Chapitre 46 : Parfois la Force ne Suffit Pas

 

*Blam !* *Blam !*

Hmm, quoi ?

En ouvrant lentement les yeux, j’entendis un bruit assourdissant provenant du salon. J’étais vraiment fatigué, et en plus de ça, mon corps tout entier était sale et inconfortable. Je regardai à côté de moi, Mora dormait toujours, et ses quatre membres écartés témoignaient de son agréable sommeil.

 – Pfft.

Je me levai de mon lit et m’étirai. Mon corps était encore fatigué, et il me fallait prendre une douche.

*Blam !* *Blam !* *Blam !*

Les coups à la porte s’intensifièrent, apparemment c’était important. Je regardai l’horloge ; il n’était que 14 heures, ce qui voulait dire que je n’avais dormi que 3 heures.

– Huh …

*Blam !*

– J’arrive ! Arrêtez ça !

*Blam !* *Blam !* *Blam !* *Blam !* *Blam !* *Blam !*

Je courus en vitesse vers le salon. Albi dormait toujours sur le canapé, roulée en boule et respirant lentement. Cela me fit sourire.

Je m’approchai de la porte dans l’optique de l’ouvrir, mais …

*BOUM !*

La porte tomba …

– DAMON ! OU ETAIS-TU PASSE ?!

La première chose que je ressentis fut une personne m’enlaçant. La destruction de la porte me surprit. N’était-elle pas censée être renforcée magiquement ?

– Ehmm …

Je ne savais pas quoi dire, je ne savais même pas de qui il s’agissait. Je regardai sur le côté pour voir de qui il s’agissait et … oh, c’était Catherine.

– Bonjour Catherine, tu vas bien ?

– …

Elle me regarda, abasourdie. Combien de temps avais-je été absent ?

– Catherine, tu peux me lâcher ? Tu me serres un peu trop fort …

– Egh … !

Catherine recula en vitesse, je pris une large bouffée d’air et la regardai. Elle avait l’air inquiète.

– Peux-tu m’expliquer ce qu’il s’est passé pendant mon absence ?

Elle hocha la tête. Et ainsi, elle commença à m’expliquer comment tout le monde avait réagi après ma disparition, comment Mora avait essayé de rassembler des soldats de ce pays pour partir à ma recherche. Apparemment, Catherine et Sophia l’avaient aussi aidé. D’après elle, ma disparition avait duré 4 jours …

– Huh, je vous ai vraiment inquiété.

Je soupirai et regardai Catherine. Pour une raison qui m’échappait, elle m’observait intensément.

– Qu’y a-t-il ?

Demandai-je.

– Ehm, tes yeux … et tes oreilles …

– Hmm …

Je me levai et me dirigeai vers le miroir du salon. Depuis mon retour au dortoir, je ne m’étais pas regardé dans un miroir. J’avais d’autres choses à faire, en plus de ma profonde fatigue.

Devant le miroir, j’observai mon visage. Oui, ma peau était maintenant violette sombre, et mes yeux avaient eux aussi changés. Ma pupille était maintenant une fente noire au lieu d’être ronde.  Toutefois, mes yeux n’avaient pas changé de couleur et étaient toujours rouges. Mes oreilles avaient elles aussi beaucoup changées ; elles étaient maintenant plus petites mais aussi légèrement plus large, de 2 centimètres environ. A part ça, mes tatouages avaient changés eux aussi et formaient maintenant d’étranges symboles. Je reconnaissais certains symboles car il s’agissait de runes. J’avais aussi un tatouage blanc ressemblant à une faux.

– Hmm …

Je réfléchis. Apparemment le rêve que j’avais eu était réel, j’avais évolué. Mes statistiques pouvaient en témoigner, et ma compétence du Vide aussi. Je me posais de nombreuses questions, mais ce n’était pas le moment.

Je me retournai vers Catherine. Elle regardait Albi qui était couchée sur le canapé tout du long de notre conversation. Je lui expliquai l’identité d’Albi et les raisons de ma disparition. Bien sûr, je ne lui expliquai pas pourquoi cela avait duré 4 jours ainsi que ma rencontre avec les dragons.

Une autre chose qui m’inquiétait était la présence des fleurs dans la montagne et la raison pour laquelle la fille et le dragon m’avaient sauvés. La personne ayant achevé le dragon rouge était probablement le dragon blanc. Que faisaient-ils là-bas, et pourquoi m’avaient-ils aidé ?

– *Soupir*

Je m’assis sur le sol, et Catherine se mit à me regarder.

– Quoi ?

Demandai-je.

– Qui est-elle ?

Ahh, oui. Je ne l’avais jamais officiellement présentée à Albi. Elle l’avait déjà rencontré une fois au village mais l’avait probablement oubliée.

Ainsi, je lui expliquai qui Albi était. J’avais l’impression d’être un mari s’expliquant à sa femme.

– Hmm …

Après ça, nous parlâmes et Catherine partit après 2 heures de discussion. Après son départ, je pris une douche et mangeait quelque chose avant de sortir. Tout le monde était endormi et Albi avait l’air d’aller bien, alors je n’avais pas d’inquiétude à avoir.

Il était maintenant 16h. Je ne savais pas quoi faire et décidai donc de e rendre au hall principal de l’école pour voir s’il y avait quelque chose de nouveau.

– *Chuchotements* *Chuchotements*

Tandis que je traversai le couloir, des personnes commencèrent à discuter entre elle en me voyant.

Ainsi continua mon voyage jusqu’au hall principal.

– ……….

Lorsque j’entrai dans le hall principal, tout le monde se tut et m’observa, quelque chose était étrange ici …

Je m’approchai du tableau des quêtes, pas pour en prendre une mais juste par pure curiosité. Je regardai ensuite le tableau comportant le top 10 des équipes. Le groupe numéro 1 s’appelait Ailes Pourpres. Tous les noms me paraissaient assez exagérés, et lorsque je baissai les yeux et regardai qui était à la 10ème place du tableau …

– Egh ?!

En bas de la liste, il y avait le groupe de moi et de Mora, Deldurian …

– Hey toi !

Je ne pus m’empêcher de soupirer. Est-ce que les duels allaient recommencer ? Et puis, comment Mora avait-il réussi à atteindre une telle place ? Combien de points possédons-nous pour être à la 10ème place ?

– Ehm, je te parle … ?

Il s’adressait à moi comme s’il n’était pas sûr que je sois la bonne personne. Je ne me retournai même pas pour regarder son visage.

– Bonjour ?

Il me tapota sur l’épaule. Je me retournai et vis un visage relativement beau. Il avait l’air d’être humain et possédait des cheveux châtains, des yeux noisette et une peau bronzée. Son visage paraissait à moitié endormi mais il était complètement éveillé. Il mesurait au moins 30 centimètres de plus que moi, un ainé ?

– Oui ?

Demandai-je.

– Bonjour, apparemment, tu es le leader des Deldurians ? Je me trompe ?

Sa façon de parler était vraiment bizarre, comme si chacune de ses phrases était une question. Je me demandai quoi lui répondre, devrais-je mentir ? Je n’avais pas envie de combattre aujourd’hui … un instant, j’avais une melleure idée.

– Et que veux-tu ?

Je lui répondis sur un ton provocateur et malpoli, mais cela ne le déstabilisa pas et il contenta de se raidir.

– Ehm, connais-tu notre … ?!

Je commençai à utiliser Pression sur lui pour l’effrayer tout en maintenant mon sourire.

– *Tousse* Mon groupe … te défie ?

– J’accepte.

M’exclamai-je instantanément. Je voulais en finir rapidement, et la meilleure méthode pour cela était …

– Les conditions sont que nous devons nous regarder, la première personne à s’évanouir perd le duel, combattre est interdit. Si une autre personne nous interrompt, il y a égalité, compris ? Le prix en jeu est tout ce que mon groupe a contre tout ce que ton groupe a, c’est-à-dire tous les points que nous possédons …

– Ehmm … D’accord ?

Ainsi, il quitta le h
all. Hmm … nous ne nous étions pas convenus sur le lieu et la date du match, mais bon, tant pis.

Je quittai ensuite à mon tour le hall principal à cause de tous les regards tournés vers moi. Je me dirigeai vers le hall d’entrainement.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                            Chapitre Suivant

Accueil

Une pensée sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 46

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :