Chapitre 1 : Un étrange départ

 

Edit : Julien Martin

 


 

 

Après avoir regardé autour de moi, je n’étais pas très bien sur où j’étais, mais apparemment c’était une maison en bois. C’était plutôt somptueux, avec de nombreuses décorations et détails complexes. Je ne sais pas pourquoi j’ai gardé les souvenirs de ma vie précédente. Pour l’instant je n’ai pas grand-chose à faire que de réfléchir à ma situation actuelle, après tout, essayer de découvrir ou je me trouvais était ma priorité numéro une.

Regardant autour de moi, je peux voir que je suis dans une chambre avec un lit assez grand pour deux personnes. Puisque je suis un nourrisson, mes parents devraient être proches.

Quand j’ai vu ma mère, j’avais remarqué qu’elle était une elfe. Je ne sais pas si je peux l’appeler comme ça ou s’il y a un autre terme ici pour cette race, mais je vais garder ce nom pour l’instant.

Il n’y a pas grand-chose qui sorte de l’ordinaire, mais la pièce parait médiévale, alors je suspecte que j’ai été réincarnédans un autre monde avec une large variété de races et de cultures. Je m’ennuyai rapidement et décidai donc de dormir un moment.

Le matin suivant je me réveillai et vis ma mère dormir. Je voulais sortir du lit alors je commençai à pleurer.

– Ahhaa !!

Tandis que je criais, ma mère se réveilla et me regarda. Elle se leva aussitôt et me souleva, me berçant doucement dans ses bras.

– Allez, allez, ne pleure pas, maman est là, souris.

Disait-elle. Je commençais à sourire, à essayer de l’encourager. Elle avait l’air d’une personne capable de s’occuper de ce genre de choses. Je regardai à nouveau en direction du lit, et vis que mon père n’était pas là. Je ne l’avais pas encore vu mais je pensai qu’il devait être occupé.

Après que ma mère se soit habillée, elle me fit descendre dans ses bras jusqu’à la salle à manger. Je la vis se changer et m’attendais à être embarrassépar la vue de son corps dénudé, mais je ne ressentis rien. Je pense que c’est parce que nous sommes de la même famille.

Quand nous entrâmes dans la salle à manger, je pouvais voir qu’il s’agissait effectivement d’une maison moyenâgeuse. Elle me plaça sur la table et commença à préparer le petit déjeuner. Je jetai un coup d’œil curieux autour de moi et vis une fenêtre donnant sur l’extérieur. A travers la vitre je pouvais voir un village un peu plus loin. Apparemment nous vivions sur une petite colline et pouvions voir le village d’en haut. Les habitations étaient faites du même bois et de la même pierre que ceux de la maison dans laquelle j’étais. J’étais surpris, quand je vis le village, cela me permit d’estimer le niveau de développement de ce monde.

Pendant ce temps, ma mère préparait à manger dans la cuisine. Elle regarda dans ma direction et me souris en continuant ce qu’elle faisait. Parce que je ne pouvais pas bouger de cet endroit, je commençai à regarder autour de moi pour voir s’il y avait quelque chose d’intéressant.

Après tout un tas d’observations, je devinai que cette habitation était une maison à plusieurs paliers, avec un sous-sol, un étage principal, et un second étage. Quand ma mère me portait, j’avais pu apercevoir que le corridor avait sept portes, alors il y avait au total dix pièces en incluant le sous-sol, le salon, et la salle à manger.

Un instant plus tard, ma mère avait fini ce qu’elle faisait et plaça de la nourriture sur la table. La nourriture paraissait normale, c’était une soupe rouge avec des légumes, de la viande, et du pain. Voyant que ma mère n’avait préparé que deux plats, je savais que mon père ne mangerait pas avec nous. Je commençai à avoir des doutes sur la raison de l’absence de mon père.

J’étais aussi plutôt surpris, je pouvais manger de la nourriture normale, je pensais que les nourrissons devaient boire du lait ou des plats spécialement préparés ? Je me demande bien pourquoi je peux manger cette nourriture.

Plus tard, après avoir terminé ce délicieux repas, ma mère me posa sur un tapis au second étage, dans une pièce remplie de livres. Dans cette pièce, il y avait aussi un bureau de travail et de grandes quantités de papier. Ma mère me parla.

– Okay mon petit gars, tu restes ici et tu ne bouges pas, c’est compris ? Maman va travailler.

Avec un sourire elle se leva et s’assit sur une chaise en face du bureau, apparemment elle a du travail à faire alors je restai là et regardai autour de moi pour trouver quelques informations.

Quand j’y pense. Apparemment la langue que ma mère parle est l’anglais. J’étais curieux de constater si l’écriture était différente, alors je m’approchai de l’étagère la plus basse de la bibliothèque, et pris un livre. En ouvrant le livre et regardant ce qu’il y avait d’écrit à l’intérieur, je conclus rapidement que c’était effectivement différent de ce que je connaissais. Puisque je ne pouvais pas comprendre le titre ni le contenu du livre, je le fermai. Mais en le fermant, je vis les lettres se tortiller dans tous les sens comme si elles étaient vivantes, et changer de place. Quand les mots s’étaient finalement mis en place, je feuilletai le livre à nouveau. J’étais surpris de voir que l’écriture s’était transformée en anglais.

Je lus la couverture, il était écrit : Introduction à la magie.

La magie existe dans ce monde ? Dans mon ancien monde, la magie n’était qu’un conte de fées que l’on racontait aux enfants pour les endormir. Ce livre avait l’air plutôt intéressant.

Après l’avoir examiné, je commençai à lire le livre pour confirmer si la magie était bien réelle. J’étais stupéfait par la vitesse à laquelle je lisais le livre. Je prenais environ 5 à 8 secondes pour lire une page. Je finis le livre entier 30 minutes plus tard. Le livre était épais donc j’étais inquiet de savoir si je pouvais tout mémoriser, heureusement, ce corps à l’air d’avoir une meilleure mémoire.

Après avoir fini le premier livre, je continuai à lire. Je découvris de nombreuses informations utiles à propos de ce monde. J’avais lu tous les livres de la première étagère. Cela faisait 50 livres au total, la plupart parlant de magie ou de rituels, mais aussi certains d’histoire.

Les capacités globales de mon corps paraissaient aussi trop anormales, je pensais que je fatiguerais rapidement comme hier, mais au lieu de ça, je ne transpirais même pas.

Pendant que je lisais, ma mère jetait de temps en temps un coup d’œil dans ma direction en souriant, elle devait penser que je ne faisais que regarder les livres. Hé, hé, hé.

A un moment, probablement parce que j’avais déjà parcouru de nombreux livres, ma mère avait l’air intéressée par ce que je faisais et décida de s’approcher. Elle s’étira et se leva de son bureau. Elle avait l’air d’avoir presque fini. Elle s’approcha, se baissa, et examina ce que je lisais.

– Oh, que fais-tu Damon ? Tu regardes les livres d’histoire ?

Ah, je me demandais justement quel était mon nom dans ce monde. Damon, huh …. C’est un bon nom. Elle regarda le livre et me dit :

– Oh, c’est la partie ou la guerre des six races s’est terminée, tu sais, ta mère a participé à cette guerre.

Un instant, le livre dit que cette guerre s’est terminée il y a 300 ans. Est-ce que ça veut dire qu’elle a plus de 300 ans !?!? Est-ce qu’elle essaye de s’en vanter ? Mais ça ne peut pas …. Attends, impossible ! C’est un monde fantastique alors il y a peut-être des êtres immortels, ou d’autres avec des longévités extraordinaires. Tandis que je pensais ça, ma mère continua son histoire.

– A l’époque, c’était vraiment le chaos, mais mêm
e aujourd’hui ce n’est pas mieux, si seulement ton père était là….

Après ça elle devint silencieuse. J’ai dû lui rappeler de mauvais souvenirs. Alors qu’elle serrait ses jambes, j’essayai de la conforter.

– Merci Damon, maman va faire de son mieux même si elle est toute seule. Après tout, je suis une puissante magicienne, ha,ha !

Tandis qu’elle se vantait de ses compétences, je pouvais voir qu’à l’intérieur, elle était une bonne personne. Elle est forte. Après qu’elle ait fini de parler, elle me souleva et me remit dans mon lit et se changea.

Selon tout ce que je sais maintenant de ce monde, il y a 300 ans les six Grandes Races furent en guerre pour gagner le contrôle de tout le continent. Il y avait les Elfes, les Nains, les Orques, les Hommes-bêtes, et enfin la race des Démons. La raison pour laquelle ils étaient appelés les Grandes Races était parce qu’ils constituaient les groupes les plus importants. Bien sûr il y a d’autres races telles que les Hommes-lézards. Il s’agit d’une race constituée d’une petite tribu de personnes ressemblant à des lézards. La guerre se termina 300 ans plus tôt parce que toutes les races avaient souffert de larges pertes. Les six Grandes Races s’étaient mises d’accord sur la création d’un traité de paix. Même si ma mère m’a dit qu’il restait un peu d’hostilité entre les races.

Pour l’instant je suis plus intéressé par la magie. Dans ma vie précédente, je n’avais rien fait de plus que d’apprendre à me battre et à forger divers armes et armures. Mais j’ai quand même un énorme avantage au combat puisque ce nouveau corps est en bien meilleure santé et bien plus solide que ce que je pensais. Aussi, j’ai lu qu’il existait dans ce monde une magie de soin, alors même si je deviens handicapé, je peux trouver un moyen pour me soigner. Enfin si un de mes membres se fait arracher il n’y a pas grand-chose que je puisse faire, mais essayons de ne pas y penser.

Je n’ai pour l’instant pas besoin de m’inquiéter pour le combat. Ce monde ressemble à un VRMMO. (Note : VRMMO = Virtual Reality MassivelyMultiplayer Online = Jeu en ligne en virtualité augmentée)

Ce dont j’ai besoin, ce sont des connaissances. Puisque ce corps à la capacité de mémoriser les choses en seulement quelques secondes, c’est une bonne idée de lire le plus de livres possibles. Pendant que je réfléchis, ma mère arrive et me porte.

– Aujourd’hui, tu vas dormir avec moi Damon, hé, hé.

Hmm, je peux réfléchir à tout ça un peu plus tard. Après avoir éteint la lumière, ma mère et moi dormons côte à côte.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

3 pensées sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 1

  • 16 avril 2016 à 3 h 49 min
    Permalink

    La sixième grande race c’est les humains?

    Répondre
  • 20 mai 2016 à 22 h 09 min
    Permalink

    Merci pour le chap, il y a une faute a cette ligne « il y a 300 ans les six Grandes Racesfurent » (oublie d’un espace)

    Répondre
  • 11 août 2016 à 18 h 34 min
    Permalink

    Bon je suppose que le père à dut mourir vus se qu’elle dit mais….avec qui elle a eu daimon alors ? 0_0

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :