Lancez la setlist du concert à droite (bon, en fait, elle est pas complète car il manque beaucoup d’albums des groupes sur Deezer, navré… Mais je vous l’ai écrite sur le net !) ->

Crédits photo : Clara Griot (Merci à elle !)

– Vukovi 20h-20h30 –

 

C’est le groupe écossais Vukovi qui ouvre le bal. Le trio sans basse propose un pop rock assez agressif.  La chanteuse Janine débarque dans un accoutrement pour le moins très visible : ceinture jaune fluo, vêtements résillé, haut violet et cheveux d’un côté totalement rose et de l’autre totalement bleu : tout pour se faire remarquer ! Bien sûr, tout cela servait surtout à faire découvrir l’univers rock coloré du groupe qu’on retrouve dans leurs clips. Janine n’hésitera pas à descendre dans le public en voyant qu’il est plutôt réceptif à la musique. Le groupe présentera pendant une petite demi-heure ses classiques tels que And He Lost His Mind ou bien même La Di Da.

 

– One Ok Rock – 21h-22h30 –

Le groupe japonais, qui semble prendre rendez-vous avec ses fans français chaque année en décembre (ils étaient déjà venus avec Crown The Empire à la même période en décembre 2017) est de retour, mais pas pour nous jouer un mauvais tour ! Alors que les fans hystériques hurlent déjà et encensent l’arrivée du quatuor japonais, le groupe ne perdra pas une seconde pour lancer We Are, synonyme d’une unité, et d’une armée entre le groupe et les fans qui s’identifient immédiatement à la chanson. Issu de leur dernier album en date Ambitions, les fans reprendront à tue tête les morceaux et participeront activement au concert. Takahiro (chant) n’hésitera pas à tourner son micro vers la foule qui répondra avec grande joie à tous les appels du chanteur.

Par ailleurs, on aurait pu croire que le show du groupe de j-rock nippon le plus connu du monde aurait été un peu plus fantaisiste. Je m’attendais à découvrir un show Hollywoodien avec de nombreux effets spéciaux et fantaisies (des confettis, un light show délirant…) mais il n’en était rien du tout ! Le quatuor a proposé un vrai set rock d’1h30 a simplement chanter et remuer dans tous les sens, dans le plus simple des appareils (calmez-vous mesdames, ils étaient habillés, tout de même.)

D’ailleurs, parmi ces appels, le chanteur proposera même un wall of death sur Mighty Fall. Plutôt original pour un groupe de ce genre… Au final, le dit wall of death s’est transformé en murs de wall of rabbits : les gens se sont séparés comme demandés et se sont foncés dedans tout en sautillant et en jumpant dans tous les sens tous ensemble… Bien loin d’un véritable WoD, cette variante était cela dit bien plus fun et adapté au contexte du concert! D’ailleurs, même si la musique de One Ok Rock n’est pas du tout metal, on sent que les rythmes s’emballent parfois et tendent à s’y rapprocher. Takahiro ne se cache d’ailleurs pas de crier, à la limite du scream par moment ! Sa voix est d’ailleurs impeccable durant tout le concert, juste, audible et compréhensible du début à la fin du set. Le son est très bien balancé sur cette soirée et il sera agréable à l’écoute (bien qu’un poil fort, si on veut chipoter !)

Les fans/groupies étaient clairement à fond ce soir : cosplay, toutes les paroles des titres par coeur (y compris les paroles en japonais). Certain(e)s étaient même un peu trop à fond… Alors que l’on avait le droit à un petit moment émotion, ces dernier(e)s continuaient d’hurler les noms des membres du groupe. Les autres fans n’ont pas hésités à réprimander et dire de se taire aux fans trop insistants. Fait amusant, tout le monde dans le public avait allumé le flash de son téléphone, mais de façon coloré. Aucune idée s’il s’agit d’une fonctionnalité propre aux iPhones, ou une application spéciale pour les concerts de J-rock ou autre, mais cet effet n’était bien évidemment pas sans  rappeler les fameux glowsticks d’Hatsune Miku vu récemment.

 

One Ok Rock rappelle au passage que son nouvel album, Eye Of The Storm, débarquera le 15 février 2019, et que le groupe compte bien revenir en 2019 pour le défendre ! On mise déjà sur une nouvelle date en décembre 2019 ! C’est sur ces bonnes paroles que le groupe reviendra sur scène après plusieurs longues minutes. Takahiro, vêtu d’un drapeau de la tournée viendra célébrer la fin de leur tournée de 5 dates en Europe ce soir avec Stand Out Fit In et un ultime titre : Kanzen Kankaku Dreamer qui mettra tout le monde d’accord sur les dernières minutes. Le groupe finira par remercier chaleureusement son public, toujours au rendez-vous. Il restera quelques minutes après le show pour saluer et serrer la main des fans des premiers rangs.

 

Le show de ce soir était efficace et aura su ravir les fans du groupe. Très carré, il sera cependant sans grandes folies comme on pourrait l’imaginer dans le cliché qu’on peut avoir du Japon (après OOR ne s’est jamais revendiqué comme tel). Carton plein, comme à chaque passage de One Ok Rock dans la capitale. Les fans attendent dès maintenant la venue du groupe en 2019 pour écouter les nouveaux titres que ce dernier aura à proposer !

Setlist :

  1. Taking Off
  2. Bedroom Warfare
  3. Clock Strikes
  4. Take What You Want
  5. One Way Ticket
  6. Wherever You Are
  7. ???
  8. Change
  9. I Was King
  10. The Begenning
  11. Mighty Long Fall
  12. We Are
  13. Stand Out Fit In
  14. Kanzen Kankaku Dreamer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :