Chapitre 5 : Le Héros Ouvre d’Anciennes Blessures

 

La fin de l’écriture de cette lettre me mit de bonne humeur, comme si je venais tout à coup de gagner un prix, et que toutes les personnes dans la salle avaient disparues.

La Princesse grognait d’agonie en sentant la douleur émanant de ses membres brisés. Toutefois, je ne m’arrêtai pas là et continuai à la faire souffrir jusqu’à ce qu’elle perde connaissance.

Les chevaliers quand à eux gémissaient, et après quelques minutes, le nombre de chevaliers parvenant à endurer la douleur avait grandement chuté et la plupart avait cessés de se débattre.

Au final, leurs corps tremblaient et leurs yeux étaient similaires à ceux de poissons morts. Qu’ils aient perdus connaissance ou pas, leurs gémissements s’étaient tus.

« Ara ? Je n’avais pas ressenti ça depuis longtemps. »

Ayant complété ma tâche, je me levai et sentis ma vision trembler. Il était évident que mes PM avaient grandement chutés.

En inscrivant ma lettre avec l’[Epée Patte d’Araignée Incandescente], j’avais restauré les PV d’Alesia avec mon [Epée Cristalline Verdoyante] afin qu’elle ne meurt pas. Même si l’[Epée Patte d’Araignée Incandescente] nécessitait très peu de PM à l’utilisation, ce n’était pas le cas de l’[Epée Cristalline Verdoyante].

« Ouverture Statut. »

Ukei Kaito – 17 ans – Mâle
PV : 531/545 PM : 81/412

Niveau 1

Force : 224

Vigueur : 324

Endurance : 545

Agilité : 587

Puissance Magique : 117

Résistance Magique : 497

Compétences Inhérentes : [Epée Spirituelle ▽]  [Compréhension du Langage]
Compétences : [Coup de Poing Niv.1] [Manipulation Magique Niv.1] [Déplacement Aérien Niv.1]
Condition : Excellente

 

08

 

Confirmant mes propos, ma fenêtre de statut montrait qu’il ne me restait plus que 20% de mes PM totaux.

Sans acquérir de compétence de soin ou de réduction de consommation de PM, je ne pouvais pas me battre comme avant. Allais-je donc en effet devoir augmenter mon niveau ?

« Hmm… Err… Bien. Je suppose qu’il est temps de partir ? »

Puisque j’avais terminé ce que j’avais à faire ici, je comptais me faufiler hors du château pour me diriger vers la ville la plus proche afin de me préparer à partir.

« …. C’est inutile, tu ne peux pas t’échapper du château. »

« Eh, tu as repris connaissance ? »

« Plus de 500 chevaliers sont stationnés dans la château. Tu seras torturé jusqu’à ta mort. »

Après avoir reçu des compétences de dégâts et de soin simultanément, son corps était momentanément paralysé. La douleur avait rendu sa voix extrêmement rauque et fatiguée.

Voyant à ses yeux qu’elle me sous-estimait toujours, je devinai que son hostilité était revenue.

Etait-ce dans sa nature de posséder une telle détermination après tant de torture ? Elle paraissait encore confuse, et la moitié de son courage n’était que pure idiotie, mais en la laissant récupérer ses forces avec le temps, j’allais encore pouvoir m’amuser. De telles pensées me remirent de bonne humeur.

Princesse Alesia, qui me regardait tandis que je réfléchissais, me cria dessus en pensant m’être supérieure dans une telle situation,

« Vous, les sauvages d’un autre monde, vous êtes bien trop arrogants. Ee~, je ne te laisserais pas partir si facilement ; je te tuerais après t’avoir fait souffrir et t’avoir humilié. »

Son regard était empli d’une profonde haine.

C’était justement ce que je voulais. Ce regard ne pouvait être obtenu qu’après qu’elle se soit rendu compte de sa défaite.

Ce regard lui permettait de réaliser que la douleur, la disgrâce et l‘humiliation pouvaient toujours descendre plus bas.

Toutefois …

« Eh~ si tu pleures, si tu te mets à genoux devant moi en me suppliant, peut-être pourrais-je t’aider. Un héros peut toujours s‘avérer utile, alors si tu promets au peuple de devenir un glorieux héros, honorerais-tu une telle promesse ? »

*Soupir*, quelle gamine pourrie-gâtée. J’étais complètement sous-estimé, comme si elle se croyait supérieure dans une telle situation.

Je regardai la princesse, et …

« Haaaaaaaaaaaahh~….. »

Du plus profond de mon cœur, j’étais déçu ; je laissai échapper un long soupir désespéré.

Avant, j’étais naïf et facilement influençable, et cela m’attristait et me déprimait.

Je n’avais pas la moindre intention de le faire, mais même en pleurant et me mettant à genoux devant elle, je savais qu’elle n’allait pas m’aider. Elle voulait simplement confirmer sa domination, et après m’avoir utilisé, me tuer à la fin d’une longue séance de torture.

Une héroïne facilement contrôlable était communément appelée Choroin-san, et moi, j’étais par le passé une super Choroin-san dansant dans la paume de cette princesse.

A nouveau, le peu de douleur que je venais de lui infliger n’était pas suffisant pour étancher ma soif de vengeance.

Même si elle comptait m’utiliser, je n’allais pas être satisfait en la tuant.

Elle pouvait toujours m’être utile ; toutefois, si je ne tuais pas moi-même les personnes me regardant de haut et voulant se jouer de moi, mon désir de vengeance n’allait jamais être satisfait.

J’avais de nombreux ennemis contre qui je voulais me venger ; compléter cette vengeance allait nécessiter de nombreux efforts.

(N’est-ce pas justement parfait, ainsi, je pourrais profiter le plus longtemps possible de cette vengeance !!)

Laissant libre cours à mon imagination, le coin de ma bouche se leva.

« Qu… Quelle est cette réaction ! Si tu penses que je mens sur le nombre de chevaliers … »

« Meh, je ne pense pas qu’il s’agisse d’un mensonge. L’invocation de Héros est un secret et doit en rester un, de nombreuses barrières physiques, magiques et bloquant les sons sont donc installés. Cela veut dire qu’aucun chevalier ne viendra avant que la cérémonie d’invocation ne se termine. »

« Comment … ? »

« J’en ai déjà entendu parler avant ~……… »

Tandis que la princesse me regardait comme une idiote, je me souvins d’une histoire entendue lors de ma première invocation.

« Uhh, bon, j’y vais dans ce cas. »

Plusieurs chandeliers étaient attachés aux piliers afin de préparer l’invocation. Je me dirigeai vers l’un d’eux et le fis pivoter d’un quart de tour.

Tout à coup, le sol pavé au bout de la pièce se mit à trembler et s’ouvrit, révélant un escalier menant à un passage souterrain.

« P…Personne ne connait ce passage à part les descendants de la Famille Royale, alors pourquoi ??!! »

« J’en ai entendu parler avant, enfin non, c’est surtout que je suis bien informé~. »

Pour me piéger, la Princesse Alesia avait aussi préparé des cercles de magie de téléportation près du lieu d’invocation.

« Oups, j’ai failli oublier que cet endroit était dangereux. »

J’avais presque oublié les dangers de cet endroit, probablement parce que je venais de satisfaire légèrement ma vengeance.

Tandis que je marchais tranquillement, un chevalier près de moi roula sur le sol.

« Au départ, je comptais vous écraser à mains nues, toutefois, quelqu’un m’a appris une méthode très utile pour faire taire quelqu’un. Je me demande si je peux m’en servir ? Même s’il ne me reste plus beaucoup de PM, je devrais y parvenir avec l’[Epée Patte d’Araignée Incandescente] … Bien, c’est parti~. »

Je créai tout à coup une Boule de Feu de la taille d’une balle de ping-pong à l’extrémité de mon épée, puis la lançai directement dans la bouche du chevalier avant de la faire exploser.

「¢£%#&□△◆■!?」

Puisque je n’avais pas besoin de le tuer, j’avais diminué le plus possible la force du sort, mais aucun cri ne put s’échapper de la bouche du Chevalier étant donné que celle-ci venait d’être calcinée.

« Oups~ »

Après avoir répété la même action sur tous les autres chevaliers, ceux-ci ne purent même plus grogner.

« Et enfin toi, Alesia. Puisque nous ne nous reverrons pas avant un long moment, as-tu quelque chose à me dire ? »

« ………. Ton nom, donne-moi ton nom. »

« Bon~ je n’ai pas vraiment besoin de te le cacher. Après tout, il est déjà écrit … dans la lettre. »

Pshhh~ , la boule de feu fut envoyée dans la bouche de la Princesse.

« Je m’appelle le Némésis aux Deux Yeux~ »

« Mu !!!!!!!! »

Sans montrer la moindre faiblesse, elle endura la douleur ravageant sa gorge sans rien dire.

Tous ses doigts avaient été brisés, et sa gorge allait prendre du temps à se soigner. Cela allait me faire gagner du temps.

« Ah~ et je vais garder ça. En échange de toutes les choses que tu m’as faites. »

Je pris le collier accroché au cou de la Princesse. Si je ne me trompais pas, il était connecté à la Famille Royale et j’allais pouvoir en tirer un bon prix.

Elle continua à me foudroyer du regard. Les tourments d’une proie étaient vraiment plaisants.

Enfin, un sourire sur le visage, j’empruntai seul le souterrain en jetant un dernier coup d’œil derrière moi, fier des évènements ayant eu lieu aujourd’hui.

 

En marchant à travers le passage souterrain, je me souvins tout à coup de quelque chose, et ma bonne humeur disparut instantanément.

Je sentis une vieille blessure se rouvrir en moi.

Soupirant, je m’écriai,

« J’aurais dû réfléchir un peu plus longtemps à mon nom … Kuu, AHHHHH C’EST QUOI CE NEMESIS AUX DEUX YEUX ??!! Je me suis complètement emporté sur le moment !! »

Cette vieille blessure venait d’être rouverte par ce surnom Chuunibyou, et jusqu’à arriver à la sortie du passage, je dus endurer une profonde sensation d’agonie.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                              Chapitre Suivant

Accueil

8 réflexions sur “Nidome no Yuusha – Chapitre 5

  • Avatar
    26 septembre 2016 à 0 h 00 min
    Permalien

    La fameuse chuunibyou XD il avait presque bien cdemarrer sa vengeance XD

    Répondre
  • Avatar
    26 septembre 2016 à 1 h 07 min
    Permalien

    Merci pour les chapitres vivement la suite se Ln me semble terrible 🙂

    Répondre
  • Avatar
    1 octobre 2016 à 20 h 20 min
    Permalien

    Merci Vivement la suite 🙂

    Répondre
  • Avatar
    25 juin 2018 à 3 h 43 min
    Permalien

    S en trop signalé en début d’article :

    Tu seras torturé »s » jusqu’à ta mort. »

    Répondre
  • Avatar
    25 juin 2018 à 3 h 53 min
    Permalien

    Ouarf, le nom… la première touche de légèreté dans cette LN.

    Dans le manga, Monster no scantrad le fait se nommé Le vengeur de la deuxième chance 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :