Chapitre 10 : Duel Contre le Forgeron Inconnu

 

En allant à la guilde, je ne pensais pas qu’il y aurait une telle atmosphère. Une aura de dépression circulait dans l’air, et les gens étaient tous assis en silence et buvaient. Je m’avançai jusqu’au comptoir, où se tenait un homme aux cheveux argentés. Il travaillait probablement ici, alors je devrais lui poser quelques questions.

– Bonjour monsieur, avez-vous une petit minute à m’accorder ?

Demandai-je. Cela n’avait pas l’air de l’ennuyer, et il tourna la tête vers moi avec une certaine lenteur.

– Garçon, que veux-tu ?

– Je cherche Luke, le forgeron. On m’a dit qu’il était venu là.

L’homme réfléchit, puis acquiesça,

– Oui, il est venu. Il a commandé du cuir auprès de notre guilde, afin de confectionner des armures. Il vient ici chaque semaine, mais aujourd’hui nous sommes à court de stock, alors je n’ai pas pu lui en fournir.

Vu la façon dont il le disait, cela avait l’air de lui poser problème.

– Pourquoi est-ce que tout le monde est si …

– Déprimé ?

– Oui.

Il soupira avant de m’expliquer,

– Et bien, la chasse ne va pas bien en ce moment. Bien sûr, il y a assez de monstres à chasser, mais dernièrement, une sorte d’énorme bête a fait son nid dans la forêt. Elle a déjà tué 2 chasseurs, et lorsque nous l’avons cherché, nous n’avons pas réussi à la voir. C’était comme si nous combattions un monstre invisible. Du coup, nous ne pouvons plus chasser.

Cela expliquait l’atmosphère. Cela avait vraiment l’air de les déranger, et l’ennemi avait probablement un sort lui permettant de devenir invisible. Peut-être pouvais-je faire quelque chose, mais d’abord …

– Et où est parti Luke ?

– Il a dit vouloir y aller lui-même. Il est parti avec d’autres chasseurs afin d’éliminer cette bête. Ils ne sont donc plus ici.

– Mais n’est-ce pas dangereux ?

– Oui, ça l’est, et la dernière fois, 2 personnes en sont mortes. Mais si ça peut te rassurer, nous avons des parchemins de téléportation ici, à la guilde, alors ils pourront s’enfuir en cas de besoin.

– Ahh.

Il existait de nombreux moyens pour se téléporter dans ce monde. L’un de ces moyens que je pouvais probablement utiliser, était ma compétence du vide. A part ça, il y avait des parchemins ou des pierres, sur lesquels des incantations magiques ont été inscrites, ainsi, ils pouvaient être activés sans utiliser de mana. Il s’agissait d’objets très utiles, et ne nécessitant pas de temps de préparation.

Je demandai à l’homme au comptoir  l’endroit où le groupe était parti, et il me répondit qu’il s’était dirigé vers le sud de la forêt. La bête était apparemment là-bas.

– Hey, garçon, que lui veux-tu ?

– J’étais censé devenir son apprenti à partir d’aujourd’hui.

– A ton âge ?

Cela le surprit.

– Oui, on me le dit souvent.

Après ça, je partis de la guilde. En entendant ma conversation, Albi eut une idée de quel type de bête il s’agissait. C’était apparemment une sorte de loup blanc. Elle m’expliqua qu’il ne peut pas vraiment devenir invisible, mais qu’il peut utiliser son environnement pour se camoufler et paraitre invisible. Elle rajouta aussi que sa fourrure était aussi solide que l’acier.

La bête ne m’inquiétait pas vraiment, j’avais Albi avec moi, en plus d’un plan. Je n’avais pas besoin d’arme pour le moment, alors je me dirigeai vers le sud de la forêt. D’après Albi, ce loup blanc chassait avec une meute de loups normaux, était extrêmement intelligent, et était un leader né. Les loups l’accompagnant étaient même prêts à mourir pour lui.

Mais le problème ici tait de retrouver les chasseurs. Albi utilisa son ouïe pour les repérer, avant de se transformer en sa forme humaine. Ainsi, elle allait pouvoir m’aider. Nous nous mîmes à courir.

En arrivant à destination, nous pouvions voir que les chasseurs se faisaient complètement submerger par les loups. Au milieu se tenait un loup argenté. Il avait l’air tout à fait calme. Mais en observant la situation un peu plus longtemps, la meute n’avait pas l’air d’attaquer, et se contentait de regarder les chasseurs. Moi et Albi, nous utilisâmes nos compétences de furtivité, ramassâmes des baies que nous frottâmes contre nous, afin de tromper leur odorat. Grâce à ça, ils ne nous remarquèrent pas.

Après quelques minutes d’observation, je me rendis compte de la raison pour laquelle les loups ne pouvaient pas s’avancer. L’homme devant le groupe de chasseurs tenait une sorte de sceptre sur lequel étaient gravées des runes, empêchant les monstres de s’approcher. Cet objet était généralement utilisé dans chaque ville ou village, mais consommait une large quantité de mana, alors l’homme n’allait pas pouvoir tenir très longtemps. Certains chasseurs étaient déjà prêts à utiliser leurs parchemins de téléportation, alors je décidai d’entrer en action.

– Albi, j’ai un plan.

Albi écouta mon plan. Mon idée était que j’allais distraire les loups, pendant qu’Albi éliminera leur leader au milieu. Albi était bien assez forte pour combattre le loup, à la fois dans le domaine physique et magique. Pendant nos conversations, j’avais découvert qu’Albi pouvait utiliser de nombreux sorts. Elle m’avait même dit qu’elle allait me les apprendre, mais pour le moment, ces sorts devaient être utilisés pour une toute autre chose. Une fois le plan prêt, nous le mîmes à exécution.

Tandis que les chasseurs étaient sur le point de se téléporter, je sautai de l’arbre dans lequel je me trouvais, et atterris sur la tête d’un loup, le tuant sur le coup. Les autres loups furent confus, mais reprirent rapidement leurs esprits et me chargèrent à toute vitesse. Esquiver leurs attaques n’était pas compliqué, mais certaines arrivaient parfois à me frôler.

Je lançai un regard rapide en direction du loup argenté. Il n’avait pas l’air de vouloir bouger, et se contentait d’admirer le spectacle. Il restait toujours des loups avec lui, et j’entendis les chasseurs crier quelque chose comme ‘’Garçon, fuis !’’. Les ignorants, je me concentrai sur les loups. Albi était maintenant assez proche pour lancer une attaque surprise, et jaillis des buissons. Elle tira des flèches de glace, un sort d’eau de niveau 2, et tua ainsi 2 loups en un coup. Le loup argenté prit peur en voyant tout à coup apparaitre la fille qu’il n’avait même pas remarqué. Il savait que cette fille était dangereuse.

Suite à cette attaque, certains loups détournèrent le regard, et j’en profitai pour les pourfendre avec un bâton pointu que m’avait préparée Albi. Elle m’avait expliqué qu’essayer d’attaquer leur fourrure était inutile, mais que leurs yeux étaient vulnérables. Ainsi, je tuai 3 loups comme cela, et il me restait encore 4 bâtons.

Les chasseurs nous rejoignirent lentement, après avoir vu que nous avions le dessus. Albi avait déjà tué le gardien du loup argenté, et combattait le leader. Il utilisa sa capacité de camouflage, mais Albi, étant un chat, le détecta  facilement et le tua d’un coup de griffes.

Le combat se termina ainsi. Il avait été assez ennuyeux, mais les chasseurs s’étaient complètement tus, jusqu’à ce que l’u d’eux brise le silence.

– Gamin, que fais-tu dans un endroit aussi dangereux ? Mais quand même, je dois dire que tu as été vraiment impressionnant, de même pour cette fille.

Ils n’avaient pas l’air d’avoir vus ses griffes, cela allait nous épargner de nombreuses questions.

– J’ai appris que Luke le forgeron était venu ici, je suis là pour lui demander de me prendre en tant qu’apprenti.

En disant cela, un homme aux cheveux châta
ins et aux oreilles d’elfe s’approcha.

– Oh, je suis Luke. Lars m’a dit que tu voulais devenir mon apprenti. Je dois avouer que tu es un combattant aguerri, et je me demande bien pourquoi tu souhaites devenir forgeron, mais je t’accepte volontiers.

Dit-il avec un large sourire. J’étais soulagé de ne pas devoir faire quelque chose d’autre pour devenir son apprenti. Sauver quelqu’un peut vraiment utile parfois.

Certains chasseurs avaient toujours la bouche ouverte, devant le massacre de loups.

Et ainsi, tout le monde se mît à ramasser les cadavres de loups. Je demandai si je pouvais récupérer le loup argenté, et tous les chasseurs acceptèrent. L’un d’eux dépeça le loup argenté et me donna sa peau.

Après ça, nous quittâmes la forêt, en direction du village. Je leur expliquai qu’il me restait des choses à faire, et que je rejoindrais Luke un peu plus tard. Il hocha la tête, et je partis chercher les minerais dans la grotte. Sur le chemin, j’en profitai pour stocker la peau que je venais juste de récupérer. Albi était toujours en forme humaine, et pendant ma conversation avec les chasseurs, n’avait pas dit le moindre mot. Ils avaient bien essayés de lui parler, mais elle les ignora instantanément … elle était froide.

Albi et moi, nous nous dirigeâmes vers le nord de la forêt, afin de retourner récupérer les minerais dans la grotte. Là-bas, j’eus un aperçu des compétences d’Albi. Elle utilisa un sort afin de séparer le minerai de la roche, sans le moindre problème. Après ça, j’allais avoir de nombreux minerais que j’allais pouvoir travailler plus tard. 4 heures passèrent dans la grotte, répétant la même méthode. Elle utilisait ses yeux à rayons X afin de trouver l’or, et utilisait ses griffes comme une pioche, frappant la pierre. Ses griffes avaient l’air métalliques, et le spectacle était vraiment intéressant. Après 4 heures, je rangeai tout dans le vide, et essayai de réfléchir à son contenu.

532 Minerais de ???

630 Minerais de ???

130 Minerais de ???

Au total, 46 types d’or différents, et plus de 100 de chaque.

Je pouvais faire la différence entre les différents minerais, mais je ne pouvais pas savoir de quels minerais il s’agissait. Je me dis que peut-être fallait-il que j’étudie plus à la bibliothèque sur ce sujet. Peut-être qu’en étudiant les différents types de minerais, je pourrais ensuite les reconnaitre. J’étais vraiment excité à l’idée de rencontrer de nouveaux types de minerais !

Après ça, nous quittâmes la grotte pour nous diriger directement vers le village. Il devait être 2 ou 3 heures, je ne savais pas exactement, mais j’entrai dans le bâtiment, pour revoir Lucy, l’air enragée, et Luke, souriant amèrement. Je pouvais facilement deviner ce qui venait de se passer. Lucy ne vouait pas de moi, mais Luke avait tenté de la persuader.

– Bonjour maître Luke. On dirait que vous avez entendu quelque chose de la part de votre fille. Je m’excuse pour ça.

Cela surprit Luke, et il répondit,

– Non non, ma fille a juste été malpolie. C’est de ma faute si je l’ai élevée comme cela, tu n’as rien fait de mal. Tu as bien fait de venir me chercher ici.

Le visage de Lucy devint encore plus rouge, et elle se retourna. Je demandai,

– Quand puis-je commencer ?

Tout à coup, Lucy couru vers moi et m’attrapa par le col.

– Tu ne commenceras pas sans ma permission. Mon père t’a peut-être accepté, mais pas moi !

Cria-t-elle. Elle avait l’air de vraiment me détester, alors je lui demandai,

– Et pourquoi ça ?

– Tu vois Damon, Lucy m’a raconté que tu avais l’air d’avoir quelques connaissances dans le domaine de la ferronnerie, alors elle voulait te tester pour voir si tu es assez bon.

En entendant cela, je compris aussitôt. Elle voulait une preuve avant d’accepter ma présence ici.

Ainsi, je répondis,

– D’accord, mais je déteste attendre, alors nous allons faire comme cela : je te défie Lucy, la personne qui fait la meilleure épée gagne. Luke sera le juge, et je sais qu’il remplira bien son rôle. Si je gagne, je peux utiliser la forge quand je veux. Je n’utiliserais pas vos matériaux, donc ne t’inquiètes pas. De plus, même si je gagne, je vous aiderais à la forge si vous avez besoin de moi.

Au départ, Lucy avait l’air perplexe, mais cette expression fut vite remplacée par un sourire confiant. Luke avait une expression compliquée, mais avant qu’il ne puisse donner son avis, Lucy parla.

– Et si je gagne ?

– Choisis ce que tu veux, n’importe quoi.

Lucy se mît à réfléchir, et s’exclama avec un large sourire,

– Si je gagne, tu deviendras mon esclave pour le reste de ta vie !

Cela ne me fit même pas broncher ou réagir. Elle essayait évidemment de me faire peur avec ça. Je répondis avec un large sourire,

– D’accord. Commençons dans ce cas. Luke sera notre juge.

Luke voulait rajouter quelque chose, mais savait qu’il ne pouvait plus raisonner Lucy. Il se contenta de me regarder, hésitant, et demanda,

– Damon, sais-tu forger ?

Lucy aussi se tourna vers moi. Elle n’avait pas pensé à la possibilité que je sache déjà forger, alors elle n’était pas bien sûre, mais elle avait l’air convaincue de ses talents, ce qui était bien assez.

Je répondis nonchalamment,

– Nous allons bien voir.

Avec un large sourire moqueur.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                     Chapitre Suivant

Accueil

3 réflexions sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 10

  • Avatar
    16 avril 2016 à 15 h 03 min
    Permalien

    Merci j’ai hate de lire la suite

    Répondre
  • Avatar
    19 avril 2016 à 14 h 01 min
    Permalien

    Merci vivement la suite hihihi 🙂

    Répondre
  • Avatar
    11 août 2016 à 19 h 44 min
    Permalien

    Et ainsi Excalibur l’épée légendaire fut forge XD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :