Chapitre 20 : L’Attaque du Village Elfe

 

J’allais dans le jardin afin de tester mes nouvelles compétences, mais en me dirigeant là-bas, je croisai Catherine. Elle me fit légèrement sursauter, car je ne savais pas qu’elle était là. Ma compétence de Perception aurait dû la repérer venir ici. Etait-ce parce qu’elle était restée là toute la nuit pendant que je lisais ?

– Bonjour Catherine. Que fais-tu ?

– Je t’attendais.

– Pourquoi ?

Je me demandais pourquoi elle m’attendrait, mais reçus rapidement ma réponse.

– Tu viens t’entrainer ici chaque jour, mais tu ne m’emmènes jamais avec toi. Tu as pourtant promis de m’apprendre le combat.

– Je n’ai jamais dit que je t’enseignerais autre chose que les arts martiaux.

Catherine grogna. Elle voulait bien évidemment me regarder m’entrainer, mais moi je ne voulais pas car j’étais un démon. Je ne voulais pas que cela m’entraine de problèmes. Je savais que si elle le découvrait, elle garderait tout cela pour elle, mais je ne voulais pas prendre de risque. Il me fallait donc tracer une ligne.

– Hmmm.

Lorsqu’elle se mit à réfléchir, je l’ignorai et commençai à me diriger vers la porte, mais elle se plaça sur mon chemin.

– Combats-moi !

Je voyais cela arriver, et je ne comptais pas refuser.

– D’accord.

Répondis-je avec un sourire moqueur.

– Mais puisque je sais que tu vas gagner, je veux un avantage !

Je réfléchis un instant avant d’hocher la tête.

– Bien, dans ce cas je peux utiliser la magie et mon épée, et toi tu ne peux utiliser que tes mains. D’accord ?

De la magie ? C’était intéressant. J’avais déjà combattu des personnes connaissant la magie, mais elle était une mage de combat utilisant la magie sur son épée ou ses arts martiaux. L’exemple parfait était lorsqu’elle avait détruit les rochers m’enfermant dans la caverne. Elle devait donc être une mage plutôt douée. Bien, si je ne pouvais utiliser que mes mains, j’avais un clair désavantage, mais j’adorais les défis. J’acquiesçai donc.

– Super, mais si je gagne, je veux participer chaque jour à ton entrainement. Ca te va ?

C’était bien la dernière chose que je voulais parier, mais je n’allais pas reculer et répondis,

– Et moi ?

– Heh ?

Cette princesse … elle pensait être la seule à pouvoir gagner quelque chose de ce combat. Je laissai échapper un soupir avant de donner mes propres conditions.

– Un souhait. Si je gagne, tu dois réaliser l’un de mes souhaits lorsque je le désire.

Ce fut à son tour de réfléchir avant d’hocher la tête.

Nous sortîmes dans le jardin avant de nous préparer à combattre. Albi se trouvait près d’un arbre, endormie. Quand était-elle arrivée là ?

Catherine et moi nous nous tenions à quelques mètres l’un de l’autre.

– Prête ?

– Oui !

Ainsi, le décompte commença.

– 3

– 2

– 1

– Partez !

Catherine ne chargea pas comme à son habitude. Elle était restée à sa place, tenant son épée en bois dans sa main gauche et serrant la main droite. Moi aussi je n’avais pas bougé, et me contentai d’observer mon adversaire. Je ne comprenais pas ce qu’elle faisait, mais puisqu’elle avait le droit d’utiliser la magie, j’utilisai Perception du Mana.

Je vis tout à coup son mana se concentrer dans ses pieds et son bras droit. Alors qu’elle était sur le point de finir, je l’attaquai de flanc et sauta en essayant de lui délivrer un coup de pied.

Elle utilisa le mana accumulé dans sa main droite et la frappa au sol. Une bourrasque fut créée et elle sauta en arrière.

Lorsque j’atterris sur le sol, elle était déjà en train de courir vers moi, mas sa vitesse était bien plus importante que d’habitude.

Lorsqu’elle arriva à 1 mètre de moi, j’utilisai ma compétence de Perception et pencha la tête sur le côté pour éviter l’épée en approche.

Je devais terminer cela en 2 coups, alors en esquivant son coup, je frappai l’un de ses joints de hanche avant de me déplacer dans son dos et frapper sa colonne vertébrale avec mon coude. Après ça, elle s’écroula au sol.

– Huh ?!

Catherine fut surprise. Elle ne pouvait plus se lever. Elle pouvait toujours bouger ses bras et ses jambes, mais ses hanches et son dos étaient inutilisables.

– Damon, que m’arrive-t-il ?!

Elle lutta et se leva lentement en titubant et utilisant ses bras. Elle me regarda d’un air confus, et je lui répondis,

– J’ai frappé les points de pression de ton corps, te paralysant temporairement. Ne t’inquiètes pas, tu iras mieux dans 30 minutes.

Frapper les points de pression de quelqu’un. Cela voulait dire bloquer ses joints par la pure force brute. De nombreux arts martiaux anciens se servaient de techniques pour immobiliser l’ennemi pendant un certain temps afin de gagner plus facilement un combat. Toutefois, il était extrêmement compliqué d’apprendre de telles techniques, car elles demandaient une grande connaissance de l’anatomie humaine et un savoir sur le corps de l’adversaire. Chaque corps était différent, mais avec une observation poussée, il était possible de comprendre le corps de quelqu’un. J’avais combattu Catherine plus d’une fois, alors je connaissais son corps mieux qu’elle.

Suite à mon explication, les yeux de Catherine se mirent à briller. Non, littéralement, ils brillaient.

– Apprends-moi CA !

Même si elle venait de perdre, elle voulait que je lui apprenne les attaques de pression. En même temps, je ne pouvais pas la blâmer, lorsque j’avais pour la première fois souffert d’une telle attaque, j’avais eu la même réaction qu’elle.

– Désolé Catherine, mais je ne peux pas pour l’instant. Tu dois déjà apprendre le kung-fu.

– Hugghh.

Catherine se mit à bouder. Je m’approchai d’elle et la frappa doucement sur les épaules.

– Huh ?

Elle parvint enfin à se lever.

– Il est aussi possible de délivrer quelqu’un de cet état en frappant d’autres points. Maintenant, tu n’as plus à attendre 30 minutes.

Catherine hocha la tête avant de m’expliquer qu’elle devait maintenant rentrer chez elle. Mais avant de partir, elle s’exclama,

– D’ailleurs, je vais tenir ma promesse, alors demande-moi ce que tu veux.

Je ne comptais pas vraiment utiliser de souhait, mais qui sait, peut-être en aurais-je besoin un jour ?

Puis, elle partit et je restai dans le jardin à regarder le soleil se lever.

– Hmm.

Je me demandais d’où venait da vitesse incroyable pendant notre combat. Je savais qu’elle avait utilisé le mana concentré dans ses pieds, mais je ne savais pas du tout comment cela fonctionnait. Je décidai de repousser cela dans un coin de mon esprit et commença mon entrainement matinal.

Je sortis une dague du Vide et la lança à 20 mètres de moi. Je faisais cela car je ne connaissais pas le moindre sort. J’avais de nombreuses connaissances sur la magie : comment elle fonctionnait, comment la contrôler … Mais je ne savais pas du tout comment la manifester. Ainsi, je voulais m’amuser un peu avec mon mana et avais trouvé une idée d’utilisation de mon Vide. De plus, le Rugissement du Deldurian m’intriguait.

La dague s’enfonça dans le sol. J’utilisai ma compétence du Vide, mais cette fois-ci, je ne me téléportai pas. J’ouvris un premier portail sur la dague, puis un autre sur le sol à côté de moi. Je les connectai et pris une pierre sur le sol. Lorsque je la lançai de toutes mes forces dans le portail, elle sortit de l’autre à toute vitesse, avant de retomber dans le portail et ressortir du premier. Ainsi, la pierre continua à entrer et sortir toute seule des portails. L’expérience était un succès.

Ensuite, je m’exclamai,

– ‘’Montrer Compétences’’.

 

Compétences

 

Ambidextrie

Maitre LVL Max.

Maitrise de l’épée

Maitre LVL Max.

Maitrise de la hache

Maitre LVL Max.

Maitrise de la lance

Maitre LVL Max.

Maitrise de la dague

Maitre LVL Max.

Archerie

Maitre LVL Max.

Perception

Expert LVL 4

Combat à mains nues

Maitre LVL Max.

Parkour 

Expert LVL 7

Discrétion

Expert LVL 5

Rat de bibliothèque

Avancé LVL 2

Bricolage

Expert LVL 8

Mémo

Intermédiaire LVL 4

Rugissement du Deldurian

Débutant LVL /

Maîtrise du Mana

Débutant LVL 1

Identification

Débutant LVL 9

Contrat

Débutant LVL 8

Couture

Expert LVL 9

Artisanat

Maitre LVL 9

Le Vide

Intermédiaire  LVL 8

Ferronnerie

Maitre LVL 1

 

Plusieurs de mes compétences étaient montées de niveau. Je n’avais pas fait attention aux notifications de niveaux supérieurs alors je ne me rappelais plus quel était leur niveau avant.

Mon statut n’avait quand à lui pas été mis à jour, probablement à cause de ma montée de rang.

Ma compétence Rat de Bibliothèque était passée Avancé, ce qui était une bonne nouvelle. Mémo était monté à Intermédiaire et Perception avait gagné un niveau. C’était amusant, ma compétence Contrat était elle aussi montée de niveau pour une raison qui m’échappait. Mes compétences pouvaient-elles augmenter sans que je les utilise ?

Rugissement du Deldurian n’avait pas encore de niveau. Est-ce que cela voulait dire que je ne pouvais pas l’augmenter ou l’utiliser ?

Après réflexion, je décidai de vérifier par moi-même.

– ‘’Montrer Informations Compétences : Rugissement du Deldurian et Maîtrise du Mana’’.

Rugissement du Deldurian

Informations Compétence :

Le rugissement d’un Deldurian. Cette compétence ne peut pas être utilisée lorsque l’utilisateur le souhaite. Elle s’active automatiquement en cas de besoin. Après utilisation, l’effet et le nom de la compétence changeront.

 

Maîtrise du Mana

Informations Compétence :

Maîtrise du Mana permet de contrôler et former le mana, donnant à son utilisateur une meilleure compréhension dans le contrôle et l’usage de sa magie.

 

Une compétence que je ne pouvais pas utiliser et une autre à laquelle je m’entrainerais une fois à l’académie. Le Rugissement du Deldurian était vraiment une compétence mystérieuse. J’allais devoir mener quelques recherches sur la race Deldurian. Le livre ne disait rien sur le rugissement ou autres compétences de race, à part que j’obtenais automatiquement ces compétences.

Ne sachant pas quoi faire, je pris Albi et décida de partir de la maison pour me diriger vers la forge. Je comptais ensuite entrainer Catherine aux arts martiaux avant d’aller à la bibliothèque afin d’en apprendre plus sur les races de démons.

Mais tandis que j’étais sur le point de partir, je sentis quelque chose. Des centaines de personnes se dirigeaient vers le village. Je ne pouvais pas les voir étant donné qu’ils étaient à 3 ou 4 kilomètres de ma position, mais ils n’allaient pas tarder à arriver.

– Goshujin …

– Oui, je sais.

Albi avait elle aussi repéré le groupe.

– Que faisons-nous ?

– On dirait que je vais devoir légèrement altérer mes plans.

En arrivant au village, un elfe cria,

– Les humains arrivent ! C’est une rafle !

Tout le monde se tendit avant de courir dans tous les sens. Les femmes prirent leurs enfants et les hommes s’équipèrent d’armes. Je vis Sophia et Catherine. Elles étaient toutes les deux avec les chevaliers et des personnes ressemblant à des mages.

Je me souvins de la scène s’étant déroulée plusieurs semaines plus tôt, lorsque Lucy avait failli être kidnappée et que je l’avais sauvée.

Je me tournai vers ma maison et vis que ma mère et Drew se tenaient sur le pas de la porte. Ma mère était probablement déjà au courant de la situation.

 Certains habitants préparèrent leurs affaires afin de partir en voyant qu’il était dangereux de rester. Moi, je me tenais droit et le regardais. Catherine et Sophia avaient l’air d’être sur le point de partir. Lorsque je regardai Catherine, elle détecta mon regard et courut vers moi.

– Damon, tu as tout entendu. Les humains arrivent. Un combat va se dérouler ici, alors nous devrions partir. Suis-moi.

Catherine voulait que je parte avec elle, mais je lui répondis,

– Merci Catherine, mais tout d’abord, va mettre ma mère, Drew et les habitants en sécurité. Je vous rejoindrais après.

Catherine hésita un instant avant de céder.

– D’accord.

Après ça, Catherine retourna près de Sophia, qui avait déjà rassemblé et aligné les habitants. Cela me rassura.

Apparemment, les heures paisibles passées ici prenaient fin.

En regardant loin vers la plaine, je vis des centaines d’hommes armés de lances, épées et arcs.

Je ne paniquai pas, au contraire, je les observai dans le plus grand des calmes.

– On dirait que je ne vais pas recevoir la récompense du concours de lecture de livre. Quel dommage.

Je soupirai et ouvris un portail duquel je sortis mes katanas.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

2 réflexions sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 20

  • Avatar
    15 juin 2016 à 15 h 01 min
    Permalien

    GRRRRRAAAAAAAAAAHHHH
    Et là, un beau combat en perspective, l’auteur est doué en cliffhanger

    Répondre
  • Avatar
    11 août 2016 à 21 h 55 min
    Permalien

    THIS IS SPARTA!!!!!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :