Chapitre 42 : Une Lueur d’Espoir dans la Gueule d’un Dragon

 

Toujours dans la cave, j’étais assis sur mes fesses, attendant qu’ils terminent leur petite affaire et partent. Pour m’occuper, j’écoutai leur conversation.

– Zerenor, abandonne. Tu ne voudrais quand même pas qu’il arrive quelque chose à ta chère fille.

– Muuh …

Apparemment le dragon rouge menaçait le dragon blanc afin de récupérer des informations sur un cristal. J’observai la fille dans la cage, elle était apparemment la fille du dragon blanc. Elle était assise, les genoux contre son torse et la tête baissée. Il ne fallait pas se méprendre, j’aidais parfois les personnes en détresse, mais elle, je la connaissais à peine. La seule chose que je ressentais pour elle était de la pitié, rien d’autre. Si je sortais de ma cachette pour la sauver, cela équivaudrait à un suicide. Le dragon rouge est au moins 8 à 12 fois plus fort que moi. Même avec le Rugissement de Force et d’Esprit je ne suis pas sûr de lui infliger la moindre égratignure.

– …

Le dragon rouge se contenta de regarder le dragon blanc. Il attendait probablement sa réponse.

Tout à coup, le dragon rouge leva sa patte au dessus de la cage. La fille ne paniqua pas, elle n’avait d’ailleurs jamais parlé ou bougé. Ses yeux étaient marrons et vides, comme s’il n’y avait aucune vie en elle. Elle avait l’air d’un pantin.

– Grrrrr !

Le dragon blanc grogna en voyant le dragon rouge lever sa patte. Sans mentir, j’étais soulagé car la fin de tout cela approchait. Je devais récupérer la fleur pour Albi. J’avais été chanceux de la trouver aussi rapidement, mais un peu moins chanceux puisque des dragons se trouvaient à côté.

– D’accord ! Je vais te le dire, alors arrête !

Le dragon blanc abandonna enfin. Le dragon rouge arrêta son geste et reposa sa patte au sol …

– Enfin ! Tu ne le regretteras pas huhuhu. Maintenant dis-le-moi !

Le dragon blanc commença à parler d’un lieu où était censé se trouver un cristal blanc, un lieu protégé par la magie. Cela eut l’air de satisfaire le dragon rouge, et quand le dragon blanc finit de parler …

– Hahaha, merci Zerenor pour cette information. Je vais partir maintenant.

Oui, c’est ça, pars.

Le dragon blanc parut soulagé. Le dragon rouge se retourna et était sur le point de partir quand …

– Oh, j’ai failli oublier, je devrais probablement détruire cette montagne.

– Quoi ?! Mais, Alguine, tu … !

– Je ne t’ai jamais rien promis. Zerenor, tu as toujours été un idiot. D’ailleurs, ai-je promis de t’épargner ? Ne t’inquiètes pas, ta fille t’accompagnera, huahuahua …

Merde, venait-il de dire qu’il allait détruire la montagne toute entière ? Non, je devais rapidement récupérer la fleur ! Huhh, j’aurai dû m’infiltrer et récupérer la fleur, maintenant …

Tandis que je réfléchissais à la situation, le dragon rouge ouvrit sa géante mâchoire. J’avais un très mauvais pressentiment, allait-il juste faire exploser la montagne toute entière ? Comment allait-il partir d’ici vivant ?

Je n’avais pas le temps de réfléchir, il me fallait agir rapidement alors je sortis de ma cachette. Le dragon blanc parut surpris, de même pour la fille. Le dragon rouge était trop concentré sur le sort dans sa gueule mais m’avait probablement remarqué. Je jetai un rapide coup d’œil vers le dragon blanc et la fille. Les deux étaient abasourdis et ne dirent rien. Je me tournai ensuite vers le dragon rouge, son regard s’était posé sur moi et son sort était sur le point de se terminer. Je pointai la paume de ma main vers le dragon rouge, je n’avais aucune rune pour me protéger, mais il me restait une capacité pouvant peut-être fonctionner contre lui.

Le dragon rouge termina son sort et cracha une gigantesque boule de feu vers moi. J’ouvris un portail, un énorme portail. Le plus gros portail que je pouvais invoquer actuellement mesurait 45 mètres de diamètre, je devais absorber cette boule de feu ! Pitié !

*BRRRRRR*

La boule de feu s’avança vers moi à toute vitesse en brûlant le sol et le plafond. J’étais prêt à l’intercepter avec mon portail. Le dragon rouge le vit, mais l’ignora, pensant probablement à mon âge. Oui, j’avais actuellement 8 ans !

La boule de feu atteint ma position et …

– …

– … uh ?

– … Quoi ?!

– …

Tout le monde fut abasourdi. J’avais réussi à stocker la gigantesque boule de feu dans mon Vide. Je voulais éviter de penser à ce qui se passait actuellement à l’intérieur, mais j’étais vivant, et c’était tout ce qui comptait.

– Grrrrr …

Le dragon rouge me regarda, fou de rage. Apparemment, il n’avait pas aimé ma petite surprise. Il me fallait être plus puissant si je voulais gagner ce combat, mais bien sûr, ma priorité était la fleur !

Le dragon rouge se prépara à lancer un nouveau sort, avec ses ailes cette fois-ci. Une magie de vent de grande ampleur allait être bien trop difficile à gérer, je devais donc fuir !

En pensant cela, j’activai mon Rugissement de Force et d’Esprit.

– RRRRRRAWWWRRRRRRR !!!

Mon rugissement résonna dans toute la cave. Pendant un instant, la cave parut trembler et mes tatouages se mirent à briller d’un rouge vif, mes yeux aussi probablement. Le dragon rouge parut surpris pendant un instant à cause de mon rugissement, mais une seconde plus tard, il retrouva ses esprits. Je devais récupérer la fleur ! Le dragon rouge se trouvait à côté, et il avait failli la brûler avec sa boule de feu, mais heureusement, elle était encore intacte. Je pouvais toujours partir et chercher une autre fleur, mais le dragon n’allait probablement pas me laisser partir tranquillement. De plus, je devais l’empêcher de faire exploser la montagne.

J’utilisai ma compétence du Vide derrière moi et m’enfonçai dans mon portail. Le dragon rouge fut surpris par ma disparition, mais en réalité, j’étais retourné à ma cachette précédente.

– Hey garçon, qui es-tu ? Comment es-tu réussi à bloquer … non, absorber ma Flamme de l’Abolition ?

Il commença à me parler, mais je n’avais pas le temps pour discuter. Les 2 autres dragons, où plutôt le dragon blanc et la fille, regardèrent autour d’eux pour essayer de me trouver. Ma compétence Furtivité était actuellement de haut niveau, alors je doutais qu’ils puissent me trouver …

– Garçon, si tu ne sors pas, je vais détruire cet endroit. Je sais que tu n’es pas là pour aider ces deux-la, car lorsque j’ai affirmé vouloir détruire cette montagne, tu es apparu pour absorber ma flamme. Coïncidence ? Non, alors sors de ta cachette si tu ne veux pas que je recommence.

Merde, il était bon, mais pas si rapide que ça …

Je sortis de ma cachette à nouveau. Tous les yeux étaient rivés vers moi puisqu’ils ne s’attendaient pas à ce que je sorte de l’exacte même endroit que tout à l’heure. Le dragon rouge chargea dans ma direction mais je sortis une dague et la jetai vers lui. Il n’essaya pas de l’esquiver, mais mon but n’était pas de le blesser.

*Crac*

– … !?

Le dragon parut surpris lorsque la dague se planta dans sa peau semblable à une armure de mythril. Il commença à tituber vers la gauche mais secoua la tête et se remit en position. Impressionnant, après tout, cette dague était enchantée de 3 effets différents : paralysie, poison et sommeil. Les effets étaient censés être très puissants car ils avaient été obtenus pendant la création de la dague grâce à mes talents de forgeron.

– Tu connais quelques tours intéressants garçon, je suis impressionné.

Le dragon rouge m’examina de la tête aux pieds, réfléchissant probablement à comment tout c
ela allait se terminer. Il était bien plus grand que moi, presque 20 fois, et il possédait probablement de meilleurs statistiques que moi. Toutefois, il ne connaissait pas ma force. J’avais réussi à absorber sa boule de feu et à le blesser avec ma dague, alors il réfléchissait probablement à comment s’occuper de moi …

Il souleva ses deux ailes. La dague tomba au sol, alors que je pensais qu’il la détruirait ….

Il voulait probablement me découper avec sa magie de vent, alors j’utilisai ma compétence du Vide et en sortit mon katana rouge avec l’effet glaçant. Le feu n’allait peut-être pas fonctionner sur lui, mas la glace si. J’ouvris un portail derrière moi et reculai à l’intérieur. Il lança ses lames de vent dans ma direction mais j’avais déjà disparu. Je me tenais maintenant à côté de lui, à côté de ma dague qui était tombée au sol.

Je me cachais rapidement à côté de lui car sa large stature me donnait de nombreux angles morts. Je fis toutefois extrêmement attention à ne pas le toucher. Il regardait les lames de vent découper tout ce qui se trouvait sur leur chemin, ne détournant même pas le regard et ne clignant pas des yeux. J’étais impressionné par l’apparence d’un dragon vue de près, mais ce n’était pas le moment pour ça.

– … !?

Le vent se dissipa et aucun cadavre n’était visible  part celui des stalactites et de la glace pulvérisée. Je sautai tout à coup derrière lui et lui enfonçai mon katana dans le dos.

– GRAAAAAAA !

Le dragon rouge rugit de douleur. Je m’écartai de son dos, laissant la lame plantée dans son dos car il ne pouvait pas la voir.

– Sale insecte !!!

Cria-t-il. Il avait l’air fou de rage, mais n’avait pas remarqué la lame plantée dans son dos. Bien, au moins, ça allait l’affaiblir un minimum.

– Grrraa !

Il chargea à nouveau dans ma direction. J’y étais préparé et utilisai ma compétence du Vide en reculant pour à nouveau disparaitre. Je réapparus juste derrière lui, car maintenant que mon katana était planté dans son dos, je pouvais me téléporter dessus. J’utilisai son dos comme point d’appui et sortis ma dague en sautant en l’air, avec pour objectif la fleur logée dans le mur.

– Huh ?

Le dragon savait que je me trouvais dans son dos et se retourna, mais je me trouvais déjà sur le rebord dans la paroi. Mais le problème était que la dague tomba en frappant le mur, de même pour le rebord qui n’était pas assez stable. J’utilisai ma téléportation pour récupérer ma dague et essayer d’attraper la fleur en l’air, mais en arrivant sur ma dague, une distance de 3 mètres me séparait de la fleur. Tandis que je tombais, le dragon me visa en ouvrant grand la gueule afin de tirer une nouvelle boule de feu. Elle n’avait pas l’air aussi forte que la première, mais était assez puissante pour me tuer. Je devais partir d’ici, mais la fleur risquait de brûler. De plus, je ne pouvais pas former un nouveau portail géant. J’avais découvert qu’en tombant, ma capacité à ouvrir des portails en plein air ne marchait pas pour une raison inconnue.

– Merde …

Je mordis ma lèvre inférieure et sortis de la trajectoire de la boule de feu en me téléportant à ma cachette maintenant dévastée. Ainsi, la fleur brûla.

– …

– Putain.

Grognai-je. Maintenant, je devais fuir … Je pouvais me téléporter aux dortoirs avec ma compétence du Vide, mais s’il arrivait à me suivre ?

Tandis que je réfléchissais, le dragon rouge se rua à nouveau vers moi, ses griffes brillantes d’une couleur rouge et recouvertes d’une aura malsaine. Je me téléportai en vitesse à côté de la cage en courant. J’en profitai pour ouvrir plusieurs portails dans la zone pour faciliter mes déplacements.

– Hey, toi …

Je regardai à ma gauche, il s’agissait de la fille. Une lumière était apparu dans ses yeux qui n’étaient maintenant plus vides.

– Tu cherchais cette fleur n’est-ce pas ? Les Pétales Spirituelles ?

– Oui … ?

Le dragon rouge commençait à s’impatienter. Il était bien plus rapide et fort que moi, et sa résistance aux attaques rendaient la plupart de mes armes inutiles face à sa peau aussi dure que du métal. Je me tournai un instant vers la fille …

– Je peux t’aider, mais tu dois d’abord m’aider.

Ohh, super ….

 

Chapitre Précédent                                                                                                                            Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :