Bonjour/Bonsoir ! Now Apocalpyse n’a rien à voir avec son presque homonyme Apocalypse Now.
Série barrée avec des jeunes qui cherchent à percer à Hollywood et une histoire de fin du monde en filigrane. Pas sûr de voir une saison 2 mais quelques bons éléments.

 

 

  • La face cachée d’Hollywood – Hollywood ; point de départ de nombreuses séries et films sur la carrière de jeunes talents. C’est également le cas des protagonistes dans Now Apocalpyse où Carly rêve d’une carrière d’actrice et Ford être scénariste. Mais tout n’est pas rose dans ce monde de requins.
    On a plus de chance de réussir en couchant ou en se déshabillant que l’on soit une femme ou un homme. Sans être le thème principal, cette face cachée dénonce le comportement pervers de certain-e-s profession-elle-s du milieu.

 

  • Un masculinité sensible et non toxique – Ford est un très beau personnage. Il est LA raison pour laquelle j’ai regardé cette série jusqu’au bout. Sous ses aspects de beau gosse qui s’entretient physiquement, a une jolie copine, fait un peu le fanfaron c’est un homme sensible.
    Contre toute attente Ford exprime ses sentiments, se confie à son ami Ulysse, pleure, dis « je t’aime », n’est pas à l’aise avec l’idée d’un plan à 3. Tout l’inverse du cliché de l’homme en apparence viril donc insensible. Et c’est fort agréable de voir une masculinité positive !

 

  • La sexualité sous tous ses aspects – Homosexualité, bisexualité, homoflexibilité, hétérosexuel, fantasmes qui paraissent comme tordus… Now Apocalpyse présente toutes sortes de sexualités. Au delà de son aspect de série jeune adulte à tendance presque porno la mise en scène de ces diverses situations est rafraichissante et permettra peut-être à certain-e-s de sa lâcher et/ou parler à leur partenaire sur leurs envies.

 

  • Un gros manque de scénario – On nous balance une histoire de fin du monde avec un alien qui va tous nous violer (super ambiance) pour finalement n’avoir rien de concret mis à part une figurine pour enfants géante dans les rêves d’Ulysse que personne ne prend au sérieux tellement que le mec est drogué H24.
    Pendant que Carly développe son aspect dominatrice pour faire une mauvaise version de sa vie en série.
    Severine n’a rien à faire là, en fait j’ai rien compris à son rôle.

 

  • Des acteurs plus de bof – Le personnage principal Ulysse incarné par Avan Jogia a le charisme d’une huitre. Beau gosse au premier abord il ne dégage rien et apparait comme une pâle copie de Tyler Posey qui apparait au premier épisode.
    Kelli Berglund (Carly) joue cliché sur cliché sans essayer de donner de la profondeur à son personnage. Tout comme Roxane Mesquida qui interprète Severine dans toute la splendeur du cliché de la française : obsédée par le sexe, son job et sans expression.

En conclusion, Now Apocalypse n’est pas une série qui va rester gravée dans les mémoires malgré ses quelques bonnes idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :