Mashle d’Hajime Komoto est la nouvelle sortie de chez Kazé. Au Japon, Mashle est édité dans le Weekly Shônen Jump*. Pour l’occasion, l’éditeur a vu les choses en grand. Les deux premiers volumes sont disponibles en librairie depuis le 7 avril.

Dans un monde où la magie fait loi, il était une fois Mash Burnedead ! Élevé au fin fond de la forêt, le jeune garçon partage ses journées entre séances de musculation et dégustation de choux à la crème. Mais un jour, un agent de police découvre son secret : il est né sans pouvoirs magiques, ce qui est puni de mort ! Pour survivre, il va devoir postuler à Easton, une prestigieuse académie de magie, et en devenir le meilleur élève… La magie n’a plus qu’à bien se tenir : avec sa musculature affûtée et sa force hors du commun, Mash compte bien pulvériser tous les sorts et briser les codes de cette société !

Pour le moment, 5 tomes sont disponibles au Japon. Ce shônen sort des sentiers battus par son humour revendiqué dès les premières pages : dans un monde magique, Mash, le héros, est incapable de la pratiquer ! C’est par ses muscles qu’il va tenter de se faire accepter par les autres.

Hajime Komoto mélange aux codes du shônen une bonne dose d’Harry Potter (univers magique, créatures et personnages très ressemblants…). D’ailleurs, il ne s’en cache pas : le manga est rempli de clins d’œil au sorcier à la cicatrice, mais également aux shônen à succès comme One-Punch Man de Kurokawa (qu’on a plus besoin de présenter).

La magie du muscle

Si on veut pousser la réflexion un peu plus loin, Mashle pose également les bases de problèmes (malheureusement) courant dans notre société : être accepté malgré sa différence, la place de chacun dans un monde difficilement tolérant, le harcèlement et la violence entre élèves dans une école… Reste à voir si cela prendra une part importante dans la suite du manga – malgré l’humour prédominant.

Le trait du mangaka est très particulier, mais sied parfaitement au côté déjanté du titre. En tout cas, pour le moment, la lecture de ces deux premiers tomes passe comme une lettre à La Poste** : on tourne les pages sans s’ennuyer et on se marre bien !

Pour lire l’extrait (le premier chapitre du premier tome) : cliquez ici.
Pour plus de chroniques sur le site, cliquez là !

*Si besoin de préciser, le magazine de prépublication (hebdomadaire) de Shueisha est réputé car il a édité Dragon Ball, Naruto ou encore Hunter x Hunter – pour ne citer que quelques uns des titres de l’éditeur japonais. Actuellement, le Weekly Shônen Jump publie dans ses pages One Piece, Jujutsu Kaisen, Black Clover, Dr Stone
** Hors période de confinement total et de pandémie…

MASHLE © 2020 by Hajime Komoto/SHUEISHA Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :