Chapitre 13 : Epée et Pistolet

 

Le matin suivant était très difficile, vous voyez, l’un de ces moments où vous êtes bien trop fainéants pour ne serait-ce que sortir du lit, ou faire la moindre chose. Ces 2 derniers mois, je n’avais fait que courir partout en récoltant des informations pour devenir apprenti à la forge, à aider une fille-bête et sauver une princesse. Tout cela ressemblait vraiment à un novel de fantaisie, enfin, en même temps, il s’agissait justement d’un monde fantastique.

Parce que je voulais créer mes propres armes, et que je devais respecter la promesse faite avec Catherine pour avoir laissé Drew vivante, je sortis à contrecœur de ma chambre. Albi quand à elle, n’en avait pas le courage et souhaitait continuer à dormir, alors je la pris dans mes bras et descendis les escaliers. Je pouvais voir Mère et Drew accrocher le linge. Drew avait l’air relaxée lorsqu’elle se trouvait aux côtés de ma mère. En même temps, je ne pouvais pas la blâmer, j’avais tué 4 personnes devant elle, alors elle devait avoir peur de moi. Enfin, elle n’avait rapporté les faits à personne, mais ça, je m’y attendais.

Et à propos des meurtres, je ne ressentais pas grand-chose, c’était comme une seconde nature pour moi, probablement un effet de la race des démons. J’avais aussi découvert que les croisements entre races possédaient de nombreux désavantages, car ils ne pouvaient accéder qu’à la moitié de leurs compétences naturelles, selon ma mère. La raison pour laquelle je ne pouvais pas utiliser ma compétence du vide au maximum de son potentiel était que je n’avais pas assez de puissance, mais je comptais bien la maitriser un jour. Cela allait juste arriver un peu plus tard, ais je ne pouvais pas me plaindre, il s’agissait d’une compétence vraiment utile et possédant un très grand potentiel qui me sera probablement utile à l’avenir.

Je décidai de quitter la maison à 5h30 du matin, en sachant que je devais être à la forge à 6h00. Drew avait l’air prête à me suivre, mais je l’arrêtai, lui disant qu’elle ferait mieux de rester ici pendant un moment. Je devenais de plus en plus motivé, et Albi était toujours en train de dormir dans mes bras. Je lui demandai de marcher par soi-même, et elle prît sa forme humaine. J’avais toujours voulu lui demander comment elle faisait pour garder ses vêtements en se transformant, mais je ne pensais pas que la réponse allait m’intéresser, il existait après tout de nombreux objets magiques avec différentes capacités, alors il devait probablement y avoir une compétence avec un tel effet.

Sur notre chemin vers a forge, je pensai aux armes que j’allais créer. J’en parlai aussi avec Albi, qui m’expliqua qu’elle voulait une arme créée de mes mains. Selon elle, elle préférerait des griffes en métal, un couteau ou des épées papillons. Une épée papillon était une sorte d’épée courte, mais plus large avec une plus grosse poignée et une garde tordue. Ce monde avait aussi l’air de posséder de telles armes, et en voyant que le nom était exactement le même que sur Terre, je réfléchis sur la question et eus l’idée d’une très bonne arme.

Nous entrâmes dans la forge à 6h04, après nous être arrêtés pour manger. Albi s’était ruée vers les stands de poissons, alors je lui en ai acheté, et étant donné que notre budget avait augmenté, nous avions pu prendre du poulpe et du tuna. En passant devant les gens, tous me regardaient d’un air perçant, comme si j’étais un criminel … en fait, oui, j’étais probablement un criminel à leurs yeux.

En entrant dans le bâtiment, j’entendis une voix puissante.

– Tu es en RETARD !

Je regardai l’horloge, et vis que seulement 4 minutes s’étaient écoulées après 6 heures.

– Juste de quelques minutes, et ce n’est pas comme si vous êtes ouverts de toute façon.

– Avec cette attitude, tu peux juste rentrer chez toi ! Je ne peux pas croire que j’ai perdu contre toi, quelqu’un sans la moindre expérience en forgeage !

Je réfléchissais à mes prochains mots, mais fus interrompu en plein milieu.

– Qui est-elle ?! Tu ne peux pas amener des personnes ici !

En regardant autour de moi, je vis Albi dans sa forme humaine. J’avais oublié, puisque nous avions acheté du poisson au marché, elle avait gardé sa forme. Il me fallait en urgence une explication, mais Albi s’en chargea pour moi.

– Je suis la servante de Goshujin, alors je dois le suivre, le protéger et subvenir à ses besoins.

Voir Lucy devenir rouge vif me rendit légèrement nerveux, était-elle embarrassée ou fâchée ? Je ne savais pas, et elle se contenta de tourner la tête avec un « Humph ! », avant d’entrer dans la forge en me demandant de la suivre, ce que je fis. Luke n’était pas là, alors elle devait probablement tenir l’endroit en son absence.

– Ecoute, notre marché était que tu aiderais ici, en échange de quoi nous te laisserions travailler ici, alors je vais te donner quelques tâches. Seulement après je te laisserais utiliser autant que tu veux la forge, d’accord ?

Je me contentai d’acquiescer, je n’espérais pas vraiment un job, et c’était mieux que de rester assis et écouter comment devenir forgeron, même si je le savais déjà. Mais tout de même, il me fallait lire quelques livres sur le sujet, au cas où quelque chose serait différent de ce que je connaissais de mon ancien monde. Ce monde était une sorte de VRMMO, même si je n’avais pas utilisé la magie, j’avais réussi à donner à l’épée en fer des propriétés. Je devrais lui demander.

– Je peux te poser une question d’abord ?

– Bien sûr, vas-y.

– Comment est-ce que les épées obtiennent des propriétés, en sachant que la magie n’est pas utilisée ?

Lucy se contenta de me regarder, les yeux grands ouverts, comme si celle-ci voulait s’écrier ‘’Dans ce cas comment as-tu obtenu toutes ces propriétés sur cette arme ?!’’.

Au final, Lucy soupira et m’expliqua comment cela marchait. Je compris après une heure d’explication, que puisque ce monde possédait du mana partout, chaque objet possédait son mana absorbé. Cela ne faisait pas d’eux des êtres vivants, mais le mana les rendait plus puissants et robustes. Puis, lorsqu’un artisan fabriquait quelque chose, les effets du mana intervenaient et les attributs étaient intégrés dans l’épée de l’artisan.

L’artisan pouvait aussi faire des objets personnalisés et spécifier l’attribut que devrait obtenir l’objet, comme la capacité de brûler ou rendre confus l’ennemi. L’artisan a juste à créer l’objet avec de telles intentions, mais habituellement, les débutants obtenaient des attributs aléatoires sur les objets qu’ils créaient. En atteignant le niveau Intermédiaire, il était possible de personnaliser une épée. Avec une telle explication, j’étais satisfais et repris donc ma tâche initiale.

– Et bien, tu n’as pas grand-chose à faire ici, mon père et moi nous faisons les outils et épées, et selon notre accord, tu dois juste nous aider ici. Je vais donc juste te demander de porter des choses, nettoyer, ou t’occuper de l’accueil de la boutique.

J’acquiesçai.

Au final, je nettoyai la boutique, porta quelques objets et vendis des armes, mais cela ne me dérangeait pas.

De temps en temps, Lucy me lançait des regards, et lorsque je les lui rendais, elle devenait rouge et continuait à travailler. Après 8 heures de travail, il était 16h00. Je ne savais pas quand je devais m’arrêter de travailler, alors je me contentai d’attendre que quelqu’un me prévienne, et ainsi, Lucy vint.

– Tu as terminé pour aujourd’hui, tu es libre maintenant. Tu peux utiliser la forge maintenant, je m’en fich
e.

– Merci.

J’étais heureux de pouvoir enfin forger. Albi n’était pas là, elle s’était ennuyée lorsque j’avais commencé à nettoyer, mais était revenue pile à la fin de ma période de travail. Elle avait un timing parfait, ou peut-être savait-elle tout simplement à quelle heure je finissais, je lui demanderais plus tard. Lorsqu’Albi entra dans le bâtiment, Lucy eut l’air contrariée. Je ne savais pas si elle avait le droit d’être présente, mais l’interdiction des animaux ne la concernait pas lorsqu’elle se trouvait dans sa forme humaine.

– Goshujin, allez-vous forger maintenant ?

Cela avait l’air d’exciter Albi. En voyant le scintillement dans ses yeux, je lui expliquai que j’allais lui faire une arme spéciale. Mais, j’étais inquiet, je pensais que les filles aimaient les fleurs, les sucreries, les cosmétiques où les robes, mais Albi aimait la viande et les armes, elle se fichait de ses vêtements et n’avait pas besoin de maquillage, car elle était belle de base.

Après ça, Lucy, Albi et moi nous commençâmes à nous diriger vars la forge. Je me tournai un instant vers Lucy.

– Quoi ? C’est ma forge, alors j’ai le droit d’être là. Ca te pose un problème crevette ?

Crevette, le meilleur nom possible, j’avais du mal à croire qu’elle avait vraiment 2 ans de plus que moi. Je commençai donc ma petite affaire. Je ne pouvais pas invoquer tout à coup du minerai devant Lucy, alors je l’invoquai dans le jardin à l’arrière du bâtiment, sans qu’elle ne le sache. Lucy et son père avaient un magnifique jardin, mais cela n’avait pas l’air de les intéresser, alors je profitai de l’espace libre. Je ne savais pas de quels minerais il s’agissait, et cela me fit réaliser que j’avais oublié quelque chose de majeur.

– Lucy, j’ai oublié quelque chose. Peux-tu m’enseigner la compétence d’identification ?

Lucy eut l’air confuse suite à ma question, et répondit,

– Tu ne l’as pas ?

– Non.

– Dans ce cas comment savais-tu que tu utilisais du fer pour fabriquer ton épée ?

– Je l’ai goûté.

Lucy avait l’air de comprendre, mais un sourire pensif apparut ensuite sur son visage.

– Alors tu as besoin de moi pour quelque chose huh.

Je n’aimais pas la direction dans laquelle la direction se dirigeait, alors j’essayai de m’en dépêtrer en vitesse.

– Oh, peut-être devrais-je demander à Luke finalement.

– Mon père n’est pas là, il rentre dans une semaine. Pendant ce temps, je m’occupe de la boutique.

C’était donc pour ça que je ne l’avais pas vu de la journée.

 – Ehm, alors que veux-tu Lucy ?

Avec un sourire amer, je pensai aux pires choses qu’elle pouvait me faire faire, et me tenait prêt.

– Je veux te voir forger, c’est tout.

Je ne pensais pas qu’elle émettrait une telle requête. N’avait-elle pas dit qu’il s’agissait de sa forge, et qu’elle pouvait y faire ce qu’elle voulait ?

– Je sais, j’allais te regarder de toute façon, mais ton amie ii présente n’arrête pas de me fixer, et c’est très gênant.

Je me tournai vers Albi et en effet, elle regardait Lucy comme s’il s’agissait d’un ennemi.

– D’accord, apprends-moi la compétence et tu peux me regarder forger si tu veux.

– Marché conclu.

Tout à coup, elle sortit un énorme livre plein de textes et images et m’expliqua,

– Si tu te souviens de ce que ce livre contient, tu peux apprendre la compétence, et après l’avoir apprise, tu n’auras plus besoin de ce livre.

– Comment est-ce que ce livre va m’aider ?

Je ne savais pas que la compétence devait être apprise avec un livre, alors je n’en avais aucune idée.

– Le livre n’est pas la compétence en elle-même. Tu dois juste devenir familier avec les différents types de minerais et outils afin d’accumuler du savoir sur les objets utiles au forgeron. C’est comme ça que la compétence se génère.

Après ça, elle m’expliqua comme la compétence en elle-même marchait.

Plus on connaissait de choses, plus on pouvait en identifier. Ce n’était pas grave si l’objet n’était pas connu, du moment qu’il avait été vu dans un livre, il pouvait être ensuite identifié avec la compétence. Si l’objet n’avait pas été rencontré dans un livre, il ne pouvait pas être identifié, mais cela était possible en identifiant l’objet avec du mana, car la compétence était en lien avec le mana. Le mana était la vie, alors il accumulait des souvenirs, et si l’objet contenait du mana, il pouvait être identifié grâce à celui-ci. Plus on connaissait un objet, plus on pouvait le contrôler et obtenir des informations précises sur l’objet en question.

C’était vraiment compliqué, alors je commençai à feuilleter les pages, et après 30 minutes,

Nouvelle Compétence : Identification

Informations Compétence :

Permet d’identifier un objet  avec assez de savoir et de sagesse.

En raison d’une haute intelligence, la compétence commence à Débutant Niveau 2

 

Nouvelle Compétence : Memo

Informations Compétence :

Grâce à vos multiples connaissances, vous pouvez mémoriser quelque chose en un regard et un instant. Plus vous mémorisez de choses, plus vous vous en souviendrez.

En raison de compétences de savoir et de sagesse, la compétence commence à Débutant Niveau 5

 

– J’ai fini. Et après ?

– Quoi !? Tu as fini ?

Cela n’avait pas l’air d’enjouer Lucy, qui s’attendait probablement à ce que je prenne plus de temps. J’avais complété la tâche en une demi-heure, ce qui était apparemment un miracle. Mais Albi quand à elle, n’était pas surprise. Elle devait s’y attendre, sachant que j’étais un être étrange et plein de secrets.

– Bien, maintenant prend un minerai et dit ‘’Identifier’’, la compétence te dira de quel minerai il s’agit.

Je suivis ses ordres. Prenant un morceau de minerai, je m’exclamai d‘une voix claire,

– ‘’Identifier’’.

 

Minerai de Drake

Informations Objets :

Un minerai extrêmement solide que même une flamme de plus de 800 degrés Celsius ne peut faire fondre. Il possède comme propriétés d’être dur à fondre ou à briser.

 

Il s’agissait d’une compétence vraiment utile, alors je me mis à identifier chaque minerai que je possédais. Lucy, remarquant enfin tout le minerai que j’avais apporté, s’exclama qu’il y en avait bien plus que prévu, et me demanda si elle pouvait prendre un minerai en particulier de la montagne que j’avais apportée dans son jardin.

Cela m’importait peu, je lui répondis donc qu’elle pouvait utiliser tout le minerai qu’elle voulait. En échange, elle se mit à ma demande à faire fondre des minerais en lingots. Je pus ainsi commencer à fabriquer des armes. Je fis 3 haches à une main, 2 haches de combat, 4 épées droites, 8 dagues de types différents et 3 lances. Les armes avaient toutes de bons effets, et étaient toutes des Artefacts. Pendant que je travaillais, Lucy me regardait tout le long du processus, peut-être pour apprendre mes méthodes, même si son amour propre ne lui permettait pas de me poser de questions. J’avais pris 2 jours et demi pour forger toutes ces armes, et dans toutes leurs descriptions il y avait inscrit ‘’fabriquée par un forgeron inconnu’’, et cela m’arrangeait.

Aujourd’hui était le jour pour faire mes armes principales, les épées et dagues crées auparavant n’étant que des armes de rechange. Drew me suivait beaucoup, e
lle recevait toujours les même regards réprobateurs des villageois, et moi aussi, mais après 3 jours, ils n’avaient plus l’air intéressés. Enfin, mon infamie était toujours présente.

Je me dirigeai avec Drew vers la forge. Au départ, elle avait prit peur en voyant Lucy, mais cela n’avait pas l’air de déranger la personne en question, qui se contenta de l’ignorer. La plupart du temps, Drew m’aidait avec mon travail, ou me regardait travailler. Elle ne parlait pas beaucoup, mais lorsqu’on lui posait des questions, elle y répondait sans fautes.

Ainsi, je commençai à fabriquer les armes prévues pour Albi. J’avais de nombreuses idées en tête, et commença par faire des barres en métal, que je martelai et mélangeai, avant de les chauffer et de les tordre. Les barres étaient longues et aussi fines que du papier. Je les avais crées en utilisant des minerais durs et légers. Je fis aussi des poignées plus fines et longues que ce que l’on peut rencontrer sur une épée normale, avec une garde ronde. Après quelques heures, j’avais enfin 2 épées en main.

 

Epée Brûlante Acérée du Soleil

Artefact

Durabilité : 2050/2050

Dégâts : 1200

Une lame aussi fine que du papier et plus acérée qu’une griffe de dragon. Cette épée a été créée par un forgeron inconnu. Elle est de couleur bleu sombre et émet des flammes mortelles, infligeant douleurs et tortures comparables à l’enfer à ses victimes pendant plusieurs années.

La lame brille sublimement, telle une lumière d’espoir.

Propriétés :

+ 120 Agilité

+ 70 Force

+ 230 Charme

+ 90 Esprit Combattif

Attaques possédant un effet de Pénétration de Feu

Attaques possédant un effet de Brûlure

Attaques possédant un effet de Folie

 

Epée Glaçante Acérée de la Lune

Artefact

Durabilité : 2050/2050

Dégâts : 1200

Une lame aussi fine que du papier et plus acérée qu’une griffe de dragon. Cette épée a été créée par un forgeron inconnu. Elle est de couleur rouge sombre et émet un froid mortel, glaçant tout ce qui entre en contact avec elle.

Ayant la couleur de la folie, elle fait tomber de peur à genoux ses ennemis.

Propriétés :

+ 120 Agilité

+ 70 Force

+ 230 Charme

+ 90 Esprit Combattif

Attaques possédant un effet de Pénétration de Glace

Attaques possédant un effet de Gel

Attaques possédant un effet de Paralysie

 

En ayant enfin terminé les armes d’Albi, je passai à la création de mes 2 katanas. J’avais toujours adoré la culture martiale et guerrière Japonaise, alors leurs armes étaient mes favorites et celles qui me procuraient le plus de plaisir à manier.

Après ça, je n’avais toujours pas fini. Il me restait encore 2 autres armes à faire, pour un total de 6 armes, en incluant celles d’Albi. J’étais sur le point de retourner au travail, mais une voix retentit tout à coup.

– Pourquoi as-tu fait une épée aussi longue et fine ? Elle risque de se briser facilement.

Sa question me fit sursauter. Ces 3 derniers jours, Lucy ne m’avait pas demandé la moindre explication sur la spécialité des épée que je fabriquais, et même si ma perception était activée en permanence, j’avais presque oublié la présence de Lucy pendant que je travaillais. Je lui répondis donc,

– Si j’étais toi, je ne sous-estimerais pas un ennemi par son arme.

Lucy se contenta de détourner la tête, mais en continuant à écouter. Drew était elle aussi intéressée et rejoignis la conversation.

– J’ai créée cette arme de sorte à ce que son détenteur puisse se concentrer sur la vitesse et la précision. L’arme est très résistance, alors je suis confiant du fait qu’elle puisse couper une épée lourde en deux.

Lorsque je montrai la lame bleue en souriant, je pus voir leurs deux visages pâlir. Ainsi, je continuai à créer des armes, et après 4 jours, j’avais terminé mes armes ainsi que celles d’Albi, je me dirigeai donc vers elle.

En me voyant arriver, elle commença à s’exciter, paraissant à tout moment capable de me sauter dessus.

– Tiens Albi, tes armes.

– Mes armes, ouais !

Je donnai à Albi des gants en fourrure argentée, sur lesquels étaient attachés des gardes en métal. Attaché sur les doigts se trouvaient des lames acérées pouvant être rétractées et sorties en un simple mouvement du poignet. Les lames, ressemblant à des griffes, ne paraissaient pas métalliques, mais ressemblaient plus à des cristaux bleus pointus. Les gants en eux-mêmes étaient faits à partir de cuir de loups, renforcé avec un minerai de cristal bleu, seulement apercevable de près.

– C’est incroyable, les griffes sont encore plus solides et acérées que les miennes, et je peux même les cacher si j’en ai envie. Merci Goshujin !

Elle me sauta dessus et m’enlaça jusqu’à ce que je tombe en arrière. Elle me lâcha seulement après que Lucy soit revenue et l’ait séparée de moi.

J’avais aussi terminée mes propres armes, ce qui ne m’avait pas vraiment pris beaucoup de temps. Il me fallait juste quelques connaissances sur la poudre à canon, trouvées dans la pièce de recherche, au sein des documents sur es artifices et mécanismes.

 

Lame de Mort Certaine

Artefact

Durabilité : 1500/1500

Dégâts : 850

Une lame cachée fabriquée par un Inventeur inconnu et astucieux. Lorsqu’elle frappe sa cible, elle le marque de douleur et de désespoir.

La lame violette fait même pâlir les ombres.

Propriétés :

+ 200 Agilité

+ 80 Force

+ 100 Esprit Combattif

Attaques possédant un effet de Flétrissement

Attaques possédant un effet de Poison

Attaques possédant un effet de Paralysie

 

Une lame cachée, comme à l’époque où je m’entrainais auprès d’un homme censé être le meilleur combattant d’Amérique du Nord. Il m’avait appris à utiliser une telle arme, et elle n’avait plus le moindre secret pour moi. J’en avais fait 2, une dans chaque main. Elles faisaient parties de mes armes furtives préférées.

Une fois mes recherches finies, je fis une arme de mon monde. Une fois terminée, je devais la nommer, étant donné que j’étais le premier à en fabriquer une.

 

Pistolet du Temps #1

Artefact

Durabilité : 3100/3100

Dégâts : 980

Une arme inconnue de l’humanité. Seul l’Inventeur Inconnu connait son véritable usage.

Propriétés :

+ 220 Agilité

 

L’arme n’avait pas d’effet, et juste un bonus de 220 en agilité ? Je me demandais pourquoi.

 

Nouveau Titre : Maître Artisan Inconnu

Informations du Titre :

Grâce à vos incroyables talents en artisanat, les dieux ont décidés de vous octroyer un titre : le maître artisan que personne ne connait.

 

Le titre me surprit. Selon la description,  les dieux avaient décidés de me donner un tel titre, cela voulait donc dire qu’il y avait des d
ieux en ce monde. J’avais déjà découvert quelques lignes sur les dieux dans les divers livres que j’avais lus. Je n’avais jamais cru en dieu, et ne m’en était ainsi jamais préoccupé, mais maintenant je ne savais plus quoi penser, et décidai donc d’y croire pour le moment.

A propos du pistolet, son absence d’effet ne me dérangeait pas. C’était probablement parce qu’il ne s’agissait pas d’une lame, mais d’un pistolet, c’est-à-dire une arme à feu totalement inconnue. J’étais maintenant heureux d’avoir obtenu un avantage non-négligeable au combat, mais je ne pouvais pas encore l’utiliser, car pour tirer, il me fallait savoir utiliser la magie. J’avais aussi utilisé des petites pierres de mana comme batteries. J’avais renforcé les pierres de mana contenues dans l’arme avec des minerais, les faisant ressembler à des balles en métal. Le produit final était plus gros qu’un pistolet normal, mais ce n’était pas dérangeant. Mon prochain objectif était donc de pouvoir utiliser la magie.

En regardant autour de moi, Lucy fixait des yeux le pistolet, se demandant de quoi il s’agissait. Elle voulait vraiment me demander son utilité, mais n’osait pas parler, préférant deviner par elle-même. Elle était comme ça depuis que j’avais fabriqué les lames cachées. Je l’ignorai et me contentai de reprendre les lingots et tout ce que j’avais fabriqué pour les ranger dans le chariot. Je ne pouvais pas les mettre dans le Vide, car cela risquait d’attirer une déferlante de questions de la part de Lucy. Je décidai don d’attendre d’être rentré à la maison, mais tandis que j’étais sur le point de partir …

– DAMON OU ES-TU PASSE !!!???

Oh mince, j’avais totalement oublié Catherine. J’allais passer un mauvais quart d’heure.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                Chapitre Suivant

Accueil

5 réflexions sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 13

  • Avatar
    9 mai 2016 à 21 h 54 min
    Permalien

    Mdr les stat pété. Par contre pour la couleur pour les epee du soleil et de la lune ca aurait ete plus logique que ce soit l’inverse, rouge pour le soleil et bleu pour la nuit, enfin bon…

    Répondre
    • Avatar
      10 mai 2016 à 12 h 59 min
      Permalien

      Ah, car y a de la logique dans les LNs ? moi je laisse couler

      Répondre
  • Avatar
    10 mai 2016 à 20 h 31 min
    Permalien

    moi, je trouve triste qu’on n’ai pas toutes les descriptions des armes (principales) et elles sont pour qui les armes jumelles? pour le chat? car il ne lui a pas donné…

    Répondre
  • Avatar
    11 août 2016 à 20 h 57 min
    Permalien

    Vue les nom ses limite des arme maudite par les dieux –‘

    Répondre
  • Avatar
    1 avril 2017 à 13 h 05 min
    Permalien

    J’ai envie de voir ces deux katanas pour une fois que y’en a^^. En tous cas que du bonheur ce chapitre=)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :