Persona 5

Atlus. Deep Silver. Sortie le 4 avril 2017 sur PS3 et PS4. Version Steelbook, Collector et classique dispo sur Amazon

Alors que le jeu a déjà reçu des éloges de la critique au point d’être tout proche du hit Zelda de la Switch et s’être vendu à plus de 500.000 exemplaires dans le monde, Persona 5 est arrivé aussi chez nous ! Etant amateur de JRPG, il me fallait absolument essayer la suite de ce jeu à la licence de 1996, ayant déjà 29 jeux sortis, plus séries animées et de nombreux mangas. Persona 5 est donc le trentième jeu de la licence (en comptant jeux mobiles et spin-offs !) et on va voir sans plus attendre ce qu’il a dans le ventre ! Test 4O2Quatre points positifs, et deux points négatifs sur le jeu ! 

Plus + tableau

  • La DA, PUTAIN – La vulgarité était de mise ici et je m’en excuse, mais ce n’est pas pour rien qu’on parle de la direction artistique pour ce premier point. C’est évidemment ce qui nous saute le premier aux yeux. Menus destructurés, graphismes ultra propres, ergonomie déroutante, passages d’anime de haute voltige, couleurs et environnements morganoyant (arriverez-vous à comprendre le jeu de mots? Indice : Morgana n’est PAS un chat ! ;)). Non vraiment, rarement un jeu n’aura été aussi beau et original. Il reprend la ville de Tokyo à perfection et on a vraiment l’impression d’y être (pour ce que j’en ai l’idée en tout cas, je pourrais vous le confirmer cet été car nous y serons ! :D)
    Merde, j’avais juste volé une pomme…
  • Ambiance sonore prenante – Que cela soit les doublages anglais par défaut (ou les japonais, téléchargeable gratuitement sur le PSN), le doublage est excellent que cela soit dans le jeu ou dans les passages animés. Pareil pour l’ambiance musicale : c’est 110 pistes, le plus souvent sur un air jazzy, que se présente le jeu, donnant un air mélancolique à l’oeuvre et décalé sur son temps. La bande-son a été réalisée par Shôji Meguro, comme toujours pour les Persona, mais aussi le jeu Catherine récemment ou les premiers Shin Megami Tensei !
  • Crème du J-RPG – Qui dit JRPG, dit bien évidemment combat, compétences, leveling, objets et armes en tout genre. Persona ne déroge pas à la règle sur tous ces points et propose un système de combat finalement très classique : le fameux tour par tour qui fit ses preuves maintes et maintes fois ! A chaque tour, on a la possibilité d’attaquer, utiliser un sort, un objet, du très classique, mais aussi très classe !
    C’est beau, non?
  • Scénario intéressant – Le héros du jeu et ses amis appartiennent à une guilde nommée la Guilde des Voleurs fantômes. Chacun des personnages mènent une double vie croisée entre lycée et vie paranormale où chacun est doté de pouvoirs, nommé Persona, et obtenu par le biais de leur masque. Il faut donc gérer la vie de lycéen ordinaire, sorti et jouer à des jeux d’arcade, au baseball, obtenir des bonnes notes etc, et aussi gérer sa vie secondaire, qui est finalement une critique de la société actuelle à laquelle les voleurs fantômes cherchent bon nombres de réponses… La fonction SHARE du jeu sur PS4 a d’ailleurs été bloquée pour ne pas révéler une goutte de l’histoire et garder la surprise complète du scénario tant celui ci est complexe et intéressante. Alors le mieux, c’est de ne pas trop vous en dire et vous laissez vous y essayez de vous-même !

Moins -

  • You have to speak english, as usual ! – Malheureusement, les anglophobes ne pourront une nouvelle fois pas profiter de cet excellent jeu puisque le sous-titrage n’est disponible qu’en anglais ! Au vu des critiques et du potentiel de la licence, c’est vraiment dommage qu’Atlus et Deep Silver n’aient pas décidés d’intégrer ne serait-ce que des sous titres en français, ce qui aurait pu élargir d’avantage le cercle déjà important de joueurs et ouvrir le genre du JRPG à bien plus de monde. Surtout pour les nouveaux qui auraient voulu s’essayer au genre, c’était une excellente entrée en la matière ! Vous avez vraiment raté quelque chose là les gars !
  • Beau oui mais… – Alors oui, j’ai fait l’éloge de la beauté du jeu, mais rappelons que le jeu tourne aussi sur PS3 et cela se voit ! Les textures restent assez grossières par endroit et le trait aurait sans doute pu être bien plus fin. Après, avec une direction artistique et des choix explicitement fait, on peut carrément passer outre, le jeu est déjà sublime ! Comme quoi ce n’est pas la course à la 4K 60FPS qui remporte toujours !

Persona 5, c’est le JRPG de l’année 2017, sans aucune hésitation ! Une ambiance visuelle et audio archi prenante, un scénario toujours au top, des personnages haut en couleurs. Bref, vous avez absolument tout dans ce Persona (hormis les sous-titres multilingues…). Foncez, juste, foncez. Vous ne serez pas déçus si vous aimez les RPG et l’univers japonais. Médaille de diamant, sans hésiter !

 

Merci à Célia et à Koch Media pour la version de test du jeu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :