Chapitre 33 : Confrontation

 

Il était 5 heures du matin, et je n’avais pas dormi depuis mon retour au dortoir. Mora quand à lui dormait depuis notre combat, mais il allait bien … peut-être.

En rentrant au dortoir, j’avais placé Mora sur son lit et lu des livres sur les matières enseignées à l’école ? Il y en avait en tout 21, ou du moins il s’agissait des matières normales, car 2 autres concernaient l’art de l’épée et la magie. La quantité de matières qu’ils enseignaient à des enfants de 8 ans était tout simplement ridicule.

J’étais actuellement en train de lire le dernier livre sur la biologie, et après l’avoir mémorisé en entier avec ma compétence Mémo, je m’exclamai,

– ‘’Montrer Compétences’’

 

Compétences

 

Ambidextrie

Maitre LVL Max.

Maitrise de l’épée

Maitre LVL Max.

Maitrise de la hache

Maitre LVL Max.

Maitrise de la lance

Maitre LVL Max.

Maitrise de la dague

Maitre LVL Max.

Archerie

Maitre LVL Max.

Perception

Expert LVL 6

Combat à mains nues

Maitre LVL Max.

Parkour 

Expert LVL 7

Discrétion

Expert LVL 5

Rat de bibliothèque

Avancé LVL 5

Bricolage

Expert LVL 8

Mémo

Avancé LVL 1

Maîtrise du Mana

Débutant LVL 4

Rugissement de Force et d’Esprit

Débutant LVL 5

Identification

Intermédiaire LVL 2

Exécution Manuelle des Sorts

Intermédiaire LVL 5

Pression

Maître LVL Max.

Contrat

Débutant LVL 8

Couture

Expert LVL 9

Artisanat

Maitre LVL 9

Le Vide

Intermédiaire  LVL 9

Ferronnerie

Maitre LVL 1

 

J’avais atteint le niveau Intermédiaire avec mon Exécution Manuelle des Sorts, tandis que ma compétence du Vide restait bloquée au niveau Intermédiaire. Pour une raison qui m’était inconnue, elle ne montait pas de niveau même après des heures d’utilisation, ce qui voulait probablement dire que je devais effectuer une action spéciale. Mes compétences Mémo et Rat de Bibliothèque étaient les seules à monter rapidement de niveaux, car elles m’étaient essentielles pour lire des livres en peu de temps.

J’avais mémorisé chaque livre que je possédais, et je n’avais donc plus rien à apprendre de l’année. Il ne me restait plus qu’à choisir mon job de classe. Selon le professeur, nous avions 1 mois pour choisir. Je n’avais pas demandé ce qu’il se passerait si la date était dépassée, mais ce n’était pas important pour le moment.

Tandis que j’étais perdu dans mes pensées, la porte de la pièce dans laquelle dormait Mora s’ouvrit lentement. Mora en sortit, et il n’avait pas l’air d’aller bien. Ses lunettes étaient à l’envers. Il m’avait expliqué une fois que ces lunettes étaient un peu spéciales car elles étaient destinées aux démons ayant des problèmes de vues. Les verres étaient rouges car les yeux des démons l’étaient aussi, et que les verres rouges n’étaient donc pas visibles par les démons les portant. Il s’agissait donc de lunettes normales pour corriger la vue.

 Mora me regarda tandis que j’étais couché sur le canapé. Je levai la main pour le saluer et lui dis,

– Tu vas bien ?

Après ma question, un court silence s’installa. Mora regarda le sol en bois, puis ses mains, et enfin, moi.

– Oui, je vais bien, merci.

Il sourit en disant ces mots d’un air confiant.

– Je vois …

Il allait mieux, il avait repris le contrôle.

Après ça, Mora et moi nous nous préparâmes à aller à l’école. Nous discutâmes sur le chemin, et pour une fois, Albi marchait sur ses propres pattes. Depuis notre arrivée à l’école, Albi avait rarement prise forme humaine. Mora pensait donc qu’il s’agissait d’un chat familier, et pas une puissante membre d’une ancienne race féline capable de massacrer des soldats d’élites. Ouais, il n’était pas non plus obligé de l’apprendre.

– Hey, Mora, pourquoi ne m’as-tu jamais demandé quelle était ma capacité de démon ?

– Huh ?

Mora sursauta et répondit,

– Et bien, ce n’est pas que je ne voulais pas savoir, mais je pensais que ce serait malpoli de te demander ça. Je ne t’ai jamais vu l’utiliser, alors je ne voulais pas mettre le nez dans tes affaires.

Il avait une bonne raison. Apparemment j’avais été malpoli de lui demander la sienne.

– Hmm, je vais te la montrer dans ce cas. Je te fais confiance de toute façon.

– Uhh … Vraiment ?!

Cela avait l’air d’exciter Mora. Je me demandais si ma capacité était si spéciale que ça. J’allais le voir à sa réaction.

Nous nous arrêtâmes de marcher. Il n’y avait pas grand monde autour de nous, et les personnes présentes se fichaient de ce que nous faisions. Je montrai à Mora la paume de ma main. Il fut confus, mais j’ouvris un portail à l’intérieur.

– Qu’est-ce  …. que c’est ?

Cria Mora. Je m’empressai de mettre ma main devant sa bouche afin qu’il n’attire pas trop l’attention. Il réalisa ensuite qu’il venait de crier et s’excusa avant de continuer,

– Que peux-tu faire avec ça ?

Je lui répondis en lui expliquant ma capacité : comment elle marchait, ce qu’elle pouvait faire … Sa mâchoire inférieure tomba en entendant mon explication.

– Alors tu peux te déplacer à 1000 kilomètres, non, plus loin même, sans le moindre coût en mana ou vigueur ?

– Ta capacité ne marche-t-elle pas exactement de la même façon, sans rien avoir à payer ?

– Oui, mais ta capacité est … comment dire …

– Injuste ?

– Oui … enfin non, je …

– Non, tu as raison. Ma capacité est en effet injuste, elle me permet de me téléporter où je veux et de stocker une quantité infinie d’objets. De plus, elle est très utile en combat, mais est-ce que cette capacité est rare ?

Mora réfléchit un instant avant de me répondre,

– Ma capacité s’appelle Pas Légers.

– Oui, et alors ?

– En fait, chaque démon obtient une capacité en touchant pour la première fois un Fragment Démoniaque.

Il s’agissait de la pierre qui m’avait donné ma capacité. D’après lui, cela s’appelait un Fragment Démoniaque. Il était possible d’en trouver dans les mines, et une fois touchée, le fragment donne aux démons leurs pouvoirs. Je ne savais pas du tout comment cela fonctionnait, mais je n’avais pas forcément besoin de le savoir.

– Je sais tout
ça, mais est-ce que d’autres démons ont la même capacité que moi ?

– Non, ce que j’essaye de dire, c’est que les capacités de démons sont assez aléatoires. Aucun démon n’a une capacité identique à un autre, alors ta capacité est unique et complètement tienne.

– Attends, dans ce cas, quels genres de capacités les autres démons reçoivent-ils ?

Si aucunes capacités n’étaient identiques, combien en existait-il au juste ?

– Les capacités sont la plupart du temps inutiles, et les démons ont tendance à les abandonner. J’ai entendu parler de capacités vraiment faibles, mais je n’en ai jamais vu directement. Même les gardes démons possèdent de puissantes capacités comme la tienne.

– Hmm, d’accord.

Après ça, nous nous remîmes à marcher vers l’école. Nous continuâmes à discuter des capacités démoniaques. Apparemment, chez lui, les gardes avaient des capacités leur permettant de contrôler le son, sauter très haut, voir extrêmement loin. Tout cela était vraiment intéressant.

Lorsque nous entrâmes dans notre salle de classe, tous nos camarades se mirent à discuter. Le combat allait se dérouler aujourd’hui, alors ce n’était pas étonnant. Mora avait l’air nerveux, pas à cause du combat, mais à cause de son premier cours à l’école. Il n’avait pas l’air d’aimer les lieux bondés et se contentait de regarder le sol.

Nous nous assîmes à notre bureau en attendant que le cours commence. Dans un coin de ma vision, je vis Olivia Chester. Elle entra dans la salle en me regardant avant de rapidement détourner le regard et de s’asseoir à sa place. Elle était vraiment bizarre.

Peu après, notre professeur arriva, il eut l’air heureux de voir Mora. Mora se présenta devant la classe en donnant son âge, sa provenance et ses passions : le tir et la course.

Après la présentation de Mora, le professeur commença son cours. Mora fouilla dans son sac à dos et oaniqua tout à coup.

– Qu’y a-t-il ?

– Ugh, j’ai oublié mon livre sur les magies essentielles …

Je faillis éclater de rire mais me retint. Je plaçai ma main dans mon uniforme et en sortit le livre en question comme par magie, enfin non, c’était de la magie.

– Wow, c’est vraiment utile.

– Yep.

Oh oui, c’était utile !

Notre professeur ainsi que nos camarades, Olivia incluse, eurent tous l’air confus en me voyant sortir un livre de mon uniforme. Cette compétence était utile, et drôle qui plus est.

– Bien, pouvez-vous me donner tous les types de magie utilisables ?

Personne ne leva la main, pas même Mora. Il savait la réponse, mais ne voulait probablement pas passer pour l’intello de la classe.

Le professeur parcourut la salle du regard, et puisque personne ne levait la main, il désigna une personne.

– Damon, quelle est la réponse ?

C’était prévisible. Mora et moi nous nous trouvions juste devant le professeur, alors il allait bien sûr nous choisir. Je ne voulais pas être considéré comme un idiot, et répondis,

– Les 4 éléments sont : le feu, l’eau, la terre et le vent. Puis, il existe aussi la magie d’arcane, runique, de lumière, de ténèbres, divine, démoniaque, de mort et spirituelle.

– Tout à fait, tu es plutôt intelligent Damon.

– Je ne pense pas, tout le monde sait ça.

– Bien, continuons.

Le professeur commença à nous parler de magie élémentaire. Je savais déjà comment cela fonctionnait, mais je n’en avais jamais utilisé étant donné que je ne pouvais pas utiliser la magie sans préparer de rune à l’avance. Ma magie fonctionnait ainsi :

Ces 2 dernières semaines, j’avait entrainé ma compétence d’Exécution Manuelle de Sorts, et j’avais remarqué que e pouvais configurer et activer n’importe quel sort du moment que je possédais assez de connaissances sur le sort en question. L’efficacité d’un sort dépendait de sa configuration, et je pouvais agrandir les cercles et runes magiques si je le voulais, en plus d’y allouer la quantité de mana que je souhaitais. La forme du cercle magique définissait les caractéristiques du sort : si je faisais un cercle magique plus gros, la zone d’efficacité du sort devenait elle aussi plus grosse. Ainsi, je pouvais lancer une Boule de Feu de 3 mètres de large avec peu de mana, mais dans ce cas ses dégâts et sa vitesse seraient faibles. Toutefois cela paraitrait vraiment cool.

Je pouvais aussi changer les runes pour faire fonctionner le sort d’une manière spécifique, comme par exemple faire une tour de feu, un mur, un rond ou un triangle. J’avais juste à changer les runes, rien de plus.

Toutes les magies élémentaires fonctionnaient ainsi. Je pouvais aussi utiliser les magies d’illusion, de soin et de barrière.  Avec mes runes, elles marchaient comme les magies élémentaires : la taille des sorts dépendait de la taille du cercle et les runes pouvaient en changer la configuration.

Ainsi, je pouvais lancer un sort en forme de dragon gigantesque, mais cela me demanderait une énorme quantité de mana. Je pouvais soigner quelqu’un en le touchant, en modifiant simplement les runes pour qu’elles intègrent la commande de toucher. Je pouvais même soigner quelqu’un avec des projectiles et tirer des sorts de soin.

J’avais découvert tout cela en moins de 2 semaines.

 

Après 6 heures, le cours se termina et je laissai échapper un long bâillement. C’était extrêmement ennuyeux. Je connaissais déjà tout ce qui avait été dit, et le professeur m’avait réprimandé lorsque je m’étais endormi sur mon bureau.

Je me levai de ma chaise. Mora était toujours assis, en position de réflexion, les deux mains liées devant sa bouche et les coudes sur la table. Il avait l’air d’un détective essayant de résoudre un cas. Je me rassis et lui demandai,

– Nerveux ?

Il se tourna vers moi. Il avait retiré ses lunettes et les avait posées sur le bureau. Ses yeux étaient rouges, comme les miens.

– Je ne sais pas, je ne veux pas y aller.

– Mais tu vas devoir faire un choix.

– Hmm.

Mora se leva et nous nous dirigeâmes vers le hall d’entrainement. Il était actuellement 12h00, et il ne restait plus que 8 heures avant le combat dans la salle d’entrainement. Nous restâmes silencieux jusqu’à entrer dans le hall d’entrainement.

– Hey, vous deux !

Nous retournant pour voir de qui il s’agissait, c’était Catherine.

– Bonjour Catherine.

– Bonjour.

Nous la saluâmes tous les deux. Catherine allait au hall d’entrainement chaque jour après les cours pour recevoir mes instructions. Elle s’améliorait de jours en jours. Mais aujourd’hui allait être spécial.

– Bien, maintenant que tu es là Catherine, je vais te faire faire quelque chose de différent pour mesurer ta force. Mora, cela te concerne toi aussi.

Les deux eurent l’air confus pendant quelques secondes, puis se rendirent compte de ce que je voulais qu’ils fassent.

– Vous allez tous les deux vous combattre. Le premier à asséner une attaque à l’adversaire gagne. Pas de magie, pas d’armes, vous n’avez le droit qu’à votre corps.

Les deux acquiescèrent.

Mora et Catherine ne s’étaient jamais combattus, et je ne voulais pas non plus qu’ils se fatiguent trop en combattant. Après tout, Mora allait bientôt devoir affronter Larken.

Ils se placèrent à 5 mètres l’un de l’autre. Quand à moi, j’étais à 10 mètres d’eux. Je levai la main et criai,

– Commencez !

Les deux coururent en avant. Catherine était plus rapide et possédait plus d’expérience de combat que Mora, mais ce combat allait leur bénéficier à tous les deux.

Lorsqu’ils arrivèrent enfin au contact, Mora fut le premier à attaquer. Il fit un coup de pied sauté dans la torse de Catherine mais celle-ci sauta sur le côté et esquiva l’attaque. Mora ne la poursuivit pas et se prépara à
recevoir son coup de poing. Catherine sauta et tenta de frapper Mora avec sa main droite, mais Mora réagit à temps et esquiva de peu l’attaque en se baissant. Après qu’elle ait frappé dans le vide, il essaya d’attaquer ses jambes.

Elle sauta en arrière avant de charger en direction de Mora. Mora se releva, et n’avait pas l’air de vouloir esquiver la prochaine attaque. Catherine s’approcha, et il était maintenant trop tard pour esquiver. Le poing gauche de Catherine se dirigea vers le torse de Mora. Ce mouvement allait décider de l’issue du combat … Mora se pencha à droite sans bouger ses jambes et essaya de la frapper au visage avec son poing droit. Il était rapide, mais au dernier moment, Catherine bloqua son poing avec la paume de sa main droite et frappa Mora au ventre avec sa main gauche.

– Bugh … !

Catherine avait gagnée, mais Mora s’était vraiment amélioré. En le voyant, il n’avait pas du tout l’air déçu de sa défaite, et au contraire, avait l’air de confectionner des stratégies pour gagner contre elle la prochaine fois.

– Bien, vous avez tous les deux été très bons.

– Merci.

– Haha, j’ai gagné !

Après ça, les leçons d’arts martiaux reprirent. Mora était plus motivé que jamais et nous continuâmes jusqu’à 20h00. De nombreux étudiants étaient présents dans la salle d’entrainement, même des élèves plus âgés venus voir le spectacle. Mora n’avait pas l’air nerveux, mais ses yeux le trahissaient. De plus, il transpirait, pas à cause de l’entrainement, mais parce qu’il avait peur.

J’entendis tout à coup un groupe de personnes entrer dans la salle. Plusieurs élèves étaient regroupés, et devant eux se tenait leur leader.

– Huh, je vois que tu es venu frérot. Moi qui pensais que tu fuirais, comme toujours Hahaha !

Ses amis rirent avec lui. Je me tournai vers Mora, il était tendu, mais ne détourna pas une seule fois le regard.

Nous nous dirigeâmes vers le centre de l’énorme pièce, et Mora et Larken se placèrent à 5 mètres l’un de l’autre. Les règles étaient simples : la magie et les armes étaient permises, la première personne à tomber perdait.

Les deux se tenaient face à face. Larken affichait un large sourire confiant et franchement effrayant. Mora n’avait pas l’air d’avoir la moindre expression, mais il était décidé, et enfin,

– Commencez !

Le combat commença.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

4 réflexions sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 33

  • Avatar
    26 juin 2016 à 12 h 43 min
    Permalien

    Merci pour le chapitre. L’ordre de niveau des competences c’est debutant -> intermédiaire -> expert -> avancé -> maitre ? Ou il y en a d’autre?

    Répondre
    • Avatar
      26 juin 2016 à 12 h 49 min
      Permalien

      Chais plus, c’est dit dans les premiers chaps.

      Répondre
      • Avatar
        26 juin 2016 à 12 h 52 min
        Permalien

        Ok, j’irais jeter un coup d’oeil

        Répondre
  • Avatar
    26 juin 2016 à 23 h 24 min
    Permalien

    Merci pour les chapitres 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :