E-Rock 404, savant mélange d’Error 404 et du rock qui nous fait tous danser, c’est un nouveau format de chronique musicale que je souhaite tester ! Le but ? Parler des albums qui sortent et qui me plaisent de façon très courte. On le sait, les articles longs, on les lit toujours en travers, et on préfère les trucs visuels. Alors le concept va être simple ici. Je préciserai également combien d’écoutes de l’album j’ai eu avant d’écrire ce classement. Vous n’êtes pas sans savoir que l’écoute de morceaux changent souvent au cours du temps, on découvre des lignes musicales que l’on entendait pas forcément à la première écoute, on a une humeur différente.. Bref, il y a plein de facteurs qui peuvent jouer là dessus.

Les 4 meilleurs titres de l’album, en une ligne, ni plus ni moins, ceux que vous devez écouter pour vous faire une idée de l’album. On finira par un tout petit bilan aussi pour donner un avis sur l’oeuvre globale au final.

Outsider – Three Days Grace

Sortie le 9 mars 2018. Label : RCA RECORDS / SONY

  • Infra-Red : Cette chanson reste beaucoup trop dans la tête. On entend un petit bruit de synthétiseur au fond qui nous colle à la chanson. La partie guitare commence sur un jeu étouffé avant de partir en trombe pendant le chant qui lui est propre. Le refrain « Infraaa-reeed » ne va plus vous quitter pendant de longues journées. Le refrain d’Infra-Red se veut d’ailleurs chanté plus rapidement que la guitare qui la suit derrière (quand elle ne part pas dans des mini solos en arrière plan) ce qui créé un petit décalage rythmique entêtant.
  • I Am An Outsider : Titre de l’album Simple, efficace, le single le plus représentatif de l’album sans aucun doute. Dès le début et une voix qui couvre aussi bien la partie grave qu’aiguë. Le chant va être varié et toujours très propre du début à la fin. La batterie s’accélère à la vitesse de la voix et le gros riff se fredonne en un éclair. La composition est au poil : c’est clairement LA chanson que vous chanteriez à tue-tête pendant un concert.
  • Right Left Wrong : Titre écho à la pochette de l’album avec le Right Left Wrong (et la flèche d’une couleur différente). La thématique, derrière ses paroles simplistes est forte : courir toujours plus loin et ne jamais abandonner, que ce soit dans une voie ou dans une autre.
  • Love Me Or Leave Me : Toujours dans cette histoire de suivre une voie ou l’autre, on choisit d’aimer ou de quitter. On a choisit d’aimer cette chanson, pour son absence de guitare, son aspect underwater et sa temporalité qui casse le rythme effréné de l’album.

Bilan : L’album complet est plus que correct et on ne retient que peu de points faibles (allez, s’il fallait en donner on dirait The New Real ou Me Against You là comme ça), et n’a pas grand chose à se reprocher. Après 3 ans d’absence, Three Days Grace revient en forme avec un album de qualité où les thématiques d’adversité sont au premier plan et les riffs électriques rythmées viennent faire chavirer nos têtes d’avant en arrière. Allez, on vous attends en France, il serait temps d’y venir après 21 ans d’existence et AUCUN passage par l’Hexagone.

Convaincu ? Balance le son :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :