Après les versions Ultra Lune et Ultra Soleil sur 3DS l’an dernier, il est l’heure pour Game Freak de faire apparaître la première génération de Pokémon pour la première fois en 20 ans en HD et sur télévision !

 

  • Pokemon, en HD Tous les fans s’en réjouiront, c’est la première fois que l’on retrouve un épisode de Pokémon en HD (en ne prenant pas en compte Pokémon Go) ! Le titre est un remake assez classique de Pokémon Jaune et sa première génération (151 Pokémons). On retrouve donc les dresseurs mythiques tels que Pierre ou Ondine, ainsi que les villes d’Argenta, Safrania, Bourg-Palette et tous les classiques qui ont bercés notre enfance. Le rendu graphique sur TV ou sur mobile est très pratique !

  • L’aventure, comme à l’époque ou presque ! eSi le jeu reprend fondamentalement Pokémon Version Jaune, il rajoute tout de même son lot de petites nouveautés. Le nouveau système de capture qui rend le jeu plus dynamique, la personnalisation de tenues pour son Pokémon, le mode Récréation où l’on peut jouer avec Pikachu/Evoli (selon la version), le mode Safari Go pour interagir entre son jeu sur mobiles et son jeu sur Switch. Les nouvelles fonctionnalités sont fleurissantes et c’est un bon signe pour le prochain RPG Pokémon prévu pour l’an prochain.

 

  • Capture facile Le jeu reprend les bases de Pokémon Go sur mobiles. Il est possible de voir les Pokémon dans les hautes herbes au préalable (shiney compris) et la capture de pokémon sauvage se fait de la même façon que Pokémon Go, en simulant un lancer de Joycon/pokéball pour capturer le pokémon. Il est possible de faciliter la capture à l’aide de baies. Même si les Pokémons ont ici des sorts et que les combats contre les dresseurs se déroulent comme sur les RPG originaux, les statistiques des Pokémons se synthétisent de la même façon que sur le jeu mobile : à l’aide d’un PC. Lors de la capture, on peut aussi voir sur chacun des pokémons d’éventuels états « Mini » et « Maxi », équivalent de XS/XL sur Pokémon Go (et donc donne une indication quant à ses capacités au combat, que les professionnels appellent IV)

  • Pokedget Pour les gourmands, le jeu était vendu dans une version avec une Pokeball/Joycon. Cette petite manette qui rajoute 40€ à la facture du titre environ propose une pokéball miniature qui tient dans la main. Cette pokéball se connecte à la Switch et est une vraie manette jouable. Malgré son toucher très agréable et la bonne qualité du produit, il reste avant tout un gadget plus qu’une manette jouable. La pokéball possède un joystick sur le point de fermeture de la pokéball. Ce joystick est cliquable et correspond au A, tandisqu’un bouton au dessus de la pokéball correspond au bouton B. On est donc vite limités dans l’utilisation de la manette puisque les touches X et Y ne sont pas accessibles. Il est vrai que lancer le joycon pour capturer les Pokémons est vraiment amusant et c’est une belle trouvaille technologique qui change de divers autres accessoires.

 

  • Pikeasy Pour le rendre accessible, le jeu a été simplifié au possible. Les combats sont tous très simples, les dialogues infantilisant (après, cela a toujours été un peu le cas sur Pokémon !). La difficulté jusqu’à la fin du jeu est moindre. Le jeu commence vraiment pour les vrais fans une fois la campagne terminée : capture de shiney, combat en ligne contre d’autres joueurs… C’est à ce niveau là qu’il faudra chercher du challenge car sinon les 15/20h de jeu en prenant le temps de tout capturer/voir est le temps qu’il vous faudra pour arriver au bout du jeu sans vraiment aucune difficulté. Dommage qu’il n’y ait même pas besoin de réfléchir lors de combats si ce n’est savoir quel type utiliser contre quel autre type (eau contre feu, par exemple et en toute évidence…)

 

 

16/20

Au final, on retrouve avec grand plaisir le premier VRAI jeu Pokémon sur consoles HD et sur télévision. Le portage et l’adaptation de la première génération et de Pokémon Jaune est assez réussi globalement. Plaira ou déplaira le mode de capture issu de Pokémon Go sur mobiles, le jeu propose un système plus dynamique qu’auparavant et rend le jeu plus vivant et rapide à jouer, malgré le fait qu’il n’y aucune difficulté tout du long. Les fans y trouveront leur compte et les plus jeunes pourront se lancer dans leur premier jeu vidéo Pokémon pour se préparer au mieux avant l’arrivée du VRAI RPG Pokémon prévu fin 2019. Vivement !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :