Pour rester dans la même vibe que Mon Ami Dahmer, je vous propose pour finir le mois de février en beauté un p’tit manga pas piqué des hannetons que j’ai eu l’occasion de croiser dans les rayonnages de ma librairie préférée et duquel je suis immédiatement tombée amoureuse. Eh oui, on est romantiques chez Error 404 …

Attirée par la couverture qui m’a immédiatement fait penser à un manga yaoi (les vrais savent) avant que je ne remarque le bandeau bien voyant « SALUT, MAXIME CHATTAM ADORE CE MANGA ». Bon, les goûts en matière de manga de Chattam ne m’intéressent pas particulièrement vu que je ne lis pas ses bouquins mais ça ne m’a pas empêché  d’acheter ce petit seinen, fort alléchée par le résumé.

En quelques mots, My Home Hero c’est un salaryman japonais, tout ce qu’il y a de plus classique en mode « metro, boulot, boire des coups entre potes, dodo », passionné de littérature policière qui est amené par la force du destin à commettre un crime pour sauver la vie de sa fille. Sauf que le père Testsuo, le principal protagoniste donc, ne s’en est pas pris à n’importe qui et que désormais, il va falloir faire preuve de beaucoup de ruse et d’intelligence pour sauver sa vie et celle de sa famille.

Impossible de vous en dire plus sans gâcher une partie de l’intrigue de ce premier tome de My Home Hero qui ne perd pas de temps pour nous plonger dans cette passionnante course contre la montre. Les principaux personnages sont présentés de manière quasi expéditive dans le premier chapitre du manga et l’intrigue débute quasi-immédiatement. Commence ainsi une lecture absolument haletante où on se demande à chaque instant si Tetsuo va réussir à se sortir de la mouise dans laquelle il s’est plongé mais surtout de quelle manière. Bien sûr, le répit n’est que de courte durée et chaque pic de tension du tome est surpassé par le suivant. En effet, les adversaires du héros ne sont pas tombés de la dernière pluie et savent aussi que se joue une partie d’échecs mortelle.

Les lecteurs de Death Note ne seront pas déroutés par la succession rapide d’événements et le mindgame entre les différents protagonistes de l’histoireReste que dans My Home Hero, le deus ex-machina ne viendra pas d’un shinigami et que la seule option qu’ont les personnages pour s’en sortir est d’être les plus malins et les plus déterminés face à des adversaires absolument redoutables.

 

  • Une intrigue menée tambour battant : Pas un temps mort à déplorer dans ce premier tome qui délivre tout de suite un thriller extrêmement qualitatif.
  • Un dessin de très bonne facture  : Sans aucun doute un des gros points forts de ce manga. Le dessin est
  • Des personnages attachants (pour l’instant …) : Vu que l’intrigue part très rapidement, on connait assez peu les personnages qui se révèlent pour l’instant tous intéressants et plutôt bien construits. On attend de voir comment ils vont évoluer dans les tomes suivants.

 

  • Le risque que le soufflé redescende avec les tomes suivants : Seul le temps nous le dira …
  • Aucune surprise pour les habitués du genre : Les amateurs de longue date risquent d’être moins surpris que les autres de voir comment Tetsuo règle les différents problèmes qui se présentent à lui mais ce qui n’enlève rien à la bonne qualité de l’intrigue et de la lecture.

Vous reprendrez bien un peu de lecture ?!

Bon, sans aucune surprise, je recommande chaudement Death Note à ceux et celles qui ne l’auraient pas lu. Bien que n’ayant pas aimé la deuxième partie de l’intrigue qui faisait un peu « forcée », les six premiers tomes sont magistraux et Light est un antihéros qu’on ne peut qu’admirer.

 

SORTIE DU TOME 2 LE 14 MARS !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :