et tout à coup, les paupières des enfants tremblèrent avant de s’ouvrir. Ils se levèrent en frottant leurs yeux, comme s’ils venaient de se réveiller d’un profond sommeil.

« Que s’est- il passé ? Odono-san ? Pourquoi est-ce que tout le monde est là ? C’était un rêve ? Je combattais un monstre … »

« C’est … le pouvoir de contrôler la vie … [Magie Spectrale]. »

« C’est un blasphème envers Dieu ! »

« Ressusciter les morts est un péché impardonnable ! »

« Nous ne pouvons laisser cela impuni … Dieu n’acceptera pas un tel blasphème. »

Les demi-humains se mirent à paniquer en voyant Yu utiliser la [Magie Spectrale].

« Dieu ne le permettra pas ? Et qu’a-t-il fait pour vous ce Dieu ? Je n’ai pas le temps de penser à ce Dieu. Est-ce que cet enfant a fait quelque chose de mal ? Vous comptez juste les laisser mourir comme ça ? Ce que je viens de faire est bien mieux que tout ce dont vous seriez capable. »

Enfin, la foule de demi-humains ne put contenir sa colère plus longtemps.

« Quelle arrogance. »

« Il est peut-être là pour kidnapper les enfants. Il ose même bafouer les lois de la nature. »

Les hommes demi-humains essayèrent de reprendre leurs armes, mais Baba se mit devant eux.

« Odono-san, pardonne-les … »

Les demi-humains furent surpris en entendant Baba.

« Baba-san, tu as perdu l’esprit ? »

La foule se déchaina, mais Baba s’approcha de Yu et prit son bras.

« Si les enfants étaient morts, cela aurait poursuivi les enfants survivants ayant grandis avec eux toute leur vie. Odono-san, merci pour ce que tu as fait. »

Baba considérait chaque enfant comme sa propre famille. Mais les mots de Baba surprirent néanmoins les demi-humains.

« Odono-san, pourquoi es-tu revenu aux champs aujourd’hui ? »

« Ah oui. Shiro. »

Comme s’il attendait l’ordre de Yu, Shiro sortit de terre en créant un cratère.

Les demi-humains, voyant le Ver Charognard apparaitre tout à coup, se préparèrent au combat.

« Qu’est-ce que c’est maintenant ? Une variante de Ver Charognard ? »

« Comment est-ce qu’un Ver Charognard peut être aussi grand ?! »

« Baba, attention ! »

Les demi-humains avaient l’air inquiets, mais Baba vit les enfants faire des signes au monstre.

« Shiro ! »

Ainsi, elle détermina qu’il n’était pas un ennemi  et calma le groupe d’adultes.

« Shiro, cherche un terrain convenable. »

Shiro se déplaça à nouveau et avala la terre stérile, qui ressortit par son derrière.

« Wow, Shiro fais quelque chose d’intéressant ! »

Les adultes demi-humains furent outrés, tandis que les enfants riaient.

 « Bien, la suite du plan. »

Yu connecta le donjon Enrio de Kusakai avec sa maison en créant une troisième dimension grâce à la [Magie Spatiale]. C’était comme s’il avait ouvert un nouvelle espace, et de nombreuses voix aigues se firent entendre de l’autre côté.

« Oh, qu’est-ce que c’est ? Mais c’est Momo ! C’est Momo ! »

« Momo ? Est-ce que c’est vrai Genki ? »

« Oh, qu’est-ce que vous faites ? C’est amusant ? Moi aussi je veux y aller ! »

« Eh ? Yu-san ? »

Les fées ainsi qu’un Loup Noir essayaient de regarder Yu de l’autre côté, mais ils étaient trop nombreux et n’arrêtaient pas de se pousser.

« Correll, tu sais très bien que je ne veux pas que vous veniez. Tu peux appeler Hisui ? »

« Oui ! Tout de suite ! »

Les fées ne se plaignirent pas et se mirent toutes à appeler Hisui, la dryade.

Yu était entouré par Baba et les demi-humains qui étaient choqués en regardant la scène.

« Hisui, j’aimerais faire pousser des plantes ici. C’est possible ? »

« Mmm~ D’accord ! Faites-moi un peu de place ! »

Hisui répondit nonchalamment avant d’entrer dans la dimension et de lancer une magie devant elle.

[Magie des Mots], il s’agissait d’une magie chantée, qui charma tout le monde.

« Les germes … je ne peux pas y croire … dans ce sol stérile … que les plantes poussent sur terre … »

« Regardez, les plantes poussent ! Je veux voir ! »

Les enfants demi-humains s’empressèrent de regarder les plantes pousser à toute vitesse, les yeux scintillants.

« Yu-san, où es-tu pour qu’il y ait une aussi mauvaise terre ? »

« Oh, je suis dans un donjon, alors c’est normal. »

« Je comprends. Tu sais, je m’inquiète. Pourquoi ne me l’as-tu pas dit avant ? »

Même si Hisui était habituellement timide, elle plaça une main sur sa joue et prit le bras de Yu avec l’autre.

« Hey, arrête de te coller à moi. »

« Si je suis de bonne humeur, les plantes pousseront plus vite~ Et Momo-chan, arrête de me tirer les cheveux. Tu as pu profiter de Yu-san tout ce temps, alors laisse-moi rester un peu à ses côtés. »

Momo, jalouse, essayait de tirer les cheveux de Hisui pour qu’elle s’écarte de Yu, mais cela ressemblait plus à un jeu qu’à un acte de méchanceté.

« Yu-san, quelque chose ne va pas ? »

« J’ai l’impression de t’avoir utilisée. »

« Eheh, ne t’inquiètes pas pour ça. Si Yu-san a encore besoin de quelque chose, n’hésites pas à m’appeler à tout moment. Momo, pas besoin de me pousser, je vais bientôt rentrer. »

Après ça, Hisui retourna de l’autre côté, poussée par Momo. Les autres fées et le Loup Noir ne purent que regarder jalousement la scène.

Avec Shiro ayant revitalisé la terre et les puissantes capacités de dryade de Hisui, la terre auparavant stérile montra des signes de vie.

« Odono-san, c’est … »

« Cela risque de prendre du temps, et l’eau sale est en fait contaminée par des cadavres de monstres. Je m’en suis occupé et j’ai planté des roses pour que l’eau soit purifiée plus rapidement. »

Ensuite, Yu donna à Baba une plante ressemblant à une pastèque. Elle n’était pas si mauvaise que ça, mais était surtout utile pour sa grande concentration en eau. Les demi-humains furent surpris, mais après avoir vu ce qu’il avait fait et à quel point il était proche des enfants, ils se mirent à l’apprécier.

« Odono-san, c’est donc comestible ? »

“Oh, mon ventre e
st rempli.”

« Fuh … un jour, nous ferons pousser cette plante et nous te la donnerons Baba. »

« Bow, cette chance t’a été donnée par Odono-san, alors travailles dur. »

« Oui, je vais faire de mon mieux, pour que tout le monde puisse manger de la bonne nourriture. »

Après ça, Yu partit sans même dire au revoir à Baba et au reste des demi-humains. Baba le vit et voulut l’appeler, mais préféra s’arrêter et le laisser partir.

 

Dans la taverne Réglisse de la ville de Comer, les lieux étaient toujours remplis d’aventuriers, et aujourd’hui ne faisait pas exception. Des personnes divisaient leurs butins, mangeaient où tout simplement parlaient. Toutefois, il y avait aussi une table silencieuse où des personnes discutaient sérieusement d’une rumeur.

« Cette histoire est vraie ? »

« Lalit, pas besoin de nous agresser comme ça. Ce n’est qu’une rumeur. Au donjon Enrio de Kusakai, des personnes ont vues un garçon aux cheveux noir tuer seul des monstres. »

« Nina-chan ? »

« Si elle l’apprenait, elle partirait immédiatement. »

Lalit et les autres hommes mangèrent leur repas qui n’était assaisonné que de sel et de poivre, et burent leur bière.

« Bien, n’en parlez à personne. »

Lalit se leva et plaça une pièce d’argent sur la table.

« Que comptes-tu faire ? »

« Je vais entrer dans le donjon Enrio de Kusakai bien sûr. »

« Attends ! Tu viens à peine d’atteindre le rang C, et Yu a été aperçu au 43ème niveau ! »

« Le clan du Gardien Vert recherche un éclaireur. »

« Mais le Gardien Vert est une grande guilde menée par Kenneth, un aventurier de rang B. Tu viens juste d’atteindre le rang C, tu crois qu’il t’acceptera ? »

« Je ne sais pas. »

Quelques jours plus tard, Lalit devint un membre de Gardien Vert et allait entrer dans le donjon Enrio de Kusakai.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

2 pensées sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 119

  • 4 juin 2016 à 18 h 51 min
    Permalink

    merci pour tout c’est chapitre
    et voici des merci dans différentes langues dankie,thank,falemnderit,danke,eskerrik,asko,তোমাকে ধন্যবাদ,hvala,gràcies,salamat,zikomo,ඔබට ස්තුතියි, grazie,tak,gracias,dankon,aitäh,kiitos,tank,tapadh leibh,grazas,diolch i chi,დიდი მადლობა,σας ευχαριστώ,આભાર,na gode,aloha aku oe,
    תודה,धन्यवाद,ua tsaug rau koj,köszönöm,ekele gị,terima kasih,go raibh maith agat,þakka þér,grazie,ありがとう,matur nuwun,ಧನ್ಯವಾದಗಳು,рахмет,spas dikim,ຂໍຂອບໃຈທ່ານ,gratias agimus tibi,paldies

    Répondre
    • 4 juin 2016 à 18 h 57 min
      Permalink

      Le simple « merci » me suffit tu sais ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :