Chapitre 21 : Le Héros Terrorise (1)

 

A plusieurs kilomètres au nord-est de la cabine de chasseur dans laquelle nous étions momentanément restés, se trouvait un camp qui nous servait maintenant de base.

Le donjon dont l’entrée était bouchée par un effondrement était un donjon de type cave encore inconnu.

Normalement, un tremblement de terre était censé ouvrir l’entrée dans un mois, et un aventurier vétéran menant un examen de promotion pour aventuriers allait le découvrir. Après cette découverte, l’exploration du donjon allait commencer.

Les donjons étaient formés à partir de sphères métalliques appelées ‘’Noyaux de Donjons’’. Ces noyaux, formés naturellement, possédaient une nature similaire aux golems et sculptaient des labyrinthes dans l’environnement alentour.

De plus, la taille d’un labyrinthe augmentait avec le temps, de même pour les monstres à l’intérieur qui augmentaient à la fois en force et en nombre.

Les Noyaux de Donjons se trouvaient toujours dans la pièce la plus reculée du donjon, et comme pour les protéger, un [Gardien], une apparition portant un équipement magique renforcé par le mana du Noyau de Donjon, montait la garde et attendait tout intrus.

Lorsqu’un Noyau de Donjon était détruit, toute opération dans le donjon était arrêtée et celui-ci ne devenait plus qu’un labyrinthe vide.

 Comparé aux divers donjons disséminés à travers le monde, ce donjon était relativement jeune. En années humaines, il pouvait être considéré comme un enfant.

Dans tous les donjons de type cave, la lumière extérieure ne pouvait pénétrer l’intérieur. Mais grâce aux [Mousses Lumineuses] poussant sur les murs, le champ de vision n’était aucunement réduit. De plus, probablement grâce à un système de ventilation, il était impossible de manquer d’oxygène dans le donjon.

Si je devais énoncer un problème, ce serait l’atmosphère humide et renfermée propre aux caves.

Aujourd’hui, cela faisait huit jours que nous étions entrés dans ce donjon.

 

« Kuh, HAAAAAAAAAAAAH !!! »

« GYAEEEEEEEEEEEEH !! »

Après que le métal soit entré en contact avec le métal pour la énième fois, la hanche du [Gobelin Epéiste] armé d’une épée rouillée fut coupée, mettant fin au combat.

La personne combattant ce gobelin était Minnalis, équipée de sa 7ème épée qui commençait à s’abimer, comme les 6 dernières. Sans laisser à l’ennemi le temps de réfléchir, elle assénna un coup de pied sauté dans le torse du gobelin tentant de fuir.

« Gulh, GYAAAAAAUUUUUUuh !! »

« C’est terminé !! »

Perdant tout à coup son épée et sa main, la douleur s’empara du visage déjà suffisament laid de la créature. Peu après, la tête du gobelin fut séparée de son corps en une attaque nette et précise.

Sans même pouvoir pousser un dernier cri, le gobelin vaincu s’écroula en laissant échapper de larges quantités de sang vert.

« Fuu….. ?!! »

Mais tout à coup, un sifflement se fit entendre et une flèche se dirigea droit vers Minnalis, profitant de ce moment de relâchement. Il était trop tard pour esquiver, alors Minnalis ne put que tordre son corps en espérant que la flèche ne touche aucun de ses points vitaux.

« Tu vois, ne t’avais-je pas dit de toujours rester sur tes gardes ? »

Utilisant [Hâte] à quelques pas de Minnalis, je coupai en deux la flèche. Dans l’ombre d’un rocher, il était possible de voir un gobelin archer préparant déjà sa seconde flèche.

« Je te laisse les loups là-bas. »

« Ou-oui ! »

Les 5 ou 6 [Garms Gris] que je combattais à l’instant furent confus, ne pouvant pas suivre la vitesse de ma [Hâte]. Au sein du groupe se tenait un individu singulier au pelage noir, menant le reste de la meute. Ce [Garm Noir] hurla, calmant la confusion au sein de son groupe.

Voyant la meute se diriger vers moi dans un coin de ma vision, je laissai les Garms à Minnalis et courus dans une autre direction.

« Comme si j’allais te laisser faire. »

Avant que le Gobelin Archer ne puisse tirer de nouvelle flèche, j’utilisai [Hâte] pour réduire la distance et le coupai en deux avec une attaque verticale.

« GyauAAH !! »

« Ferme-la. »

Puis, relevant mon Epée Spirituelle, j’arrêtai une large épée comparable à un large bloc d’acier, créant une miriade d’étincelles. Devant moi, dissimulé dans l’ombre d’un rocher, se tenait un [Gobelin Epéiste Lourd], faisant partie du groupe de gobelins comptant au départ près de 10 membres.

« GYARURUHHH !! »

Le gobelin laissa échapper un grognement d’irritation, comme si la situation ne s’était pas déroulée comme prévue. Même s’il possédait la même apparence que les autres gobelins, son corps musclé mesurait presque deux mètres de hauteur, le double d’un gobelin normal.

« Tu dévoiles enfin ta soif de sang ? Alors laisse-moi te donner un conseil. Si tu es assez intelligent pour mener une attaque surprise, ne crie pas au milieu de celle-ci ! »

« GuUUH !! GUGaAH !! »

Puisque ma compétence [Compéhension du Langage] me permettait de parler avec n’importe qui, mes mots auraient dû être compris par l’ennemi. Toutefois, cette fonction n’était pas effective sur les individus non-humanoides.

Elle marchait sur les homme-bêtes, les elfes et même les démons. Mais même s’il existait des techniques pour comprendre les monstres, bêtes et insectes, le dialogue était impossible avec les non-humains.

Cette règle s’appliquait au gobelin en face de moi, qui ne  comprenait probablement pas mes paroles.

Cependant, il pouvait facilement deviner que je me moquais de lui, et brandit donc son épée lourde pour lancer une nouvelle attaque.

« Tch, sa force est ridicule… !! »

M’exclamai-je, surpris par la puissance de ce gobelin.

 Projeté en arrière, j’utilisai rapidement [Déplacement Aérien] pour réajuster ma position en l’air.

J’en profitai aussi pour jeter un coup d’œil à Minnalis. Elle combattait sans problème, bougeant constamment pour empécher d’être encerclée par les Garms Gris et blessant petit à petit ses ennemis ; elle suivait parfaitement les bases du combat.

Si Minnalis se battait aussi bien, je ne pouvais pas me permettre de lui montrer un spectacle disgracieux. Profitant de la distance récemment créée, je jetai un coup d’œil au statut du gobelin afin de trouver la source de sa force.

 

Gobelin Epéiste Lourd (ハイソードゴブリン) – Monstre – Mâle

PV : 1121/1212 PM : 256/256 (511)

Niveau 77

Force : 1321 (521)

Vigueur : 524

Endurance : 347 (695)

Agilité : 527

Puissance Magique : 0 (531)

Résistance Magique : 248 (497)

Compétences Inhérentes : [Escrime Niv.4]  [Techniques d’Epée Lourde Niv.3 (accordé)]

Condition : Bonne, Maudit

 

« Ses statistiques sont bons et il souffre d’une malédiction. Il s’agit donc de l’œuvre d’une arme maudite, huh. »

Il était peu probable que les lambeaux servant de vêtements au gobelin soient impressionnants, alors j’inspectai plutôt son épée lourde.

 

[Epée Lourde de Rancune Ardente]

Epée lourde emplie des plaintes et malédictions de nombreux épéistes.

Son propriétaire devient une existence capable de manier l’épée avec une force immense.

[Effets Passifs] : Force +800, PM -50%, Magie -100%, Endurance -50%, Résistance Magique -50%, Compétence [Techniques d’Epée Lourde Niv.3] accordée.

 

Comme je le pensais, l’épée lourde dans les mains du gobelin était une arme maudite. Il s’agissait d’une épée parfaite pour les tas de muscles sans cervelle, et généralement, les gobelins n’utilisaient pas de magie alors il s’agissait d’une combinaison parfaite. Ce gobelin avait probablement évolué grâce à cette arme, passant de Gobelin Epéiste à Gobelin Epéiste Lourd.

« Voilà pourquoi il possède une telle force sans être un Boss de Donjon. Quel ennui. »

Les armes maudites étant extrèmement rares, je n’en avais rencontré que très peu en 4 ans lors de ma première tentative. Cet équipement donnait un grand pouvoir, mais aussi de nombreux malus, en plus de choisir lui-même son propriétaire. Mais surtout, les armes maudites possédaient de puissantes pensées, alors tout utilisateur pas assez puissant pour y résister perdait sa conscience propre face à celles-ci.

Perdre sa conscience face à une arme maudite signifiait devenir un monstre déchainé.

Ce gobelin possédait probablement une certaine affinité avec cette arme. Le fait que sa condition soit ‘Bonne’ signifiait que son esprit n’avait pas été consummé par l’épée. Se déplaçant rationnellement, il paraissait pouvoir contrôler l’arme maudite.

« GuGAAAAAH ! »

« Merde, ça ne me facilite pas la tâche. »

Ce n’était pas comme si je n’avais jamais combattu d’adversaire renforcé par une magie ou un équipement maudit, mais lors de ma première tentative, j’avais une Sainte comme compagnon, et j’avais même débloqué de puissantes Epées Spirituelles pour y remédier.

Les adversaires souffrant de malédictions possédaient une mauvaise affinité face aux magies sans attributs et magies sacrées propres aux Saintes, et puisque j’étais assez puissant pour les vaincre sans problème, je ne me souvenais pas d’avoir eu une quelconque difficulté face à eux. Toutefois, cette Sainte était actuellement une cible de ma vengeance, et je devais encore récupérer de l’expérience pour débloquer de puissantes Epées Spirituelles, rendant la tâche extrèmement difficile.

« GyaUUUuGAAaaa !! »

« !! Fuh !! »

Je modifiai la trajectoire de la lame en approche avec mon Epée Spirituelle, puis esquivai pour ensuite asséner une attaque.

Heureusement, puisque mes [Techniques] et ma [Vitesse de Pensée] avaient été gardées après ma première tentative, je pouvais compenser les faiblesses de mes statistiques de Niveau 1.

Toutefois, je n’arrivais pas à trouver de large ouverture, et infigeai donc petit à petit des blessures au gobelin, lui retirant lentement ses PVs.

Mais les PVs n’étaient au final qu’une représentation numérique qui, une fois à 0, signifiaient la mort. Si par exemple les PVs étaient encore élevés, mais que la tête de l’individu en question était coupée, alors ces PVs tombaient immédiatement à 0.

Et au contraire, tenter de vaincre un adversaire en cumulant les petites blessures était extrèmement long et difficile.

Repensant à tout cela, je me souvins tout à coup de quelque chose.

« …Essayons ça. »

Je me mis tout à coup à parer chaque attaque de front, et lorsque je vis le gobelin tenter une puissante attaque, je sautai en arrière.

Grâce à la distance ainsi créée, je récupérai mon mana en buvant une potion.

Puis, je rappelai l’[Epée Sacrée du Départ] pour la remplacer par l’[Epée Patte d’Araignée Incendescante].

Même si j’avais été repoussé à chaque rencontre de nos épées, je n’avais reçu aucune blessure sérieuse, ce qui paraissait énerver le gobelin.

Mais en voyant mon [Epée Sacrée du Départ] disparaitre au profit d’une épée plus courte, le gobelin pensa que la situation était à son avantage et se mit à sourire, emplit d’un sentiment de supériorité.

« GuGyaAAAAAAUuAAAuh !! »

Diminuant la distance de nouveau, le gobelin attaqua de bas en haut avec son épée lourde.

J’esquivai l’assaut en me tournant légèrement, et le souffle créé par l’attaque caressa mes cheveux. L’épée lourde maintenant en l’air redescendit en une seconde attaque, mais je m’y attendais et pris l’[Epée Patte d’Araignée Incendescante] en prise inversée.

« Guh…… !! »

« Guh, GYAAAAH !! »

Un cri aigu retentit, et l’épée lourde du gobelin et mon Epée Spirituelle s’entrechoquèrent.

Il s’agissait d’une reproduction de la première attaque, mais cette fois-ci, je ne fus pas projeté en arrière.

« GUGYAUH ?! »

« J’ai réussi. Comme je le pensais, c’est plutôt pas mal. »

Je n’avais jamais pensé à cela lors de ma première vie, mais après tout, les armes maudites étaient comme n’importe quelles armes : en métal.

Ainsi, l’endroit de l’épée lourde venant de rencontrer ma lame se mit à fondre petit à petit. Lorsque la moitié de la lame venait de fondre, le gobelin remarqua enfin le problème et tenta en vitesse de retirer son épée. Toutefois, il était déjà trop tard.

Je lâchai mon Epée Spirituelle et créai en même temps des points d’appui dans les airs avec [Déplacement Aérien].

Puis, au troisième saut, je renforçai ma jambe en manipulant le mana et grâce à la gravité, assénai un puissant coup de talon.

« GYGYAAAAAAH ?! »

Un bruit sourd retentit, et l’épée lourde se brisa en deux.

Le gobelin, possédant une confiance absolue en son arme, fut abasourdi et fixa l’épée brisée dans ses mains.

« Je suis toujours là !! »

« GUH, Gaa…….. »

Sans laisser passer cette occasion, j’invoquai de nouveau l’[Epée Sacrée du Départ] et déversai à l’intérieur une large quantité de mana dans le but de tuer l’ennemi en une attaque.

Le gobelin reçut ainsi une puissante attaque à la gorge, et tomba sans vie face contre terre.

Son corps fut accompagné des restes de l’épée lourde, comme si celle-ci souhaitait rester avec lui-même dans la mort.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

4 réflexions sur “Nidome no Yuusha – Chapitre 21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :