Une grande chercheuse découvre un virus bactériologique qui pourrait devenir une arme redoutable. Elle n’a pas confiance en son laboratoire, décide de quitter son pays avec la souche et de contacter un journaliste pour tout dévoiler publiquement. Elle a rendez-vous avec lui mais le retrouve mort à son hôtel. Entourée d’agents du KGB, du CIA et des services de renseignements, elle est convaincue qu’ils la suivent depuis un moment et que l’un d’entre eux est le meurtrier. Mais si elle veut s’en sortir vivante, elle doit choisir l’un d’entre eux pour la protéger. A qui faire confiance ?

Dans mission calaveras, chaque joueur va représenter un agent. Votre objectif est de gagner la confiance de la chercheuse pour qu’elle choisisse votre organisation pour assurer sa sécurité. Vous allez donc devoir démontrer votre innocence et l’aider à trouver le coupable parmi vous.

Pour 3 à 6 membres de la sécurité de l’Etat de plus de 12 ans. Même si la mécanique peut être abordée plus tôt, la thématique ne plaira pas forcément, la cible me parait donc correcte. Comptez environ une demi-heure pour découvrir votre suspect.

Prêchez le faux pour savoir le vrai

Vous jouez par équipe, ainsi chaque duo va représenter une organisation (KGB, CIA, et DGSE). Si vous jouez à un nombre impair, l’un de vous jouera donc le rôle de deux agents.

Chaque joueur reçoit trois cartes lieux dans sa main. Ses cartes représentent des lieux par lesquels les agents sont passés et sont donc des indices sur le coupable du meurtre.

Nicole, la chercheuse est placée devant le joueur le plus innocent. Une fois qu’il aura fini de jouer elle ira toujours vers le joueur le plus innocent c’est-à-dire celui ayant le moins de pions suspicion. S’il y a égalité, elle ira vers celui qui a le plus de cartes lieux devant lui (et non dans sa main). Si on ne peut pas le déterminer alors Nicole ne change pas de place, c’est donc au même joueur que le tour précédent de jouer.

A son tour, le joueur peut :

  • Poser une carte lieu devant lui
  • Poser une carte lieu devant un autre joueur
  • Poser une carte lieu dans la zone du plateau, soit côté SUSPECT, soit côté INNOCENT

Si un joueur joue une carte rebondissement, il peut déplacer une carte visible sur la table vers n’importe quelle autre zone de jeu.

Si deux cartes représentant le même lieu se retrouvent ensemble au même endroit alors elles s’annulent et sont défaussées.
Le plateau est considéré unique de sorte qu’une carte identique placé côté SUSPECT et côté INNOCENT s’annulent.

Dès qu’un joueur a joué une carte, il complète sa main pour toujours avoir 3 cartes.

A la fin du tour du joueur, on vérifie s’il y a au moins deux cartes dans la zone du plateau. Si c’est le cas, on résout de la manière suivante :

  • Tous les joueurs possédant un ou plusieurs lieux présents dans la zone INNOCENT sont innocentés quelque soit les autres cartes que l’on possède (même si vous possédez une carte côté SUSPECT)
  • On regarde ensuite si on peut désigner un suspect et un seul. Soit parce qu’il y a qu’un seul joueur possédant un lieu identique à la zone SUSPECT soit parce qu’il y a un unique joueur ne possédant pas de cartes qui l’innocente

Le joueur déclaré suspect reçoit autant de jetons suspicion que de cartes placées dans la zone de jeu (sur le plateau quelque soit le côté). Ensuite, l’ensemble des cartes au centre de la table sont défaussées.
S’il n’est pas possible de déclarer un suspect alors la partie continue.
Puis on déplace Nicole selon les conditions listées précédemment.

Si un joueur a devant lui 7 jetons suspicion alors il est déclaré définitivement coupable. Nicole se déplace une dernière fois en respectant toujours les mêmes règles. Le joueur possédant Nicole remporte la partie avec son partenaire.

plateau

Avis

Dans mon article précédent (la petite mort) j’associais la BD au jeu et là encore il y a un petit lien. La règle du jeu commence par une petite Bande Dessinée pour mettre dans l’ambiance de ce polar. Un vrai travail artiste que l’on remarquera, delà à l’apprécier je ne sais pas. Personnellement je suis un peu déçue des cartes agent après je crois que pour les lecteurs de comics, l’identité de ce jeu plaira.

Un peu de hasard dans la pioche des cartes mais le fait d’en avoir trois en main permet quand même d’établir une stratégie. Par contre le fait de déterminer un suspect à chaque tour limite nos possibilités d’actions pour contrer un rival. Il faudra savoir jouer en équipe et mettre son agent un peu de côté pour favoriser son partenaire. Un vrai jeu en collaboration tout en se livrant une guerre impitoyable avec les autres joueurs.

Un jeu qui parait de premiers abords très simple et finalement s’avère être plutôt tactique. Le premier essai vous paraitra même un petit peu difficile mais avec le temps ca deviendra limpide et amusant. Vous allez apprendre à manipuler les autres si ce n’est déjà pas votre spécialité !

  • On attend une extension pour y jouer jusqu’à 10 joueurs.
  • Graphismes trop comics.
  • Rejouabilité sur une même soirée limitée tout de même.
  • Pas très logique de pouvoir faire gagner son organisation tout en étant déclaré coupable comme agent. Déroutant, ça plait ou non !

  • Pas de bluff. Souvent dans ce type de jeu il faut être bon au poker et dans Mission Calaveras pas besoin, moi qui n’aime pas le bluff c’est parfait.
  • Un jeu d’ambiance tout en étant tactique.
  • Jeu à plus de deux équipes.
  • La thématique Mexique est respectée entre les graphismes et la fête des morts!

En résumé

Un jeu à la mécanique originale où le but n’est pas de gagner mais de faire perdre les autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :