Chapitre 31 : Confronter sa Peur

 

Il faisait chaud dehors, mais l’air était rafraichi par une légère brise. Cela faisait maintenant 1 semaine et demie que j’étais arrivé à l’académie pour apprendre la magie et autres mystères de ce monde. Pendant cette courte période, je m’étais fait un ami, le prince des démons du nom de Mora. Il était surnommé le Prince Coureur car il était lâche, cela n’avait pas changé après mon arrivée, mais je ne m’inquiétais pas trop de son avenir.

Assis sur une chaise devant l’énorme école, je regardai tout autour de moi. Mora était assis juste à côté de moi. Il avait l’air nerveux et n’avait pas parlé depuis notre départ du dortoir.

Nous étions assis sur des chaises aux côtés des élèves de première année. Devant moi avait été installée une grande scène sur laquelle se trouvaient des élèves, probablement les deuxièmes et troisièmes années. Toutefois, je ne pouvais voir aucun professer.

Albi était couchée sur mes genoux, dormant comme à son habitude. Je pouvais aussi voir Catherine, Sophia, Drew et Lucy au loin, elles souriaient en nous faisant des signes, à moi et à Mora.

Drew était venue à de multiples reprises dans mon dortoir pendant cette semaine et demi afin de m’aider ou de me poser des questions. Mora n’avait pas l’habitude de la côtoyer, mais n’avait pas l’air nerveux à ses côtés.

Je n’avais pas beaucoup vu Lucy depuis notre arrivée. Elle avait apparemment d’importantes choses à faire, mais refusait de m’expliquer de quoi il s’agissait.

J’avais donc passé la majeure partie de mon temps avec Catherine, Mora et Drew, et à m’entrainer chaque jour. J’avais rarement vu Sophia.

Assis là à m’ennuyer, je contemplai le ciel bleu. Il était ordinaire, mais vraiment magnifique, comme si je le voyais pour la première fois. Les personnes autour de nous discutaient, et Mora me regardait d’un air nerveux, mais je lui répondis en lui faisant un léger hochement de tête.

Cette semaine et demi, je l’avais passé avec Mora. Même si une telle période ne pouvait pas être considérée comme longue, elle m’avait parue une éternité. J’avais entrainé mes compétences d’exécution manuelle de sorts, Mora avait entrainé sa précision au pistolet, ses arts martiaux et sa maîtrise du mana. Il le cachait, mais je pouvais clairement voir les muscles sous sa chemise blanche, il avait l’air d’être timide sur ce sujet. Je ne voyais pas pourquoi, mais bon, il faisait ce qu’il voulait.

Il s’était entrainé 9 heures par jour, je le savais parce que j’étais resté tout le temps avec lui en entrainant ma magie.

J’avais expliqué à Mora ma découverte et lui avait demandé s’il voulait que je lui apprenne, mais il avait refusé, préférant remettre ça à plus tard, lorsqu’il sera devenu fort.

Il ne s’était jamais plaint de l’entrainement que je lui faisais subir, et suivait mes ordres à la lettre.

Si je lui disais de boire l’eau des toilettes, j’étais sûr qu’il le ferait, comme s’il était mon subordonné et moi son capitaine ! J’espérais franchement qu’il ne pensait pas cela ….

Tout à coup, tout le monde devint silencieux.

Je regardai autour de moi. Tout le monde s’était figé et regardait la scène. Les personnes sur scène se levèrent de leurs sièges. Ils étaient tous de races différentes, et le leader était un mâle humain. Je ne savais pas du tout qui ils étaient, et demandai donc à Mora, mais il ne le savait pas non plus. Sa première année ici n’avait été qu’une préparation avant de véritablement entrer à l’école après tout.

Ces personnes devaient donc être une sorte de conseil des élèves. Le leader humain commença à parler …

 

Après un long discours, tout le monde applaudit et les élèves formèrent des groupes. J’en connaissais la raison, mais je ne savais pas où aller. Heureusement, Mora le savait et je le suivis. Se rendre utile le rendait heureux apparemment. Nous discutions en marchant, Albi marchait pour une fois sur ses pattes à côté de moi. Nous nous dirigions vers notre salle de classe, et la personne nous y menant s’appelait Subir, il était un Elfe Noir et notre guide.

Environ 10 minutes plus tard, nous arrivâmes à notre salle de classe. Elle se trouvait au 3ème étage et après être entré, Subir nous demanda d’attendre la venue du professeur.

La salle était vraiment large et était pleine de tables de 2 personnes arrangées comme dans une université, autour d’un point où le professeur était censé faire sa leçon.

Je m’assis à l’une des tables de devant. J’étais vraiment fatigué et voulais dormir un instant. La nuit dernière était fatigante, j’avais atteint  Intermédiaire Niveau 5 avec ma compétence Exécution Manuelle de Sort.

D’ailleurs, les compétences Combat à Mains Nues et Tireur d’Elite de Mora avaient toutes deux atteint Intermédiaire niveau 1. Sa Maîtrise du Mana était à Débutant Niveau 8, tandis que la mienne était à Intermédiaire Niveau 7 à cause de mon usage constant de mana et de mes différentes expériences.

Mora et moi étions donc assis à la même table, quand tout à coup …

*Woooosh !**BANG !*

J’entendis quelque chose voler et un tir de pistolet. Je me tournai vers Mora, son pistolet se trouvait hors de l’étui ue je lui avais fait. L’étui était renforcé avec des barres en métal et du cuir rigide. Sa vitesse de dégainage et ses réflexes étaient impressionnants, je ne m’attendais pas à ce qu’il devienne aussi fort en à peine 1 semaine et demi. Pourquoi ne s’était-il pas entrainé avant que j’arrive ?

Mais l’instant n’était pas propice à la réflexion. Je regardai le seau en métal qui avait été jeté en direction de Mora, à moins qu’il ait été jeté sur moi ?

Tout le monde se tourna vers la source du bruit et commença à discuter.

– Huh, je ne pensais pas que tu serais capable de faire quoi que ce soit, frérot. Je suis surpris. 

Cette voix, je reconnaissais cette personne, mais je ne connaissais pas son nom … Qu’est-ce que c’était déjà ? A moins qu’il ne me l’ait jamais dit ?

Tout près de nous se trouvait le troisième prince du Continent Démoniaque. Il était bien évidemment le coupable, cela ne me surprit pas. Je regardai Mora pour voir comment il allait et …. Il suait abondamment, ses pupilles étaient devenues de petits points noirs et ses mains tremblaient en tenant le pistolet. Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi il était comme ça, il ne devrait pourtant pas avoir peur, après tout, il était capable de réduire son frère en cendres s’il le souhaitait.

Je n’avais jamais combattu Mora avant, et nous n’avions jamais organisé de duels ensemble, mais je savais qu’il était devenu fort. Je pensais qu’il s’agissait d’une caractéristique des démons, mais non, Mora était une exception, il souhaitait réellement changer.

Je me souvins des mots que j’avais prononcés,

‘’Surmonte tes peurs.’’

Il pouvait le vaincre, mais il avait peur, peur de lui. J’avais du mal à le comprendre, mais me contentai de regarder le troisième prince. Il était accompagné de 4 autres élèves. L’humain et le nain d’avant étaient encore avec lui, en plus de 2 autres humains.

– Hey, commence par te présenter gamin. Je ne t’ai pas entendu la dernière fois, quand tu as fui en te pissant dessus.

Le jeune démon devint rouge. Même si sa peau était sombre, on aurait dit que de la lave en fusion coulait dans ses veines. Mais il ne me faisait pas le moindre effet, j’avais vu des personnes bien plus menaçantes que ce petit garçon auparavant. Il s’approcha de moi et s’écria, fou de rage,

– Je suis Larken, et je peux t’assurer que
tu seras le prochain à te pisser dessus !

Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire. Mora me regarda, effrayé et paniqué. Il savait que je pouvais le remettre à sa place en un rien de temps, mais je ne le faisais pas. J’affichai un sourire moqueur.

Il devint fou de rage en attrapa mon col avec ses deux mains. Cela ne plut pas à Albi qui voulut lui sauter dessus et lui ouvrir la gorge, mais je lui fis signe d’arrêter. Elle n’avait pas l’air de bien comprendre la situation, mais s’il m’attaquait vraiment, il n’était pas sûr que je puisse arrêter Albi. Larken approcha mon visage du sin pour m’intimider, mais cela ne me faisait ni chaud ni froid. Je pensais surtout être trop près de lui.

– Mec, ne t’approche pas autant, tu n’es pas mon genre.

Cela n’eut pas l’air de lui plaire. Je pouvais voir dans ses yeux qu’il était sur le point de frapper ma joue droite avec son poing gauche. Toutefois, je ne fis rien, et Albi resta immobile étant donné que j’utilisais Pression sur elle pour l’empêcher de sauter. Avant que Larken ne me frappe, je regardai Mora sans la moindre expression et m’exclamai,

– Ca te va ?

Jusqu’à maintenant, Mora n’avait pas bougé, parlé, ou croisé les yeux de quiconque. Ce ne fut que lorsque Larken m’attrapa qu’il me regarda l’air terrorisé.

En entendant les mots que je venais de prononcer, il commença à hésiter. Larken ignora Mora et essaya de me frapper quand tout à coup …

*Blam !*

Mora attrapa le coup de poing à 6 centimètres de ma joue. Cela ne me surprit pas, et je me tournai vers Mora. Il baissait la tête, ne croisant pas mon regard. Il ne dit rien, alors Larken prit la parole,

– Mora, retire ta main si tu veux continuer à vivre.

La menace n’était pas réelle, et Mora le savait, mais il ne pouvait pas s’empêcher de trembler. Puis, il répondit à voix basse,

– Non ….

– Quoi ?!

– J’ai dit non Larken.

– Tu oses me désobéir, sale ….

Larken me lâcha pour donner un coup de poing à Mora, mais celui-ci ne fit rien pour se défendre. C’était maintenant à mon tour ….

– Argh ….

Je pris facilement la main de Larken avec force, et déclara à voix haute,

– Hmm, pourquoi ne rendrions-nous pas tout cela plus amusant Larken ?

– Qu’est-ce que tu racontes ?!

– Je parle de points de groupe. Faisons un combat 1 contre 1. Tous les points de ton groupe, contre tous les points du mien.

– Huh … hahah, tu es amusant, mais je doute que vous ayez assez de points par rapport à nous.

Je savais cela, et répondis donc,

– Oui, alors en retour, si nous perdons …

Je jetai un rapide coup d’œil à Mora et répondis,

– Je deviendrais ton esclave !

Tout le monde ouvrit grand les yeux. Cela avait l’air d’amuser Larken, mais pas Mora. Mais je n’avais pas fini.

– Enfin, je ne participerais pas à ce 1 contre 1.

– Quoi ? Qui dans ce cas ?!

– Mora.

Je pointai du doigt la personne en question. Son visage était aussi pâle qu’un nuage.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

3 pensées sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 31

  • 24 juin 2016 à 16 h 09 min
    Permalink

    Merci pour le second chapitre, je sais pas pourquoi, mais la premiere moitié ma paru affreusement longue 😮
    6200 points de groupes c’est pas beaucoup? On a pas vraiment de point de comparaison :/

    Répondre
  • 24 juin 2016 à 20 h 08 min
    Permalink

    j’imagine bien mora faire un « bruhhhh » est s’évanouir XD

    Répondre
  • 11 août 2016 à 23 h 06 min
    Permalink

    Mora va sûrement Peter un plomb pendant le combat , entre la pression en cas d’échec T sa peur il va devenir dangereux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :