Bonjour/Bonsoir ! One day at the time (Au fil des jours en français) est une série Netflix pour laquelle j’ai eu un énorme coup de cœur, alors que c’était assez mal parti…

One day at the time  est une série composé d’une dizaine d’épisodes de 20/30 minutes par saison.
Il raconte l’histoire de la famille Alvarez ; avec Lupe (la mère), Lydia la grand-mère et les 2 enfants : Elena et Alex. On trouvera aussi 2 personnages extérieurs à la famille, le voisin Alex et Leslie le patron de Lupe.

 

 

  • Les thèmes abordés – One day at the time, a la particularité d’avoir comme personnage principale une femme ex-militaire qui occupait un poste d’infirmière en Irak. Donc on va déjà parler des difficultés de revenir à la vie civile, le syndrome post-traumatique, les médicaments,… Ainsi que d’élever 2 enfants en tant que célibataire, avec une mère qui n’est pas toujours d’accord avec les règles d’éducation instaurés.On parlera également du rapport au féminisme vis à vis de la culture cubaine, aux attentes de la société quant au corps de la femme. Beaucoup mis en avant par Elena (mon nouveau modèle), personnage qui ne s’intéresse pas à son physique à l’instar de son frère Alex.
    Un des enfant va s’avérer avoir une orientation homosexuelle, chose tout à fait acceptable en société (presque), Lupe l’accepte : oui et non. Il est très intéressant de voir comment un parent digère la nouvelle. Bien que Lupe ne soit pas homophobe. Lupe quand elle l’apprend 

    On parlera aussi d’addiction, des rapports parents/enfants que ce soit du point des enfants que des parents, de la drogue (douce hein – personne ne se pique pendant la série).

 

  • Le casting  – One day at the time offre un vrai casting cubano-americain de si belle qualité ! Les accents ne sont pas accentués, Justina Machado (Lupe) est une femme magnifique qui ne correspond pas aux critères de beauté et on aime ! On a retrouvé cette actrice dans Six feet under ou plus récemment Jane the virgin.
    Tout comme Lydia qui (malgré son obsession pour la jeunesse) qui a des rides ; une femme mature et on en voit pas beaucoup.
    Et puis tout ce petit monde joue fort bien aussi il faut le dire avec un casting majoritairement féminin !

 

  • C’est un doux équilibre – Il y a des épisodes qui ont déchirés mon petit cœur d’émotion (voir l’épisode finale de la première saison), ou le rapport de Lupe et son ex-mari (alcoolique). Et d’autres qui m’ont fait mourir de rire ou m’ont juste mis de bonne humeur. Un peu comme pour la série Scrubs qui a des épisodes majoritairement drôles mais fait des petits pics de réalité avec des épisodes plus terre à terre.

 

  • Certain épisodes sont un peu trop moralisateurs – Malgré la beauté des thèmes abordés parfois on enfonce un peu trop dans la répétition des bons sentiments ou faire de la morale sur des sujets un peu trop évidents.
    Oké ?

 

  • Les rires enregistrés, encore et toujours.. – C’est un classique des séries comiques : How i met your mother, Big bang theory , Friends,.. C’est une façon de renforcer la blague faite à l’écran je sais bien mais il n’empêche qu’au début c’es toujours très dérangeant, malaisant et que plus d’une fois j’ai arrêté de regarder une série à cause de ça.
    Pourquoi ? Parce que si je ne ris pas de suite à la blague c’est que l’humour de la série ne soit pas me correspondre. C’est un peu bizarre je l’admets mais c’est mon ressenti.
    Allez, rigole ! 

 

Une série drôle, douce, intéressante, qui aborde mille thèmes qui m’a beaucoup touchée ! La saison 4 de One day at the time arrive prochainement et il me tarde beaucoup de la voir 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :