Aujourd’hui, on part à l’aventure dans une battle-royale épique, à la recherche de… de rien du tout en fait, juste à la recherche de notre propre survie ! 

En avant !
En avant !

– Puisse le sort vous être favorable –

Vous voilà sortis d’une caisse, au beau milieu de la jungle, avec 19 autres aventurier(e)s prêt à en découdre au moins autant que vous. Le but du jeu est simple : Sur les 20 participants à The Culling, il ne devra en rester qu’un  au bout de 25 minutes. (ou deux si vous jouez en mode équipe, et auquel cas vous serez par équipe de 2, comme dans Hunger Games !). Une fois lancé, à vous de trouver du F.U.N.C. (la monnaie du jeu), des ressources pour fabriquer vos propres objets, des armes, des bandages, des boosts et bien d’autres objets.06

De ce point de vue là, le jeu est bien pensé, le F.U.N.C. sert aussi bien à crafter des objets qu’à se payer de la santé sur les quelques bornes éparpillées sur la map pour régénérer ses points de vie. En revanche, le système de craft est très largement perfectible. En effet, on a ici un système de créations d’objets en associant simplement deux objets : le premier depuis notre inventaire de 3 à 5 emplacements et le deuxième à même le sol. Une fois le craft réalisé, l’objet sur le sol disparait, celui dans votre main est remplacé par l’objet créée et les F.U.N.C. nécéssaire à la création de l’objet vous sont déduits. Cela coûte souvent cher ou cela prend du temps pour des objets pas forcément plus fort que ce que l’on trouve dans les maisons abandonnées sur la map ou autre. Il n’est vraiment

Le Loadout, où il est possible de personnaliser son personnage, ses compétences et ses caisses de livraison !
Le Loadout, où il est possible de personnaliser son personnage, ses compétences et ses caisses de livraison !

utile qu’à un moment avancé de la partie si vous n’avez toujours pas eu la chance de tomber sur le joli petit paquet.

 

A savoir également qu’il est possible de préparer des caisses de provisions/équipement avant de lancer les parties et qui pourront vous être envoyés sur quelques checkpoints, contre 100 F.U.N.C… Rien n’est gratuit bien évidemment !

– Loadout ! –

A la fin de chaque partie vous gagnerez un objet permettant de customiser votre héros. Tout ceci se passe dans le Loadout. Divisé en trois parties : Perks, Airdrop et Outfit, chacune à son utilité, et je vais vous en parler sans plus attendre !

  • Perks : Il s’agit de compétences légères à choisir : 10% de vie en plus, rapidité augmentée de 10%… Divers bonus sont disponibles et vous pourrez en choisir seulement trois. A vous de sélectionner les compétences qui seront le plus adapté à votre style de jeu !
  • Airdrop : C’est ici que vous pouvez choisir la caisse que vous voulez donner à votre héros lors de l’appel d’une caisse de livraison contre de l’argent F.U.N.C. Allant de 100 à 115 F.U.N.C. elles peuvent renfermer arbalètes, épées, armures, objets de détection, de boost, objets aléatoires, le vrai kit de survie livré directement à vos pieds !
  • Outfit : C’est ici que vous choisissez l’apparence générale de votre héros, et que vous pouvez équiper les vêtements et accessoires débloqués à la fin de chacune de vos parties.
Bon, alors là, on est encore tous en vie, mais j'ai toujours pas d'équipement... Aïe !
Bon, alors là, on est encore tous en vie, mais j’ai toujours pas d’équipement… Aïe !

Avec tout cela, on enlève une petite partie du côté « aléatoire » du jeu. Il est sûr que si vous tomber nez à nez avec un coffre rempli des armes les plus fortes du jeu après seulement 2 minutes de recherche que vous aurez plus de chance de survivre longtemps. Mais au moins, passé un certain temps, les lâchers d’objets et compétences viendront réguler ce facteur chance et vous laisser votre chance… Pour peu que vous soyez toujours en vie…

 

 

– The Culling : Gravité, combat et survie –

Malheureusement, même si The Culling est jouissif au premier abord et que le principe est vraiment super cool, le jeu souffre de plusieurs problèmes techniques. Graphiquement, le jeu tient la route si tout est mis au maximum, sinon il souffre de nombreux flous rendant le mouvement et le déplacement assez sale et c’est dommage. 

Note : Se jeter du haut d'une falaise est dangereux, MÊME dans les jeux !
Note : Se jeter du haut d’une falaise est dangereux, MÊME dans les jeux !

Le plus gros problème du jeu selon moi reste les combats en eux-mêmes. Très psychorigides, les combats au corps à corps sont presque ridicules tant les coups de poings ou les attaques armées sont animées de la même façon, sont lentes… Il faut un certain temps au poing par exemple pour tuer votre adversaire, en considérant que vous devez vous tourner autour pendant au moins quelques dizaines de seconde pour être bien placé pour porter le coup… C’est vraiment dommage que les combats soient aussi raides et que les animations manquent de punch. On a également les arcs, complètement abusés qui tirent des flèches vraiment droites à des dizaines de mètres à la ronde. Il est assez facile de toucher des personnes étant vraiment très loin. 

Plus + tableau Moins -
  • Un bon jeu Battle-royale 
  • 1v1 ou 2v2, à vous de voir !
  • Le danger permanent
  • Craft à revoir
  • Combats très perfectibles

Conclusion :
Malgré ses défauts, The Culling a le potentiel de devenir un excellent jeu multijoueur/coop online. Avec son Loadout complet et son ambiance oppressante
, The Culling pourrait être l’un de ses must-have à venir, mais il n’en est pas encore là. N’oublions pas qu’il s’agit d’un early access, d’une équipe de développeurs encore jeune qui doit faire ses preuves. Après un mois d’early, le jeu a quand même connu quelques améliorations, et les développeurs ont l’air d’écouter plutôt les joueurs. Xaviant, à vous de jouer !

Médaille de bronze.

Médaille - Bronze

Une fois bien équipé, le personnage est tout de suite bien plus badass ! En revanche, si vous tombez contre un type du genre, fuyez !
Une fois bien équipé, le personnage est tout de suite bien plus badass !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :