Chapitre 18 : Inquiétude et Rang Supérieur

 

– Point de Vue d’Albi –

J’avais peur en regardant Goshujin. Ses yeux et tatouages brillaient d’un rouge écarlate et me causaient des frissons. Je ne savais pas s’il s’agissait vraiment de Goshujin. Je voulais m’approcher de lui et l’enlacer, mais mon instinct m’en dissuadait et me criait de rester sur mes gardes. Il était toujours en train de me regarder, mais ne m’attaqua pas. Il était couvert de sang et d’égratignures, et je voulais le soigner. Je pris donc la parole.

– … Goshujin ?

Il ne me répondit pas et se tourna vers la forêt. Je ne savais vraiment pas quoi faire. Il n’avait pas l’air de me prêter la moindre attention et n’émettait pas de soif de sang, et tout à coup, il se leva. Je décidai de le suivre.

 

Nous marchâmes pendant une heure, nous enfonçant toujours plus profondément dans la forêt. Sur le chemin, j’aperçus de nombreux arbres endommagés et trainées de sang un peu partout. Je restai prudent envers Goshujin, car il s’émanait de lui une aura dangereuse.

J’avais aussi identifié les trainées de sang présentes un peu partout, il s’agissait du sang d’animaux démons. Ils avaient tous été massacrés, certains avaient même tentés de s’échapper, mais sans succès. En regardant Goshujin et sentant son odeur, je découvris qu’il avait tué ces animaux. Un frisson parcourut mon corps, mais je décidai de l’endurer et de continuer à le suivre.

Je voulais lui demander ce qu’il s’était passé, mais chaque fois que je voulais m’adresser à lui, je réalisai que la personne en face de moi n’était pas Goshujin. Je le suivis donc en silence.

 

Après 30 minutes de marche, Goshujin s’arrêta enfin devant une cave. Puis, il s’écroula et je l’attrapai dans sa chute. Il s’était évanoui, alors j’en profitai pour inspecter les égratignures et blessures présentes sur la surface de son corps.

Ses yeux étaient maintenant fermés et ses tatouages ne brillaient plus, mais il était toujours inconscient. Je m’occupai de lui, en espérant qu’il se réveille le plus rapidement possible. Je ne le pris pas dans mes bras, j’étais bien trop inquiète pour cela, et de nombreuses émotions se faisaient face en moi.

Et après 4 heures, Goshujin se réveilla enfin.

 

– Point de Vue de Damon –

En me réveillant, mon corps me faisait souffrir, comme si quelque chose m’écrasait. J’ouvris les yeux, et la première chose que je vis fut une belle jeune fille aux cheveux et yeux argentés me regardant. Je la connaissais, il s’agissait de mon familier Albi. Elle avait l’air triste, ses petites oreilles rabattues comme si elle était sur le point de fondre en larme à tout moment.

Puis tout à coup, lorsqu’elle se rendit compte que je venais de me réveiller, elle m’enlaça fort dans ses bras. Sa force était inhumaine, mais je n’avais pas mal. Tout ce que je ressentais était un profond remord, comme si j’avais fait quelque chose de mal.

– …*Snif* … Uuuuh ….*Snif*

Elle se mit à pleurer en me tenant dans ses bras. Je fus surpris un instant mais compris ensuite pourquoi, alors je me mis à lui caresser la tête. Après quelques minutes, elle se calma et arrêta de pleurer, et tout à coup …

– GOSHUJIN IDIOT ! OU ETAIS-TU PARTI ??!!

Elle utilisa son rugissement bestial, ce qui me fit sursauter.

J’examinai son visage. Elle était rouge et des larmes coulaient le long de ses joues. Après que je les ai essuyées, elle se mit à bouder, visiblement en colère, et me foudroya du regard. Je me sentais vraiment mal.

Après ça, nous parlâmes de tout ce qui s’était passé, de la raison de ma présence ici, du moment où elle m’avait découvert. Après avoir écouté son histoire, les pièces du puzzle se mirent petit à petit en place.

Apparemment je me retrouvais ici chaque fois que je m’endormais, et de terribles migraines m’assaillaient lorsque j’essayais de partir. Je n’avais donc pas d’autre choix que d’entrer dans cette grotte.

J’avais faim et mon corps était recouvert de sang et de terre, mais heureusement, nous étions tout prêt d’une rivière et Albi ramassa quelques baies. Elle n’aimait pas l’idée de devoir partir chercher de la nourriture ou que j’entre dans la cave. Elle était en mode garde du corps, mais je n’avais pas d’autre choix. De plus, j’étais le seul à pouvoir entrer dans la cave. Albi ne pouvait pas y pénétrer car une barrière invisible l’en empêchait. Elle ne pouvait pas non plus la détruire, et devait donc rester à l’extérieur et monter la garde. Cela l’attrista, mais selon moi elle avait besoin de reprendre un peu ses esprits, seule. J’entrai donc dans la cave.

En m’aventurant dans la cave et m’avançant toujours plus profondément, je ne pouvais rien voir, mais cela n’était pas un problème grâce à ma compétence Perception. Grâce à cette compétence, je savais où aller, toutefois cela ne m’empêchait pas de marcher sur des cailloux et roches pointus ou coupants et de me blesser. Perception me permettait de voir mes environs sans utiliser mes yeux, mais bien sûr je ne pouvais pas obtenir une vision détaillée d’une grande zone. Je pouvais me concentrer sur des endroits précis, mais cela me prendrait beaucoup trop de temps.

Ainsi, je marchai pendant une heure jusqu’à arriver au fond de la grotte.

Tout au bout du tunnel se trouvait une large pièce, et en son milieu était présent un piédestal surmonté d’une pierre violette. Tout cela ne me disait rien qui vaille. Des petites particules noires s’en émanaient, alors je n’y touchai pas de peur de me faire maudire. Le piédestal en lui-même était décoré par de multiples runes gravées, toutefois la plupart étaient effacées, alors je décidai de l’ignorer.

Au fond de la pièce, il y avait une table à laquelle étaient attachées des étagères. Il y avait de nombreux livres, mais l’un d’eux se trouvant en plein milieu de la table attira mon attention. Il n’y avait rien sur la table, à part ce livre noir.

Le livre était décoré d’ornements en minerai de Sorenmite, et d’étranges gribouillis. Le livre me paraissait ordinaire, mais je décidai d’abord d’inspecter la table. Rien n’indiquait qu’il s’agissait d’un piège, alors je pris l’ouvrage.

A cet instant, un frisson parcourut mon dos comme si quelqu’un venait de me toucher. Je me retournai, mais il n’y avait rien. J’ouvris le livre, et sur la première page était inscrit,

– Introduction aux Démons.

 Tout à coup, la pièce toute entière devint blanche sans que je ne puisse en comprendre la raison. Il n’y avait plus de sortie, mais je devais tout d’abord me calmer. La raison de la transformation de la salle était mon ouverture du livre n’est-ce pas ? Me demandait-on de le lire ?

Je tournai la première page, et tout à coup, il se mit à parler. Le livre se mit à parler.

– Bienvenue. Si tu as trouvé ce livre, cela signifie que tu as atteint l’étape de rang supérieur de démon. Tu sais peut-être déjà ce que cela signifie, mais je vais toutefois te l’expliquer à nouveau.

Une étape de rang supérieur de démon ? Je ne comprenais rien à ce que me racontait ce livre, mais décidai de l’écouter.

– L’étape de rang supérieur de démon est une cérémonie. Elle survient lorsqu’un démon atteint un âge précis et doit changer sa race afin de s’intégrer à la société des démons.

Alors c’était comme avec les fourmis, qui recevaient des rôles tels que guerrière, ouvrière ou récolteuse.

– Ce rang supérieur s’active lorsqu’un démon a réuni assez de sagesse et d’intelligence à travers les années. Il affecte les instin
cts du démon en question et l’amène ici pour compléter le rituel. Il faut ensuite toucher la pierre ancienne qui déterminera la race spécialisée du démon. Ne t’inquiètes pas, en cas de reproduction, cela n’affectera pas ton enfant. Ta race primaire reste celle de démon. Hehehehehe.

Je n’aimais pas trop la partie où il riait, mais j’avais à peu près compris la chose.

– Alors sans plus attendre, touche la pierre. Mais si tu as des questions, n’hésites pas à les poser. Ce livre peut y répondre. Une fois la cérémonie terminée, il affichera les informations concernant ta race, et tu devras les apprendre.

Si ce livre possédait en effet les réponses à mes questions, je n’allais pas me géner.

– Qui es-tu ?

– Je suis Malah, le prêtre démon. Je préside les étapes de rang supérieur des démons lorsqu’il atteignent l’âge de 18 ans.

18 ans ? Mais je n’en avais que 7 ? Est-ce que cela était dû à ma réincarnation qui faisait que je possédais un cerveau de 37 ans ? Où peut-être était-ce simplement dû à mon intelligence ? Je décidai de poser une nouvelle question.

– Pourquoi nous trouvons-nous dans le territoire elfe ?

– Il y a fort longtemps, nous les démons, nous avons découvert des races croisées de démons. Nous avons donc décidé après cette découverte de fabriquer des lieux secrets de montée de rang sur chaque continent.

Cela explique tout, mais des races croisées ?

– Est-ce que le fait d’être né de deux races différentes affecte la montée de rang ?

– Oui, il se peut que tu n’obtiennes pas tout le potentiel de cette cérémonie en cas de demi-sang, mais celle-ci est nécessaire si tu ne veux pas devenir fou. Lorsqu’un démon est prêt à monter de rang, il entre dans un état de folie car l’information contenue dans son cerveau est stimulée par ses instincts.

Cela expliquait mon arrivée ici.

– Et que sont ces tatouages sur mon corps ?

Cette question n’avait rien à voir avec la situation, mais je souhaitais le savoir.

– Il s’agit de sceaux divins de démons. Tous les démons en possèdent, et cela montre que tu es encore un démon en développement. De plus, tu peux les cacher si tu le souhaites. Une fois la cérémonie de montée de rang complétée, ton apparence est susceptible de changer, mais ton âge restera le même. Toutefois, tes sceaux changeront à cause du rang supérieur.

Je pouvais cacher ces tatouages, ou sceaux comme il les appelle ?

– Comment cacher mes sceaux ?

– Tu as juste besoin de les imaginer disparaitre.

Bien, un problème en moins, et après ?

– Quelle race de démon puis-je être ?

Suite à ma question, le livre se mit à briller et les pages tournèrent, me montrant de nombreux noms tels que Diablotin, Incube, etc.

Ces noms devaient être les différentes races de démons que je pouvais devenir, mais je ne voulais pas décider sur un coup de tête. Sans la moindre hésitation, je m’approchai de la pierre et la touchai.

Je sentis une force parcourir mes veines. C’était une sensation agréable, mais le trop-plein d’énergie empêchait son contrôle.

Ma vision se troubla et je perdis connaissance.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                        Chapitre Suivant

Accueil

4 pensées sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 18

  • 12 juin 2016 à 13 h 43 min
    Permalink

    cliffhanger clifhanger, quand tu nous tient…

    Répondre
  • 12 juin 2016 à 13 h 52 min
    Permalink

    RAAAAAAj, mais c’est sadique, ces fins !

    Répondre
  • 12 juin 2016 à 14 h 04 min
    Permalink

    Merci vivement mai vivement la suite 😉

    Répondre
  • 12 juin 2016 à 15 h 31 min
    Permalink

    Ah je te jure ces auteurs, ils ont le don de nous enerver ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :