Vous jouez le rôle d’un fermier dont l’objectif est de rentrer les vaches à l’étable en évitant celles infestées de mouches.

Un jeu rapide d’une quinzaine de minutes, de 2 à 5 joueurs à partir de 7 ans (il faut surtout savoir comparer des nombres jusqu’à 16).

Ouvrons la boîte

Vous connaissez peut-être Mow en petit jeu de cartes, édité en 2008 par Hurrican. Il a été ici repensé complètement au niveau de l’édition afin d’être accessible aux malvoyants et non-voyants. Les numéros sont transcrits en braille et également écrits avec un fort contraste, le nombre de mouches est indiqué par des points en relief. Les cartes sont devenues des cartons puzzles qui s’emboitent. Les illustrations ont également été reconsidérées par notre fameux Bony.

 

 

 

 

 

 

 

Jouons

Chacun leur tour, les fermiers vont devoir poser une carte parmi les 5 qu’ils ont en main en suivant quelques règles :

 

  • Soit une vache avec un numéro plus petit que toutes les vaches du troupeau, elle est ajoutée à l’extrémité gauche du troupeau ;
  • Soit une vache avec un numéro plus grand que toutes les vaches du troupeau, elle est ajoutée à l’extrémité droite du troupeau ;
  • Soit une vache spéciale (0 et 16 permettent de bloquer une extrémité du troupeau / 7 et 9 se jouent au-dessus d’une vache de même valeur / X s’insère dans le troupeau mais elle ne peut pas être installer entre deux vaches dont les numéros se suivent). Jouer une vache spéciale permet de changer le sens du tour de jeu.

 

 

Si le joueur ne peut pas ou ne veut simplement pas ajouter une vache, il ramasse tout le troupeau au milieu de la table et le place devant lui face cachée puis démarre un nouveau troupeau avec la carte de son choix.

A la fin de son tour, le fermier doit toujours avoir 5 cartes en main. La manche prend fin lorsque la pioche est épuisée et qu’un fermier ramasse le troupeau. Les cartes restantes en main sont mises dans l’étable du fermier.

Chaque joueur marque un nombre de points équivalent au nombre de mouches présentes sur l’ensemble des vaches de son étable.

La partie prend fin au bout de plusieurs manches dès que l’un d’entre vous a atteint 100. Le gagnant est celui qui a totalisé le moins de points.

Variante 2 joueurs

Les fermiers vont jouer sur 3 troupeaux au lieu d’un seul. A leur tour, les joueurs ne choisissent pas sur quel troupeau poser leur carte. Ils doivent les remplir alternativement. Lorsqu’une vache spéciale est jouée on peut changer l’ordre de remplissage des troupeaux (haut en bas, ou bas en haut). Les autres règles ne changent pas.

Avis

Le jeu porte bien son nom et l’édition a été magnifiquement bien pensée. Le fait qu’AccessiGames se développe et permette de rendre accessible des petits classiques du monde ludique est génial. Etant personnellement touché par le handicap dans ma famille, je suis très sensible à ces petites attentions. A noter qu’il est aussi plus accessible pour nos plus jeunes, les tuiles sont mieux manipulables que des cartes.

Le jeu en lui-même, je le connais, je le possède déjà dans sa première version et je le sors très souvent. Un jeu qui n’a pas eu un gros effet médiatique mais qui perdure dans le temps et qu’on ressort régulièrement. Il est rapide et accessible tout public.

Cette version est moins facile à transporter dans son sac à main pour un petit jeu au resto en attendant d’être servi. Et il faut bien ranger les tuiles pour que la boîte ferme correctement. Néanmoins, le principe des tuiles qui s’encastrent est pratique et permet d’insérer une vache spéciale plus facilement. Par contre moins rapide pour ramasser un troupeau de 15 tuiles !!!

Bruno Cathala a annoncé deux versions et rééditions de ce jeu qui perdure, Le Mow Access et le Mow dit ‘classique’. Ce dernier verrait le retour de la boite à Meuh… oui, oui !!! Illustré par Cyril Bouquet les quelques illustrations que j’ai pu voir sont magnifiques. Il s’agirait d’une version améliorée et augmentée de la version initiale où l’on pourrait jouer jusqu’à 10 joueurs. J’espère pouvoir vous le présenter un jour…

 

  • Difficile de tout bien ranger dans la boîte ;
  • Format bien plus imposant comparé au « classique » ;
  • Une petite figurine vache aurait fait plaisir à la place de la tuile changement de sens par exemple;
  • Pourquoi ne pas avoir fait évoluer le jeu avec quelques variantes ? Bruno Cathala en propose plein sur ce site

 

 

 

  • L’insertion du handicap dans ce classique ;
  • Magnifique édition et illustrations ;
  • Tuiles en forme de puzzle ;
  • Mode 2 joueurs.

 

 

En résumé

Un classique à posséder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Quitter la version mobile