Chapitre 31 : Le Héros est Nauséeux Face à la Flatterie

 

« Je suis vraiment désolé. J’ai entendu le rugissement d’un Orc Noir alors j’ai accouru ici depuis la route… mais je ne pensais pas qu’il allait être vaincu sous peu…… »

Elle parlait d’une voix douce et lente, tout en baissant la tête afin de s’excuser.

Elle utilisait une cane sertie de pierres magiques, et au premier regard, ressemblait à une femme mature portant une robe de magicien.

Ses cheveux verts étaient attachés avec une barrette en forme de fleur et pendaient librement du côté gauche de son visage. Les rayons du soleil se reflétant dans ses mèches, sa chevelure lui donnait l’apparence d’une douce femme.

Yumis Elmia.

Comme son nom le suggérait, elle était la fille du Seigneur de la Ville d’Elmia ; une noble et une Chercheuse Magique.

Elle était plutôt douée. Lors de ma première tentative, elle avait servi de mage face au Seigneur Démon.

« Même si vous êtes deux, pourquoi utiliser vos armes au lieu de magie ? Les Orcs Noirs sont des ennemis dangereux… Non, je suis désolé. Je vous fais la morale sans même essayer de comprendre la situation. Je m’excuse sincèrement pour ce comportement. »

« Non, en vérité~, il y avait de nombreuses circonstances inévitables au cours de cet affrontement. »

En vérité, elle venait de voler une proie qui n’était pas la sienne. J’endurai donc mon désir de crier ma pensée tout en affichant sur mon visage un sourire flatteur me donnant la nausée.

Pas encore. Ce n’était pas encore l’heure de la vengeance. Les circonstances étaient différentes par rapport aux actions prises contre la princesse. Je ne devais surtout pas me montrer impatient.

Avant, j’étais familier avec les circonstances et la structure des lieux. J’avais donc pu me venger de la princesse, du roi, de la reine et des chevaliers qui ne pouvaient rien faire face à moi à part endurer.

Mais actuellement, j’étais reconnaissant pour ma première tentative. Celle-ci me permettait de résister aux sentiments amers présents en moi, et à garder mon calme.

« D’ailleurs, comment avez-vous pu endurer jusqu’à maintenant sans magie ? Je suis désolé, mais… »

Actuellement, moi et Minnalis nous ressemblions à des aventuriers débutants en raison de nos armures en cuir et de nos robes noires.

Nous étions une équipe de deux personnes, et nous n’avions même pas loué de chariot pour ressembler à des citoyens ordinaires. De plus, nous n’avions pas l’air d’être des personnes importantes.

« A~h, c’est… »

« Cette lame à forme étrange, possède-t-elle un secret ? Ah, non, désolé, c’est extrêmement impoli de ma part de poser des questions sur les secrets d’un aventurier.’

« Non, il s’agit seulement d’une lame très acérée possédant une forme spéciale. Lorsque nous avons rencontré cet Orc Noir, il était déjà affaibli. Il était difficile de le blesser, alors j’ai essayé de l’affaiblir jusqu’à ce qu’il s’écroule. »

« Je vois…. Je ne sais pas non plus qui a affaibli cet Orc Noir. Je regardais tout autour de moi en me dirigeant par ici, mais il était déjà en fuite… »

Yumis inclina la tête d’un air triste tout en réfléchissant, puis continua,

« Dans tous les cas, la personne ayant affaibli ce monstre ne peut pas être confirmée. J’aimerai obtenir l’intégralité des matériaux de cet Orc Noir ainsi que sa livraison. Je dois donc vous demander : pouvez-vous me vendre cet Orc Noir ? »

« Cet Orc Noir ? »

« Oui, j’aimerai l’obtenir ici même. Que pensez-vous de 5 pièces d’or ? Je possède un sac-outil de 2ème grade, je peux donc m’occuper directement de la livraison. »

Le sac-outil était un sac rond et magique de la catégorie des outils magiques. La capacité de ce sac était déterminée par son grade, en sachant que le sac de la plus haute qualité était de grade 1 et que cette capacité diminuait au fil des grades. Le grade le plus bas était le 10ème grade.

Le sac-outil de 2ème grade était capable de réduire à 1/20ème le poids de base d’un objet, en plus de posséder une capacité de stockage d’une pièce de 8 tatamis.

L’outil magique était similaire à mon [Épée Poche d’Écureuil Rond], mais plus limité.

Contrairement à ma poche ronde, le sac-outil ne possédait qu’une diminution de poids ainsi qu’une magie d’expansion spatiale. Lorsque quelque chose était placé à l’intérieur, le poids du sac augmentait petit à petit.

En cas de stockage d’un objet, la bouche du sac s’ouvrait grand, permettant ainsi d’y placer de larges objets, mais le sac était incapable d’absorber les objets lorsqu’ils étaient simplement approchés. Ainsi, plus il y avait d’objets à l’intérieur, plus il était difficile d’en placer.

De plus, si les objets étaient mélangés ensemble, sortir un objet spécifique devenait bien plus compliqué.

Quant au coût d’un tel sac, celui-ci augmentait avec le grade. De nombreux aventuriers vétérans possédaient un tel sac-outil, mais la plupart des aventuriers intermédiaires ne pouvaient acquérir qu’un sac-outil de 5ème grade après un investissement à vie.

Avec notre argent actuel, nous pouvions acheter deux sac-outils de 5ème grade, mais ma poche ronde était clairement supérieure malgré la nécessité de sacrifier 5% de mes PM maximums.

En plaçant la main devant l’ouverture de la poche, pour récupérer un couteau de lancer en plein combat par exemple, il était possible de sortir immédiatement l’objet simplement en y pensant, sans même devoir fouiller à l’intérieur de la poche.

De plus, peu importe le poids inséré, la poche ne changeait pas, en plus de posséder une capacité illimitée. Ainsi, je n’estimai pas avoir besoin d’acheter un sac-outil au prix de plusieurs pièces d’or.

« Un sac-outil de 2ème grade~ Incroyable. A~ah, ne t’inquiète pas pour le prix. De toute façon, nous n’aurions pas pu le vendre, puisqu’il nous est impossible de le transporter. En plus, je ne connais pas vraiment le prix de cet Orc Noir, alors le vendre à une beauté me convient. »

Lui expliquai-je en essayant de paraitre le plus naturel possible pour lui montrer que je ne la flattais pas. Toutefois, je regrettai immédiatement ce geste.

Qu’il s’agisse d’une flatterie ou d’une blague, aussitôt que je la complimentais, je pouvais sentir un sentiment amer et nauséeux dans ma bouche, comme si je venais de manger un fruit pourri. J’eus même l’idée de frapper le visage de l’Orc Noir par réflexe, mais me retint afin de ne pas rendre plus difficiles mes plans futurs.

« Kusukusu, il s’agit du prix actuel du marché. Vous pourrez le vérifier plus tard en ville, ça ne me dérange pas. »

Si elle avait essayé de m’arnaquer en ignorant le prix du marché, je le lui aurais fait de toute façon savoir. Comme d’habitude, la façade de cette femme était toujours parfaite.

« Je m’appelle Yumis. Si vous passez par l’école d’Elmia, n’hésitez pas à venir me voir. »

« Très bien, merci de l’invitation. »

« Bien, je dois y aller. Je suis venue ici pour collecter des Herbes Etoiles poussant un peu plus loin. Rassemblement et formation, [Création : Pantin Marionnette de Terre]. »

Lorsque Yumis activa sa magie, le sol se souleva et du sable et de la terre en sortirent pour établir une forme.

Enfin, deux pantins en terre rouge furent créés, et soulevèrent l’Orc Noir avant de commencer à le placer dans le sac-outil. De la fumée noire s’échappait encore du cadavre à cause de la précédente attaque magique de Yumis.

« 1,2…5, voici 5 pièces d’or. Tenez. »

Yumis compta tranquillement les 5 pièces d’or puis me les donna.

Après les avoir reçues, je la saluai rapidement et Yumis reçut le sac-outil de la part des golems avant de partir dans la direction opposée à la ville.

Bien sûr, je voulais prendre rapidement le plus de distances possible avec elle, alors je me dirigeai vers Elmia. Lorsqu’elle disparut complètement de notre vue, Minnalis annula sa compétence de Masque de Fer.

« C’est étonnant. Je ne m’attendais pas à voir le visage de cette femme avant même que nous n’arrivions en ville. »

« A~ah, tu as raison. C’était un évènement assez inattendu. »

« Mais ne devriez-vous pas obtenir vous aussi cette compétence de Masque de Fer, Goshujin-sama ? Nous n’en avions pas eu besoin jusqu’à présent, mais flatter un tel déchet… et dire qu’elle est belle… »

Minnalis murmura quelque chose à voix basse à la fin de sa phrase, mais je ne parvins pas à l’entendre.

Je voulais lui demander de répéter, mais l’atmosphère avait empirée alors je préférais éviter.

« La compétence Masque de Fer est assez irritante. Si nous paraissons tous les deux sans expression devant un sujet de vengeance, nous risquons de l’alerter. Honnêtement, adopter une attitude amicale avec elle me donnait la nausée, mais j’ai réussi à endurer. »

« Si Goshujin-sama le dit… Bien, devrais-je avoir un sourire amical sur le visage à partir de maintenant ? Mais dans tous les cas, cela risque de me donner un arrière-goût amer. »

« Tout à fait, il n’existe pas pire sentiment. Faisons-le ensemble. Ainsi, que nous soyons heureux ou déprimés, nous le serons ensemble. »

« Le faire ensemble… ça m’a l’air d’être une proposition plutôt attirante. »

« J’ai l’impression que tu t’imagines des choses… »

« Ha~a, Bi~en, ça me va aussi. »

« ? Bon, pour le moment, réfléchissons à la suite des choses. Une fois la prochaine ville atteinte, choisissons une auberge légèrement coûteuse. Il n’est pas rare pour des voyageurs de choisir une auberge de haute qualité après un long voyage. Allons donc trouver un tel endroit pour dormir et manger plutôt que de cuisiner nous-mêmes. »

« Non, je m’occuperai de la nourriture. Veuillez changer vos préférences et laissez-moi la cuisine. »

« Mais je n’arrête pas de compter sur toi pour les repas, n’éprouves-tu pas le besoin de te reposer un peu ? Nous pourrons profiter d’un repas sans effort, alors tu n’es pas obligée de cuisiner. »

« Cuisiner est ma passion. De plus, je n’aime pas la nourriture cuisinée par ces humains. Se peut-il que vous n’aimiez pas mes plats ? »

« …….parfois tes attaques sont complètement injustes… »

« Ara, vous ne saviez pas ? Les femmes sont des créatures extrêmement intelligentes et calculatrices. »

Profitant de l’ivresse de mana augmentant son sex-appeal, Minnalis se mit à rire.

« ….Elles obtiennent ce qu’elles veulent par l’intermédiaire de la ruse, et peuvent devenir de viles créatures si besoin est. »

Le sourire sinistre visible sur son visage disparut, remplacé par une flamme sombre dans son regard.

Elle venait probablement de se souvenir de l’un de ses candidats de vengeance. Une fille vue dans ses souvenirs et ayant signé un contrat avec Minnalis correspondait effectivement à cette description.

« Bien, ça ne me pose pas de problème. Ta cuisine est délicieuse après tout. »

« Tss, si vous commencez ainsi à me complimenter, je risque d’être embarrassée. »

« N’essayes-tu pas de dissimuler cette expression derrière ta compétence Masque de Fer. »

Elle était embarrassée, mais son visage était entièrement neutre.

« Je pense cependant que manger autre chose que ta cuisine pourrait s’avérer utile. Puisque tu as les bases, tu peux découvrir ainsi de nouvelles techniques et plats. »

« C’est vrai. Ça ne me plait pas, mais je dois augmenter le nombre de plats que compte mon répertoire. Je dois apprendre à les recréer parfaitement afin de les réutiliser plus tard. »

« Tout à fait. C’est une bonne chose… enfin je suppose ? »

Le chef cuisiner en Minnalis avait l’air d’avoir été provoqué.

Après avoir confirmé la désactivation de sa compétence Masque de Fer, nous continuâmes à marcher en direction d’Elmia.

Après quelques minutes de marche, je m’étais enfin calmé…

« D’ailleurs, nous n’avons pas prit de petit-déjeuner. »

« En effet. Suite au combat contre l’Orc Noir, j’ai complètement oublié. Je m’en occupe tout de suite. »

Ce jour-là, Minnalis utilisa quelques œufs supplémentaires afin de préparer un petit-déjeuner plutôt extravagant.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                     Chapitre Suivant

Accueil

4 pensées sur “Nidome no Yuusha – Chapitre 31

  • 21 septembre 2017 à 13 h 35 min
    Permalink

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  • 12 février 2018 à 0 h 35 min
    Permalink

    Y a-t-il de nouveau chapitre pour nidome no yuusha non traduit merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    • 12 février 2018 à 16 h 52 min
      Permalink

      Yep, je vais essayer de reprendre bientôt.

      Répondre
  • 30 septembre 2018 à 6 h 42 min
    Permalink

    Je signale une gaffe dans la phase suivante :

    En plaçant la main devant la bouche de la poche, pour récupérer un couteau de lancer en  »plain » combat par exemple, il était possible de sortit immédiatement l’objet simplement en y pensant, sans même devoir fouiller à l’intérieur de la poche.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :